Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire en ligne
  Imprimer
Au pays des rivières sacrées, Himalaya du Garhwal (Uttarakhand)
IN 209
Du 10 au 31 octobre 2024    Départ assuré

Le Garhwal est à la fois un ancien royaume hindou et un ensemble de vallées descendant de la haute chaîne de l’Himalaya central et traversant les collines des Mahâbhârata et des Shiwalik avant d’entrer dans la vaste plaine de l’Inde du Nord. Dans ces vallées coulent des rivières, toutes sacrées, qui, en se rejoignant en de multiples confluences (lieux doublement sacrés), forment le Gange et la Yamuna. Le Garhwal est considéré comme une deva bhūmi, Terre des dieux, Terre ... lire plus
Votre conférencier
avec Gérard Rovillé
Diplômé d'ethnologie - anthropologie et sciences des religions.
  22 jours
  Voyageurs avertis
  Voyageurs avertis
Vous avez la passion du voyage et vous savez que parfois "la culture se mérite". Aussi, pour découvrir des choses extraordinaires, vous acceptez allègrement l'inconfort de transports aléatoires, les sites difficilement accessibles, l'absence d'infrastructure touristique standard sur certaines étapes ou les hébergements spartiates...
  12 voyageurs max.
Les points forts
  • Les paysages tout au long du voyage
  • L’architecture en bois de la vallée peu visitée de la rivière Tons
  • La haute vallée de la Yamuna
  • Les trois hautes vallées dont les rivières forment le Gange et les prayag (confluences sacrées)
  • Les lieux sacrés de la rencontre de Shiva et de son épouse Parvati
  • L’extraordinaire site de Kedarnath
  • La ville sainte de Rishikesh, capitale mondiale du yoga
  • La ville sacrée de Haridwar où le Gange quitte la montagne pour entrer dans la plaine
  • Le Chronoguide Inde
Votre itinéraire
  Agrandir

 
    J 1 - Jeudi 10 octobre 2024 Paris - Delhi
Envol pour Delhi en début d’après-midi. Correspondance et nuit en vol.

 
 
    J 2 - Vendredi 11 octobre 2024 Delhi – Dehra Dun - Mussoorie (30 km)
Arrivée tôt le matin. Accueil à l'aéroport et petit-déjeuner en attendant votre vol pour Dehra Dun, capitale de l’État indien d’Uttarakhand, à 640 m d’altitude, dans la vaste vallée de la Dun, au cœur des collines au pied de l’Himalaya du Garhwal. À l’arrivée, transfert vers Mussoorie, station d’altitude fondée en 1825 par les Anglais comme un lieu de villégiature d’été pour fuir, à 2.000 m d’altitude, les grosses chaleur des plaines alors que Dehra Dun était la ville administrative du Garhwal récemment conquis sur le Népal. De nos jours, la petite ville de Mussoorie connaît une ‘explosion’ touristique du fait du fort développement du tourisme intérieur en Inde.

Après le déjeuner, tour de ville, en particulier pour suivre le Mall, l’artère principale de la ville autour de laquelle elle fut construite et qui aujourd’hui mène de la Bibliothèque au Bazar Kulri. Visite du Musée Himalayen Sodham, consacré au monde de l’Uttarakhand, et, si le temps le permet, montée à la maison de Georges Everest où, une décennie durant au milieu du XIXe siècle, vécut celui qui fut géographe et arpenteur général des Indes … mais qui n’a jamais participé aux travaux de mesures du célèbre sommet qui porte son nom. Dîner à l’hôtel et nuit à Mussorie.

 
 
    J 3 - Samedi 12 octobre 2024 Mussoorie – Lakha Mandal - Hanol (180 km)
Le matin, départ pour le Nord en descendant jusqu’à Nainbagh (650 m) pour rejoindre la vallée de la Yamuna et la remonter jusqu’à Lakha Mandal. Visite à Lakha Mandal du temple éponyme dédié à Shiva mais dont la mythologie (Mahâbhârata) en fait un lieu de refuge des cinq frères Pandava. Les fouilles archéologiques ont déterminé qu’un temple d’époque Gupta, (Ve-VIe s.) préexistait au temple actuel daté du XIIe siècle. Construit en blocs de pierre, en style Nagara (Inde du Nord), sa tour est surmontée d’un édifice en bois caractéristique de l’architecture du Centre-Ouest himalayen (Uttarakhand et Himachal Pradesh). Visite également, à proximité, de la grotte où les frères Pandava se seraient réfugiés. Déjeuner en restaurant local.

Dans l’après-midi, continuation vers le Nord pour rejoindre, la station d’altitude de Purola (1.600 m) puis le col de Jarmola Dhal (1.933 m, beau panorama sur la Haute chaîne des Himalayas) avant de descendre dans la vallée de la Tons, vallée la plus au Nord et la moins fréquentée d’Uttarakhand. Cette vallée est toutefois connue pour ses temples en bois et pour des divinités bien particulières dont les rituels qui leurs sont attachées ne sont pas encore complètement hindouisés. Arrivée à Hanol et visite du temple à Bautha Mahasu, une des formes locales de Shiva issues d’une divinité pré-védique tardivement hindouisée. En fait, Mahasu lui-même est un dieu qui se décline sous cinq formes différentes, cinq frères ayant chacun une fonction sociale et religieuse particulière. Dîner en nuit en auberge simple à Hanol.

 
 
    J 4 - Dimanche 13 octobre 2024 Hanol – Vallée de la Tons - Mori
Après le petit-déjeuner, départ pour un court trajet à pied (1,2 km) jusqu’au village de Thadiyar et visite du temple de Pabasik Mahasu, une autre des formes de Mahasu. En dehors de leur intérêt mythologique, les temples de la vallée de la Tons sont aussi remarquables pour leurs architectures en bois (ou bois et pierre) qui rappellent que les temples en bois pré-védiques des vallées himalayennes furent une des origines des temples indiens qui se développèrent à partir des premiers siècles de notre ère. Retour à la route et départ pour Tiuni et Raygi, petit village surplombant l’entrée de la vallée de la Pabar dans un bel environnement de montagnes. Visite du temple à Shrekudya Maharaj, une « folie » architecturale récemment restaurée, avec plusieurs tours en bois dans un style combinant la shikara (haute tour curviligne nord-indienne) et la tour à toiture à étages dite ‘type pagode’. Quant à Shrekudya Maharaj, il fut, selon les légendes locales, garde du corps de Chalda Mahasu et ministre pour les cinq Mahasu et, en tant que tel, a été lui-même divinisé. Son importance locale est grande car c’est vers lui que se tournent les habitants des vallées voisines lorsque leurs problèmes n’ont pas été résolus par les autres divinités.

Déjeuner pique-nique ou en restaurant local et retour dans l’après-midi vers Hanol en visitant au passage le temple à Bashik Devta Mahasu dans le village de Mahindrath. Récemment restauré également, il compte une enfilade de trois salles précédant le sanctuaire, les quatre surmontées d’une tour à étages carrée en bois. Continuation vers Mori, petit village au cœur d’une région très boisée et plutôt encaissée. Dîner et nuit en hôtel simple à Mori.

 
 
    J 5 - Lundi 14 octobre 2024 Mori - Vallées de la Tons et de la Rupin
Départ le matin en remontant la vallée de la Tons puis, depuis Naitwar, de la vallée adjacente de Rupin jusqu’au village de Dhoni et visite d’un temple-tour dédié à Mahasu. Promenade dans le village et redescente vers Naitwar où le temple de Daanvir Karna Maharaj, en bois, possède d’intéressantes sculptures. Comme son nom l’indique, ce temple est dédié à un héros déifié.

Déjeuner en restaurant local avant de continuer la remontée de la vallée de la Tons en direction de Saur et visite d’un des temples à Someshwar en fonction de celui qui sera ouvert. En effet, dans cette haute vallée, où les habitants se disent encore descendants des frères Pandava ou des frères Kaurava (les fratries ennemies du Mahâbhârata), et où la polygamie (polyandrie) existerait encore, Someshwar (nom local de Duryodhana), la divinité tutélaire locale possède plusieurs temples répartis dans plusieurs hameaux ou villages et les prêtres servants (non-brahmanes) vont d’un temple à l’autre en transportant son effigie selon une géographie et un calendrier complexes. Retour à Mori en fin d’après-midi. Dîner et nuit en hôtel simple à Mori.

 
 
    J 6 - Mardi 15 octobre 2024 Vallée de la Tons – Purola – Barkot – Syanachatti (140 km)
Journée de route à travers de beaux paysages en quittant la vallée de la Tons et en repassant par Purola pour retrouver la haute vallée de la Yamuna. Arrêt déjeuner en restaurant local à Barkot et continuation l’après-midi jusqu’à Syanachatti, petite localité à 2.010 m d’altitude, en balcon au-dessus de la Yamuna qui coule en fond de gorges entourée de pentes boisées. Dîner et nuit en hôtel à Syanachatti.

 
 
    J 7 - Mercredi 16 octobre 2024 Syanachatti – Yamunotri – Syanachatti (25 km)
Excursion de la journée en voiture et à pied (6 km x 2, aller & retour) pour atteindre le temple de Yamunotri (3.290 m) le plus proche des sources de la Yamuna, la deuxième plus importante des divinités fluviales de l’Inde du Nord après Ganga, envoyée, comme elle, par les dieux, pour donner vie à toute la vaste plaine qui descend des Himalayas vers le Golfe du Bengale. Yamunotri, au débouché d’une gorge étroite, est un des hauts lieux de pèlerinage de l’Uttarakhand. Comme dans tous ces hauts-lieux, la ferveur religieuse se mêle aujourd’hui aux rites sociaux qui passent … par le selfie !!
Déjeuner pique-nique ou en restaurant local. Dîner et nuit en hôtel à Syanachatti.

 
 
    J 8 - Jeudi 17 octobre 2024 Syanachatti – Dunda – Uttarkashi / Barkot Bend (140 km)
Matinée de routes sinueuses à travers de beaux paysages de montagnes et de vallées avec le franchissement du col de Radi Top (2.000 m) pour passer du bassin de la Yamuna dans le bassin de la Bhagirathi, la branche occidentale et principale des 3 branches qui forment la Ganga (le Gange). Dans la descente, arrêt à la grotte de Shiva où le dieu apparaît sous sa forme la plus courante, le lingam, et, à quelque distance, au temple Vishwarana à l’étonnante architecture moderne d’inspiration indo-moghole. A Dharasu, arrivée dans la vallée de la Bhagirathi pour la remontée jusqu’à Uttarkashi, chef-lieu du district éponyme. La petite cité, à 1.165 m d’altitude, au pied du Grand Himalaya, est une importante ville sainte, parmi les nombreux lieux saints du Garhwal. Son nom, la Kashi (ville sainte) du Nord fait référence et résonance avec la Kashi du Sud, Varanasi (Bénarès) ; elles s’étalent toutes deux le long des rives du Gange et plusieurs communautés religieuses (d’ascètes, de prêtres brahmanes, …) ont des branches dans chacune de ces deux villes. Place importante sur les routes de pèlerinages du Garhwal, la ville vit essentiellement du tourisme religieux, mais aussi de son important réseau d’écoles privées (internats), sa sainteté et son climat tempéré étant deux facteurs considérés comme bénéfiques pour les élèves et étudiants.

Déjeuner en restaurant local puis promenade dans la ville avec visite, en particulier, des temples Shri Kashi Vishwanath, Shakti et Shri Kandaar Devta. Le premier, le plus important de la ville, reconstruit en 1857 par la Maharani Khaneti Devi du royaume de Garhwal est considéré comme le lieu où se réfugiera Shiva sous sa forme Kashi Vishwanath lorsque Varanasi sera noyé par les eaux du Gange, annonçant le début de la seconde moitié du Kaliyuga (le Temps des souffrances) dans lequel nous vivons. Le second temple, consacré à Pârvatî, conserve un trident de 6 mètres de haut qui comporte quelques inscriptions en tibétain. Pârvatî aurait utilisé ce trident depuis ce lieu pour anéantir plusieurs démons. Quant au troisième temple, il est remarquable par sa haute tour à trois étages qui domine la ville. Continuation de la remontée de la vallée de Bhagirathi en fin d’après-midi et arrivée au hameau de Barkot Bend, en pleine nature. Dîner et nuit en hôtel à Barkot Bend.

 
 
    J 9 - Vendredi 18 octobre 2024 Uttarkashi / Barkot Bend – Gangotri et retour (120 km)
Excursion de la journée à Gangotri (3.142 m), à l’extrémité de la route qui mène vers la source de la Bhagirathi, souvent considérée comme la source la plus importante du Gange. La source même, Gaumukh, se trouve 18 km plus loin, au pied d’un glacier, mais n’est accessible qu’à pied et la majorité des pèlerins s’arrêtent au temple de Gangotri, reconstruit au XVIIIe siècle par un chef d’armée gurkha, Amar Singh Thapa. C’est là aussi que, nombreux, sur les ghâts, les pèlerins se baignent dans les eaux glacées du tout jeune fleuve sacré. Le village, dont la fonction est presqu’exclusivement lié au tourisme religieux, est fermé l’hiver en raison de l’enneigement et des rigueurs du climat.

Déjeuner en restaurant local et retour dans l’après-midi à Barkot Bend avec un arrêt dans le village de Harsil (2.620 m) pour visiter le temple Mukhba accessible par un grand pont suspendu au-dessus des eaux de la Bhagirathi. Le village de Harsil est connu localement pour ses pommiers et ses forêts de déodar (cèdres de l’Himalaya), mais aussi pour être le lieu de séjour de la déesse Ganga pendant les mois d’hiver. En fait le temple se décline en deux bâtiments, l’ancien, en architecture himalayenne, en bois de cèdre avec toiture en plaques de cuivre, et le nouveau, plus ‘citadin’ et ‘nouveaux riches’, en béton et en marbre. Dîner et nuit en hôtel à Barkot Bend.

 
 
    J 10 - Samedi 19 octobre 2024 Uttarkashi / Barkot Bend – Ghansali (140 km)
Première de deux journées de route dans un environnement de hautes collines culminant entre 2.500 et 3.000 m pour passer de la vallée de la Bhagirathi à celle de la rivière Mandakini, la branche centrale des trois rivières formant le Gange. Au cours de cette première journée, retour vers Uttarkashi avant de suivre un parcours sinueux alternant fonds de vallons, passages en corniches et lignes de crêtes. Arrêts en cours de route pour visiter quelques temples peut-être peu spectaculaires mais ayant chacun des particularités culturelles.
Déjeuner en restaurant local en cours de route. Dîner et nuit en hôtel à Ghansali.

 
 
    J 11 - Dimanche 20 octobre 2024 Ghansali – Tilwara – Guptkashi - Sonprayag / Sitapur (125 km)
Virages, tours, détours, montées et descentes, sinuosités et épingles à cheveux sont au programme de cette matinée avant d’atteindre Tilwara sur les rives de la rivière Mandakini. Déjeuner en cours de route en restaurant local vers Tilwara.

Dans l’après-midi, remontée de la vallée de la Mandakini jusqu’à Sitapur. Arrêt pour visiter le temple de Agastyamuni, dans le village du même nom, à 1.000 m d’altitude. Ce temple, populaire parmi les pèlerins, est intéressant pour la série de divinités gravées sur les pierres murales, mais aussi pour les plaques de cuivre martelées qui encadrent la statue métallique du saint homme, le Sage Agastya Rishi à la naissance miraculeuse qui aurait vu la Vérité selon le Rig Veda. De ce fait, ce temple est une des nombreuses rencontres, dans le Garhwal, entre art populaire et tradition savante. En arrivant à Sonprayag, visite du temple de Triyugi Narayan, ancien lieu de résidence de Vishnou où il organisa sur sa terrasse le mariage de Shiva et Pârvatî. Depuis ce jour, il y a près de … quatre millions d’années (!), le feu sacrificiel et rituel du mariage continue de brûler. Dîner et nuit en hôtel à Sitapur.

 
 
    J 12 - Lundi 21 octobre 2024 Sonprayag / Sitapur – Kedarnath (25 km)
Au départ, 5 kilomètres de piste, en jeep, permettent d’atteindre Gaurikund, haut lieu de pèlerinage et point de départ du chemin qui mène à Kedarnath. Comme son nom l’indique, le ‘Bassin de Gauri’ (Pârvatî), Gaurikund est un lieu sacré où les temples sont répartis autour d’un petit lac d’eau chaude à 1.980 m d’altitude dans lequel les pèlerins se baignent en rendant hommage à Pârvatî avant de monter à Kerdarnath. En effet, c’est au bord de ce lac que Pârvatî médita et fit de longues pénitences pour attirer l’attention de Shiva dont elle était amoureuse mais qui était plongé dans des siècles de méditation au cœur du magnifique cirque de montagnes de Kedarnath, 18 km plus loin et 1.600 m plus haut. Le chemin à parcourir (à dos de mulets) suit la ligne du regard intense qui permit à Pârvatî de rattacher Shiva à la Terre comme le conte si bien le poète Kalidasa dans son Kumarasambhava, mêlant ascèse la plus profonde et sensualité la plus délicate. Déjeuner pique-nique en cours de route (ou à l’arrivée à Kedarnath).

Dans l’après-midi, visite du temple de Kedarnath qui, selon des légendes, fut construit par les frères Pandava qui cherchaient Shiva de Varanasi à l’Himalaya pour se faire pardonner le meurtre de leurs cousins Kaurava après la bataille de Kurukshetra (Mahâbhârata). En fait, aucune date de construction du temple n’est connue mais sa vénération et fréquentation tiennent aussi à ce qu’il abrite le jyotilingam (phallus naturel, non sculpté, de Shiva) le plus élevé de l’Inde (3.580 m d’altitude). Kedarnath est aussi le lieu où Shiva a reçu les eaux de la déesse fluviale Ganga dans sa chevelure. Le site se trouve au cœur d’un cirque de montagnes dominé par le Kedar Peak (6.940 m) et le Kedar Dome (6.831 m). Promenade dans les environs avant d’assister aux cérémonies du soir. Comme tous les sanctuaires d’altitude du Garhwal, Kedarnath est fermé l’hiver. Dîner et nuit en auberge simple à Kedarnath.

*Prévoir un petit bagage (sac à dos) par personne pour les affaires de la nuit ; les gros bagages resteront à l’hôtel pour les retrouver à la descente.

 
 
    J 13 - Mardi 22 octobre 2024 Kedarnath - Sonprayag / Sitapur - Guptkashi (55 km)
Cérémonie matinale au temple et petit-déjeuner à l’auberge avant de prendre le chemin du retour à Sonprayag / Sitapur (à dos de mulets). Déjeuner à Sitapur et continuation par la route jusqu’à Guptkashi (1.470 m), ville sacrée où les frères Pandava ont retrouvé Shiva dont ils voulaient se faire pardonner mais Shiva s’était transformé en taureau (Nandi) pour voyager incognito. Toutefois, Bhima, le deuxième frère, le reconnut et Shiva s’enfouit dans une grotte (Gufa / Gupta) en ce lieu. Visite de la ville en fonction de l’heure d’arrivée. Dîner et nuit en hôtel à Guptkashi.

*Le programme de la journée pourrait être modifié si une opportunité de descente par hélicoptère se présentait ; réservation à l’avance impossible.

 
 
    J 14 - Mercredi 23 octobre 2024 Guptkashi – Gopeshwar - Birahi (100 km)
Le matin, petite marche facile pour aller visiter le temple de Vishwanath, temple dédié à ‘Shiva l’Universel’ et qui, selon la légende, se trouve à l’endroit où celui-ci a fait sa demande en mariage à Pârvatî. Comme pour confirmer cette demande, à côté de ce temple se dresse un temple à Ardhanareshwara, figure divine androgyne composée pour moitié de Shiva et pour moitié de Pârvatî, figure importante de la mythologie indienne représentant l’union du principe féminin (énergie) et du principe masculin (âme). Ensuite, une série de lacets permet de descendre jusqu’à la rivière Mandakini pour remonter jusqu’à Ukhtimath, autre ville sacrée qui fait face à Guptkashi sur la rive opposée. C’est dans le temple de Omkareshwar qu’est transportée chaque hiver, entre autres, l’image de Shiva du temple de Kedarnath. La ville d’Ukhimath est le lieu privilégié des prêtres brahmanes Rawal, officiants du temple de Kedarnath. Promenade en ville jusqu’au Ukhi Math, le mandapa (hall) qui servit de lieu de mariage à la belle Ushâ, princesse asura, avec Anirudha, un petit-fils de Krishna, mariage qui provoqua en cette ville une rude bataille entre plusieurs millions de divinités shivaïtes et vishnouïtes. Continuation vers Chopta, station d’altitude à 2.700 m d’altitude d’où, par beau temps, il est possible de voir une quarantaine de pics himalayens (au Nord) mais aussi de dominer le monde des collines (au Sud). Descente, avec de beaux lacets, vers la vallée de la rivière Mandal.

Déjeuner en restaurant local, puis continuation vers Gopeshwar (Chamoli, 1.550 m), là où la Mandal rejoint la rivière Alaknanda, la branche orientale formant le Gange. Arrêt et visite du temple à Shri Gopinath / Shri Rudranath, étape shivaïte le long des grandes routes de pèlerinage qui sillonnent l’Uttarakhand. Le temple est supposé être situé à l’endroit où Kama, dieu de l’amour, a été tué par le trident de Shiva (trident toujours présent) alors que ce dernier était plongé dans sa longue méditation de mille ans. A proximité, un temple à Devi, la Déesse, est situé à l’endroit où, selon des légendes locales, Devi se serait manifestée pour tuer le démon Mahisha. En contrebas de la ville, traversée de l’Alaknanda et début de la remontée de sa vallée jusqu’à Birahi, site de villégiature en pleine nature. Dîner et nuit en hôtel à Birahi.

 
 
    J 15 - Jeudi 24 octobre 2024 Birahi - Joshimath – Pandukeshwar - Badrinath (80 km)
Départ le matin pour Joshimath (1.865 m), bourgade sacrée au pied du massif de la Nanda Devi (7.817 m, point culminant de l’Inde), et connue surtout pour le Jyotir Math, ou Uttaramnaya Sri Jyotish Pitham, le saint monastère du Nord, qui fonctionne selon des règles de l’Advaita Vedanta, philosophie non-dualiste émise par un des plus grands penseurs-philosophes du monde indien, Adi Shankara. Plus dramatiquement, Joshimath fut victime d’un grave glissement de terrain qui entraîna un énorme morceau de glacier du massif de la Nanda Devi le 7 février 2021, détruisant plusieurs villages et une partie de la bourgade de Joshimath, faisant plus de 200 victimes.

Continuation jusqu’à Pandukeshwar, petit village (1.920 m) installé dans les gorges de l’Alaknanda, où un ensemble de sept temples (six d’architecture nagara, un d’architecture dravida) commémore à la fois le lieu où Vishnou aurait fait une longue méditation et où Pandu, père des cinq frères Pandava selon le Mahâbhârata, aurait rendu hommage à Vishnou en y installant une statue du dieu. C’est aussi ici que, toujours selon le Mahâbhârata, les cinq Pandava, après la bataille de Kurukshetra, auraient quitté le monde terrestre, guerrier et politique pour s’engager dans leur quête céleste. C’est aussi à Pandukeshwar que l’image de Vishnou de Badrinath passe l’hiver lorsque son temple est fermé et sous la neige. Vingt-deux kilomètres de gorges plus loin et 1.400 m plus haut, arrivée à Badrinath (3.300 m), l’un des plus grands lieux de pèlerinages himalayens, dédié à Vishnou sous sa forme double Nara-Narayana de sage méditant, immobile pendant des décennies pendant que son épouse dévouée Lakshmi le protégeait des ardeurs du soleil et des intempéries de haute altitude. Déjeuner à l’hôtel et après-midi de visite du temple et de ses environs.

Architecturalement, le temple de Badrinath est un compromis entre un temple hindou et un monastère bouddhiste, peut-être parce qu’il y eut d’abord un monastère, au début de notre ère, avant que les bouddhistes en soient chassés par les hindous vers le IXe-Xe siècle. Quant à la façade très colorée, elle est peut-être due au fait que les prêtres servant du temple sont en partie originaires du Travancore, au sud du Kérala. En fait, à propos de ce temple, les textes historiques, mythologiques et les légendes s’entremêlent et se contredisent. Dîner et nuit en hôtel confortable à Badrinath.

 
 
    J 16 - Vendredi 25 octobre 2024 Badrinath – Joshimath – Birahi (80 km)
Cérémonie matinale au temple avant de partir pour une excursion en amont de Badrinath si la météo le permet. La haute vallée de l’Alaknanda et surtout de son affluent la Saraswati mène au col de Mana (5.639 m), frontière avec la Préfecture de Ngari, ouest du Tibet, sur l’une des voies historiques de commerce et de pèlerinage (Mont Kailash) entre l’Inde et le Tibet. Au village de Mana, une grotte est considérée comme un haut lieu sacré où auraient été composés des textes védiques, l’épopée du Mahâbhârata et plusieurs purana. Les voyageurs étrangers ne peuvent aller jusqu’au col mais par beau temps il est possible de remonter cette belle vallée à travers la haute chaîne himalayenne sur près de trente kilomètres. Retour à Badrinath et Joshimath pour le déjeuner.

Dans l’après-midi, selon la météo et l’état de la piste, incursion dans la vallée de la Dhauliganga en s’approchant du massif de la Nanda Devi. Dîner et nuit en hôtel à Birahi.
 
 
    J 17 - Samedi 26 octobre 2024 Birahi - Karnaprayag – Rudraprayag – Kirtinagar (115 km)
Début de la redescente vers le monde des plaines … tout en restant dans un monde de collines et montagnes. Trajet le matin en suivant la vallée de l’Alaknanda, jusqu’à Karnaprayag, autre localité sacrée car située à la confluence (prayag) de l’Alaknanda avec la Pindar. C’est ici que le héros du Mahâbhârata Karna, fils de Sûrya, aurait rendu hommage à son père, mais aussi ou, grand guerrier, il aurait trouvé la mort et aurait demandé à Krishna d’organiser sa crémation. Visite rapide de la petite ville qui ne possède pas de temple architecturalement remarquable mais compte parmi les lieux sacrés le petit temple à Karna et un temple à Uma, la Déesse par excellence dont la manifestation la plus courante, en Inde du Nord, est Pârvatî.

Continuation en fin de matinée pour Rudraprayag, à la confluence de l’Alaknanda et de la Mandakini avec rapide arrêt en cours de route au temple de Koteshwar pour la vue sur les gorges de l’Alaknanda. Déjeuner en restaurant local et visite de cette ville également sacrée, en particulier des temples à Rudranath (Shiva) et à Chamunda (forme terrible de Durga, liée à la mort) et arrêt à Rudraprayag Sangam, à la confluence des deux rivières. En route pour Kirtinagar, arrêt au temple de Dhara Devi, une forme locale de Kali, construit au milieu de la rivière dans l’un de ses nombreux méandres dans son parcours de gorges à travers les chaînes de hautes collines des Mahabharat et des Shivalik. Dîner et nuit en hôtel confortable à Kirtinagar.

 
 
    J 18 - Dimanche 27 octobre 2024 Kirtinagar - Srinagar – Rishikesh (110 km)
Petit trajet le matin pour arriver à Srinagar. Au début du XVIe siècle le roi Ajay Pal conquit l’ensemble des vallées du Garhwal et les réunit en un seul royaume dont il fit Srinagar la capitale en 1506. Pendant trois siècles ses successeurs gouvernèrent le Garhwal depuis cette ville jusqu’à ce qu’en 1806 il fut attaqué par les armées de Bhimsen Thâpâ, premier ministre Gorkha du nouveau Grand Népal. La décennie de présence gorkha a laissé de mauvais souvenirs au Garhwal et ce n’est qu’en 1816 que le royaume fut ‘libéré’ par l’intervention des Britanniques de la Compagnie des Indes qui créa l’État Britannique du Garhwal, mais Srinagar fut remplacée par Dehra Dun. Un demi-siècle plus tard, la ville fut presqu’entièrement détruite, habitations, bazar, palais et temples, suite à la rupture du barrage de retenue de Gohna, quelques kilomètres en amont. Les temples actuels sont donc des temples assez récents, mais ils sont importants pour les centaines de milliers de pèlerins qui chaque année y font halte au cours de leur pèlerinage.

Visite d’abord du temple de Shri Kamaleshwar Mahadev, situé à l’endroit où, après avoir adoré Shiva avec 1.000 lotus, Vishnou reçut des mains de Shiva le disque (Chakra) avec lequel il tue les démons. Puis visite du temple de Hanuman, le général de l’armée des singes au service de Râma, de ceux de Kikileshwar Mahadev, commémorant le cri que poussa ici Shiva pour éprouver le courage d’Arjuna, et de Raj Rajeshwari, à Ranihat sur la rive opposée de l’Alaknanda. Ce dernier, dédié à Mahishasuramardini et daté du IXe siècle, contient une intéressante statue du XIe siècle de la déesse et quelques autres remontant au IVe siècle. Reprise de la descente de la vallée jusqu’à Devaprayag, ville de confluence très sacrée, car c’est ici que l’Alaknanda, qui a déjà reçu la Mandakini, mélange ses eaux avec celle de la Bhagirathi, ce qui donne naissance au Gange.

Déjeuner en restaurant local puis visite rapide du temple dédié à Raghunath (Râma), là où il fit pénitence après avoir tué Ravana. Il est dit que Brahma lui-même fit pénitence à cet endroit très sacré. Trajet en fin d’après-midi pour rejoindre Rishikesh. Dîner et nuit en hôtel confortable à Rishikesh.

 
 
    J 19 - Lundi 28 octobre 2024 Rishikesh
Journée entière de visite de cette ville qui compte aujourd’hui plus de 100.000 habitants mais dont la population quotidienne est toujours supérieure en raison, d’une part, des nombreux pèlerins y passant en route vers les vallées sacrées, d’autre part, des nombreux visiteurs (saddhus, rishis, touristes indiens ou étrangers) qui y séjournent plus ou moins longtemps dans l’un ou l’autre des nombreux ashrams, éventuellement pour pratiquer le yoga. En effet, Rishikesh est devenue la capitale mondiale du yoga depuis 1968, lorsque les Beatles y séjournèrent plusieurs mois sous la conduite d’un gourou. La ville compte donc aujourd’hui de nombreux temples, ashrams, hôtels, écoles de yoga, commerces liés aux pèlerinages, la première ressource économique. C’est sous le nom de Kedarkhand que le site apparaît à la fin du VIIe siècle avec mention du séjour de Râma en ce lieu de confluence du Gange avec la rivière Song. Peu après, les premiers temples vishnouïtes firent de la ville un grand centre de pèlerinage.
C’est depuis le pont suspendu Laxman Jhula que la ville apparaît dans sa quotidienne matérialité et dans son intemporelle spiritualité. De là, promenade, en partie à pied, dans la ville et découverte des lieux les plus emblématiques : les ashrams Parmarth niketan, le plus grand et agrémenté d’un beau jardin, Swargashram, le plus ‘cosmopolite’, Beatles ashram, le plus célèbre hors de l’Inde, Shivananda ashram, le plus célèbre pour les Indiens, mais aussi le Ram Jhula, pont suspendu audacieux et le Janki Setu, autre grand pont qui permet de relier les deux rives du Gange alors que celui-ci est déjà devenu un fleuve puissant, sans oublier le temple Bharat Mandir, plus que millénaire et le plus important de la ville.

Déjeuner en restaurant local en cours de visite. En fin d’après-midi, sur les ghâts de Triveni, Aarti, cérémonie de dévotion au Gange au cours de laquelle de nombreux prêtres chantent en faisant tournoyer des lampes à huiles qui sont ensuite déposées sur les eaux du fleuve. Dîner et nuit en hôtel confortable à Rishikesh.

 
 
    J 20 - Mardi 29 octobre 2024 Rishikesh – Haridwar - Rishikesh (85 km)
Excursion de la journée à Haridwar, ville parmi les plus sacrées d’Inde où le Gange quitte son parcours tumultueux de montagnes et de gorges pour entamer son long parcours à travers la vaste plaine de l’Inde du Nord jusqu’à son delta partagé entre le Bengale indien et le Bangladesh. Haridwar est également un grand centre de pèlerinage, en particulier tous les douze ans lorsque s’y tient la Maha Khumba Mela qui attire des millions de dévôts.

Promenade dans la ville où les ashrams y sont, ici aussi, nombreux, tels le Shanti Kunj, le plus célèbre, et le Pawan Dham, véritable palais de verre et de miroirs. Visite également à Kankhal, à quatre kilomètres du centre-ville, du temple Daksheshwar, à l’emplacement du lieu où Sati, la première épouse de Shiva, s’immola au cours d’un important rituel, en colère contre son père, Daksha Prajâpati, qui n’avait pas invité Shiva, ce qui provoqua une colère dévastatrice de ce dernier. Avant de retourner à Rishikesh, flânerie dans le Bara Bazar, lieu animé et coloré tout au long de l’année. Dîner et nuit en hôtel confortable à Rishikesh.

 
 
    J 21 - Mercredi 30 octobre 2024 Rishikesh - Dehra Dun – Delhi (35 km)
Court trajet pour rejoindre l’aéroport de Dehra Dun et envol pour Delhi. Le programme définitif de cette journée sera décidé en fonction des horaires du vol. Dîner à l’hôtel à Delhi et courte nuit à Delhi.
 
 
    J 22 - Jeudi 31 octobre 2024 Delhi - Paris
Transfert matinal à l’aéroport et envol vers Paris.
Correspondance et arrivée en milieu d'après-midi à Paris.

 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 21/04/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 10 au 31 octobre 2024 - 22 jours - 9 à 12 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 31 mai 2024 5 595 €
Prix Presto jusqu'au 31 juillet 2024 5 625 €
Prix à partir du 1er août 2024 5 650 €
 Remise supplémentaire de 2 % soit environ 111 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 12/06/2024.
Supplément chambre individuelle Prix Prestissimo jusqu'au 1er juillet 2024 825 €
Prix Presto jusqu'au 11 août 2024 850 €
Prix à partir du 12 août 2024 875€
Sans transport international Nous consulter
Visa  85 €
Hébergement

VilleHôtel
MussoorieThe Mountain Quail Hotel & Resort 4*
HanolGarhwal Mandal Vikas Nigam Guesthouse
SyanachattiNamami Gange Syanachatti Yamunotri 3*
UttarkashiHotel Ashyana Barkot 3*
GhansayaliManjaari Resort 3*
SitapurKedar River Retreat 4*
Kedarnath Guru Dham Frontier House 3*
Hôtel simple avec chambres de 3 à 5 lits et salle de bain dans chaque chambre. Pas de possibilité de chambre individuelle.
GuptkashiKedar Resorts Guptkashi 3*
BirahiTapovan Birahi Resort 3*
BadrinathDivine Lakshmi Hotel 3*
KirtinagarRiverside Resort 3*
RishikeshThe Great Ganga Hotel 4*
DelhiLemon Tree Premier 5*

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Roissy CDG
10/10/2024 - 12h05
Istanbul Istanbul international
10/10/2024 - 16h50
Vol Turkish Airlines TK 1832
 Istanbul Istanbul international
10/10/2024 - 20h15
Delhi Indira Gandhi
11/10/2024 - 04h45
Vol Turkish Airlines TK 716
RetourDelhi Indira Gandhi
31/10/2024 - 06h55
Istanbul Istanbul international
31/10/2024 - 11h35
Vol Turkish Airlines TK 717
 Istanbul Istanbul international
31/10/2024 - 14h30
Paris Roissy CDG
31/10/2024 - 16h20
Vol Turkish Airlines TK 1833

Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols internationaux Paris/Delhi, aller et retour avec escale, sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • Les vols domestiques Delhi/ Dehradun, aller et retour
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète, du petit-déjeuner du 2e jour au dîner du 21e jour
  • Le transport en minibus
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel assuré par Monsieur Gérard Rovillé

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage ( prévoir 5 € par jour et par participant )
  • Les frais de visa
Bon à savoir - Formalités

  • Les conditions climatiques en Uttarakhand sont difficiles ; les dates choisies sont après la mousson et avant la fermeture des temples d’altitude en raison de la rigueur hivernale. Les températures diurnes seront tempérées, les températures nocturnes, froides. Des chutes de neige sporadiques pourraient se produire au niveau des sites les plus élevés (Gangotri, Kedarnath, Bhadrinath)
  • L’hébergement sera variable selon les étapes : hôtels et auberges confortables, mais aussi auberges simples avec petits dortoirs (4 lits) et salles de bain à partager.
  • Les chambres singles ne peuvent pas être garanties sur l’ensemble du parcours.
  • Les vols Paris / Delhi, aller et retour, et Delhi/ Dehra Dun, aller et retour, seront sur lignes régulières (20 kg de bagages autorisés par personne).
  • Le réseau routier en Uttarakhand est généralement moyen, sinueux et relativement dense en raison du nombre de pèlerins fréquentant ces vallées.
  • Dans cette région sacrée, les repas seront souvent végétariens.
  Formalités

  • Passeport valable au moins 6 mois aprã¨s la date du retour du voyage et comprenant 3 pages vierges (dont 2 pages face ã  face)
  • Un visa pour l' Inde
Informations pratiques

Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Inde est de + 4h30 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 3h30 lorsque la France est à l'heure d'été. Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre
Change
La monnaie officielle de l’Inde est la roupie indienne (INR). Les billets sont de 10, 20, 50, 100, 500 et 2000 roupies. Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr Les cartes bancaires internationales sont acceptées en paiement dans les capitales régionales et les lieux touristiques, surtout dans le sud du pays. L'euro est maintenant tout aussi largement connu et accepté que le dollar. Les taux de changes respectent la disparité existant entre les deux devises. Attention : vous devrez conserver vos bordereaux de change, nécessaires pour rechanger les roupies qui vous resteraient au moment du départ. Il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des roupies indiennes.
Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Inde. Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/
Préparer votre voyage avec Clio