Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire en ligne
  Imprimer
Hauts lieux d'Andalousie
Séville, Grenade, Cordoue  |  ES 32
Du 1er au 8 juin 2024    Départ assuré

C’est une Espagne méridionale et riante, à l'histoire complexe, que l’on découvre au sud de la Sierra Morena, quand on atteint la vallée du Guadalquivir, le Baetis qui donna son nom à la province romaine de Bétique. C’est là que s’installa pour plusieurs siècles le centre politique et culturel de l’ancien Al Andalus, cet Extrême-Occident musulman où la dynastie Omeyyade de Cordoue constitua, à la veille de l’an mil, un califat puissant et prospère qui ne dura qu’un siècle. Il ... lire plus
Pourquoi voyager en Andalousie avec Clio ?
Votre conférencière
avec Julia Rozet
Diplômée en Histoire. Spécialiste de l'Espagne et de l'Andalousie
  8 jours
  Pour tous avec réserve
  Pour tous avec réserve
Ces voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
  21 voyageurs max.
Les points forts
  • L'Alhambra de Grenade
  • L'Alcazar et la mosquée-cathédrale de Cordoue
  • La Médina Azahara
  • La cathédrale et l'Alcazar de Séville
  • Le site romain d'Italica
  • Des hôtels bien situés dans les centres villes
  • Le Chronoguide Andalousie
Votre itinéraire
  Agrandir

 
    J 1 - Samedi 1er juin 2024 Paris – Séville – Grenade (200 km)
Vol vers Séville.

Nous prendrons directement la route en direction de Grenade et nous arrêterons à Antequera pour le déjeuner inclus. Arrivée à Grenade en fin d'après midi.

Dîner libre. Nuit à Grenade.
 
 
    J 2 - Dimanche 2 juin 2024 Grenade
Lorsque Cordoue tomba aux mains des Rois Très Catholiques, Grenade, sous la dynastie des Nasrides, hérita du rôle de capitale du royaume mauresque. Durant deux siècles, le petit royaume de Grenade s’adonna au plaisir de vivre, recréant dans son écrin de montagne le monde fabuleux des Mille et Une Nuits, rayonnant d'un éclat culturel sans pareil. La prise de Grenade par les troupes de Ferdinand II d'Aragon et d’Isabelle de Castille, en 1492, marqua l'aboutissement de la Reconquista.

Sur l'acropole dominant la ville basse et la Vega, l'Alhambra (Unesco) dresse ses tours ocres qui devaient défendre la dernière principauté musulmane d'Andalousie. Au XIVe siècle, les Nasrides y portèrent l'architecture islamique à son sommet. On ne sait s'il faut admirer davantage le raffinement des salles aux stucs arachnéens, notamment celle des Ambassadeurs ou des Abencérages, la noblesse de la cour des Lions et de ses 124 colonnes entourant la célèbre fontaine, ou les jardins du Généralife qui font de ce lieu une sorte de paradis sur terre. Par contraste avec les dentelles ajourées des édifices nasrides, le palais élevé par Charles-Quint détonne dans cet ensemble et l'ont trouverait presque sévère sa noble façade classique qui rappelle celle des palais florentins. A cette rigidité extérieure s'oppose à l'intérieur une vaste cour elliptique, ceinturée de deux niveaux d'arcades superposées, qui est l'une des plus élégantes réalisations de la Renaissance espagnole.

Après le déjeuner inclus, nous visiterons la chartreuse, dont la sacristie est l’une des plus grandes réussites du rococo espagnol.

Dîner libre. Nuit à Grenade.
 
 
    J 3 - Lundi 3 juin 2024 Grenade – Cordoue (200 km)
Le matin nous nous promenerons dans le quartier de l’Albaicín (Unesco), aux ruelles tortueuses et pentues, aux maisons blanchies à la chaux, qui a conservé son aspect mauresque et d’où l’on jouit d’une vue magnifique sur l’Alhambra et le Généralife.

Nous gagnerons ensuite, sur le site de l'ancienne médina musulmane, la belle cathédrale de la Vierge de l'Incarnation, véritable modèle des églises Renaissance d'Espagne et d'Amérique latine, dont la construction dura près de deux siècles. Sa Capilla Mayor est l’une des plus somptueuses d’Espagne.

Après avoir prévu de se faire inhumer à Tolède, les Rois Catholiques choisirent symboliquement la ville de Grenade pour abriter leur dernière demeure. Ils firent élever une Chapelle Royale aux dimensions impressionnantes, qui recèle aujourd'hui une superbe collection de primitifs flamands. Mais il revint à leur petit-fils Charles-Quint de faire réaliser dans un marbre parfait les tombeaux et gisants des souverains, ainsi que ceux de ses parents Philippe le Beau et Jeanne la folle, qui sont de véritables sommets de la sculpture Renaissance.

Déjeuner libre avant de prendre la route vers Cordoue.

Dîner inclus et nuit à Cordoue.
 
 
    J 4 - Mardi 4 juin 2024 Cordoue
La journée sera consacrée à la visite du centre historique de Cordoue (Unesco).

Ancienne colonie carthaginoise, Cordoue devint ensuite une des perles de la province romaine d'Hispanie, puis une des cités majeures du royaume wisigoth. Ce fut à Cordoue que se réfugia, en 756, Abd al-Rahman, seul survivant de la dynastie des Omeyyades de Damas, massacrés par les Abbassides, et la cité devint le siège du nouvel émirat omeyyade de Cordoue. Elle resta la capitale du royaume maure d'Espagne durant deux cent cinquante ans et brilla tant par la qualité de son artisanat – songeons au cuir de Cordoue – que par son rayonnement intellectuel.

Nous gagnerons d'abord la Judería, ancien quartier juif, où enseigna Maïmonide, et passerons devant sa synagogue, qui est la seule, avec celles de Tolède, à subsister en Espagne.

Au fil des ruelles sinueuses et étroites de la vieille ville, flanquées de maisons aux murs immaculés, nous aborderons la plaza de la Corredera et la plaza del Potro et découvrirons les patios du palais du marquis de Viana, véritable anthologie du patio andalou.

Après le déjeuner libre, nous visiterons la mosquée-cathédrale, édifiée sur l'emplacement d'un ancien temple romain. Son immense forêt de colonnes – plus de 850 – de granit, de jaspe et de marbre soutenant deux niveaux d'arcades bichromes, en fer à cheval et en demi-cercle, rivalise en somptuosité avec les plus prestigieux oratoires musulmans. Dès la Reconquista, en 1236, des chapelles y furent aménagées et au XVIe siècle, la partie centrale fut démolie pour faire place à la cathédrale de style Renaissance, des travaux qui déplurent à Charles-Quint : « Vous avez détruit ce que l'on ne voyait nulle part pour construire ce que l'on voit partout ».

Dîner libre et nuit à Cordoue.
 
 
    J 5 - Mercredi 5 juin 2024 Médina Azahara – Cordoue – Séville (160 km)
Non loin de Cordoue nous visiterons la Médina Azahara (Unesco), ville califale édifiée au Xe siècle par le calife Abd al-Rahman III, qui lui donna le nom de son épouse Zahara. La ville étagée sur trois niveaux comprenait quartiers d'habitations, bâtiments administratifs, mosquée, superbes jardins et résidence du calife. Les fastes de Medina Azahara ne furent toutefois qu’éphémères car elle fut saccagée par les Berbères en 1013. Aujourd'hui, ses vestiges étagés jusqu'au sommet de la colline d'où le palais domine tout Cordoue, rappellent la volonté des califes d'impressionner les visiteurs obligés d'emprunter un parcours où se dévoilait progressivement la puissance du souverain...

De retour dans le centre historique, notre dernière visite sera pour l'Alcazar de los Reyes cristianos, entièrement reconstruit en 1327 sur l'emplacement de l'ancienne forteresse musulmane par le roi Alphonse XI. Il recèle une belle collection de mosaïques romaines et un magnifique sarcophage païen. Mais le plus spectaculaire est son jardin : une succession de pièces d'eau paisibles entourés de parterres colorés et de terrasses parsemées de cyprès, orangers, palmiers et lauriers.

Déjeuner libre et route vers Séville. En arrivant dans la ville nous ferons un arret pour découvrir la mythique place d’Espagne.

Dîner inclus. Nuit à Séville.
 
 
    J 6 - Jeudi 6 juin 2024 Séville
Héritière de l'Hispalis romaine, Séville (Unesco) connut un grand développement grâce à la richesse de l'oasis que constitue la vallée du Guadalquivir. Après la conquête islamique, elle devint une puissante cité, rivale de Cordoue, sous la dynastie des Almohades. Conquise dès 1248 par les troupes de Ferdinand III, elle dut ensuite sa richesse et son rayonnement à la découverte de l’Amérique. Elle devint alors l’un des plus riches foyers de la culture ibérique. Mais, à partir du XVIIIe siècle, elle perdit un peu de son importance commerciale au profit de Cadix. 

Nous commencerons notre découverte de la ville à la casa de Pilatos. Mêlant avec bonheur les styles mudéjar et Renaissance, cet édifice bâti à partir de 1483 est considéré comme le prototype du palais andalou.

Après le déjeuner inclus, nous visiterons l’Alcazar. Sur les bases d’une ancienne forteresse construite à partir de 844 par les Omeyyades, Alphonse X édifia un somptueux bâtiment gothique auquel Pierre Ier le Cruel ajouta en 1364 le Palacio Pedro Ier, véritable joyau de l’art mudéjar. On admire ses coupoles dorées, ses murs recouverts d’azulejos et ses patios aux décors en stuc si finement ciselés qu’ils arrivent à égaler la légèreté de la dentelle. Les magnifiques jardins agrémentés de terrasses, fontaines et pavillons sont un véritable havre de calme et de fraîcheur au cœur de la ville.

Dîner libre et nuit à Séville.
 
 
    J 7 - Vendredi 7 juin 2024 Séville
Nous débuterons la matinée dans les salles du musée provincial des Beaux-arts, installé depuis 1835 dans l’ancien couvent de l’ordre de la Merced Calzada, où vécut Tirso de Molina. Il offre une remarquable collection de peinture espagnole, des primitifs au XXe siècle, mais surtout des chefs-d'œuvre de l’école sévillane : Juan de Valdés Leal, les Herrera, Zurbarán, Pacheco, Murillo...

Nous gagnerons ensuite l’Hospital de la Caridad, construit au XVIIe siècle grâce aux libéralités de don Miguel de Manara – dont la vie dissolue, avant qu’il ne rejoigne la confrérie, aurait inspiré le personnage de Don Juan à Tirso de Molina, Molière et Mozart. La façade aux murs blancs ornés de parements de pierre rougeâtre et d’azulejos offre un bel exemple de baroque sévillan, tandis qu'à l'intérieur Murillo et Valdés Leal se firent les interprètes de l’œuvre de charité et du désir de rachat du commanditaire.

Déjeuner libre.

L'après-midi sera consacrée à la visite de la cathédrale de Séville, construite à partir de 1402 à l’emplacement de la Grande Mosquée bâtie par les Almohades. De cet ancien édifice subsistent le minaret, la fameuse Giralda, et la charmante cour des Orangers. La cathédrale, saisissante par son ampleur – elle est la plus vaste d'Espagne – et la richesse de ses décorations, est l’expression flamboyante du dernier gothique, qui ne tardera pas à se transformer en Renaissance. A l'intérieur nous découvrirons de nombreuses œuvres d’art, notamment de Zurbarán, Murillo et Goya.

Dîner libre. Nuit à Séville.
 
 
    J 8 - Samedi 8 juin 2024 Italica – Séville – Paris
Le matin nous gagnerons le site d'Italica, fondée en 206 avant notre ère par Scipion l'Africain pour accueillir les vétérans de la guerre contre Carthage. La cité devint vite prospère, au point qu'elle fut le lieu de naissance de deux empereurs : Trajan et son successeur Hadrien. Malmenée par les peuples "barbares" qui descendirent dans la péninsule quand l'Empire devint fragile, la ville fut ensuite ravagée par Vandales et Suèves au Ve siècle, avant que les Wisigoths ne lui préfèrent Séville. Elle servit alors de carrière de pierre, mais préserve tout de même un forum, des thermes, de beaux pavements de céramique, témoins de la fraîcheur d’inspiration des mosaïstes ibériques, et surtout un imposant amphithéâtre pouvant accueillir 30 000 spectateurs et dont les substructions restent très impressionnantes.

Trajet vers l'aéroport de Séville, où le déjeuner sera libre, et vol pour Paris.
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 25/04/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 1er au 8 juin 2024 - 8 jours - 14 à 21 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 13 mai 2024 2 225 €
Prix Presto jusqu'au 22 mai 2024 2 250 €
Prix à partir du 23 mai 2024 2 275 €
Supplément chambre individuelle Prix à partir du 3 avril 2024 715€
Sans transport international Nous consulter
Hébergement

VilleHôtel
GrenadeHotel Carmen 4*
CordoueMaimonides 3*
SévilleEurostars Sevilla Boutique 4 *

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Orly
01/06/2024 - 09h05
Séville Sevilla airport
01/06/2024 - 11h30
Vol Transavia TO 4604
RetourSéville Sevilla airport
08/06/2024 - 12h15
Paris Orly
08/06/2024 - 14h40
Vol Transavia TO 4605

La compagnie aérienne ne fournit pas de collation à bord. Des boissons et snacks seront proposés à la vente.
Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols internationaux Paris/Malaga et Séville/Paris avec ou sans escale, sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 5 repas
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage
  • Les repas et boissons en vol
Bon à savoir - Formalités

  • Les visites des centres historiques s’effectuent à pied.
  Formalités

  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
  • Pour la visite de l'Alhambra, nous sommes contraints d'effectuer les réservations à l'avance en fournissant votre numéro de pièce d'identité. Nous vous prions donc de nous fournir la pièce d'identité (passeport ou CNI) que vous prendrez pour le voyage dès que possible et il sera ensuite impossible de modifier la pièce d'identité rattachée à la réservation sans devoir racheter un nouveau billet pour la visite.
Informations pratiques

Décalage horaire
Il n'y a pas de décalage horaire entre la France et l'Espagne.
Change
La monnaie officielle de l’Espagne est l'euro (EUR).
Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Philippe Conrad
L’Espagne sous la domination almoravide et almohade
Yves Bottineau
L’Espagne sous les rois de la maison de Bourbon au XVIIIe siècle (1700-1788)
Danièle Becker
Cervantès, l’homme des masques et des secrets
Joseph Pérez
L’Espagne des Rois Catholiques
Philippe Conrad
Mystiques espagnols du Siècle d’or
Philippe Conrad
La Reconquista dans l’histoire ibérique
Alfonso Emilio Pérez Sánchez
L’art en Espagne et au Portugal
Joseph Pérez
L’Espagne de Charles Quint
Patrick Le Roux
La péninsule Ibérique des Romains
Bernard Vincent
Les trois visages des Estremadures

  Bibliographie

Joseph Pérez.
Isabelle et Ferdinand. Tallandier, Paris, 2016.
Marianne Barrucand et Achim Bednorz.
L'Architecture Maure. Taschen, Paris, 2003.
Bartolomé Bennassar.
Histoire des Espagnols. Perrin, Paris, 2011.
André Clot.
L'Espagne musulmane: VIIIème-XIème siècles. Perrin, Paris, 2005. (Tempus)
Rafael Lopez-Guzman, Ignacio Henares-Cuellar et Divina Cabo.
Andalousie: Art et Civilisation. Mengés, Paris, 2004.
Collectif.
Les Andalousies de Damas à Cordoue. Institut du Monde Arabe, Paris, 2000.
Francis Dupau.
Philippe II. Perrin, 2021.
Joseph Pérez.
Andalousie. Tallandier, 2021. (Texto)
Sophie Makariou et Gabriel Martinez-Gros.
Histoire de Grenade. Fayard, 2018.
Esther Benbassa.
Les Sépharades. CNRS Editions, 2016.
Guides
Guide Vert Andalousie. Michelin, Paris, 2022. (Guides touristiques)
Séville. Hachette, Paris, 1992. (Guides bleus évasion)
Cartes
Carte Michelin Andalousie. 1/140 000. Michelin, Paris
Cartoville Grenade. Gallimard, 2015. (Cartoville)
Cartoville Séville. Gallimard, 2018. (Cartoville)