Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi Voyager en Syrie avec Clio
Clio a organisé depuis 1981 de très nombreux voyages en Syrie, région clé de toute l’Histoire du Proche-Orient du néolithique à nos jours. Après une interruption de 8 années nous avons décidé d’inclure à nouveau cette fabuleuse destination dans notre catalogue 2019. Nous sommes conscients des interrogations que peut susciter cette décision ; c’est pourquoi, plutôt que de présenter l’intérêt culturel de ce pays qui n’est plus à démontrer, nous répondons par anticipation à ces questions.
Pourquoi visiter la Syrie aujourd’hui ?
La vocation de Clio depuis trente ans est de faire découvrir à nos voyageurs les cultures les plus riches du monde entier, du Tibet au Mexique et de l’Afrique australe à l’Europe. Le Proche Orient a toujours tenu une place privilégiée dans nos programmes tant en raison de son immense capital culturel, à l’origine notre propre civilisation, que de nos affinités « sentimentales » avec l’Orient, partagées par nombre de nos fidèles voyageurs.
Nos équipes ont en effet passionnément aimé et étudié cette région du monde, à laquelle sont attachés de nombreux archéologues et universitaires qui ont vu avec effroi la catastrophe qui s’est abattue sur le pays. Certains ont repris leurs travaux auprès des équipes syriennes et préparent déjà activement la restauration du patrimoine ainsi qu’en témoigne l’exposition "Cités millénaires" présentée à l'Institut du Monde Arabe.
Les Syriens souhaitent que la reprise de l’activité touristique intervienne le plus tôt possible. Ce sera pour eux non seulement le signe mais aussi le moyen d’un retour à la vie normale : dans un pays dont près de 50 % des revenus provenaient du tourisme depuis 30 ans et jusqu’en 2011, ils sont très nombreux à attendre de retrouver un travail pour pouvoir faire vivre décemment leurs familles. Boycotter leur pays alors qu’ils sortent péniblement d’un long cauchemar serait réellement leur faire subir une double peine.

Aller en Syrie n’est-ce pas cautionner un régime autoritaire ?
La ligne de conduite de Clio se définit non par rapport à la situation politique des pays visités mais par rapport à leurs populations, à l’intérêt de leur patrimoine et à la faisabilité des voyages, en particulier en termes de sécurité. Si telle n'était pas notre politique, dans l’état actuel du monde, plus de la moitié de la planète, hélas, nous serait aujourd’hui interdite. Les clients de Clio ne sont pas des consommateurs touristiques : ils sont motivés par un réel désir de connaissance et de compréhension et sont toujours bien accueillis par les habitants qui sont heureux d’avoir une occasion de sortir de leur isolement en leur faisant découvrir la richesse culturelle de leur pays.

Les visites sont-elles possibles ?
Dans les régions que nous visitons tout fonctionne à nouveau normalement : infrastructures routières et hôtelières, sites, monuments et musées. Nous avons retenu pour ce voyage une première catégorie de sites qui n'ont pas été endommagés par la guerre depuis 2011 : la vieille ville de Damas, Tartous, Marqab, le château de Saone, Ougarit… Le musée de Damas qui avait été fermé pour servir d’entrepôt aux vestiges sauvés des sites victimes de bombardements ou de destruction systématique, vient de rouvrir.
Nous visiterons aussi d’autres hauts-lieux qui ont subi des destructions mineures mais sont à nouveau pleinement accessibles, tel le Crac des Chevaliers et le théâtre romain de Bosra dont la réouverture a été relayée par la presse internationale comme un signe d’espoir pour les populations du Hauran.
Nous irons à Maaloula, village où l'on parlait il y a peu encore un dialecte araméen proche de celui que parlait Jésus et qui a été victime des mêmes barbares sanguinaires qui détruisirent les Bouddhas de Bamyan en Afghanistan. La ville portera longtemps encore les stigmates de leurs attaques mais ses églises byzantines durement touchées et les habitants qui ont choisi de rester chez eux durant ces terribles années témoignent de la résilience de ces chrétiens d’Orient autochtones dont les origines remontent au premier siècle de notre ère.
Nous verrons aussi Palmyre où les djihadistes ont fait sauter le Tétrapyle, le temple de Baalshamin et l’arc de Triomphe : en vain car ces destructions n'ont pu effacer la structure de la ville qui reflète encore son ancienne prospérité et lui conserve tout son intérêt historique. Les restaurations sont à l'étude mais la priorité est bien sûr à l’humanitaire car les habitants y ont beaucoup souffert : ils attendent avec espoir le retour des visiteurs.

En conclusion : à qui s'adresse ce voyage ?
Il s'adresse aux voyageurs que passionnent l'Histoire du Proche-Orient et ses prolongements géopolitiques contemporains et qui ont envie de voir de leurs propres yeux l'état et la situation actuelle du pays : nos conférenciers expérimentés les guideront dans cette redécouverte dans le cadre d'un voyage parfaitement balisé et bien sûr en toute sécurité.

 
Partir en voyage avec Clio
SY 30 - 10 jours

La Syrie s’ouvre au tourisme et, à la demande de nos amis Syriens, nous proposons à nouveau des voyages vers cette destination. Les amoureux de ce pays riche de 10 000 ans d’art et d’Histoire ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter