Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  Faire une demande de place
  Imprimer
Sardaigne, l'île mystérieuse
Au carrefour des civilisations méditerranéennes  |  IT 83
Du 27 mai au 3 juin 2024    Sur demande

A l'abri de la douce ligne de ses côtes sableuses et des falaises calcaires qui en se jetant dans la mer lui confèrent mille nuances de turquoise, la Sardaigne fut de tout temps un point d'amarrage privilégié pour les peuples qui naviguaient d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Habitée dès le paléolithique inférieur, l'île appartint au monde mégalithique – présent à Malte ou à Stonehenge – et vit l'éclosion dès 1800 avant J.-C. d'une civilisation nuragique particulièremen ... lire plus
Pourquoi voyager en Sardaigne avec Clio ?
Votre conférencière
avec Cinzia Joris
Archéologue et docteur en histoire.
  8 jours
  Pour tous avec réserve
  Pour tous avec réserve
Ces voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
  20 voyageurs max.
Les points forts
  • Le village nuragique de Barumini
  • La tombe des Géants de Li Longhi
  • Le puits sacré de Santa Vittoria di Serri
  • Les Géants de Mont'e Prama
  • Les sites phéniciens de Tharros et Nora
  • L'architecture bicolore de la Santissima Trinità de Saccargia
  • Alghero, ville catalane
  • Les mille couleurs de Bosa
  • Les paysages farouches de l'île, entre montagnes et côtes sauvages
Votre itinéraire
  Agrandir

 
    J 1 - Lundi 27 mai 2024 Paris – Cagliari 
Vol pour Cagliari.

Dîner inclus et nuit à Cagliari.
 
 
    J 2 - Mardi 28 mai 2024 Santa Vittoria di Serri – Barumini – Santa Sabina – Santa Cristina – San Vero Milis (205 km)
La civilisation nuragique dans ce qu'elle a de plus spectaculaire sera au centre de la première journée de notre voyage. Cette civilisation des "nuraghi" se développa en Sardaigne entre le XVIIIe et le IIIe siècle av. J.-C., incluant donc l'âge du Bronze, l'âge du Fer et l'époque historique. Cette extraordinaire civilisation laissa sur l'île un nombre impressionnant de vestiges – on a compté plus de 7000 nuraghi ! – qui sont aujourd'hui des éléments incontournables du paysage sarde.

Nous approcherons cette culture originale à Santa Vittoria di Serri, où nous découvrirons, en position dominante sur les plaines verdoyantes aux alentours, un sanctuaire nuragique complexe enrichi tout au long de l'époque nuragique. Nous y admirerons un magnifique puits sacré construit avec des blocs de basalte et de calcaire parfaitement taillés et qui témoigne de l'importance fondamentale du culte de l'eau pour ce peuplement ancien.

A Barumini, le nuraghe su Nuraxi (Unesco) est sans doute le plus célèbre de ces monuments en pierre sèche dont l'usage fait encore débat parmi les spécialistes. Bâtie dès le XVIe siècle avant J.-C., sa tour centrale imposante – la plus haute de Sardaigne –, munie d'un escalier intérieur, domine un beau paysage de montagne et un village nuragique d'une cinquantaine de cabanes de pierre aux toits coniques.

Après le déjeuner inclus nous découvrirons un autre beau nuraghe mono tour flanqué d'une délicieuse église romane consacrée à Santa Sabina.

Ensuite, nous nous dirigerons vers le sanctuaire à puits sacré de Santa Cristina, l'exemple le plus significatif de ce type de monuments voués au culte de l'eau sur l'île. Depuis environ 3000 ans, il ouvre son escalier dans les profondeurs de la terre sarde jusqu'à la citerne souterraine surmontée d'une voûte en tholos. Tout à coté, on admire encore aujourd'hui les vestiges d'un nuraghe et de quelques cabanes en pierre de forme allongée d'époque nuragique ainsi qu'un village chrétien installé au début du XIIIe siècle dans ce lieu à la sacralité intemporelle.

Dîner inclus et nuit à San Vero Milis.
 
 
    J 3 - Mercredi 29 mai 2024 Arzachena – Castelsardo (280 km)
Pour démarrer la journée nous prendrons résolument la route vers l'est pour découvrir les trésors nichés sur la côte nord-orientale de la Sardaigne. Déjeuner inclus à Arzachena.

L'après-midi nous visiterons quelques sites aux environs de cette cité balnéaire établie sur la fameuse côte d'Émeraude. Parmi eux, la nécropole de Li Muri, avec ses célèbres cercles mégalithiques datant de l'époque prénuragique (IVe-IIIe millénaire avant J.-C.) et les tombeaux des Géants de Li Longhi et de Coddu Vecchiu, beaux exemples de sépultures collectives nuragiques remontant au IIe millénaire avant notre ère.

Nous gagnerons enfin Castelsardo, notre étape du jour. Une promenade le long des ruelles pittoresques de ce village accroché entre ciel et mer, à l'ombre de sa forteresse, complétera en beauté notre journée.

Dîner libre et nuit à Castelsardo.
 
 
    J 4 - Jeudi 30 mai 2024 Porto Torres – Monte d'Accoddi – Palmavera – Alghero (130 km)
Nous commencerons nos visites à Porto Torres, ancienne colonie punique puis romaine et l'une des portes d'entrée maritime de l'île. Sa basilique romane San Gavino, du XIe siècle, a gardé toute la majesté du plan basilical, avec ses trois nefs séparées par des colonnes romaines de réemploi.

Un saut dans le temps nous conduira au curieux temple-autel de Monte d'Accoddi, qui rappelle, sans qu'un lien direct ait été établi, les ziggourat mésopotamiennes et incarne le principe "orientalisant" d'union entre ciel et terre. Consacré à une divinité féminine, ce temple unique en Europe fut construit en deux phases à partir de la deuxième moitié du IVe millénaire avant J.-C. et conserva sa fonction religieuse pendant plus de 1000 ans.

Nous prendrons ensuite la route pour Alghero, où le déjeuner sera libre.

Conquise en 1353 par les Aragonais, la "ville catalane" de Sardaigne est fière de son passé prestigieux et plus de 30.000 personnes y parlent encore une variété locale du catalan. A l'abri de ses puissants remparts, la vieille ville, délicieux entrelac de ruelles étroites pavées de galets ronds et surmontées d'arcs médiévaux, nous offrira une promenade qui sera comme un moment hors du temps.

L'après-midi, nous aborderons l'évolution des techniques funéraires préhistoriques, de la grotte archaïque à puits jusqu'aux hypogées multiples, dans la nécropole d'Anghelu Ruju (3500-1800 av. J.-C.), la plus grande nécropole hypogée de l'île.

Nous gagnerons enfin le complexe nuragique de Palmavera où nous découvrirons les vestiges de deux tours entourées par une cinquantaine de cabanes et la majestueuse "cabane des réunions" où nous admirerons aussi un petit modèle de nuraghe, en miniature !

Dîner libre et nuit à Alghero.
 
 
    J 5 - Vendredi 31 mai 2024 Saccargia – Bisarcio – Bosa (195 km)
La basilique Santissima Trinità de Saccargia est sans doute la plus spectaculaire des églises romano-pisanes de Sardaigne. Caractérisée par une sobre architecture à assises noires et blanches et par un haut campanile percé de fenêtres géminées, elle abrite un superbe cycle de fresques de la fin du XIIe siècle dépeignant la vie du Christ.

Notre découverte de l'architecture romane continuera à Sant'Antioco di Bisarcio, où celle qui fut autrefois l'une des cathédrales les plus vastes de Sardaigne dresse dans un paysage brûlé de soleil la ruine poétique de son clocher.

Après le déjeuner inclus, nous admirerons la tour solennelle du nuraghe de Santu Antine, haute de 17 mètres, et les Domus de Jana (maisons des fées) de la nécropole de Sant'Andrea Priu. Ces vastes hypogées pré-nuragiques formés de petites chambres reliées entre elles reconstituent dans la mort les demeures que les défunts ont habitées de leur vivant.

En fin d'après-midi nous gagnerons Bosa, notre étape du jour, et ferons une promenade enchantée parmi les maisonnettes multicolores de son centre ville, qui se développa au fil des siècles au pied de la forteresse Malaspina (XIIe siècle).

Dîner libre. Nuit à Bosa.
 
 
    J 6 - Samedi 1er juin 2024 Tharros – San Salvatore di Sinis – Cabras – Santa Giusta – Cagliari (185 km)
Le matin, nous irons à visiter les ruines de Tharros, qui se dressent dans la solitude d'une sorte de bout du monde à peine troublé par le bruit des vagues. Etape importante entre Carthage et Massalia (Marseille), Tharros constitue, sans conteste, le plus important site attestant de la présence phénicienne en Sardaigne et conserve tous les éléments constitutifs de leurs cités : plan d'urbanisme ordonné, temples, tophet et nécropoles.

Après le déjeuner libre à Tharros nous ferons une promenade, presque "surréaliste", dans le petit village d'origine médiévale de San Salvatore di Sinis, où le temps semble s'être arrêté.

Au musée civique de Cabras, nous irons à la rencontre des fabuleux Géants de Mont'e Prama. Aujourd'hui partagées entre les musées de Cagliari et de Cabras, les 28 statues monumentales de plus de 2 mètres de hauteur (pugilistes, archers et guerriers) furent retrouvées en 1979 dans la nécropole de Mont'e Prama, morcelées en 5178 fragments qui avaient été utilisés pour recouvrir les tombeaux. Soigneusement restaurées, elles comptent parmi les statues en ronde-bosse les plus anciennes du bassin méditerranéen : datant des Xe-VIIIe siècles avant J.-C., elles seraient antérieures aux Kouros de la Grèce antique !

Nous clôturerons notre après-midi en découvrant la basilique de Santa Giusta, un autre bijou roman de sobre austérité avant de prendre la route en direction de Cagliari.

Dîner libre. Nuit à Cagliari.
 
 
    J 7 - Dimanche 2 juin 2024 Nora – Sant'Antioco – Cagliari (205 km)
Nora serait selon la légende la plus ancienne ville de Sardaigne. Fondée vers 700 av. J.-C. par des marchands phéniciens, la ville fut ensuite carthaginoise puis romaine à partir de 238 av. J.-C.. Nous devons à cette dernière civilisation la plus grande partie des vestiges encore visibles aujourd'hui, notamment le théâtre, les thermes et le forum. Les nombreuses mosaïques retrouvées sur le site témoigneraient de l'installation dans la ville d'une école locale de mosaïques à la fin du IIe siècle de notre ère.

C'est sur une île au sud-ouest de la côte sarde – déjà habitée dès le IIIe millénaire avant notre ère – que les mêmes Phéniciens installèrent un autre de leurs comptoirs. Aujourd'hui, une route permet d'accéder plus aisément au site archéologique de l'ancienne cité de Sulky, à proximité de la ville actuelle de Sant'Antioco, où le déjeuner sera inclus.
On y découvre le célèbre tophet – sanctuaire phénicien où étaient conservés les cendres des enfants morts en bas âge –, la vaste nécropole d'époque punique et les catacombes développées dans le même site pendant la période chrétienne. Retour à Cagliari.

Dîner libre et nuit à Cagliari.
 
 
    J 8 - Lundi 3 juin 2024 Cagliari – Paris
Le matin, la visite du musée national d'archéologie, nous permettra de parcourir une dernière fois l'histoire des différentes civilisations qui ont habité cette île. Installé dans la citadelle, il est surtout réputé pour sa collection de petits bronzes nuragiques, illustration émouvante d'une civilisation à son apogée, et pour ses exceptionnels bijoux carthaginois en or et pâte de verre.

Nous flânerons dans les rues pittoresques de la vieille ville de Cagliari et évoquerons sa grandeur médiévale et baroque dans la cathédrale, surprenant et harmonieux mélange de styles.

Déjeuner inclus.

Du haut du bastion Saint-Remy, construit à la fin du XIXe siècle pour relier la partie haute et la partie basse de la ville, nous embrasserons d'un seul regard les toits bigarrés de la capitale sarde, le port et au loin les reliefs accidentés de la côte se perdant dans la brume : quelle meilleure façon de saluer cette île au carrefour des civilisations méditerranéennes ?

Transfert à l'aéroport et vol pour Paris.
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 21/04/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 27 mai au 3 juin 2024 - 8 jours - 12 à 20 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Presto jusqu'au 30 avril 2024 2 560 €
Prix à partir du 1er mai 2024 2 585 €
Supplément chambre individuelle Prix à partir du 29 mars 2024 525€
Chambre double à usage individuel Prix à partir du 29 mars 2024 525€
Sans transport international Nous consulter
Hébergement

VilleHôtel
CagliariT Hotel 4*
San Vero MilisIs Benas Country Lodge 4*
CastelsardoHotel Riviera
AlgheroHotel Catalunya 4*
BosaHotel Palazzo sa Pischedda 3*

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Orly
27/05/2024 - 17h40
Cagliari
27/05/2024 - 19h45
Vol Transavia TO 3898
RetourCagliari
03/06/2024 - 20h30
Paris Orly
03/06/2024 - 22h50
Vol Transavia TO 3899

La compagnie aérienne ne fournit pas de collation à bord. Des boissons et snacks seront proposés à la vente.
Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols Paris/Cagliari et retour, avec ou sans escale sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 7 repas
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage
  • Vos bagages mis en soute
  • Les repas et boissons en vol
Bon à savoir - Formalités

  • Les visites des sites s’effectuent à pied sur des chemins parfois un peu accidentés.
  • Certains hôtels situés dans des bâtiments anciens peuvent proposer des chambres de taille inégale et parfois quelques marches ou des mezzanines confortables. Nous avons choisi ces hôtels pour leur emplacement privilégié dans les centres historiques ou dans la campagne sarde.
  Formalités

  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
Informations pratiques

Décalage horaire
Il n'y a pas de déclage horaire entre la France et l'Italie.
Change
La monnaie de l'Italie est l'euro (EUR).
Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Roger Joussaume
Le monde mégalithique
Georges Jehel
L’Italie et le Maghreb au Moyen Âge
Philippe Conrad
La conquête musulmane de l'Occident
Jean-Claude Cheynet
L’Afrique byzantine
Roger Joussaume
La Sardaigne mégalithique

  Bibliographie

Patrick Le Roux.
L'Empire romain. PUF, Paris, 2022 (réédition). (Que sais-je?)
Pierre Milza.
Histoire de l'Italie. Fayard, Paris, 2013.
Antoine-Marie Graziani.
Histoire de Gênes. Fayard, Paris, 2009.
Laurent Jacques Costa.
Mégalithismes insulaires en Méditerranée. Dolmens et menhirs de Corse, Sardaigne, Baléares et Malte. Editions Errance, Paris, 2009. (Hespérides)
Florian Louis.
Atlas historique de la Méditerranée. Autrement, 2022. (Atlas Mémoire)
Gérard Coulon, Jean-Claude Golvin.
Le génie maritime romain. Errance, 2020.
Anne Lehoërff.
Le Néolithique. Que Sais-Je?, 2020.
Corinne Bonnet, Élodie Guillon, Fabio Porzia.
Les Phéniciens. Tallandier, 2021. (Texo)
Yann Le Bohec.
Histoire militaire des guerres puniques. Tallandier, 2022 (réédition). (Texto)
Catherine Brice.
Histoire de l'Italie. Perrin, Paris, 2019 (réédition). (Tempus)
Guides
Collectif.
Guide Voir Sardaigne. Hachette Tourisme, Paris, 2015. (Guides Voir)
Bibliothèque du voyageur en Sardaigne. Gallimard, Paris, 2007. (Bibliothèque du voyageur)
Collectif.
Guide Vert Sardaigne. Michelin, 2020. (Guides touristiques)
A. Depalmas, M.G. Melis et G. Tanda.
La Sardaigne. Etudes et Recherches Archéologiques de l'Université de Liège, Liège, 1998.
Cartes
Carte IGN de la Sardaigne. 86206. IGN, Paris, 2007. (Tourisme étranger)
Carte Michelin Sardaigne. 1/200 000. Michelin, Paris