Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Les pays Baltes
Estonie, Lettonie, Lituanie
Du 2 au 10 juin 2018 avec Baiba Apine
PB 31 - 9 jours - Accessible à tous
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • Les vieux quartiers de Vilnius
  • Le château des chevaliers Teutoniques à Trakai
  • Le palais baroque de Rundale
  • Les édifices art nouveau de Riga
  • Toompéa, ville haute médiévale de Tallinn
  • Le Chronoguide Pays Baltes
Aux confins orientaux de la Baltique, jaloux d’une identité fondée sur de profondes racines culturelles, les pays Baltes participèrent de toute l’histoire tumultueuse de l’Europe du Nord depuis plus de mille ans. Soumis aux dominations successives du monde germanique et de la puissance russe, ils ont connu une histoire originale qui leur a permis d'affirmer leurs particularismes respectifs. La Lituanie connut son heure de gloire à l'époque du grand ensemble constitué avec la Pologne, alors que Lettonie et Estonie furent le centre de gravité de la puissance établie par les chevaliers Teutoniques à la fin du Moyen Age. Disputées entre Suède et Russie, Livonie et Courlande tombèrent au pouvoir des tsars établis, depuis Pierre le Grand, à Saint-Pétersbourg. Vilnius et Kaunas abritent les sanctuaires et les palais qui résument une histoire lituanienne marquée par l'attachement de la population à la foi catholique, ce dont témoigne, à Siauliaï, la « colline des Croix ». « Perle de la Baltique », Riga, vieille cité hanséatique profondément marquée par l'influence allemande, se distingue par son architecture Art nouveau. Enfin Tallinn, la capitale de l'Estonie, enserrée dans ses murailles crénelées qui la font ressembler à un château de conte de fées, s’enorgueillit du charme de sa vieille ville médiévale autant que de ses nouvelles créations architecturales ultra-modernes...

%%voyageBloque%%
 
Mme Baiba Apine
Diplômée en histoire et en histoire de l'art





 
J 1 - Samedi 2 juin 2018 Paris - Vilnius
Vol pour Vilnius, capitale de la Lituanie (vol avec escale).
Ce fut sous l'impulsion du prince Gédymin, devenu grand-duc de Lituanie en 1316, que le pays devint un puissant État du Nord de l'Europe. En 1323, il décida de transférer sa capitale de Trakaï à Vilnius , ville qui avait été fondée en 1128. Après la conversion définitive du pays au christianisme et le rapprochement avec la Pologne, la ville devint, au XVe siècle, un grand comptoir commercial. Peu de temps après que la Pologne et la Lituanie se furent associées, en 1569, au sein de l'union de Lublin, Vilnius fut dotée d'une université et devint un actif foyer intellectuel et un grand centre de l'érudition juive. Rattachée à l'empire russe en 1795, Vilnius fut ensuite occupée par les Allemands pendant la première guerre mondiale, puis, après être devenue polonaise, par les Russes en 1940.
Depuis la porte de l’Aurore où est vénérée une image miraculeuse de la Vierge, nous partirons visiter l’un des joyaux de l’architecture baroque lituanienne, tout orné de stucs éclatants : l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul aux deux mille sculptures mythologiques, bibliques et historiques. Nous poursuivrons vers la cathédrale qui fut certainement édifiée à l'époque de la première conversion au christianisme du roi Mindaugas, en 1251, à l'emplacement même du sanctuaire du dieu païen Perkunas. Elle fut reconstruite entre 1782 et 1801 dans le plus pur style néoclassique. Nous irons ensuite visiter l'université. L’ensemble des bâtiments actuels, ordonnés autour de douze cours intérieures, est le fruit du développement continu de l’université au cours des siècles. De retour au centre de la ville, nous ferons une petite promenade dans le vieux Vilnius avec ses petites cours médiévales et son quartier juif en pleine restauration. Dîner inclus. Nuit à Vilnius.
 
 
J 2 - Dimanche 3 juin 2018 Vilnius et ses environs
La matinée sera consacrée à la poursuite des visites de Vilnius. Nous découvrirons d'abord l’église Sainte-Anne, toute de brique rouge, de pur style flamboyant, qui flanque le monastère des Bernardins. Nous remonterons ensuite la rue principale, Piliès Gatve, qui reliait le château des grands-princes à l’hôtel de ville. Elle est bordée de riches demeures de style gothique, Renaissance ou baroque. Nous passerons devant la maison Stendhal puis devant la petite église orthodoxe de Paraskevia que Pierre le Grand honora de sa visite. Dans la ville haute, nous visiterons l'église Saint-Casimir puis l'église Saint-Basile avec son porche baroque, et l'église du monastère de la Sainte-Trinité, de rite catholique oriental. Nous nous dirigerons, en fin de matinée, vers la colline des Trois-Croix qui nous offrira un beau panorama de la cité. Nous prendrons ensuite la route vers Trakai, village des Karaïtes, descendants de populations d’origine turco-mongole que le grand-duc Vyautas aurait fait venir de Crimée. Le château de Trakaï, posé sur l’île d’un lac vert, le lac Galbe, fut conçu au XIVe siècle pour résister aux chevaliers Teutoniques. Il a été entièrement restauré selon l’apparence qu’il offrait alors. Déjeuner inclus à Trakai, avant la visite du château. Dîner libre. Nuit à Vilnius.
 
 
J 3 - Lundi 4 juin 2018 Kaunas - Siauliaï - Mezotne (360 km)
Départ vers la vallée du Niémen, ce fleuve qui marqua longtemps la frontière symbolique entre l'Europe du Nord et l'empire russe : ce fut sur un radeau sur le Niémen qu'Alexandre Ier et Napoléon signèrent le traité de Tilsit en 1807. Nous arriverons ensuite, sur les rives du fleuve, à Kaunas qui doit son statut de seconde ville de Lituanie au fait d’avoir été capitale entre les deux guerres, en un temps où Vilnius avait été attribuée à la Pologne. Kaunas est cependant un très vieux centre qui fut l’une des gloires de la Hanse et qui a conservé, malgré les guerres, son noyau historique. Elle passe enfin pour la plus caractéristique des villes de Lituanie, par opposition à la cosmopolite Vilnius. Berceau de la culture et de la tradition lituaniennes, Kaunas est également une importante cité universitaire. Nous verrons tout d’abord les vestiges du château qui fut pour la Lituanie, au XIIIe siècle, l’un des points les plus importants de la défense contre les chevaliers Teutoniques. C’est en effet dans la vallée de la Nemunas qu’eurent lieu les batailles les plus féroces. Une ville se créa peu à peu autour du château. De cette époque témoigne l’étonnante maison dite « de Perkunas », dieu païen du tonnerre. De style gothique tardif, elle fut probablement édifiée par l’architecte de Sainte-Anne à Vilnius. C’était, en fait, la maison d’un négociant du XVe siècle, bâtie près de la rue qui reliait la place du marché au port fluvial. Nous terminerons cette promenade dans la vieille ville autour de la place de l’hôtel de ville. Nous ferons un arrêt au Fort 9 où périrent, pendant la deuxième guerre mondiale, des milliers de résistants. Après le déjeuner inclus, nous poursuivrons vers l’un des lieux les plus étonnants de Lituanie, la colline des Croix à Siauliai. Sur ce tertre, les Lituaniens commencèrent, dès le XIXe siècle, à ériger des croix, en espérant l’aide de Dieu... ou bien pour l’en remercier. Bien qu’à l’époque soviétique la colline ait été rasée à plusieurs reprises, ce sont ces milliers de croix déposées les unes après les autres qui témoignent aujourd’hui de la vive piété populaire. Route vers Mezotne et passage de la frontière lettone. Dîner inclus. Nuit à Mezotne.
 
 
J 4 - Mardi 5 juin 2018 Mezotne - Rundale
L’histoire de la Lettonie, par opposition à celle de la Lituanie en partie liée à celle de la Pologne, est marquée par l’influence germanique. Dès le début du XIIIe siècle, les Allemands cherchaient une route vers l’est permettant d’assurer le développement de leur commerce : ce fut la frontière entre les zones d’influence des chevaliers Teutoniques, implantés fortement vers le sud, et des chevaliers Porte-Glaive qui régnaient en maîtres sur les terres du Nord.
Nous découvrirons d'abord, à Bauska, les ruines de la résidence de l’ordre de Livonie. Nous arriverons dans l'ancienne province de Courlande qui resta sous l'emprise des chevaliers Teutoniques jusqu'en 1561 avant de devenir un duché indépendant qui connut au XVIIe siècle un essor remarquable et devint l'une des plus grandes puissances industrielles et maritimes de la région.
A Mezotne, nous visiterons un ravissant palais. Cette ancienne forteresse de l'Ordre livonien fut transformée en un manoir au XVIe siècle et donné en 1795 par la tsarine Catherine II à la préceptrice de ses enfants qui le fit remanier en style d'un élégant classicisme et entourer d'un beau jardin à l'anglaise. Nous découvrirons ensuite le château de Rundale. Il fut construit au XVIIIe siècle par l’architecte italien Bartolomeo Rastrelli pour le duc de Courlande qui en fit sa résidence d’été. Rundale, manifeste de l’art baroque lettonien, nous offrira ses salles splendidement décorées par les peintres Francesco Martini et Carlo Zucchi. Déjeuner inclus. Nous visiterons enfin le palais de Mitau, à Jelgava. Construit également selon les plans de Rastrelli, il abrita, durant la Révolution française, le futur Louis XVIII.
En fin d’après-midi, nous arriverons à Riga, capitale de la Lettonie. Dîner inclus. Nuit à Riga.
 
 
J 5 - Mercredi 6 juin 2018 Riga
Port important sur la Baltique, Riga fut l’un des grands points d’appui du commerce hanséatique. Le Daugava, nom local de la Dvina occidentale qui coule un peu plus loin, était la voie naturelle pour pénétrer en Russie, relayant le commerce lointain vers le sud-est. Riga est donc un port actif depuis sa création en 1201. Sa bourgeoisie a accumulé des capitaux pendant des siècles, et les monuments témoignent encore de cette opulence passée : entrepôts de marchands rénovés en maisons d’habitation, résidences bourgeoises peintes et décorées – certaines du XVIe siècle, d’autres du XIXe, d’autres enfin Modern style – devenues musées ou sièges d’administration, donnent au vieux Riga l’allure d’une ville d’Europe centrale.
Le matin, nous découvrirons un aspect singulier de la ville en visitant les quartiers modernes de Riga avec ses jardins et ses maisons Art nouveau, sa statue de la Liberté... Nous visiterons ensuite le musée Art nouveau. Après le déjeuner libre, nous visiterons le Musée national des arts de Lettonie, l'un des plus riches des Pays Baltes. Il expose notamment une intéressante collection d'art russe du XVIIe au XXe siècle. Nous découvrirons ensuite, non loin de Riga, la ville de Jurmala, sur la « côte d’Azur lettone », où de très belles demeures rappellent la richesse du pays entre les deux guerres. On tente aujourd'hui d’évoquer à nouveau la douceur de vivre des années trente, quand le « petit Paris de la Daugava », avec sa vie intellectuelle foisonnante, ne voulait pas voir les drames qui couvaient à l’ouest et à l’est. Dîner inclus. Nuit à Riga.
 
 
J 6 - Jeudi 7 juin 2018 Riga - le parc de la Gauja (260 km)
C'est à pied que nous visiterons Vecriga, la vieille ville de Riga , la « perle de la Baltique », ancienne ville de La Hanse et capitale de la Lettonie. La rue du château, avec le groupe de maisons dit « des Trois Frères », présente un bel exemple d’architecture hanséatique comprenant bureaux, logements et entrepôts tout à la fois, derrière le pignon en escalier. Nous découvrirons aussi les églises Saint-Jacques et Saint-Jean ainsi que la cathédrale dont l’origine remonte au XIIIe siècle et qui possède un orgue magnifique. Nous monterons en ascenseur à la tour de Saint-Pierre et visiterons la maison Metzendorff, ancienne maison de marchand. Déjeuner inclus avant de partir vers le nord et la pittoresque vallée de la Gauja, surnommée la « Suisse de la Lettonie ». Nous visiterons Turaida – le Jardin des dieux – dont les mentions les plus anciennes remontent au XIIIe siècle. C’est en 1214 en effet que l’évêque de Riga, suite à une entente avec l’ordre des Porte-Glaive, ordonna la construction de ce château de pierre. Il fut restauré et agrandi au XVe siècle par l’Ordre livonien, branche des chevaliers Teutoniques, qui l’adapta aux nouvelles techniques des armes à feu. Il abrite aujourd’hui un musée régional, mais reste l’un des hauts lieux de l’histoire du pays. Devant la tombe de Maïja, nous conterons enfin la légende de la Rose de Turaïda. Nous ferons ensuite route vers l’Estonie. Dîner inclus. Nuit à Tartu.
 
 
J 7 - Vendredi 8 juin 2018 Tartu - Tallinn (195 km)
Visite de Tartu, « Athènes sur Emajogi », dont l'université fut fondée en 1632 par Gustave II Adolphe. Foyer de culture germanique pendant la domination suédoise et russe, Tartu fut aussi un centre majeur de formation des intellectuels nationalistes lettons et estoniens au XIXe siècle. Sur la place de l’hôtel de ville, nous admirerons l’université et irons rêver devant la vieille cathédrale sur la colline des Baisers et sous le pont rose de l’Ange. En fin de matinée, nous prendrons la route vers le Parc national de Lahemaa, sur les bords du golfe de Finlande où nous visiterons les manoirs de Palmse et Sagadi, vastes demeures germaniques édifiées au XVIIIe siècle et lointainement inspirées des villas palladiennes de Vénétie. Déjeuner inclus au manoir de Vilhula avant la visite du parc. Route vers Tallinn en fin d'après-midi. Dîner inclus et nuit à Tallinn.
 
 
J 8 - Samedi 9 juin 2018 Tallinn
Capitale de l’Estonie, Tallinn fait face à Helsinki, au sud du golfe de Finlande. Elle fut d’abord la base des Estes au XIe siècle, puis ce sont les Danois et les Allemands qui en firent l’un des comptoirs de la Baltique au XIIIe siècle. Le nom même de Tallinn, « fort des Danois », évoque les Scandinaves qui y établirent un comptoir avant de revendre leur conquête aux chevaliers Teutoniques. Le port eut simultanément les deux noms de Reval ou Revel, d’origine este, et de Tallinn avant que celui-ci ne l’emportât. La Suède en fit plus tard une colonie. Elle a gardé murs et tours anciennes perdues dans le désordre des maisons de tous âges. Tallinn est peut-être la cité hanséatique la mieux préservée en raison du petit nombre de restructurations et de l’absence presque totale de destructions pendant les guerres du XXe siècle. Deux originalités marquantes : le remplacement de la brique par la pierre et l’insertion, dans le centre-ville, de la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevski, dans une phase de russification intense.
Les ruelles empierrées de Toompea, la ville haute, domaine réservé de la noblesse allemande au Moyen Age, nous conduiront vers la tour Pikk Hernamm, vers la cathédrale luthérienne, Toomkirik, qui fut fondée en 1233 et abrite une belle collection de tombeaux, vers le « palais Rose », palais présidentiel où dormit Pierre le Grand, puis, enfin, à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevski... Déjeuner libre. L'après-midi sera consacré à la visite de la ville basse de Tallinn. A partir de la place de l’hôtel de ville – Raekoja Plat –, nous ferons une promenade à pied qui nous fera découvrir l’une des plus anciennes pharmacies d’Europe, la maison de la confrérie des Têtes-Noires et celle des Trois-Sœurs, la tour de la Grosse-Marguerite. Nous passerons devant le monastère Sainte-Catherine, l'église du Saint-Esprit et l’église Niguliste dédiée en fait à saint Nicolas de Bari, protecteur des marins. Dîner inclus. Nuit à Tallinn.
 
 
J 9 - Dimanche 10 juin 2018 Tallinn - Paris
Non loin de Tallinn, Kadriorg est surtout réputé pour son ensemble, parc et palais baroque, commencé en 1718 pour être le palais d’été de la famille du tsar russe Pierre Ier et baptisé Ekaterinenthal en l’honneur de son épouse Catherine Ière. Son architecte italien, Niccolo Michetti, participa ensuite à la construction du célèbre palais de Peterhof. A l’origine, le parc s’étendait sur une centaine d’hectares. Après le déjeuner inclus, nous visiterons, dans le parc du château, le nouveau musée d’Art d’Estonie, le « KUMU ». Beau bâtiment moderne qui allie la pierre et le verre, il présente un panorama complet de l'art estonien, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, sans exclure les années de domination soviétique. Dans l'après-midi, transfert à l'aéroport et vol pour Paris (vol avec escale).
 


Groupe de 13 à 23 voyageurs
Départ assuré
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 31 janvier 2018
Prix presto jusqu'au 31 mars 2018
Prix à partir du 01/04/2018
1 960 €
1 990 €
2 020 €
Remise supplémentaire de 2 % soit environ 39 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 02/02/2018.
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 31 janvier 2018
Prix presto jusqu'au 31 mars 2018
Prix à partir du 01/04/2018
430 €
450 €
475 €
Remise supplémentaire de 2 % soit environ 47 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 02/02/2018.
Sans transport international
Prix prestissimo jusqu'au 31 janvier 2018
Prix presto jusqu'au 31 mars 2018
Prix à partir du 01/04/2018
-220 €
-170 €
-130 €


VilniusConti 4*

MezotneMezotne Palace 4*
Un hôtel romantique, ancien palais néo-classique, au milieu d'un parc très agréable.

RigaOld City Boutique Hotel 4*

TartuLondon 4*

TallinnMY CITY HOTEL 4*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
02/06/2018 - 07h40
Francfort Frankfurt international
02/06/2018 - 08h55
Vol Lufthansa LH 1051
Francfort Frankfurt international
02/06/2018 - 10h20
Vilnius Vilnius international
02/06/2018 - 13h20
Vol Lufthansa LH 886
Tallinn Lennart Meri (Ulemiste)
10/06/2018 - 18h00
Francfort Frankfurt international
10/06/2018 - 19h25
Vol Lufthansa LH 883
Francfort Frankfurt international
10/06/2018 - 21h30
Paris Roissy CDG
10/06/2018 - 22h40
Vol Lufthansa LH 1052

Seule la compagnie Lufthansa avec une ecale à Francfort , nous permet une entrée Vilnius et une sortie Tallinn avec des horaires adaptés à la réalisation de l'intégralité de notre programme.

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Vilnius et Tallinn/Paris sur lignes régulières, avec escale
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 13 repas
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 16/12/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Les visites des centres historiques des villes s’effectuent à pied.
 
  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité


Informations pratiques pour l'Estonie
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Estonie est de + 1h.

Change
La monnaie officielle de l’Estonie est l'euro (EUR).
Les cartes bancaires internationales Visa et Mastercard ne sont acceptées en paiement qu'à Tallin mais elles permettent des retraits d'espèces dans tout le pays.


Informations pratiques pour la Lettonie
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et la Lettonie est de + 1h.

Change
La monnaie officielle de Lettonie est l'euro (EUR).
Les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard sont largement acceptées et permettent de faire des retraits d'espèces.


Informations pratiques pour la Lituanie
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et la Lituanie est de + 1h.

Change
La monnaie officielle de la Lituanie est l'euro (EUR).
A Vilnius les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard sont largement acceptées et permettent de faire des retraits d'espèces.


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter