Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire en ligne
  Imprimer
Trésors de Rome hors saison
IT 105
Du 14 au 17 novembre 2024    Départ assuré

Rome est inépuisable. Une escapade hors saison permet de saisir la ville éternelle dans ce qu'elle a de plus authentique. Loin de l'effervescence des flots de touristes, ses places grandioses ou intimes, ses rues droites ou tortueuses, ses restaurants et ses terrasses sont alors rendus au rythme apaisé des Romains. C'est aussi l'occasion de visiter d'une autre façon des lieux parfois trop rapidement abordés et de dénicher quelque pépites cachées. A quelques pas de l'aéroport, ... lire plus
Pourquoi visiter Rome avec Clio ?
Votre conférencier
avec Laurent Dellac
Diplômé en histoire de l'art et en archéologie. Diplômé de l'École du Louvre. Guide régional agréé pour la Sicile.
  4 jours
  Pour tous avec réserve
  Pour tous avec réserve
Ces voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
  20 voyageurs max.
Les points forts
  • Les collections antiques des musées Capitolins et Altemps
  • Les fresques de Raphaël à la villa Farnésine
  • La galerie de peintures du palais Colonna
  • La galerie Borghèse
  • Le baroque exubérant de Borromini à Sant'Ivo alla Sapienza
  • La nécropole de Porto à Fiumicino
Votre itinéraire

 
    J 1 - Jeudi 14 novembre 2024 Paris – Rome
Vol pour Rome.

Tout près de l'aéroport, nous découvrirons le musée des navires qui expose l'une des plus importantes collections de navires antiques de la Méditerranée. Sa visite constitue une excellente introduction à la découverte de la nécropole de Portus Romae, ville romaine qui se développa progressivement près des ports de Trajan et Claude. Construite entre le Ier et le IVe siècle de notre ère le long de la via Flavia, la nécropole compte environ 200 édifices funéraires. Ses inscriptions permettent de comprendre la société de Portus, composée d'une classe moyenne de commerçants, affranchis, et petits entrepreneurs.

Après le déjeuner inclus nous gagnerons, au début de la via Nomentana, le complexe monumental de Sainte-Agnès hors-les-murs. Constance – fille de l'empereur Constantin – fit construire une première basilique dont restent seulement les imposants vestiges des murs extérieurs, au-dessus des catacombes où avait été enterrée la martyre Agnès au début du IVe siècle. A proximité, le mausolée de Constance garde son architecture raffinée à plan centré, rythmée par douze couples de colonnes. Si malheureusement les mosaïques de la coupole ont été détruites, le déambulatoire a conservé des décorations phytomorphes et géométriques pleines de grâce recélant des motifs aussi bien païens que chrétiens, témoignage de cette période où la nouvelle religion était tolérée mais encore minoritaire. C'est au début du VIIe siècle que le pape Honorius Ier décida de construire une nouvelle basilique dont l'abside fut à son tour décorée d'une mosaïque à fond d'or représentant sainte Agnès accompagnée de deux papes, dont Honorius offrant le modèle à échelle réduite de la basilique.

Dîner libre et nuit à Rome.
 
 
    J 2 - Vendredi 15 novembre 2024 Rome
Une agréable promenade dans les rues du centre historique nous conduira à l'élégante place Navone, située à l'emplacement du stade de Domitien. Au centre de la place, la fontaine des quatre fleuves du Bernin fait face à la façade incurvée de l'église Sainte-Agnès-en-Agone, due à son grand rival Borromini.

A quelques pas de là, derrière la façade baroque de l'église Santa Maria della Pace, nous admirerons les célèbres sibylles peintes en 1514 par Raphaël pour la chapelle d'Agostino Chigi, le banquier du pape. Le cloître de Bramante attenant est remarquable par l'harmonie et la légèreté de ses colonnes étagées et de ses décors.

L'église Santa Maria dell'Anima, adjacente au collège teutonique, devint entre le XVe et XVIe siècle le principal centre national et religieux du Saint Empire romain germanique à Rome. Cette église-halle construite dans le style des églises de l'Europe du Nord abrite de nombreux chefs-d'œuvre tels le retable d'autel de Giulio Romano et la chapelle des margraves de Brandebourg décorée par Francesco Salviati.

Nous gagnerons ensuite le palais Spada, où nous découvrirons la spectaculaire illusion d'optique de la perspective en trompe l'œil de Borromini.

Nous traverserons alors le Tibre pour découvrir la villa Farnésine, parfait exemple des villas de « campagne » de la Renaissance. A quelques pas du Tibre, Agostino Chigi se fit construire une magnifique résidence conçue comme une véritable villa suburbaine. Il fit appel aux meilleurs artistes de son époque : Baldassare Peruzzi – qui en fut également l’architecte –, Giulio Romano, le Sodoma mais surtout Raphaël réalisèrent d’admirables fresques mettant en scène des épisodes de la mythologie qui furent une source d’inspiration inépuisable pour les artistes de la Renaissance. Le décor est si foisonnant qu’on se croirait presque conviés au banquet nuptial d’Amour et de Psyché...

Après le déjeuner inclus, nous gagnerons la place du Capitole, haut lieu de Rome résumant presque à lui seul l’histoire de la Ville, depuis la louve romaine jusqu’aux oies salvatrices, et qui doit son visage actuel à Michel-Ange. Créés en 1471, lorsque le pape Sixte IV donna au peuple romain une précieuse collection de bronzes, les musées capitolins peuvent être considérés comme le plus ancien musée public au monde. Ils abritent des œuvres célébrissimes telles que la Louve, le Tireur d’épine, des fragments du colosse de Constantin ou encore la monumentale statue équestre de Marc Aurèle, bel exemple de réalisme du IIe siècle. Depuis la galerie du Tabularium, nous pourrons aussi contempler une vue d'ensemble sur le forum.

Dîner libre et nuit à Rome.
 
 
    J 3 - Samedi 16 novembre 2024 Rome
Une fois par semaine, le palais Colonna – encore habité par les descendants de l'illustre famille – ouvre ses portes pour permettre aux visiteurs d'admirer la galerie monumentale dont la voûte, peinte à fresque, célèbre Marcantonio II Colonna, vainqueur de la bataille de Lépante. Cet extraordinaire décor baroque sert d'écrin à la richissime collection qui compte notamment des toiles de Bronzino, Tintoret, Véronèse, Annibal Carrache, le Guide et Le Dominiquin.

Après le déjeuner inclus, nous pourrons détailler les bas-reliefs de l'Ara Pacis, ou l'autel de la paix d'Auguste, voulu par le sénat de Rome pour célébrer Auguste à son retour d'Espagne et de Gaule en 13 av. J. C.

Nous visiterons enfin musée Altemps, installé dans un fastueux palais de la Renaissance aux salles richement décorées de fresques. Ses sculptures issues des collections des grandes familles Altemps, Mattei et Ludovisi, nous entraîneront dans l'univers fantastique de la mythologie et de l'histoire de l'antiquité.

Dîner libre. Nuit à Rome.
 
 
    J 4 - Dimanche 17 novembre 2024 Rome – Paris
Nous irons à la rencontre du génie de Francesco Borromini à l'église Sant'Ivo alla Sapienza, chef-d'œuvre de l'architecture baroque à la façade concave. L'architecte y manifeste toute sa liberté d'interprétation des canons existants en incurvant les lignes à tel point que les critiques parlèrent d'architecture « à rebours ». L'intérieur, lumineux, très élancé et mouvementé, laisse prévoir l'avènement du rococo, tandis que le curieux lanternon en colimaçon qui coiffe l'église symboliserait l'inexorable ascension vers le savoir et vers Dieu.

Nous gagnerons ensuite l'aire sacrée du Largo Argentina, qui a ouvert au public en 2023. Il s'agit du plus grand complexe de l’époque républicaine actuellement visible à Rome, avec les vestiges de quatre temples allant du IVe siècle au IIe siècle avant J.-C.. Le lieu est connu surtout pour avoir été le théâtre de l’assassinat de Jules César, aux ides de mars (44 avant J.-C.).

Déjeuner libre.

En point d'orgue de notre voyage, la visite de la galerie Borghèse nous permettra d’appréhender en un seul regard, à travers les immenses collections d'antiques et de peintures du cardinal Scipion Borghèse et les œuvres qu'il commanda directement aux artistes de son époque, le foisonnement artistique qui prévalut dans la ville éternelle aux XVIe et XVIIe siècles. Nous y admirerons à loisir les chefs-d’œuvre de Raphaël, du Corrège, de Titien, du Caravage et du Bernin.

Trajet vers l'aéroport et vol pour Paris.
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 21/04/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 14 au 17 novembre 2024 - 4 jours - 12 à 20 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 14 juillet 2024 1 495 €
Prix Presto jusqu'au 15 septembre 2024 1 520 €
Prix à partir du 16 septembre 2024 1 545 €
 Remise supplémentaire de 3 % soit environ 44 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 18/05/2024.
Supplément chambre double à usage individuel Prix Prestissimo jusqu'au 5 août 2024 300 €
Prix Presto jusqu'au 15 septembre 2024 320 €
Prix à partir du 16 septembre 2024 340€
Sans transport international Nous consulter
Hébergement

VilleHôtel
RomeHotel della Torre Argentina 3*

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Roissy CDG
14/11/2024 - 07h00
Rome Fiumicino
14/11/2024 - 09h05
Vol Air France AF 1204
RetourRome Fiumicino
17/11/2024 - 20h45
Paris Roissy CDG
17/11/2024 - 22h55
Vol Air France AF 1405

Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols Paris/Rome et retour, avec ou sans escale sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 3 repas
  • Les trajets du premier jour et de l'après-midi du dernier jour en autocar ou minibus
  • Les tickets pour les transports en commun
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage
Bon à savoir - Formalités

  • Les visites de Rome s’effectuent à pied et en transports en commun.
  Formalités

  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
Informations pratiques

Décalage horaire
Il n'y a pas de déclage horaire entre la France et l'Italie.
Change
La monnaie de l'Italie est l'euro (EUR).
Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Elisabeth Crouzet-Pavan
L’Italie au siècle de Dante et de Giotto
Frédéric Dassas
L'art baroque
Yann Le Bohec
Rome : naissance, vie et mort d'une capitale
Paul Poupard
Le Vatican, son histoire et ses trésors
Pascal Bonafoux
Titien ou l’art plus fort que la nature : être Apelle
Jean-Yves Boriaud
Histoire de la ville de Rome
Pascal Bonafoux
Michel-Ange, l’incomparable
Lorenzo Pericolo
Michelangelo Merisi, dit le Caravage
Lorenzo Pericolo
Petrus Paulus Rubens (Siegens 1577 - Anvers 1640)
Lorenzo Pericolo
Raphaël ou la quête de la grâce

  Bibliographie

Jean-Yves Boriaud.
Histoire de Rome. Perrin, Paris, 2012.
André Chastel.
L'art italien. Flammarion, Paris, 2015.
Pascal Bonafoux.
L'ABCdaire de Rome. Flammarion, Paris, 2000. (L'ABCdaire)
Pierre Grimal.
Voyage à Rome. Robert Laffont, Paris, 2004. (Bouquins)
Carlo Cresti.
Villas et palais de Rome. Place des victoires, Paris, 2015.
Pierre Milza.
Histoire de l'Italie. Fayard, Paris, 2013.
Jean Delumeau.
La seconde gloire de Rome. Perrin, 2016. (Tempus)
Pierre Grimal.
Histoire de Rome. Mille et une nuits, 2003.
Yves Bruley.
Histoire de la papauté. Perrin, 2011. (Tempus)
Marco Bussagli.
L'Art de Rome. Place des Victoires, 2015.
Guides
Yann Le Bohec et Jean Joël Brégeon.
Culture-Guides Rome. PUF, Paris, 2008. (Culture Guides)
Guide Vert Rome. Michelin, Paris, 2018. (Guides touristiques)
Cartes
Cartoville Rome. Gallimard Loisirs, 2022. (Cartoville)