Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire en ligne
  Imprimer
Villes d'art et musées du Midi toulousain
Toulouse, Albi, Montauban et Moissac  |  FR 48
Du 23 au 26 septembre 2022    Départ assuré

C'est autour de Toulouse et de ses prospères voisines qu'a fleuri dès le "beau XIIe siècle" la culture raffinée de la langue d'oc, des troubadours et de l'amour courtois. Devenues au fil des siècles des foyers artistiques et culturels majeurs, les villes de Toulouse et Albi en ont gardé un patrimoine monumental de tout premier ordre. L'une est rose, l'autre est rouge mais, comme deux sœurs en patrimoine, elles déploient une architecture civile originale, renferment des trésor ... lire plus
Votre conférencière
avec Laurence Bernard
Agrégée en histoire de l'art
  4 jours
  Accessible à tous
  Accessible à tous
Pour tout voyageur en bonne santé capable d'effectuer sans problème des visites à pied de sites, monuments et musées et d'emprunter éventuellement les transports en commun.
  20 voyageurs max.
Les points forts
  • La basilique Saint-Sernin
  • Le cloître des Jacobins
  • L'abbaye de Moissac
  • Ingres et Bourdelle au musée de Montauban
  • La cité épiscopale d'Albi
  • Toulouse-Lautrec au musée d'Albi
Votre itinéraire

 
    J 1 - Vendredi 23 septembre 2022 Toulouse
Rendez-vous le matin à l'aéroport ou à la gare de Toulouse.

L'ancienne capitale des Volques Tectosages, devenue ville romaine, fut christianisée dès le IIIe siècle par saint Sernin. Devenue capitale du royaume des Wisigoths, elle fut ensuite conquise par Clovis. Mais c'est surtout à l'époque carolingienne que la ville, sous l'égide des comtes de Toulouse, ducs d'Aquitaine, connut son plus grand rayonnement. Capitale des arts, de la poésie, de la philosophie, Toulouse incarnait alors la douce et brillante civilisation occitane qui s'opposait à la rude culture de la France du Nord. La croisade contre les Albigeois donna au roi de France et aux seigneurs du Nord le prétexte et l'occasion de soumettre l'Aquitaine, et le comté de Toulouse fut intégré au domaine royal en 1271...

Après le déjeuner inclus, nous découvrirons la basilique Saint-Sernin (Unesco) dédiée au premier évêque de Toulouse. "C’est le premier édifice roman qui m’ait donné une profonde sensation de beauté" disait d'elle Stendhal : on le comprend aisément en découvrant ce majestueux édifice de brique et de pierre surmonté d'un beau clocher octogonal. Etape majeure sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, ses vastes proportions étaient propices à la déambulation des pèlerins entre les nombreux reliquaires et les bas reliefs de marbre. Sa nef couverte d'une voûte en berceau soutenue de piliers aux chapiteaux richement sculptés mène vers le chœur et son baldaquin de bois doré et de marbre. Dans les transepts richement décorés, on découvre d'émouvantes fresques médiévales avant de descendre dans la crypte pour voir les restes de l'église primitive.

Nous nous rendrons ensuite au musée Saint-Raymond dont les magnifiques collections d'archéologie et d'art antique reflètent la splendeur de Tolosa et de la province romaine de Narbonnaise. Nous y admirerons notamment de belles sculptures romaines - dont le plus bel ensemble de portraits impériaux qui puisse se trouver hors d'Italie - ainsi que d'intéressantes collections de sarcophages et de monnaies antiques et médiévales.

Dîner libre.

En option pour ceux qui le souhaitent :
Concert du festival Piano aux Jacobins dans le cloître des Jacobins
Josu de Solaun

BRAHMS
4 Ballades op. 10
4 pièces pour piano op. 119
Sonate n° 1 en do majeur op. 1
Variations sur un thème original op. 21 n° 1


Nuit à Toulouse.
 
 
    J 2 - Samedi 24 septembre 2022 Toulouse
Une promenade au cœur de Toulouse nous permettra de découvrir les demeures patriciennes élevées pour les capitouls, les puissants magistrats municipaux, ou pour les familles opulentes enrichies par le commerce du pastel.

Nous ne manquerons pas de rentrer dans le couvent des Jacobins, l’un des plus beaux monastères de style gothique languedocien. Fondé en 1229, il fut l'un des premiers couvents de l'ordre dominicain dont il abrite encore l'une des plus précieuses reliques : la dépouille du théologien et philosophe saint Thomas d'Aquin. La double nef de l'église, unique en son genre, est célèbre pour sa voûte en « palmier », haute de 28 mètres. Nous admirerons aussi le charme de son joli cloître à colonnettes jumelées et la chapelle saint Antonin, délicate œuvre gothique encore ornée de peintures murales.

Déjeuner libre.

Siège du pouvoir municipal depuis le XIIe siècle, l'emblématique Capitole doit son nom aux puissants magistrats toulousains appelés Capitouls. Derrière sa façade néoclassique de pierre et de brique, les décors de ses salles retracent les grandes heures de la ville rose.

Construite sur cinq siècles, la cathédrale Saint-Etienne surprend par les disparités très affirmées de ses styles. Les "écoles" gothiques du Midi et du Nord s'y sont en effet affrontées : sa nef unique, première manifestation gothique dans le Midi, est décalée par rapport à l'axe du chœur, plus tardif, dont les voûtes élancées sont encore illuminées par les vitraux originels, dont le fameux "vitrail du roi de France" représentant Charles VII et son fils le futur Louis XI.

Dîner libre.

En option pour ceux qui le souhaitent :
Concert du festival Piano aux Jacobins dans le cloître des Jacobins
Baptiste Trotignon

CARTE BLANCHE JAZZ

Nuit à Toulouse.
 
 
    J 3 - Dimanche 25 septembre 2022 Moissac - Montauban - Albi (180 km)
La matinée sera consacrée à la très célèbre abbatiale de Moissac (Unesco), considérée à juste titre comme l'un des sommets de l'art sacré chrétien. C'est le prestigieux abbé de Cluny, saint Odilon, qui permit à l'abbaye de Moissac de connaître son âge d'or dès le XIe siècle, renforcée par son rôle d'étape majeure sur les chemins de Compostelle. Le tympan du portail méridional de l'église abbatiale, représentant la vision de l'Apocalypse, compte parmi les chefs-d'œuvre de la sculpture romane. L'abbatiale a également conservé le plus ancien cloître roman historié, intégralement préservé, et remarquable par la légèreté de ses arcades et de ses colonnes, alternativement simples ou géminées, par l'harmonie des tons de ses marbres, blanc, rosé, vert ou gris, et surtout par le décor sculpté des chapiteaux, présentant une très grande variété de thèmes.

Déjeuner inclus à Moissac.

Nous gagnerons ensuite Montauban qui se développa au XIVe siècle grâce à la construction d'un pont de briques sur le Tarn. Nous ferons une promenade dans la vieille ville, remarquable par ses nombreux hôtels particuliers de style classique, et visiterons la cathédrale Notre-Dame, dont la construction fut ordonnée par Louis XIV et dont la blanche structure de pierre contraste avec la dominante rouge des briques de la cité.

Installé dans l’ancien palais épiscopal du XVIIe siècle, le musée Ingres-Bourdelle abrite de très riches collections autour de deux des plus illustres Montalbanais : le peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867) et le sculpteur Emile-Antoine Bourdelle (1861-1929). Depuis sa récente rénovation, le musée offre un nouveau regard sur leurs œuvres restaurées et remises en valeur, mais aussi sur d'autres splendeurs de peinture européenne dues à Titien, Tiepolo, Lebrun, Mignard, Jordaens, Van Dyck, Boucher ou David.

En fin de journée, nous poursuivrons notre route jusqu'à Albi.

Dîner inclus et nuit à Albi.
 
 
    J 4 - Lundi 26 septembre 2022 Albi – Toulouse
Rattachée au comté de Toulouse, la ville d'Albi (Unesco) devint le fief de la famille de Trencavel en l'an Mil. Au XIIe siècle, Raymond-Roger Trencavel fut l'un des principaux soutiens des cathares qui furent d'ailleurs souvent connus sous la désignation d'Albigeois. La ville connut un important développement à la fin du Moyen Age et à la Renaissance grâce à la commercialisation du pastel produit dans la région. Elle s'entoura de remparts et le Pont-Vieux fut fortifié et, à l'époque, surmonté de maisons. La bourgeoisie enrichie se fit aussi bâtir demeures cossues et hôtels particuliers qui agrémentent toujours les ruelles de la vieille ville.

Le Vieil Albi mérite assurément une promenade dans le dédale de ses ruelles pittoresques bordées de maisons à colombages et d'hôtels particuliers de la Renaissance aux belles cours intérieures. Nous passerons notamment par la collégiale Saint-Salvi dotée d'un beau cloître roman, par le magnifique hôtel de Reynès, ancienne demeure d'un marchand de pastel, et devant la maison de Lapérouse, célèbre navigateur albigeois.

L'imposante silhouette de briques roses et le clocher massif de la cathédrale Sainte-Cécile lui valent d'être comparée à une forteresse. Il faut se souvenir qu'elle fut érigée à partir du XIIIe siècle pour signifier le retour du pouvoir papal en terre cathare et faisait alors partie du système défensif de la ville ! A l'intérieur, ses murs et ses voûtes entièrement peints sont exceptionnellement conservés. Réalisée au XVe siècle, la fresque monumentale du Jugement Dernier offre une saisissante mise en scène du ciel, de la terre et de l'enfer. Au siècle suivant, des peintres italiens couvrirent la voûte de somptueux décors sur fond azur qui restent l'un des plus beaux exemples de peinture Renaissance en France. Nous ne manquerons pas d'admirer non plus le jubé, véritable dentelle de pierres, de style gothique flamboyant, orné d'une magnifique statuaire polychrome.

Déjeuner libre.

Albi est aussi la ville où naquit, en 1864, Henri-Marie-Raymond de Toulouse-Lautrec-Monfa, qui allait devenir « l'âme de Montmartre », le génial peintre de ce monde flottant de la fin du XIXe siècle parisien. Nous visiterons le musée Toulouse-Lautrec, installé dans l'ancienne résidence épiscopale, le palais de la Berbie. C'est là que se trouve la plus importante collection publique au monde consacrée à ce peintre : vous pourrez y admirer ses tableaux de jeunesse, des scènes de Montmartre et ses célèbres affiches - dont celle du Moulin Rouge - en un parcours riche et varié, à l'image du talent de l’artiste.

Nous rejoindrons enfin l'aéroport et la gare de Toulouse où nous nous séparerons.
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 04/07/2022. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 23 au 26 septembre 2022 - 4 jours - 11 à 20 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 31 août 2022 870 €
Prix Presto jusqu'au 22 septembre 2022 880 €
Prix à partir du 23 septembre 2022 895 €
Supplément chambre individuelle Prix Presto jusqu'au 25 juillet 2022 175 €
Prix à partir du 26 juillet 2022 195€
Option : Concert de Josu de Solaun le 23/09  50 €
Option : Concert de Baptiste Trotignon le 24/09  50 €
Sans transportNous consulter
Hébergement

VilleHôtel
ToulouseIbis Styles Toulouse Capitole 3*
AlbiMERCURE Bastides Albi 4*

Transports prévisionnels

Les horaires prévisionnels de votre voyage seront disponibles prochainement.
Prestations

  Nos prix comprennent
  • Le circuit en autocar privé au départ de Toulouse
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 3 repas
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage
Bon à savoir - Formalités

  • Les visites du centre des villes s’effectuent à pied.
  Formalités

  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
Informations pratiques

Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Philippe Cros.
Bonnard, coloriste génial du quotidien
Ivan Gobry.
Le monachisme chrétien en Occident
Philippe Conrad.
Le chemin de Saint-Jacques

  Bibliographie

Emmanuel Leroy Ladurie.
Histoire du Languedoc. PUF, Paris, 2000. (Que sais-je?)
Quitterie Cazes, Daniel Cazes et Michel Escourbiac.
Saint Sernin de Toulouse. De Saturnin au chef-d'oeuvre de l'art roman. Odyssée, 2008.
Marie-Anne Sire et Jean-François Peiré.
La cathédrale Sainte-Cécile d'Albi. Patrimoine, 2002.
Jean-Michel Garric.
Le Musée Ingres de Montauban. Le Mont du Saule, 1993.
Michel Taillefer (dir).
Nouvelle histoire de Toulouse. Privat, 2002. (Histoire des villes)
Daniel Ligou.
Histoire de Montauban. Privat, 2000. (Univers de la France et des pays francophones)
Claude Gauvard.
La France du Moyen Âge, du Ve au XVe siècle. PUF, Paris, 2004. (Quadrige)
Laurent Macé.
Les Comtes de Toulouse et leur entourage : Rivalités, alliances et jeux de pouvoir XIIe-XIIIe siècles. Privat, 2003.
Pierre Cabanne.
Toulouse-Lautrec. Pierre Terrail, 2003.
Antoine Terrasse.
Bonnard. La couleur agit. Gallimard, Paris, 1999. (Découvertes)
Guides
Guide Vert Midi-Pyrénées. Michelin, Paris, 2009.
collectif.
Guide vert Pyrénnées, Toulouse, Gers. Michelin, 2016.
Guide vert week-end Toulouse. Michelin, 2014.
Cartes
Carte Michelin Midi-Pyrénées. Michelin, Paris, 2009.
Cartoville Toulouse. Gallimard Loisirs, 2020. (cartoville)