Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Du Laos au Cambodge avec Anne-Marie Wirja
Du 22 janvier au 7 février 2020 avec Anne-Marie Wirja
CL 32 - 17 jours - Grands voyageursPour ceux qui ne craignent ni le décalage horaire, ni les longues routes en autocars, ni l'altitude, ni les contraintes locales (comme le port du foulard en Iran) et qui sont prêts à s'accommoder de tous ces inconvénients pour aller plus loin...
Places disponibles  Imprimer
Les points forts
  • Les villes royales de Luang Prabang et Vientiane (Laos)
  • Les sites funéraires de la plaine des Jarres (Laos)
  • Le temple de Vat Phou (Laos)
  • De petites navigations sur le Mékong, cours supérieur et inférieur (Laos)
  • La découverte approfondie d'Angkor (Cambodge)
  • Des sites khmers extérieurs : Preah Vihear , Koh Ker, Banteay Srei, Beng Mealea (Cambodge)
  • Le Cambodge d'aujourd'hui : écoles de danse et de cirque
  • Les chronoguides Cambodge et Laos
Le Laos étonne. Envers et contre tout, il semble préserver sa sérénité et maintient sa douce identité. Luang Prabang est le reflet de « cette âme laotienne ». La belle endormie miroite de l’or de ses temples graciles enroulés autour du Mont Phousi, le centre cosmique de la cité, et ses architectures coloniale et bouddhique s’entremêlent avec bonheur. Vientiane semble plus réservée dans son charme suranné où fleurissent délicats monastères et élégantes pagodes. Au fil de l’eau le Laos trouve son unité, entraîné par les flots tantôt paisibles tantôt tourmentés du Mékong, la « Mère des Eaux ». Au sud du pays, dans un affolement bien passager, il trébuche et culbute en de jolies chutes. Poursuivant son chemin nonchalant au Cambodge, il a tissé un passé commun à ces deux pays que seule l’histoire récente a séparé. Sur ses berges et dans sa vaste cuvette est née l’une des civilisations les plus raffinées de ce monde, issue du génie des souverains angkoriens. Ce fut une apothéose de la pensée, la manifestation du lien secret reliant les hommes aux dieux, tout comme l’expertise et la passion des maîtres d’œuvres encouragés par une cour brillante. Pour atteindre une telle grandeur, les dynasties s’appuyèrent sur la mise en valeur agricole de la région d'Angkor, grâce à un aménagement ingénieux des ressources hydrauliques. Nous irons aussi à la rencontre de peuples chaleureux qui ont maintenant renoué avec un monde de calme et de sérénité si longtemps obscurci par les vicissitudes de l’histoire récente.

%%voyageBloque%%
 
Anne-Marie Wirja
Diplômée de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)





 
J 1 - Mercredi 22 janvier 2020 Paris – Luang Prabang
Vol Paris - Luang Prabang avec escale. Nuit en vol.
 
 
J 2 - Jeudi 23 janvier 2020 Luang Prabang
Arrivée à Luang Prabang et transfert à votre hôtel.
Temps libre de détente.

Dîner inclus et nuit à Luang Prabang.
 
 
J 3 - Vendredi 24 janvier 2020 Luang Prabang
Luang Prabang, capitale du royaume de Lane Xang Hom Khao – le royaume du Million d’éléphants et du Parasol blanc, futur royaume du Laos, fut fondé en 1353 par le roi Fa Ngum. La cité compte une soixantaine de temples, dont la moitié est encore en activité, ainsi qu’un riche patrimoine architectural franco-lao d’époque coloniale que nous découvrirons au cours de ces trois jours.

Nous débuterons nos visites par un lieu peu connu, le Vat Phou Khouay qui abrite la plus grande école de Luang Prabang, réservée à l’éducation des novices et bonzes.
De retour en ville, le Vat Xieng Thong sera notre étape suivante, l’exemple le plus parfait de complexe monastique bouddhique laotien. Tout n’est ici que séduction : l’élégance dépouillée de ses toits cascadant jusqu'au sol, la délicatesse de sa Chapelle Rouge abritant un magnifique Bouddha couché, la fraîcheur de ses mosaïques relatant la vie quotidienne, ou encore le raffinement de ses boiseries.
Le musée TAEC (Traditionnal Art and Ethnology Center) sera un bon aperçu de la culture et des traditions laotiennes et des efforts menés pour leur préservation.

Dans l’après-midi, nous traverserons le Mékong pour atteindre le Vat Long Khoun ou « Monastère du Chant Bienheureux ». Depuis ses débuts, il servit de lieu de retraite spirituelle à la famille royale de Luang Prabang, notamment pour le futur roi à la veille de son couronnement officiel au Vat Xieng Thong. Le temple déploie d’originales fresques murales restaurées par l’Ambassade de France alors qu’un peu plus haut le Vat Chom Pet, « le monastère de la pointe de diamant », permet de profiter d’une très belle vue sur Luang Prabang.

Nuit à Luang Prabang.

 
 
J 4 - Samedi 25 janvier 2020 Luang Prabang
Début de matinée consacré à la visite de l’ancien palais royal qui abrite - outre le Bouddha Pha Bang en or massif - d’autres jolies représentations du Maître et une riche collection de masques et instruments de musique.

C’est par le Mékong que nous gagnerons les grottes de Pak Ou. Descendue du Tibet, la « Mère des Eaux », baigne le Laos sur 1 865 kilomètres et constitue l'axe de communication majeur du pays et un facteur d'unité primordial. C’est sur ses rives que se forgea l’histoire du Laos. Quant aux grottes, lieu de pèlerinage national pour les fidèles, elles recèlent un nombre infini de Bouddhas en bois doré de diverses époques.

Retour en voiture vers Luang Prabang, par une jolie route serpentant le long du fleuve. Arrêt à Ban Xieng Lek d’où jaillissent des mains des femmes de somptueux tissages. Quant au village de Ban Xang Khong, il s’est spécialisé dans la fabrication de papier traditionnel.

Nuit à Luang Prabang.

 
 
J 5 - Dimanche 26 janvier 2020 Luang Prabang
Après une visite au marché des fruits et légumes, nous monterons au point culminant de la ville, son centre cosmique, le Mont Phousi, assimilé au Mont Meru, demeure des dieux de l’hindouisme et montagne mythique tout aussi sacrée pour les bouddhistes.

Nous poursuivrons vers les nombreux édifices religieux de la cité où certains retiendront plus particulièrement notre attention : le Vat Mai, temple à la façade somptueusement sculptée retraçant le Wessantara, l’une des plus célèbres vies antérieures de Bouddha ; le Vat Visoun pour sa belle collection de Bouddhas des XVIe et XVIIe siècles ainsi que son stupa attenant, le That Mak Mo, de style cinghalais.

Après-midi libre pour un petit tour au marché, entre autres possibilités.

Nuit à Luang Prabang.

 
 
J 6 - Lundi 27 janvier 2020 Luang Prabang – Phonsavan (Plaine des Jarres)
Vol pour Phonsavan, chef-lieu du Xieng Khouang, centre historique de la culture et de la langue Phuan, branche de la famille des Taï-Kadaï, comme les ethnies Lao, Siamoises et Shan.

La fameuse Plaine des Jarres s’offre à nous pour des découvertes énigmatiques. Sur ces prairies gris-plomb, des centaines de bouches béantes, souvent emmitouflées de brumes. Verticales, couchées, bouchées par la terre ou débordantes de végétation, ces jarres gardent leur mystère. Creusées dans le roc, elles peuvent mesurer 2,70 m et leur nombre atteint 350. Un peuple inconnu y aurait enfoui les cendres de ses morts vers 300 ans avant notre ère. Peut-être... le site n’a jamais été vraiment fouillé mais il ne fut pas épargné par les bombardements particulièrement lourds qu'a subis la région dans les années 1970. Nous visiterons le site n°1, le plus étendu et le plus important de la Plaine des Jarres.
Nuit à Xieng Khouang.

 
 
J 7 - Mardi 28 janvier 2020 Phonsavan – Vientiane
Visite du site n°2 de la Plaine des Jarres. Ce site boisé rassemble une trentaine de jarres monolithes à l'ombre d'un bosquet. De l'autre côté de la piste, une hauteur accueille un autre petit groupe de ces cuves de pierre, plus hautes et moins larges que celles du site 1.

Envol pour Vientiane et transfert à votre hôtel ou début des visites, selon l’horaire de l’avion.

Nuit à Vientiane.
 
 
J 8 - Mercredi 29 janvier 2020 Vientiane
Capitale du Laos moderne depuis 1946, Vientiane prit de l’importance au XVIe siècle lorsque le roi Setthathirath y plaça le siège de la royauté, abandonnant Luang Prabang trop exposée aux attaques birmanes. Mais la cité fut ravagée lors de sa conquête par le royaume du Siam en 1778 avant d'être pratiquement rasée en représailles d'une tentative de révolte en 1827. Vientiane renaquit cependant de ses cendres lorsqu'elle devint la capitale du protectorat français du Laos en 1899.
De dimensions modestes avec ses 700 000 habitants, la capitale du Laos présente un visage bien différent de ses consœurs comme Bangkok ou Hanoï, laissant pour un temps encore la place aux vieilles maisons coloniales ainsi qu’aux temples bouddhiques aux ors rutilants.

Début de matinée dans un des marchés, particulièrement animé, de produits frais de la capitale.
Côté temples, le Vat Sisaket est le plus ancien monastère de la ville, le plus délicat, qui échappa à la destruction par les Siamois et dont le cloître abrite plus de six mille statues de Bouddhas. En face, le Vat Phra Kèo, qui avait autrefois abrité le grand Bouddha d'émeraude, aujourd'hui à Bangkok, fut entièrement reconstitué en 1936 par l'Ecole française d'Extrême-Orient d'après les plans originaux, pour devenir un musée qui présente, entre autres, une collection de Bouddhas de style lao d'une remarquable élégance. Le That Luang, le « grand stupa » palladium du royaume, fut érigé sous le règne du roi Setthathirath en 1566 sur l’emplacement d’un édifice angkorien et il est considéré comme le monument national représentant la souveraineté du Laos.
Nous nous rendrons ensuite au Vat Simuang, qui abrite le pilier qui marqua la fondation de la ville en 1563. Ce site où les Khmers avaient aussi édifié un monument est l’un des plus appréciés et des plus vivants car c'est là que réside le génie protecteur de Vientiane.
Un tour de ville nous permettra enfin de nous arrêter au Patuxaï, clin d’œil à un monument bien parisien.

Nuit à Vientiane.
 
 
J 9 - Jeudi 30 janvier 2020 Vientiane – Paksé – Champassak – Île de Khong
Tôt le matin nous nous envolerons vers Paksé, deuxième ville du Laos qui prit son essor à partir de 1905, sous l’impulsion coloniale. Les turbulences de l’histoire et sa forte population sino-vietnamienne ont progressivement altéré son visage.

En bateau affrété, nous poursuivrons vers Champassak (2 heures de navigation), encore marquée de son architecture française et qui, malgré son délabrement, garde un petit charme désuet. Puis c’est par la route, au sein d’une jolie campagne, que nous gagnerons le Vat Phou , temple-montagne intimement lié à la civilisation khmère. D’une fondation remontant au Ve siècle, le monument fut successivement agrandi, honoré et embelli au cours des XIe et XIIe siècles. Il est avant tout remarquable pour son site : suspendu à 75 mètres au-dessus de la plaine, le sanctuaire est dominé par une montagne en forme de lingam, signe divin indiquant aux hommes que Shiva résiderait en ces lieux.

Nous traverserons ensuite le Mékong pour descendre plein Sud le long de sa rive gauche. Arrivés à Ban Hatsaykhoune, nous prendrons le pont pour nous rendre sur l’île de Khong où nous passerons la nuit.

Nuit sur l’île de Khong.
 
 
J 10 - Vendredi 31 janvier 2020 4 000 Îles – Dong Kralor – Saem / Preah Vihear
Tout au Sud du Laos, avant de pénétrer au Cambodge, le Mékong peut avoir jusqu’à 14 km de large. Cet endroit s'appelle "Si Phan Don", littéralement « 4 000 îles », et tire son charme de sa douceur tropicale.

Nous quitterons de bonne heure l’Île de Khong pour naviguer pendant quelque deux heures afin de gagner les îles de Khone et de Det qui jouèrent un rôle commercial important au début du XXe siècle. Les Français y avaient construit l'unique voie ferrée du Laos qui, traversant les deux îles et les reliant par un pont, permettait d’éviter les rapides du Mékong. Débarquée au sud, la marchandise était récupérée au nord et ensuite acheminée vers Paksé. Les rails ont disparu mais la locomotive et le pont sont encore là. Nous continuerons vers la jolie cascade de Li phi.

De retour à Ban Nakasang nous accéderons en minibus aux spectaculaires chutes de Khone Phapeng, un autre goulet où le fleuve développe de puissants rapides rendant la navigation impossible.

En début d’après-midi, nous continuerons vers Dong Kralor où nous effectuerons les formalités de passage de frontières.
Stung Treng sera notre première grosse bourgade du Cambodge avant de poursuivre par une bonne route vers Saem, au pied du Preah Vihear.

Arrivée tardive à l’hôtel. Nuit à Saem.

 
 
J 11 - Samedi 1er février 2020 Preah Vihear – Koh Ker – Siem Reap (Site d’Angkor)
La matinée sera consacrée à la visite du temple de Preah Vihear , site majeur du Cambodge. Ce temple dédié à Shiva jouit d'un emplacement exceptionnel sur la crête d'un plateau surplombant la plaine à la frontière du Cambodge et de la Thaïlande. L'histoire du temple commence au IXe siècle, époque où un premier ermitage est construit sur les lieux, mais l'ensemble des bâtiments actuels remonte aux XIe et XIIe siècles. Les différents sanctuaires s'étagent le long du plateau, reliés entre eux par des escaliers et offrant au regard des ornementations d'une qualité remarquable. Il est aussi essentiel car il est l’ancrage historique et géographique de la royauté khmère.

Après une heure de route, nous atteindrons le vaste site de Koh Ker. Ce site impose le plus haut temple-montagne du pays (40 m) et rappelle l’arrogance - politique et religieuse - de Jayavarman IV, un roi usurpateur qui n’hésita pas à déplacer la capitale du pays à quelque 80 km d’Angkor. Preuve s’il en est de la mégalomanie du souverain, trois prasat exposent de gigantesques lingams en hommage au grand dieu, tandis que d’autres sanctuaires, plus discrets, laissent deviner l’étendue de cette capitale temporaire. Un travail de titan pour à peine 25 ans de règne…

Continuation vers Siem Reap / site d’Angkor où nous nous installerons pour 5 nuits.

Nuit à Siem Reap.
 
 
J 12 - Dimanche 2 février 2020 Angkor
Au cours de ces trois journées, nous partirons à la découverte d’Angkor et de cette prestigieuse civilisation qui exprime à la fois une apogée de la pensée, la manifestation du lien reliant les hommes aux dieux, et le talent des architectes et maîtres d’œuvre soutenus à la fois par une monarchie opulente et une classe sacerdotale érudite.

Nous découvrirons d’abord les premiers témoins du génie khmer situés autour du complexe de Roluos qui conserve les plus anciens sanctuaires angkoriens. En effet, c’est à Roluos – cité consacrée à Harihara, divinité syncrétique rassemblant les attributs de Shiva et de Vishnou – que le roi Indravarman Ier se fit l’instigateur des premiers temples d’envergure. On lui doit le Preah Ko, élevé en hommage à ses ancêtres, et le Bakong, premier « temple montagne » du site. Loleï, que nous devons à son successeur, sera aussi au programme de cette matinée. Il s’agit d’un ensemble religieux sis sur une ancienne île au milieu d’un baray (bassin) transformé aujourd’hui en rizières ; un monastère y est encore en activité.

Puis les visites de Prasat Kravan, ensemble du Xe siècle comportant d’étonnantes sculptures de brique, et du temple imposant de Pre Rup (milieu du Xe siècle) nous permettront de comprendre le développement de l’architecture d’Angkor.
Nous traverserons par la suite le baray oriental (asséché !) et découvrirons le temple de Mebon oriental, une impressionnante construction, elle aussi du Xe siècle.

En fin de journée, nous assisterons au spectacle du « Cambodia Circus », à Siem Reap. Après des tournées réussies à travers le monde, de talentueux artistes cambodgiens de l’Ecole de Cirque de Phare, se produisent avec des numéros encore plus époustouflants et uniques, au cœur même du berceau de la civilisation khmère. Cette fondation est née pour réintégrer de jeunes Khmers bouleversés par la période khmère rouge.

Nuit à Siem Reap.
 
 
J 13 - Lundi 3 février 2020 Angkor
Nous commencerons la journée par la visite du mythique temple d’Angkor Vat, le chef-d’œuvre de l’art khmer édifié sur l’ordre de Suryavarman II au début du XIIe siècle, qui fascina tant la France : un kilomètre carré de bas-reliefs narrant les grands mythes hindous, 5 tours en quinconce, parfaite représentation du mont Meru, et des milliers de devata exquises dans leur féminité.

Viendra ensuite Ta Prohm, envahi par une végétation luxuriante.

La fin de matinée sera consacrée au Musée National d’Angkor, lieu incontournable où les collections exposées sont remarquables, bénéficiant d’une belle mise en valeur grâce à une muséologie maîtrisée.

L'après-midi nous découvrirons le Neak Pean, petit édifice à l’architecture originale posé sur un lac, et l’immense et exceptionnel Preah Khan, une œuvre de Jayavarman VII de la fin du XIIe siècle qui conserve encore des allures bien sauvages... et de belles sculptures qui retiendront aussi notre attention. Preah Khan et Ta Prohm ont été élevés par le grand roi pour y déifier ses parents sous les traits de divinités du bouddhisme mahayana.

Nuit à Siem Reap.
 
 
J 14 - Mardi 4 février 2020 Kbal Spean – Banteay Srei – Beng Mealea – Siem Reap
Comme nous le savons, la splendeur architecturale khmère ne se limite pas au site d’Angkor. Tout près de l’ancienne capitale se dresse le mont Kulen, transposition au Cambodge du mont Kailasa, la demeure de Shiva. Un cours d’eau, le Kbal Spean, cascade sur ses pentes, tel le Gange dans la chevelure du grand dieu. Pour que le parallélisme soit plus parfait, des milliers de lingas furent sculptés dans le lit de la rivière, ainsi que de nombreuses représentations du sommeil cosmique de Vishnou. Les flots ainsi purifiés pouvaient s’écouler vers Angkor et assurer à la cité son caractère sacré. C’est après une heure d’ascension, à pied et dans la jungle, que nous atteindrons ce site original et plein de charme.

Cette escapade d’une journée sera encore enrichie par la visite de Banteay Srei, cette « citadelle des femmes », petit bijou précieux du Xe siècle fort célèbre pour sa sculpture-ciselure dans le grès rose. Il fut tristement immortalisé par Malraux…

Nous terminerons par le Beng Mealea qui correspond à notre imaginaire de temples angkoriens avalés par la jungle. Aucune épigraphie ne fut retrouvée pour le dater mais tout de son style rappelle à la fois le classicisme et le brio d’Angkor Vat : préaux en croix, courettes et grandes chaussées dallées.

Nuit à Siem Reap.
 
 
J 15 - Mercredi 5 février 2020 Angkor
Fin de la visite d’Angkor Vat en début de matinée.

Visite du Centre de Conservation d’Angkor dont la mission première était de protéger l’ensemble des anciens objets khmers et la statuaire cambodgienne. Le centre n’est pas ouvert au grand public mais une visite privée est possible. Elle est cependant sujette à confirmation.

Nous poursuivrons nos découvertes en abordant Angkor Thom, la dernière « capitale » que des fouilles remettent au jour. Nous y admirerons en particulier le Baphuon, très bel exemple de la conception du temple-montagne, qui nous montrera le passage de la symbolique architecturale de deux à trois dimensions. Nous pénétrerons ensuite dans les vestiges du palais royal puis visiterons la longue terrasse sculptée d’éléphants presque aussi grands que nature, prolongée par celle du « Roi lépreux », entièrement parée elle aussi de reliefs, et qui se lit aussi bien en surface que dans ses “entrailles”.

Le Bayon est universellement connu pour ses tours-visages qui représentent certainement le grand roi Jayavarman VII – celui qui imposa le bouddhisme mahayana comme religion officielle de l’empire à la fin du XIIe siècle –, mais ce monument est également remarquable pour la finesse de ses bas-reliefs qui décrivent l’histoire politique, économique, sociale et religieuse de l’Empire khmer et relatent les épisodes de la lutte entre les Khmers et les envahisseurs Cham.

Nous terminerons la journée à l’Association Tlai Tno qui signifie « dignité » en khmer. Elle a été fondée en 2012 pour former des jeunes à la danse classique cambodgienne. Leur but est que les artistes soient capables d’obtenir un travail rémunéré et d’exercer des arts traditionnels de qualité dans des conditions de travail dignes.

Nuit à Siem Reap.

 
 
J 16 - Jeudi 6 février 2020 Lac du Tonlé Sap – Siem Reap – vol de retour
Départ en bateau privé pour le grand lac de Tonlé Sap et découverte de ses villages flottants : cette véritable mer intérieure, dont la crue règle la vie du peuple khmer, a été classée « Réserve de Biosphère » par l'Unesco en 1997 en raison de l'incroyable diversité de son écosystème.

Arrêt à Prek Toal ou à Pech Kantiel où les dames de la communauté Saray tressent la jacinthe d’eau qui pousse en abondance sur le lac. Cette activité favorise la reconnaissance du travail des femmes et participe à la réduction de la pauvreté, tout en aidant à limiter l’invasion de la jacinthe.

Retour à Siem Reap et envol pour Bangkok dans l’après-midi.
 
 
J 17 - Vendredi 7 février 2020 Bangkok – Paris
Vol Bangkok - Paris.

Nuit en vol.

Arrivée à Paris.
 


Groupe de 10 à 12 voyageurs
Places disponibles
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 31 août 2019 5 840 €
Prix presto jusqu'au 20 novembre 2019 5 880 €
Prix à partir du 21 novembre 2019 5 925 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 175 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 26/07/2019.
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 13 octobre 2019 1 270 €
Prix jusqu'au 23 novembre 2019 1 300 €
Prix à partir du 24 novembre 2019 1 350 €
Sans transport international Prix jusqu'au 13 octobre 2019 -850 €
Prix jusqu'au 23 novembre 2019 -650 €
Visa 139 €


Louang PrabangGrand Louang Prabang 4*

PhonesavanhVansana Plaine des jarres 3*

VientianeCrowne Plaza 4*

Khong IslandPon Arena 3*

Sra'EmPreah Vihear Boutique 4 *

Siem ReapAngkor Village Resort Resort

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
22/01/2020 - 12h30
Bangkok Suvarnabhumi intl
23/01/2020 - 06h00
Vol Thai Airways TG 931
Bangkok Suvarnabhumi intl
23/01/2020 - 08h45
Louang Prabang
23/01/2020 - 10h20
Vol Thai Airways TG 2576
Siem Reap
06/02/2020 - 20h45
Bangkok Suvarnabhumi intl
06/02/2020 - 21h50
Vol Thai Airways TG 2591
Bangkok Suvarnabhumi intl
07/02/2020 - 00h05
Paris Roissy CDG
07/02/2020 - 06h50
Vol Thai Airways TG 930

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris /Luang Prabang et Siem Reap/Paris, avec escale, sur lignes régulières
  • Les vols intérieurs Luang Prabang /Phonsavanh, Phonsavanh/Vientiane et Vientiane/Paksé sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L'hébergement en chambre double
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au déjeuner du 16e jour
  • Le circuit en autocar privé et des bateaux réservés au groupe sur le Mékong et sur le Tonlé Sap
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage ( prévoir 4 € par jour et par participant )
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 26/06/2019. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Pour une meilleure organisation des visites, certains déjeuners pourront être pris sous forme de pique-nique.
  • Au Laos, les fluctuations d'horaires des vols intérieurs peuvent conduire à des modifications du programme des visites. En cas d'annulation d'un vol intérieur, le trajet correspondant pourra être effectué par la route et les visites réorganisées en conséquence.
  • Pour la visite des temples du site d’Angkor, il vous sera demandé d’avoir jambes et épaules couvertes. L’idéal est un pantalon et des tee-shirts ou chemises / chemisiers à manches courtes. S’appliquant à tous, cette règle est à respecter sous peine de se voir refuser l’entrée des monuments.
  • La visite des grands temples d'Angkor se fait à pied et nécessite une bonne aptitude à la marche.
  • La visite du temple de Preah Vihear s'effectue après une montée en 4x4 assez abrupte et une marche à pied d'un kilomètre.
  • Certains départs seront matinaux pour éviter – dans la mesure du possible – les foules.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour le Cambodge
  • Un visa pour le Laos


Informations pratiques pour le Cambodge
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Cambodge est de + 6h quand la France est à l'heure d'hiver et de + 5h quand la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Cambodge.
Un traitement anti-paludéen peut être conseillé : consultez votre médecin.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Informations pratiques pour le Laos
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Laos est de + 6h lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 5h lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle du Laos est le kip (LAK).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Les paiements s'effectuent en espèces mais les cartes bancaires internationales Visa et Mastercard sont acceptées par un nombre croissant d'établissements à Vientiane et Louang Prabang. Elles permettent des retraits d'espèces dans les nombreux distributeurs automatiques.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Laos.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter