Logo Clio
Grèce du nord : la Macédoine
avec une croisière au pied du mont Athos
Du 7 au 15 septembre 2021 avec Marc Le Cannu
GR 40 - 9 jours - Accessible à tousPour tout voyageur en bonne santé capable d'effectuer sans problème des visites à pied de sites, monuments et musées et d'emprunter éventuellement les transports en commun.
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • La découverte d'une autre Grèce, verte et sauvage
  • La cité de Dion, au pied de l'Olympe
  • Kastoria, ses églises et son lac
  • La tombe de Philippe II à Vergina
  • Les églises orthodoxes de Thessalonique, bijoux byzantins
  • L'île de Thassos, forêts luxuriantes et eaux translucides
  • Une petite croisière au pied du Mont Athos
  • Le Chronoguide Grèce
Occupée très tôt par des populations apparentées aux Hellènes, la Macédoine entra dans l'histoire au temps de l’essor du royaume de Philippe II, le conquérant de la Grèce et de son fils Alexandre qui devait, à l’issue d’une épopée fulgurante, subjuguer l’Orient et jeter les bases d’un monde nouveau, celui de la civilisation hellénistique. C’est à Vergina, où a été découverte la tombe de Philippe II, à Pella et Édessa, les anciennes capitales de son royaume, que l’on renoue avec ce passé prestigieux. L'empreinte de Rome demeure à Thessalonique, où se dresse l’arc de Galère, celle de Byzance s’impose dans la région de Chalcidique, au mont Athos et à Ouranoupoli. Des montagnes de la Grèce verte aux rivages septentrionaux de l'Egée, cette région à la riche histoire vous séduira aussi par son cadre naturel sauvage.

%%voyageBloque%%
 
Marc Le Cannu
Historien de l'art et professeur d'université





 
J 1 - Mardi 7 septembre 2021 Paris – Thessalonique
Vol de Paris vers Thessalonique avec escale.

Fondée par Cassandre en 315 avant notre ère, Thessalonique , capitale de la Macédoine, demeure durant tout l’Empire romain un centre administratif et économique important. Porte des régions balkaniques, elle noue des relations avec les civilisations du Nord et devient l’un des foyers majeurs de l’art byzantin. Seconde ville de Grèce par sa population, elle peut être considérée comme la capitale du nord.
Un tour de ville en bus privé nous donnera un premier aperçu de la ville.

Dîner inclus et nuit à Thessalonique.
 
 
J 2 - Mercredi 8 septembre 2021 Thessalonique
La journée sera consacrée à la visite de Thessalonique, pour admirer ses restes romains et ses merveilles byzantines, mais aussi découvrir les richesses de ses musées. Nous passerons de l'exploration de la ville basse, baignée par la mer Egée, aux reliefs pentus de la ville haute, d'un pittoresque envoûtant.

Dans la ville basse, nous découvrirons l'arc de Galère dont les reliefs commémorent les victoires de cet empereur sur les ennemis traditionnels de Rome du côté de l'Euphrate : les Perses sassanides. Nous découvrirons les remparts de la ville et passerons devant la Tour Blanche, vestige des fortifications vénitiennes du XVe siècle, tristement célèbre par les massacres des janissaires qui y furent perpétrés quand elle servit de prison.

Nous nous rendrons ensuite au musée archéologique. Le trésor de Vergina, que nous visiterons le lendemain, a retrouvé sa place in situ, mais cela n'ôte rien à l'intérêt du musée. Il présente en effet des objets provenant des fouilles réalisées en Thrace et en Macédoine, dont une très riche série de portraits romains et des mosaïques aux thèmes mythologiques.

Après le déjeuner libre, nous nous dirigerons vers le musée paléochrétien et byzantin de Thessalonique. Fresques et mosaïques rescapées de la destruction d'anciennes églises y ont trouvé place. Leurs thèmes ne sont pas uniquement religieux mais illustrent aussi de manière très vivante la vie quotidienne au temps de Byzance (vin, nourriture, animaux, plantes...). Des icônes de belle facture complètent les collections.

La ville haute est surprenante de charme par ses maisons traditionnelles. Leur architecture de bois, souvent toute de guingois, rappelle leur ancienneté. Au détour d'une rue, le fuseau élancé d'un minaret ottoman est là pour évoquer la longue mainmise des Turcs sur la cité. Cet itinéraire sera aussi l'occasion de découvrir deux des plus belles églises byzantines de cette ville qui en compte tant (90 dit-on !). Saint-Démétrios, patron de la ville, est la plus ancienne. Les mosaïques qui ont survécu à l'histoire millénaire de l'édifice, comptent parmi les plus fines de l'art byzantin. Sainte-Sophie tire son nom de la prestigieuse basilique de Constantinople. Elle remonte au VIIe siècle et, ici aussi, ses mosaïques en font tout le prix. Elles brillent de mille feux à la coupole, où l'Ascension du Christ fait ouvrir des yeux émerveillés aux apôtres qui l'entourent.

Nous achèverons la journée sur les hauteurs du monastère des Vlatades d'où s'ouvre une vue panoramique sur le golfe de Thessalonique. A l'intérieur du monastère subsistent de belles fresques du XIe siècle.

Dîner libre et nuit à Thessalonique.
 
 
J 3 - Jeudi 9 septembre 2021 Thessalonique – Dion – Vergina – Véria (180 km)
Départ, le matin, vers la cité antique de Dion, ville des "Olympiades de Zeus", nichée au pied des pentes nord de l'Olympe, demeure des dieux. De fondation très ancienne, la ville fut richement dotée par le roi de Macédoine Archélaos à la fin du Ve siècle avant notre ère. Ses colonnes doriques érigées dans un site bucolique à souhait font de la visite un moment très agréable. Nous découvrirons les vestiges des sanctuaires d'Isis, de Déméter et de Zeus, preuves du syncrétisme en cours dans le monde hellénistique, ainsi que les thermes, la villa de Dionysos et son théâtre situé en dehors des murs. Le musée archéologique de Dion possède une remarquable collection de sculptures antiques et de nombreux objets mis au jour sur le site et dans les nécropoles avoisinantes.

Après le déjeuner inclus, nous prendrons la route vers Vergina , l'antique Aigai. Sa découverte est sans conteste un de ces moments émouvants tels que l'archéologie peut seule nous en procurer. En 1977, l'archéologue Manólis Andrónikos commence à dégager des tumuli d'une telle qualité architecturale que, très vite, l'hypothèse est posée qu'ils pourraient être ceux de la famille royale macédonienne. Le grand tumulus, impressionnant par son diamètre, a révélé des trésors de matières précieuses aujourd'hui présentés dans le musée bâti sur place. Le clou de l'ensemble est naturellement la tombe de Philippe II, le père d'Alexandre le Grand. L'or y est omniprésent dans les objets exhumés. Un coffre, une couronne de feuillage d'une finesse inouïe, un lit chryséléphantin (or et ivoire) ne sont que les pièces les plus spectaculaires de cet ensemble superbe. Au-dessus du tumulus se situe le palais d’Antigone Gonatas (en cours de restauration) construit à proximité du théâtre où se rendait Philippe II lorsqu'il fut assassiné en 336 avant notre ère.

Une courte route nous permettra de gagner notre étape du jour.

Dîner libre. Nuit à Véria.
 
 
J 4 - Vendredi 10 septembre 2021 Kastoria (125 km)
Nous prendrons la route vers l'ouest de bon matin pour approcher les frontières de la République de Macédoine et de l'Albanie. Chemin faisant, nous apprécierons la beauté sauvage des paysages, tous en montagnes et vallons. Ce sera la découverte d'une Grèce verte, bien éloignée des terres arides du sud du pays.

Kastoria, fondée par Justinien Ier, est injustement méconnue. Elle est pourtant dotée d'un magnifique ensemble d'églises byzantines auxquelles se mêlent des vestiges de la présence turque. Au XIIe siècle, le voyageur arabe Idrisi découvrant cette ville richissime, couverte d’églises en brique aux fresques magnifiques, en parlait comme de la ville aux « cent églises ». Sa situation géographique contribue à faire de la visite un moment enchanteur : sur un promontoire rocheux, la vieille cité se reflète encore dans les eaux sombres de son lac. Parmi les églises de la ville, nous en choisirons quelques unes dont la richesse et la variété des fresques permettent d’étudier l’évolution de la peinture byzantine du Xe au XVIIIe siècle. Nous y découvrirons également le musée byzantin qui expose des icônes d'une très grande beauté.

Déjeuner libre puis visite du monastère de la Panagia Mavriotissa sur la presqu’île qui domine le lac. L'édifice principal du monastère, un joli catholicon à toit de tuiles et aux murs blanchis à la chaux, conserve des fresques des XIIe et XIIIe siècles. L'endroit est idéal pour goûter à la paix des rives du lac, serti dans son cadre de montagne.

Dîner libre. Nuit à Kastoria.
 
 
J 5 - Samedi 11 septembre 2021 Lefkadia Naoussis – Édesse (175 km)
Reprenant la route vers l'est, nous nous arrêterons en premier lieu à Lefkadia Naoussis. Nous y découvrirons de splendides tombes macédoniennes, dont celles du Jugement Dernier. On l'appelle plus souvent la tombe des Juges, car une des fresques qui ornent sa façade représente Rhadamanthe, l'un des juges des Enfers. C'est la plus vaste de toutes les tombes jamais mises au jour en Macédoine. Nous visiterons aussi le nymphée de Miéza, l'école d'Aristote où le célèbre précepteur enseigna au jeune Alexandre la philosophie, les mathématiques et les arts. Oui : le conquérant n'était pas un guerrier fruste mais il avait reçu une éducation intellectuelle soignée, comme tout prince qui se respecte !

Nous poursuivrons notre route jusqu'à Édesse où nous arriverons pour le déjeuner inclus. Dans l'Antiquité, la ville d'Édesse s'étendait sur deux niveaux, l'acropole sur le plateau et, à ses pieds, la ville basse que Philippe II de Macédoine fortifia. De nos jours, torrents et cascades qui dévalent des montagnes alentour en font une étape particulièrement agréable. L'archéologue grec Photios Petsas dégagea une partie des remparts datés du Ve siècle avant notre ère. Quelques colonnes brillant sous le soleil de l'après-midi marquent l'emplacement du cardo de la ville antique. Édesse a aussi préservé un vieux quartier truffé de demeures des temps ottomans. Les étages supérieurs dépassent miraculeusement sur de vieilles poutres en bois, assises elles-mêmes sur de solides bases de pierre. C'est un plaisir renouvelé à chaque pas de déambuler au cœur de ces ruelles en fin de journée, à l'heure où elles s'animent.

Dîner libre. Nuit à Édesse.
 
 
J 6 - Dimanche 12 septembre 2021 Pella – Amphipolis – Philippes – Kavala (260 km)
L'archéologie est parfois le fruit du hasard : le site de Pella fut découvert en 1957 par un fermier qui labourait son champ. Depuis, celle qui fut après Vergina la capitale de la Grèce macédonienne a livré de nombreux vestiges. Cassandre, successeur d'Alexandre le Grand, la fit entièrement reconstruire. Nous visiterons l'agora et les bâtiments annexes, probablement des résidences privées, qui offrent de superbes mosaïques aux thématiques les plus diverses comme L'enlèvement d'Hélène par Thésée. Le musée renferme des statues et des objets provenant du site. Nous nous attarderons surtout sur les mosaïques très originales, composées de petit galets soulignés de minces bandes de plomb. Elles sont le premier exemple connu pour donner une vision en trois dimensions.

La suite de notre parcours nous mènera jusqu'à Amphipolis, l'une des plus importantes cités de la Grèce antique du Nord. On appréciera depuis l'acropole la superbe vue sur l’embouchure du Strymon avec au loin la silhouette du mont Athos. Un très rare pont en poutre enjambe toujours le fleuve, à quelques kilomètres de son embouchure dans la mer Egée. La découverte de la muraille Nord, haute par endroits de plus de 7 mètres, sera un complément à la visite du musée. Nous visiterons aussi un tumulus de taille royale, abritant notamment une très fine mosaïque représentant Hadès enlevant Perséphone.

Déjeuner inclus puis départ pour la ville de Philippes qui évoque la bataille de 42 av. J.-C., où l'armée romaine d’Octave et Marc Antoine vainquit celle des meurtriers de César, Cassius et Brutus. La ville a aussi joué un rôle dans la première christianisation de l'Europe car le disciple Paul y fit sa première prédication sur le sol européen. La ville, traversée par la via Egnatia qui sépare aujourd'hui le site archéologique en deux zones, présente tous les bâtiments constitutifs d'une ville grecque digne de ce nom. Nous visiterons ainsi l'agora, la palestre, les basiliques, le théâtre grec remanié à l'époque romaine ainsi que le quartier épiscopal et le musée.

Dîner inclus et nuit à Kavala.
 
 
J 7 - Lundi 13 septembre 2021 Thassos – Kavala
Cette journée, nous renouerons avec la Grèce de carte postale que nous avons tous en tête : mer bleue, îles montueuses et verdoyantes, histoire présente à chaque pas.

Depuis Keramoti, nous emprunterons le ferry pour nous rendre, en une heure environ, sur l'île de Thassos. En raison de sa végétation particulièrement dense, elle est surnommée "l'île verte". En parcourant ses petites routes, vous constaterez que ce qualificatif est loin d'être usurpé. Des fouilles archéologiques ont permis de mettre au jour en 1910 les vestiges d'une enceinte de marbre remontant au Ve siècle avant J.-C. Elle est très impressionnante par son état de conservation, notamment au niveau de la porte de Silène. La ville était aussi dotée d'un théâtre d'époque hellénistique remodelé par les Romains (visite sous réserve de la fin des travaux de restauration) et de temples consacrés aux dieux ou aux empereurs romains déifiés.

Déjeuner inclus.

Dans l'Antiquité, Thassos produisait de l'or, de l'argent, du vin et surtout du marbre qu'elle exportait dans toute la Méditerranée. C'est sur la presqu'île d'Aliki que se trouvaient les principales carrières de marbre. Outre une basilique paléochrétienne, on y voit encore les traces de l'activité des carriers. Les criques sont ourlées de plages de sable blanc issu de la décomposition du marbre. L'eau translucide ajoute à la magie du lieu...

Retour à Kavala en fin de journée.
Dîner libre et nuit à Kavala.
 
 
J 8 - Mardi 14 septembre 2021 Kavala – Ouranoupoli (160 km)
Kavala ne sera pas pour nous qu'une ville étape bien commode, à la limite de la Thrace. L'ancienne Néapolis est la ville natale du vice-roi d'Égypte Méhémet Ali, qui combattit les troupes de Napoléon Ier avant d'offrir à la France le célèbre obélisque de Louxor. La ville a conservé son cachet oriental, surtout dans l’ancien quartier musulman. Il se prête particulièrement à la flânerie, avec ses ruelles remplies de petites épiceries, ses marchés aux fleurs et ses vieilles bâtisses ottomanes. Nous monterons au kastro byzantin, pour ses fortifications et surtout pour le panorama sur la mer et l'île de Thassos, puis nous nous dirigerons vers l'aqueduc de Kamares. Élevé au XVIe siècle par le sultan Soliman le Magnifique, il dresse sa structure élégante à deux niveaux pour amener jusqu'en ville l'eau des sources qui jaillissent alentour.

Une longue route dans la plaine de Macédoine nous mènera au pied de la péninsule de Chalcidique. Déjeuner inclus.

Depuis Ouranoupoli, nous ferons une petite croisière au pied de la presqu'île du mont Athos . La République du mont Athos, communauté théocratique orthodoxe, héberge vingt monastères depuis plus d'un millénaire. L'histoire de la Sainte-Montagne – Aghion Oros en grec – a commencé en 963 avec la fondation du monastère de la Grande Laure. Les monastères sont masculins et la montagne est strictement interdite aux "créatures femelles" et aux femmes en particulier. Depuis la mer, les édifices encore habités par 1600 moines, sont réellement spectaculaires. Ils émergent au milieu d'une végétation luxuriante percée par le pic de marbre du mont Athos, tutoyant les rares nuages à plus de 2000 mètres d'altitude.

Dîner inclus et nuit à Ouranoupoli.
 
 
J 9 - Mercredi 15 septembre 2021 Stagire – Thessalonique – Paris (160 km)
Nous aborderons déjà le dernier jour de notre voyage. Mais avant de quitter la terre grecque si prodigue en beauté, il nous reste à saluer la mer Égée. Nous le ferons depuis le site de Stagire dont les ruines romantiques s'élèvent sur une falaise d'où la vue sur la côte macédonienne résume tout le charme des côtes grecques. Les restes de la cité antique comportent notamment une stoa, long édifice destiné aussi bien aux marchés qu'aux réunions publiques. On peut imaginer Aristote, le plus célèbre enfant de la ville, y déambuler avec son jeune élève Alexandre, lui enseignant l'art de la politique...

Déjeuner inclus avant le transfert à l'aéroport de Thessalonique.

Vol pour Paris avec escale.
 


Groupe de 14 à 20 voyageurs
Départ assuré
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 6 juillet 2021 2 310 €
Prix à partir du 7 mai 2021 2 355 €
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 29 mai 2021 335 €
Prix jusqu'au 9 juillet 2021 355 €
Prix à partir du 10 juillet 2021 380 €
Sans transport international Prix jusqu'au 29 mai 2021 -195 €
Prix jusqu'au 9 juillet 2021 -150 €


ThessaloniqueTobacco 4*

VériaMakedonia hotel 3*

KastoriaHôtel Chloe 3*

EdesseVarosi Hôtel de Charme

KavalaGalaxy 4*

OuranopolisAlexandros Palace 5*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
07/09/2021 - 06h55
Vienne Vienna International - Schwechat
07/09/2021 - 09h00
Vol Austrian Airlines OS 420
Vienne Vienna International - Schwechat
07/09/2021 - 12h35
Thessalonique Thessaloniki Makedonia apt
07/09/2021 - 15h20
Vol Austrian Airlines OS 809
Thessalonique Thessaloniki Makedonia apt
15/09/2021 - 16h05
Vienne Vienna International - Schwechat
15/09/2021 - 16h55
Vol Austrian Airlines OS 810
Vienne Vienna International - Schwechat
15/09/2021 - 20h26
Paris Roissy CDG
15/09/2021 - 22h30
Vol Austrian Airlines OS 419

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Thessalonique et retour, avec escale sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • Les taxes de séjour
  • 9 repas
  • Le circuit en autocar privé
  • Les trajets aller/retour en ferry vers Thassos
  • La croisière au pied du Mont Athos
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 10/05/2021. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Le réseau routier est en bon état mais très fréquenté.
  • La visite des sites archéologiques s’effectue parfois sur des chemins irréguliers.
 
  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et la Grèce est de + 1h.

Change
La monnaie officielle de la Grèce est l'euro (EUR).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Les cartes bancaires internationales Visa et Mastercard sont acceptées partout et permettent des retraits d'espèces.


Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter