Logo Clio
Service voyages
Service voyages


Le royaume des Jagellons (1384-1572)

Automne 1384 : Hedwige, fille de Louis d’Anjou, vient en Pologne pour se faire couronner à Cracovie « roi de Pologne ».


1385 : Jagellon, grand-duc de Lituanie, signe avec l’ambassade polonaise envoyée à Krewa (en Lituanie) un accord promettant, contre la main d’Hedwige, le rattachement de la Lituanie à la Pologne.


1386 : Jagellon est baptisé à Cracovie, reçoit le nom chrétien de Vladislas II et épouse la reine Hedwige le 15 février.


1387 : Christianisation massive de la Lituanie. La Ruthénie rouge est rattachée à la Pologne tandis que la Moldavie et la Valachie entrent sous la dépendance féodale de la Pologne, qui gagne ainsi un accès à la mer Noire.


1390-1395 : Jagellon défend son pouvoir en Lituanie contre les chevaliers Teutoniques qui soutiennent les prétentions du prince Witold, cousin germain de Jagellon mais, en 1392, Witold se réconcilie avec le roi.


1397 : La rencontre de la reine Hedwige et du grand-maître de l’ordre Teutonique ne permet pas un règlement pacifique de l’antagonisme entre la Pologne et l’Ordre.


1398 : Witold signe la paix avec les chevaliers Teutoniques.


1399 : La reine Hedwige meurt à l’âge de vingt-six ans. Les forces lituaniennes et ruthènes commandées par Witold sont écrasées par les Tartares sur la rivière Worskla.


1400 : Renouveau de l’Université de Cracovie qui apparaît comme l’une des plus brillantes d’Europe dans les domaines du droit et des mathématiques.


1401 : Union dite de Wilna-Radom entre la Pologne et la Lituanie dont l’autonomie est garantie. Witold obtient le titre de grand-duc de Lituanie. L’attaque des chevaliers Teutoniques contre la Lituanie ouvre une guerre qui dure jusqu’en 1404 et se conclut avec la paix de Raciaz, qui voit la victoire de l’Ordre.


1406-1408 : Guerre lituano-moscovite.


1409 : Soulèvement de la Samogitie contre la domination teutonique. L’Ordre déclare la guerre à la Pologne.


15 juillet 1410 : Les Teutoniques sont vaincus à la bataille de Grunwald (dite aussi de Tannenberg). Le grand-maître Ulrich von Jungingen compte parmi les tués mais les Polono-Lituaniens ne peuvent s’emparer de Malbork (Marienburg), le siège de l’Ordre.


1411 : Le traité de Torun met un terme à la guerre et permet aux Teutoniques de limiter les effets de leur défaite militaire de l’année précédente.


1413 : L’Union de Horodlo renforce les liens entre Pologne et Lituanie.


1414-1416 : La guerre dite de la famine entre la Pologne et l’ordre Teutonique épuise sans résultats les deux adversaires, qui portent leur litige devant le concile de Constance.


1420 : Les Hussites révoltés offrent à Jagellon et, après son refus, à Witold la couronne tchèque ; Sigismond Korybutowicz, représentant de Witold, se rend en Bohême en 1422 mais le projet n’aboutit pas.


1422 : Nouvelle guerre entre Polonais et Teutoniques, terminée par la paix de Melno. La même année, la noblesse polonaise obtient à Czerwinsk des privilèges qui limitent l’autorité royale en matière de justice et de frappe monétaire.


1423 : Le Statut de Warta confirme et élargit les privilèges reconnus à la noblesse à Czerwinsk l’année précédente. En 1425 la noblesse polonaise n’accepte de reconnaître comme successeur de Jagellon son fils Vladislas, né de sa quatrième épouse, qu’au prix de l’octroi de nouveaux privilèges.


1428:1433 : Soulèvement hussite en Silésie.


1429 : L’empereur Sigismond, le roi Jagellon et le grand-duc Witold se rencontrent à Luck, en présence du nonce apostolique, en vue de définir une attitude commune face à la Bohême hussite.


1430 : Le privilège de Jedlno accorde à la noblesse de nouveaux droits en échange de la promesse d’élire au trône le fils du souverain. La même année voit la mort du grand-duc Witold.


1432 : Nouvelle union, conclue à Grodno, entre la Pologne et la Lituanie. Sigismond Kiejstocowicz devient grand-duc de Lituanie.


1er juin 1434 : Mort de Vladislas II Jagellon. Vladislas III Jagellon, qui a dix ans, est couronné roi de Pologne le 25 juillet.


1439 : Guerre civile. Formation de la confédération hussite de Spytko de Melsztyn. Elle est vaincue à la bataille de Grotniki.


1440 : Vladislas III Jagellon devient roi de Hongrie et les deux pays se retrouvent unis dans la lutte contre l’envahisseur ottoman. Casimir, frère du roi, est élu grand-duc de Lituanie. Formation de la confédération prussienne qui deviendra une force d’opposition au sein de l’État teutonique.


10 novembre 1444 : Vladislas est tué à Varna en combattant contre les Turcs.


1447 : Après trois ans d’interrègne, Casimir IV Jagellon est couronné roi de Pologne.


1454 : Soulèvement général en Prusse contre la domination de l’ordre Teutonique. La Prusse, à la demande des représentants des États, est incorporée à la Pologne le 6 mars, ce qui entraîne une guerre contre l’ordre Teutonique qui va durer treize ans.


Novembre 1454 : Octroi des privilèges dits de Nieszawa à la noblesse.


1455 : Mort du cardinal Zbigniew Olesnicki, évêque de Cracovie, l’homme politique le plus puissant au temps des premiers Jagellons.


Seconde moitié du XVe siècle : La Pologne est touchée par l’esprit nouveau importé d’Italie. À Leopol (Lwow), l’archevêque Grégoire de Sanok réunit autour de lui un cercle d’humanistes et, en 1490, l’Italien Philippe Buonacorsi Callimach fait de même à Cracovie.


1466 : Paix de Torun entre la Pologne et l’ordre Teutonique. La Poméranie est rattachée à la Pologne. Les territoires laissés à l’Ordre, dont la capitale est Koenigsberg, deviennent un fief de la couronne polonaise.


1471 : Vladislas Jagellon, fils de Casimir, est couronné roi de Bohême.


1474 : Un premier livre est imprimé en Pologne, à Cracovie. Au cours du siècle suivant, des écrivains polonais comme Nicolas Rey de Naglowice (1505-1569) ou Jean Kochanowski (1530-1584) abandonnent l’usage du latin et utilisent la langue vulgaire.


1475 : Le comptoir génois de Caffa, sur la côte de la mer Noire, est pris par les Turcs.


1484 : Kilia et Akerman tombent aux mains des Ottomans.


1490 : Vladislas, roi de Bohême, accède au trône de Hongrie après la mort de Mathias Corvin. À ce moment, les Jagellons se trouvent à la tête de quatre pays d’Europe centrale et orientale : Pologne, Hongrie, Bohême et Lituanie.


7 juin 1492 : Mort du roi Casimir IV Jagellon. Ses fils recueillent la succession : Alexandre devient grand-duc de Lituanie, Jean Olbracht roi de Pologne jusqu’à sa mort en 1501, date à laquelle il est remplacé sur ce trône par Alexandre qui mourra en 1506.


1494 : Rencontre des Jagellons à Lewocza pour faire face en commun au danger turc.


1496 : Diète de Piotrkow. La noblesse obtient la confirmation de tous ses privilèges. Le droit des paysans de quitter leur village est limité. La prépondérance politique et sociale de la noblesse dans l’État est consacrée. Les habitants des villes se voient interdire la possession des terres.


1497 : Échec de l’expédition conduite en Moldavie contre les Turcs par Jean Olbracht.


1499 : Alliance entre la Pologne et la Lituanie dite Union de Vilna.


1500-1503 : Guerre entre la Lituanie et la Moscovie qui parvient à annexer de larges territoires en Ruthénie.


17 juin 1501 : Mort de Jean Olbracht et élection d’Alexandre Jagellon comme roi de Pologne.


1505 : Constitution Nihil novi promulguée par Alexandre, fixant les bases du parlementarisme polonais et selon laquelle « rien de nouveau ne pourra être décrété par nous et par nos successeurs, en ce qui concerne le droit privé et la liberté publique, sans le consentement commun des représentants du pays ».


20 août 1506 : Mort d’Alexandre Jagellon. Sigismond Jagellon, son frère qui est déjà grand-duc de Lituanie, est élu roi de Pologne. Il régnera jusqu’en 1548.


1507-1537 : Transformation du château royal du Wawel.


1507-1508 : Première guerre moscovite.


1512: Défaite des Tartares à Wisnowiec.


1512-1522 : Deuxième guerre moscovite. Les forces russes sont vaincues à Orsza en 1514 mais s’emparent de Smolensk.


1515 : Rencontre à Vienne entre les rois Jagellons Sigismond et Vladislas et l’empereur Maximilien de Habsbourg, en vue d’une union matrimoniale entre les Jagellons et les Habsbourg.


1519-1521 : Guerre contre la Prusse terminée par un armistice de quatre ans.


1520 : Les Diètes de Torun et de Bydgoszcz décrètent la corvée paysanne obligatoire un jour par semaine.


1522 : Sigismond-Auguste, fils du roi, est élu au trône lituanien.


1525 : Albert de Hohenzollern sécularise l’État de l’ordre Teutonique et passe au protestantisme. Le 10 avril, en tant que duc de Prusse, il rend hommage, à Cracovie, au roi de Pologne.


1525-1526 : Soulèvements paysans en Prusse ducale et révoltes sociales et religieuses à Gdansk écrasées par Sigismond Ier.


1529 : Incorporation de la Mazovie à la Pologne. Sigismond II Auguste est élu au trône polonais.


1534-1537 : Troisième guerre moscovite.


1543 : Mort du chanoine Nicolas Copernic, qui a formulé la théorie héliocentrique. C’est la même année qu’est publié son De revolutionibus Orbium Caelestium.


1er avril 1548 : Mort du roi Sigismond Ier.


1550-1555 : Offensive de la Réforme en Pologne. Elle rencontre un écho dans la noblesse avide de s’emparer des biens du clergé et désireuse de s’opposer au monarque et dans la bourgeoisie mais aucun dans les masses paysannes.


1551 : Publication à Cracovie du Commentarium de republica emendanda libri quinque d’André Frycz-Modrzewski qui condamne la prépondérance de la noblesse dans l’État et dénonce l’injustice sociale dont sont victimes les paysans. La même année, Stanislas Hosius, évêque de Warmie, qui participa comme cardinal légat à la troisième assemblée du concile de Trente publie la Confession de foi catholique. Il sera l’un des artisans de l’arrivée en Pologne des jésuites.


1558-1582 : Guerre pour la Livonie.


1561 : Le grand-maître de l’ordre livonien des Porte-Glaives, Gottfried Ketler, sécularise l’Ordre et soumet son État à la couronne polonaise.


1563 : Ivan IV le Terrible occupe Polotsk.


1564 : Arrivée des jésuites en Pologne.


1566 : Réunion de la première Diète de Lituanie.


1er juillet 1569 : Union de Lublin entre la Lituanie et la Pologne. Un roi commun sera élu par les noblesses des deux pays. Chacun des deux États conservait ses lois et ses tribunaux mais les habitants de chacun pouvaient librement acquérir des biens dans l’autre et y accéder à tous les emplois. Pologne et Lituanie seraient gouvernées par une Diète commune. Le terme de République désigna dès lors l’union des deux nations polonaise et lituanienne, et la forme de gouvernement sous un prince élu librement. Les Polonais ne représentent que 40 % de la population de ce nouvel État : outre les Lituaniens, il faut compter avec les Biélorussiens, les Ruthènes ou les Allemands. En 1582 L’État polono-lituanien s’étend sur 815 000 km2 et compte environ 8 millions d’habitants alors que la Pologne de Vladislas Jagellon s’étendait au XVe siècle sur 270 000 km2 peuplés de 2 500 000 habitants. Cette extension territoriale, qui permet le rassemblement de populations diverses, sera en fait une source de faiblesse.


1570 : Accord de Sandomierz entre les Églises réformées de Pologne – luthériens, calvinistes et frères tchèques. Il tient à l’écart les antitrinitaires, dits Frères polonais, dont le programme social révolutionnaire inquiète. Les Frères polonais se veulent pacifistes et communistes. Ces antitrinitaires se grouperont autour de Leilo Sozzini, un Italien établi à Cracovie de 1579 à sa mort survenue en 1604, et prendront alors le nom de sociniens dont le Catéchisme de Rakow – du nom de leur principal centre, proche de Sandomierz – intéressera Grotius et le père Mersenne.


1570 :: Congrès de paix de Szczecin ; il met un terme à la guerre de Sept Ans qui a opposé Pologne et Suède pour le partage des territoires de l’ordre Livonien.


7 juillet 1572 : Mort de Sigismond II Auguste, le dernier des Jagellons.

Page précédente Page suivante
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter