Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire sur la liste d'attente
  Imprimer
La Khumba Mela d'Allahabad
Avec une découverte inédite du Bengale  |  IN 113
Du 26 janvier au 9 février 2025    Complet

État étiré sur 600 km, le Nord du Bengale, accroché aux flancs de l’Himalaya, est l’antithèse du Sud constitué lui de plaines fertiles mourant sur un gigantesque delta où le Gange et le Brahmapoutre s’unissent. C’est ce “plat pays” que nous allons parcourir, zone agricole primordiale qui détermina aussi un modèle architectural et scella l’évolution de la pensée. L’art commença avec l’architecture des huttes, à la toiture si joliment incurvée, embellies par une décoration e ... lire plus
Votre conférencière
avec Anne-Marie Wirja
Diplômée de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)
  15 jours
  Grands voyageurs
  Grands voyageurs
Pour ceux qui ne craignent ni le décalage horaire, ni les longues routes en autocars, ni l'altitude, ni les contraintes locales (comme le port du foulard en Iran) et qui sont prêts à s'accommoder de tous ces inconvénients pour aller plus loin...
  12 voyageurs max.
Les points forts
  • L'expérience d'Anne-Marie Wirja, spécialiste de l'Inde qui a déjà accompagné plusieurs voyages Kumbha Mela
  • Les multiples facettes de Calcutta, Gaur, Pandua, Murshidabad et leur architecture musulmane
  • L'hindouisme villageois et son architecture bengalie typique
  • Le Chronoguide Inde
Votre itinéraire
  Agrandir

 
    J 1 - Dimanche 26 janvier 2025 Paris / Delhi
Vol pour Delhi.

Nuit en vol
 
 
    J 2 - Lundi 27 janvier 2025 Delhi / Allahabad (Prayagraj)
Arrivée à l'aéroport de Delhi le matin. Vol en direction d’Allahabad. Transfert au campement et temps de repos.

Nuit sous tentes
 
 
    J 3 - Mardi 28 janvier 2025 La Khumba Mela d'Allahabad (Prayagraj)
En des temps anciens, deva (dieux) et asura (non-dieux) unirent leurs efforts pour baratter l’Océan Primordial afin d’en faire jaillir la liqueur d’immortalité. Celle-ci conquise, les divinités ne voulurent pas la partager et Jayanta, le fils d’Indra, la porta vers le paradis, poursuivi de quelques démons. Dans la bataille qui s’en suivit quatre gouttes s’échappèrent de l’Amrit Kumbh, la jarre de nectar. Elles tombèrent sur Allahabad, Haridwar, Nasik et Ujjain, les quatre villes sanctifiées où se tiennent les Kumbha Mela, attirant chacune des millions de pèlerins. La bataille cosmique ayant duré douze jours, douze années s’écoulent entre chaque Kumbha Mela (Unesco), moment où l’ambroisie descendue du ciel se répand dans les rivières sacrées, notamment le Gange qui coule à Allahabad. S’y baigner à des dates propitiatoires lave de « la boue de ses péchés » et écarte le mal des pèlerins, protégés par le nectar divin.

Même si les croyances populaires rattachent la célébration de la Kumbha Mela à l’aube de l’univers, elle fut officialisée en activité religieuse à partir de 1740. Et l’on comprend qu’un minimum d’organisation s’impose, car il s’agit de mettre en place une cité virtuelle, d’aménager en quelques mois les Ghâts pour l’immersion traditionnelle, un service de transports, des restaurants, logements, hôpitaux, poste… et cybercafés ! Pour faire face à la venue de millions de pèlerins qui se consacreront à trois activités essentielles : se baigner dans les rivières sacrées, rencontrer les saints et assister aux animations des différents stands à vocation religieuse. Un programme tripartite sur lequel nous les suivrons !
Nous entrons dans un spectacle sublime, un théâtre religieux moyenâgeux, une démonstration impressionnante de la foi inébranlable des hindous dans les vertus purificatrices des bains sacrés. Une distraction aussi, tout en étant vécue comme expérience libératrice par les pénitents qui se pressent vers un quartier très couru, celui où se tiennent les Naga Babas. Symbole du renoncement suprême, ils vivent nus sous une tente où brûle le feu sacrificiel. Les fidèles leur rendent visite pour obtenir une pincée de cendres sacrées et une bénédiction contre quelques roupies. D’autres sectes sont armées de leur trident, de chaînes et d’épées. Des dizaines de courants spirituels existent mais tous ont en commun la recherche du détachement. Engagés dans une méditation silencieuse, ils fument le chillum dans lequel haschisch et tabac se consument. Le nom de Boom Shankar – un aspect de Shiva - est évoqué avant d’inhaler la fumée, de manière à être plus proche du Dieu, grand consommateur lui aussi de drogue !
C’est aussi le moment pour les plus déterminés de choisir leur Guru, de faire le saut dans l’inconnu et d’intégrer la confrérie des sâdhus.
Les camps dressés spécialement à cette occasion offrent différents services et activités. A chaque stand son ambiance. Elle peut être décontractée et nonchalante ou au contraire enlevée et trépidante. Certains mettent l’accent sur des représentations théâtrales, d’autres sur des cours de religion ou encore sur des bhajans, les chants de dévotion.

Deux jours seront à notre disposition pour apprécier la Khumba Mela sous tous ses aspects. Lors du premier, nous parcourrons le vaste lit sablonneux du Gange occupé par les ashrams temporaires, à la rencontre des sâdhus et des pèlerins.

Nuit sous tentes
 
 
    J 4 - Mercredi 29 janvier 2025 La Khumba Mela d'Allahabad (Prayagraj)
Le second jour, le Shani Snani, consacre l’événement le plus important de la Kumbha Mela, l'immersion dans le fleuve au moment où ses eaux se transforment en « amrita » en liqueur d’immortalité. Ces jours-là, les Akharas – congrégations de saints - conduisent un cortège royal nommé "Shahi” qui atteint son apogée avec l'immersion dans le Gange "Snan". Les « Naga Baba » - ou guerriers de Shiva - sont les premiers à entrer dans l’eau, dans le plus simple appareil, suivis de milliers d’autres sâdhus et pèlerins. Cette procession que nous suivrons est aussi une démonstration festive de la foi hindoue où chaque groupe rivalise de créativité pour attirer l’attention, à qui apparaitra juché sur un char tiré par des éléphants ou des dromadaires, ou sur un simple tracteur mais sous une pluie de fleurs…

Nuit sous tentes
 
 
    J 5 - Jeudi 30 janvier 2025 Allahabad (Prayagraj) / Calcutta (Kolkata)
Journée de transit, quittant Allahabad pour atteindre Calcutta.

Nuit à Calcutta
 
 
    J 6 - Vendredi 31 janvier 2025 Calcutta – Bishnupur (150 km)
Départ matinal pour Bishnupur, l'ancienne capitale des Malla. Si la ville a connu diverses périodes d’expansion dès le XIIe siècle, c’est surtout du XVIIe au XVIIIe siècle qu’elle s’est parée des nombreux temples qui font son originalité. Construits en briques rouges ou en blocs de latérite, leur style est unique en Inde car il reprend l’architecture vernaculaire de l’habitat villageois : l’homme a fait une demeure divine, à l’image de la sienne, mais embellie de carreaux de terracotta sculptés où se déploient les grands mythes hindous.
Nous nous attarderons aux temples les plus représentatifs : le temple Shyama Raya à cinq tours, le temple Ras Mancha étonnant par sa forme pyramidale, le Madan Mohan à la façade richement décorée et le temple double de Jorbangla.
Le petit village est aussi riche de ses artisanats : ceux des saris dits baluchari, la gravure de conques pour le rituel ou la décoration, la fabrication de lanternes et, particulièrement typiques, les cartes de jeux mettant en scène les avatars de Vishnu.

Nuit à Bishnupur
 
 
    J 7 - Samedi 1er février 2025 Bishnupur - Panchmura – Bikna – Sonamukhi – Shantiniketan (210 km)
Tôt le matin, nous partirons vers Panchmura, village de potiers, où 70 familles façonnent dans un style tribal des statuettes destinées aux divinités tutélaires. Dans le même esprit, à Bikna, c’est à la cire perdue que l’on coule des "Dhokra" ou figurines rituelles en bronze.

Nous poursuivrons ensuite vers Sonamukhi, archétype s’il en est du système bengali. Au XIXe siècle, celui qui avait réussi dans les affaires le clamait en faisant élever un palais pompeux dans le style occidental et il dotait son village d’édifices religieux. Ainsi, en 1845, un riche tisserand construisit ici le temple Sridhar, l’un des rares du Bengale à être couronné par 25 pinacles et offrant une grande variété de mythes.

En fin de journée, nous gagnerons Shantiniketan (Unesco), rendue célèbre par Rabindranath Tagore.

Nuit à Shantiniketan
 
 
    J 8 - Dimanche 2 février 2025 Shantiniketan - Surul – Supur – Itonda – Shantiniketan (130 km)
Dans les environs de Shantiniketan, nous nous rendrons à Surul qui, au XIXe siècle, vivait de ses champs de canne à sucre et du commerce fluvial. La famille des Srinivas Sarkar y gagna une jolie fortune affichée dans son manoir encore en l’état. Non loin se trouvent le temple de Lakshmi-Janardan, narrant des scènes du Ramayana, et deux structures shivaïques.
Tout près, à Supur, de nombreux petits sanctuaires aux amusantes terracotta sont disséminés dans la campagne : l’occasion d’une agréable promenade.
Dans la même région et de la même époque, à Itonda, divers monuments dont l’exquis temple de Kali, récemment restauré, décrivent mythes hindous et vie quotidienne.
Retour à Shantiniketan et visite du musée consacré à la vie et l'œuvre de Rabindranath Tagore.

Nuit à Shantiniketan
 
 
    J 9 - Lundi 3 février 2025 Shantiniketan.- Azimganj – Baranagar – Murshidabad (130 km)
Départ tôt le matin en direction de la région de Murshidabad.
L'après-midi sera consacrée à la visite des faubourgs de cette ville. En petit bateau, nous traverserons la Bhaghirathi vers Azimganj, qui fut la ville du commerce des soieries et... des mangues. Une communauté jaïna du Rajasthan y fit souche, en témoignent ses demeures cossues, aujourd’hui à l’abandon.
A Baranagar, aussi oubliés de l’histoire, se trouvent les plus beaux temples en terracotta. Offerts par la reine de Natore, ils ont pour nom Char Bangla, Bhabanishwar ou encore Gangeshwar.
Retour à Murshidabad par le même chemin et en "toto", sorte de tuk-tuk local permettant de profiter de la vie villageoise.

Nuit à Murshidabad
 
 
    J 10 - Mardi 4 février 2025 Murshidabad – Malda (150 km)
Au début du XVIIIe siècle, Murshid Quli Khan, diwan du Bengale, quitta Dacca pour s’installer dans la ville de Madsudabad, rebaptisée en son honneur Murshidabad. Elle resta capitale jusqu’à la victoire des Britanniques de 1757. Une première approche nous conduira vers le nord de la cité, où le long des berges de la Hooghly de riches demeures furent édifiées par la cour et son entourage. Ici reposent aussi les derniers Nawabs du XVIIIe siècle, les Jafahi, dans un étonnant cimetière. Nous poursuivrons par la mosquée Katra, construite selon le modèle de la mosquée de La Mecque, et passerons devant l’imambara, faisant face au palais Hazarduari ou “palais aux mille portes”, édifié en 1837 dans le style occidental.
En fin de matinée, départ pour Malda que nous atteindrons après une longue route au trafic intense.

Nuit à Malda
 
 
    J 11 - Mercredi 5 février 2025 Malda - Pandua – Gaur – Malda (70 km)
Excursion le matin à Pandua, qui remplaça Gaur comme capitale pendant un siècle (1338-1442) sous les Ilyas Shahi et les Habshi. La vaste mosquée Adina, construite vers 1375 et portée par 260 colonnes, est un monument majeur de l’architecture musulmane du Bengale et une des très rares mosquées à avoir eu une rangée centrale couverte d’une voûte en berceau et non d’une coupole. Le mausolée Eklakhi (fin du XVe siècle) rappelle par son architecture et son ornementation que le sultan Jalal ud-Din qui le fit construire était le fils du roi hindou Raja Ganesh. A proximité se trouvent la tombe Choti Dargah où repose le saint homme à l’origine de la conversion du prince ainsi que la mosquée en pierres Qutb Shahi (1583).
Route pour Gaur et visite de cette ancienne capitale du Bengale. Ses racines furent hindoues et bouddhiques du temps des Pala et des Sena, avant qu’elle ne soit conquise par les dynasties musulmanes. Elle prospéra entre les XIIIe et XVIe siècles et fut si belle qu'Humayun le Grand Moghol la baptisa "Séjour au Paradis". Abandonnée définitivement au XVIIIe siècle, cette ville-fantôme abrite des édifices médiévaux de l’art indo-musulman, mâtiné de formes et décorations typiquement bengalies. Nous y admirerons ses délicates mosquées – Kadam Rasul, Lokochuri, Tantipara ou encore Lattan –, ainsi que les portes monumentales de ses remparts et le minaret Firuz. Retour vers Malda.

Nuit à Malda
 
 
    J 12 - Jeudi 6 février 2025 Malda – Calcutta
Retour en train vers Calcutta et début des visites de la ville, adaptées selon l'heure d’arrivée du train.

Nuit à Calcutta
 
 
    J 13 - Vendredi 7 février 2025 Calcutta
Deux journées seront consacrées à la visite de Calcutta, à pied, en bus et en tramway. La capitale du Bengale occidental expose ses extrêmes et antagonismes. Population pléthorique transformant la ville en gigantesque fourmilière, misère côtoyant l’opulence, industries de pointe et vie artistique intense. La métropole sut aussi engendrer les plus grands penseurs du pays comme de fervents nationalistes. Capitale de l’Empire britannique de 1857 à 1912, elle devint un prospère centre économique et administratif.
La ville anglaise s’articulait autour du Maidan, vaste esplanade, et s’étirait au nord vers le BBD Bagh (anciennement le Dalhousie Square), le Writers' Building, occupé autrefois par les fonctionnaires, et la poste reconnaissable à son grand dôme, sur l'emplacement du premier Fort William. Sans oublier le Palais de marbre, œuvre d’artistes locaux épris de culture occidentale.
Au sud de cet espace, le Victoria Memorial, élevé en hommage à l’Impératrice des Indes, est le symbole de la toute-puissance britannique, tout comme la cathédrale St-Paul. Parallèlement, la tradition indienne s’exprime dans le sanctuaire dédié à Kali, la déesse avide de sang qui fit de la ville sa résidence, ainsi que dans le tout proche quartier de Kumartuli où les artisans préparent la fête de Durga en fabriquant des statues de glaise peinturlurées, ou encore au marché aux fleurs sous le pont d’Howrah.
Pour sentir battre le cœur de Calcutta, rendez-vous à Bentinck Street et au China bazar. Enfin, pour faire la synthèse de nos découvertes précédentes, nous visiterons l’Asutosh Museum, sis dans le campus de l’université de Calcutta.

Nuit à Calcutta
 
 
    J 14 - Samedi 8 février 2025 Calcutta
Suite des visites de Calcutta.

Nuit à Calcutta
 
 
    J 15 - Dimanche 9 février 2025 Calcutta – Paris
Vol de retour pour Paris
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 30/05/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 26 janvier au 9 février 2025 - 15 jours - 10 à 12 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 31 août 2024 5 785 €
Prix Presto jusqu'au 30 novembre 2024 5 825 €
Prix à partir du 1er décembre 2024 5 860 €
 Remise supplémentaire de 3 % soit environ 173 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 30/07/2024.
Supplément chambre individuelle Prix Prestissimo jusqu'au 17 octobre 2024 1 420 €
Prix Presto jusqu'au 27 novembre 2024 1 445 €
Prix à partir du 28 novembre 2024 1 480€
Sans transport international Nous consulter
Visa  85 €
Hébergement

VilleHôtel
Allahabad Tente Deluxe
Hébergement en tente
CalcuttaPeerless Inn 4*
BishnupurAnnapurna 3*
SantiniketanClub Central Hotel 3*
MurshidabadFame Hotel 2*
MaldaBM Grand Hotel & Resort 4*

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Roissy CDG
26/01/2025 - 19h35
Delhi Indira Gandhi
27/01/2025 - 08h05
Vol Air India AI142
RetourCalcutta Kolkata Netaji Subhas Int
09/02/2025 - 06h35
Delhi Indira Gandhi
09/02/2025 - 09h15
Vol Air India AI763
 Delhi Indira Gandhi
09/02/2025 - 13h05
Paris Roissy CDG
09/02/2025 - 17h55
Vol Air India AI143
Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols internationaux Paris/Delhi et Calcutta/Paris, avec ou sans escale sur lignes régulières
  • Les vols intérieurs Delhi/Allahabad et Allahabad/Calcutta sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • L'hébergement en tente
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au dîner du 14e jour
  • Les déplacements en autocar privé
  • Le train de Malda à Calcutta
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par Anne-Marie Wirja

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage ( prévoir 5 € par jour et par participant )
  • Les frais de visa
Bon à savoir - Formalités

  • Bien que les hôtels choisis soient les meilleurs disponibles, ils demeurent simples en ces lieux non- touristiques, en dehors de Calcutta. Les déjeuners sont pris dans des restaurants locaux. Au Bengale, les routes sont étroites et le trafic intense, les déplacements sont lents.
  • Le programme précis de tout le rituel de la Khumba Mela n'est fixé que quelques jours avant son déroulement, une certaine flexibilité est donc indispensable.
  • Comment “vivre” une Khumba Mela : La foule se rendant à toute Khumba Mela est considérable, de ce fait une certaine discipline est requise de la part des participants ; Néanmoins, Allahabad est vaste et les centaines de milliers de pèlerins peuvent s’approprier les berges du Gange sans bousculades. Deux risques sont bien présents mais des solutions de même : de manière à conforter tous les participants, merci de vérifier que votre forfait téléphonique inclut bien l‘Inde dans les pays couverts ; sinon renseignez-vous auprès de votre opérateur pour une extension incluant ce service, vous pourrez ainsi être en contact permanent avec vos guides ; N’oubliez pas de prendre vos portables.
  • Une autre menace que l’on ne peut écarter est le risque de vol : à chacun d’avoir une poche intérieure pour glisser un minimum d’argent et le portable susmentionné. Il est inutile d’avoir un sac ; le plus sûr est de porter son appareil-photos autour du cou. Les tentes sont rustiques et de dimensions agréables pour ce genre de logement ; il faudra peut-être les partager en cas de grosse affluence.
  • Eau en quantité limitée, prévoir des lingettes Nourriture exclusivement végétalienne lors des festivités. Pour profiter de la Khumba Mela et de tous ces aspects, il faut marcher à la rencontre des pèlerins et des sâdhus, compter 6 à 8 km par jour en terrain plat, se munir de bonnes chaussures. Notre bus ne pourra accéder au Gange : des navettes sont habituellement mises à disposition par l’Office du tourisme mais elles ne vont pas jusqu’aux tentes. Prévoir un petit bagage pour placer vos affaires pour 3 nuits et 2 jours. Les gros bagages resteront dans le bus. Le programme précis du déroulement de tout le rituel ne sera fixé que quelques jours avant; une certaine flexibilité est de rigueur.
  • Sachez que vos guides seront les meilleurs conseillers.
  Formalités

  • Passeport valable au moins 6 mois aprã¨s la date du retour du voyage et comprenant 3 pages vierges (dont 2 pages face ã  face)
  • Un visa pour l' Inde
Informations pratiques

Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Inde est de + 4h30 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 3h30 lorsque la France est à l'heure d'été. Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre
Change
La monnaie officielle de l’Inde est la roupie indienne (INR). Les billets sont de 10, 20, 50, 100, 500 et 2000 roupies. Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr Les cartes bancaires internationales sont acceptées en paiement dans les capitales régionales et les lieux touristiques, surtout dans le sud du pays. L'euro est maintenant tout aussi largement connu et accepté que le dollar. Les taux de changes respectent la disparité existant entre les deux devises. Attention : vous devrez conserver vos bordereaux de change, nécessaires pour rechanger les roupies qui vous resteraient au moment du départ. Il est strictement interdit d'importer ou d'exporter des roupies indiennes.
Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Inde. Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/
Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Robert Deliège
Les castes dans l’Inde d’aujourd’hui : évolution et adaptation
Claude Markovits
L’Inde britannique ou « le joyau de la Couronne »
Claude Markovits
Gandhi entre l'icône et l'histoire
Gérard Fussman
La naissance du bouddhisme

  Bibliographie

Louis Frédéric et Dave Dewnarain.
Le nouveau dictionnaire de la civilisation indienne. Robert Laffont, Paris, 2018. (Bouquins)
Sous la direction de Christophe Jaffrelot.
L'Inde contemporaine. Fayard, Paris, 2019 (édition mise à jour et augmentée).
Michel Boivin.
Histoire de l'Inde. PUF, Paris, 2021 (réédition). (Que sais-je ?)
Alain Daniélou.
Mythes et dieux de l'Inde. Flammarion, Paris, 2009. (Champs)
Jean Filliozat.
Les Philosophies de l'Inde. PUF, Paris, 2022 (réédition). (Que sais-je?)
Roy C. Craven.
L'art indien. Thames & Hudson, Paris, 2005. (L'univers de l'art, n°18)
Arundhati Virmani.
Atlas historique de l'Inde - Du 6e siècle av. J.-C. au 21e siècle. Editions Autrement, 2012. (ATLAS MEMOIRES)
Jean Boisselier.
La Sagesse du Bouddha. Gallimard, 2019 (réédition). (Découvertes)
Alexandre Astier.
L'Hindouisme. Eyrolles, 2020.
Anne Viguier.
Brève histoire de l'Inde. Flammarion, 2023.
Guides
Guide Gallimard Inde. Gallimard, Paris, 2016. (Bibliothèque du voyageur)
Michel Angot.
L'Inde. PUF-Clio, Paris, 2012. (Culture Guides)
Cartes
Carte IGN Inde. 1/2 500 000. IGN, Paris, 2014. (Tourisme étranger)