Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Joyaux de l'art Indo-Persan
Architecture, jardins et miniatures en Inde du Nord
Du 31 janvier au 19 février 2018 avec Gérard Rovillé
IN 203 - 20 jours - Grands voyageurs
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • Quatre jours et demi pour une visite approfondie de Delhi
  • Les mausolées de Phulwari Sharif et Maner, le mausolée de Sher Shâh Sûri à Sasaram, le mausolée d'Akbar à Sikandra
  • Les mosquées de Jaunpur et de Faisabad
  • Les monastères de Shravasti
  • Lucknow
  • Le Taj Mahal, le Fort Rouge, la grande mosquée et le mausolée d’Itimid ud-Daulah à Agra
  • La ville moghole abandonnée de Fatehpur Sikri
  • Les palais de Bharatpur et de Dig
  • Le Chronoguide Iran
Du début du XIe siècle au milieu du XIXe siècle, l'Inde du Nord, puis l'Inde du Centre et l'Inde du Sud ont été marquées par la présence de pouvoirs musulmans. Qu'ils portent les titres de sultan, nawâb, amir, shâh ou pâdeshâh, qu'ils fussent d'origines turco-afghanes ou persanes (rarement arabe), presque tous les monarques ont laissé des preuves tangibles de leur passage : villes, forteresses, mosquées, palais, etc. Et si le Tâj Mahal d'Agra est aujourd'hui le plus célèbre de ces témoignages, il n'est pas le seul et ne peut les représenter tous. Ce sont en réalité des siècles de rencontre entre le monde irano-turco-afghan et le monde indien qui ont façonné cet art si riche et si divers dans ses expressions, incluant de nombreuses variantes régionales. Si l'art moghol apparaît comme l'apogée de l’art indo-musulman, il ne faut pas négliger tous les développements qui l'ont précédé, en particulier au sein du Sultanat de Delhi et des sultanats locaux, ni oublier ses influences. Il ne s’agit donc pas à proprement parler d’un voyage en Inde du Nord, mais d’un voyage à travers l’art musulman de l’Inde du Nord, même si quelques visites, au passage, sortiront de ce cadre principal.

%%voyageBloque%%
 
M. Gérard Rovillé
Diplômé d'Ethnologie - Anthropologie et Sciences des Religions





 
J 1 - Mercredi 31 janvier 2018 Paris - Delhi
Vol à destination de Delhi. Arrivée à Delhi en fin de soirée. Transfert à l’hôtel et nuit.
 
 
J 2 - Jeudi 1er février 2018 Delhi : Les premières capitales
Cinq journées sont consacrées à une visite relativement approfondie de Delhi, autant que possible dans l’ordre chronologique. Ce sont pas moins de huit villes qui se sont succédées, chacune capitale en son temps, pour former Delhi dont le nom apparaît au 11e s. avec la conquête musulmane (turco-afghane) des vallées de l’Indus, de la Yamuna et du Gange. Aux monuments les plus célèbres : Qutb Minar, jardins Lodi, mausolée de l’empereur Hûmayum, Grande mosquée et Fort Rouge, seront ajoutés de nombreux monuments moins connus mais tout aussi intéressants pour comprendre l’évolution de l’art musulman de l’Inde du Nord et comment se sont intégrés des éléments architecturaux et iconographiques locaux, indiens, hindous ou bouddhistes, aux éléments importés d’origines arabes, iraniennes ou turques d’Asie centrale ou afghanes. Les trajets se feront soit en autocar, soit en métro, soit en rickshaw, soit à pied. Pour ce premier jour, excursion dans le quartier sud de Mehrauli et au parc du Qubt minâr. A la fin du 12e siècle, après deux siècles d'incursions et de conquêtes du Panjâb au Gujarât sous les Ghaznavides et les Ghorides, Qtub ud-Din Aïbak conquiert Dilhi, ville de l'État des Rajput Tomara et vainc le roi Rai Pithorâ. C'est pour célébrer cette victoire qu'il fait ériger dès 1192, à l'emplacement de l'ancienne citadelle Lâl Kot, cette haute tour qui sera achevé en 1368 sous Firûz Shâh Tughluq. Au pied de la tour, visite de la mosquée Quwwat al-Islam, du mausolée d'Iltutmish, de la belle porte Alaï darwâza, et les ruines de la medersa. Déjeuner à proximité. Dans l'après-midi, visite du mausolée de Ghyâth ud-Din Balban, du mausolée de Adham Khân et de la mosquée et du mausolée de Jamali Kamali. Dîner à l'hôtel et nuit à Delhi.
 
 
J 3 - Vendredi 2 février 2018 Delhi
Excursion de la journée aux sites de Tughluqâbâd et de Jahânpanah et Siri. La dynastie des Tughluq fut fondé en 1320 lors du renversement de la dynastie Khilji par Ghazi Malik, général turco-hindou du Panjâb qui prit le nom de Giyath ud-Din Tughluq. Celui-ci fit construire une nouvelle citadelle dont il fit sa capitale, Tughluqâbâd, la "troisième Delhi". Visite de cette citadelle, puis, à proximité, du beau mausolée qu'il se fit construire, premier bâtiment en Inde construit avec des murs inclinés, un trait d'architecture qui deviendra presque une norme dans l'architecture tughluq et qui sera repris ultérieurement, y compris par les Lodi. En fin de matinée, visite du pont-barrage Satpula et de la mosquée Khirki construite à Jahânpannah, la "quatrième Delhi" fondée par Muhammad bin Tughluq, fils parricide et successeur de Giyath ud-Din. Après le déjeuner, visite de la mosquée Begumpuri, dans le même quartier et de même époque tughluq, puis du quartier Hauz Khas où autour d'un bassin qui alimentait Siri, la "deuxième Delhi" fondée par les Khilji, furent construits durant le règne de Firûz Shâh Tughluq (le grand constructeur de la dynastie) toute une série de bâtiments dont une imposante medersa et son tombeau. Retour à l'hôtel en fin d'après-midi. Dîner et nuit à Delhi.
 
 
J 4 - Samedi 3 février 2018 Delhi
Le matin, visite des "cinquième et sixième Delhi". Ferozâbâd, ou Firûz Shâh Kotla, est la citadelle que Firûz Shâh Tughluq (1351-1387) fit construire pour en faire sa capitale lorsqu'il délaissa Jahânpannah fondée par son oncle. Bien qu'en ruines, la grande mosquée y est encore imposante, et surmontée d'un Pilier d'Ashoka que le sultan fit rapporter du Panjâb. Après un court trajet, visite de Purana Qila (La Vieille Citadelle). Cette citadelle se dresse au bord de la rivière Yamuna, en un lieu qui est aujourd'hui considéré comme ayant été Indraprastha, l'une des huit villes fondées par les frères Pandava d'après le Mahâbharatâ. Des fouilles entreprises sur le site ont révélé l'existence d'un continuum d'habitat depuis 1000 avant notre ère. Toutefois, les fortifications et les bâtiments les plus visibles actuellement datent du 16e siècle. L'empereur Humayûm fit construire une première ligne de fortifications qui furent agrandies et réhaussées par Sher Shâh Sûr lors de son cours règne (1540-1545). De retour à Delhi en 1555, Humayûm fait une chute mortelle en janvier l'année suivante alors qu'il descend l'escalier de sa bibliothèque, Sher Mandal, située au cœur de la citadelle. Son fils et successeur préfèrera Agra et Delhi sera délaissée quelques temps avant que Shâh Jahân vienne y réinstaller le pouvoir dans sa propre capitale. A l'extérieur de la citadelle, visite de la porte de Sher Shâh Sûr (ou Lal Darwâza, la Porte rouge) et de la mosquée Khair ul-Manzil construite en 1561 dans un style qui n'est pas encore ce qui va devenir le style moghol classique. Après le déjeuner, visite des jardins Lodi, vaste parc fondé en 1936 en rasant deux villages et où se dressent le très beau mausolée de Muhammad Shâh Sayyid et les mausolées des deux premiers sultans de la dynastie afghane des Lodi (1451-1526) ainsi que quelques bâtiments annexes. Ces monuments reflètent majestueusement ce qui est désormais nommé le "style afghan". Fin d'après-midi et dîner libres. Nuit à Delhi.
 
 
J 5 - Dimanche 4 février 2018 Delhi
Journée consacrée aux points forts de la "septième Delhi", celle qui aujourd'hui est appelée Shâhjahânâbâd (la ville de Shâh Jahân) mais qui en fait, à tort, est plus connue sous son appellation coloniale britannique de "Vieux Delhi". Le matin, un trajet à pied à travers les ruelles du grand Bazar permet d'atteindre Jama Masjid, la Grande mosquée construite à partir de 1656 comme point d'orgue du programme architectural de l'empereur Shâh Jâhan. Cette mosquée représente le style moghol classique avec une façade surmontée de trois coupoles et encadrée de deux minarets et une cour entourée d'une galerie ouverte par une à trois portes monumentales est l'aboutissement d'un long processus d'échanges culturels réciproques entre arts hindous et musulmans, mais aussi la marque d'une ré-islamisation de l'empire par Shâh Jahân après la tentative de Din-e Ilahi (la religion syncrétique que tenta de répandre Akbar dès 1582 à partir de l'islam, de l'hindouisme, du christianisme, du jaïnisme et du zoroastrisme). Visite ensuite du centre de ce qui fut cette ville, l'ensemble palatial construit à partir de 1639 au cœur de l'ensemble connu sous le nom de Fort Rouge. Les différents palais de marbre blanc décorés de motifs floraux en pierres incrustées sont alignés dans un vaste jardin parcouru de canaux et de fontaines. Visite de la mosquée Zeynat en sortant du Fort et déjeuner. Dans l'après-midi, visite des collections de miniatures du Musée national. Ces collections sont présentées selon les écoles de peinture qui se sont développées en Inde. Elles permettront de comprendre les influences réciproques de la peinture irano-centrasiatique et de la peinture indienne dans le développement des écoles mogholes et post-mogholes, centrale (peinture de Cour) et régionales. Dîner et nuit à Delhi.
 
 
J 6 - Lundi 5 février 2018 Delhi - Patna
Le matin, tour de ville dans New-Delhi, la capitale construite par les Britanniques au début du 20e siècle, la "huitième Delhi" : Connaught Place, la Porte de l’Inde et le Rajpath, grande artère autour de laquelle s’ordonnent les deux chambres du Parlement, les principaux ministères et les palais de la Primature et de la Présidence, ex-palais des vice-rois britanniques, puis visite du mausolée de l'empereur Humayûm dont l'architecture et l'urbanisme, à priori très sobres, résultent de la mise en corrélation de nombreuses influences iraniennes, centre-asiatiques et indiennes. Enfin, la visite du mausolée du saint homme Nizzam ud-Din Chishti servira d'introduction au phénomène complexe du soufisme indien. Déjeuner en ville. Dans l’après-midi, court temps libre dans Khan Market et transfert à l’aéroport et envol pour Patna, capitale du Bihar construite sur la rive sud du Gange. Transfert à l’hôtel. Dîner et nuit à l’hôtel à Patna.
 
 
J 7 - Mardi 6 février 2018 Patna
Excursion le matin à Kumrahar et visite des vestiges de Pataliputra, l’ancienne capitale maurya fondée par Chandragupta 1er. Vers 249 avant notre ère, sous le règne de son petit-fils Ashoka, s’y tint le troisième concile bouddhique. Retour vers le centre-ville en visitant les ruines de la mosquée construite par Sher Shâh Sûr, le monarque qui, après avoir servi dans les armées de Bâbur, se tailla un fief au Bihâr et au Bengale avec Sasaram comme capitale, contraignit Hûmayûm Shâh à l’exil en 1540 et installa à Delhi un empire aussi éphémère que ses victoires avaient été fulgurantes. Court arrêt au temple sikh Har Mandir Takht, lieu sacré construit à l’emplacement où naquit en 1666 le dernier gourou sikh, Govind Singh. En fin de matinée, visite du musée Jalan (Qila House), situé à l’emplacement de l’ancienne forteresse de Sher Shâh Sûr : très belle collection d’objets en filigrane d’argent d’époque moghole … et des vases de Sèvres ayant appartenu à Marie-Antoinette !!!. Déjeuner en ville. Dans l’après-midi, visite des quartiers ouest, datant de l’époque britannique, et surtout du musée de Patna qui abrite une belle collection d’objets liés surtout au développement du bouddhisme dans la région. Du haut du Golghar, vaste silo céréalier, belle vue sur la ville et le Gange qui la borde. Dîner et nuit à l’hôtel à Patna.
 
 
J 8 - Mercredi 7 février 2018 Patna – Phulwari Sharif – Maner – Varanasi (250 km)
Départ tôt le matin pour Phulwari Sharif et Maner par GT Road, la Grande Route, qui fut construite par Sher Shâh Sûr pour relier Sonargaon (actuellement au Bangladesh) à Peshawâr (actuellement au Pakistan). A Phulwari Sharif, visite de la mosquée Sangi, construite en grès rose par l’empereur Hûmayûm. A Maner, visite des mausolées de Yahyâ Maner (un saint homme du 13e s., très influent à son époque et propagateur d'une des trois grandes branches du soufisme indien médiéval, la Sohrawardiyya d'origine iranienne) et d'un de ses disciples Shâh Daulat (mort en 1608). Déjeuner en restaurant local. Dans l’après-midi, route vers Varanasi (Bénarès) et fin d’après-midi libre. Dîner à l’hôtel et nuit à Varanasi.
 
 
J 9 - Jeudi 8 février 2018 Varanasi (Sasaram)
Départ de l’hôtel avant le lever du jour pour une excursion en barque sur le Gange au lever du soleil et assister aux ablutions des nombreux habitants et pèlerins le long des ghâts. Promenade dans le dédale des ruelles du centre ville pour apercevoir la mosquée d’Aurangzeb et le temple d’Or (ni l’un ni l’autre ne se visite). Retour à l’hôtel pour le petit-déjeuner, puis excursion à Sasaram pour la visite du magnifique mausolée que Sher Shâh Sûr se fit construire, vaste coupole sur base octogonale harmonieusement ornée de pavillons qui se reflètent dans les eaux d'un vaste bassin qui l’entoure. Très bel exemple de ce qui est parfois appelé le "style afghan" qui avait déjà influencé l'architecture Lodi. A proximité, le mausolée de Hassan Khân Sûr, père de Sher Shâh, préfigure le mausolée de Sher Shâh. Déjeuner en restaurant local et retour à Varanasi. Si le temps le permet, promenade au bord du Gange au moment de l’offrande du soir au fleuve (arti). Dîner à l’hôtel et nuit à Varanasi.
 
 
J 10 - Vendredi 9 février 2018 Varanasi – Jaunpur (60 km)
Petit tour en ville le matin pour visiter le temple à Durga (connu populairement comme temple des singes) et le temple de Bharatmata où une carte en marbre de l’Inde fut inaugurée en 1936 par Gandhi. Départ et trajet à travers la campagne en remontant la vallée de la Gumti, jusqu'à Jaunpur, capitale de l’éphémère dynastie des Sharqi, des Afghans de Delhi qui profitèrent de la destruction de cette ville par Tamerlan (1398) et se réfugièrent dans ce qui n’était encore qu’une petite bourgade. Il est dit que c’est à Jaunpur qu’est né l’art indo-musulman (vrai ou faux ?!!). Victime d’un grave séisme en 1986, la ville et ses monuments sont encore en cours de restauration. En arrivant déjeuner en ville. Dans l'après-midi, visite des ruines de la mosquée de Shaikh Barha dans le village de Zaffirâbâd, construite en 1311 avec de nombreux éléments provenant de temples hindous et qui annonce ce qui, au siècle suivant, sera le style de Jaunpur. Visite également du Fort de Jaunpur qui domine la Gumti depuis sa fondation en 1360 par Firuz Shâh Tughluq et du temple de Shitala Devi. Dîner à l’hôtel et nuit à Jaunpur en hôtel simple.
 
 
J 11 - Samedi 10 février 2018 Jaunpur – Faizabad (145 km)
Visite le matin des mosquées de Jaunpur, avec trajets en partie en rickshaw, en partie à pied à travers le bazar. La mosquée Atala, construite en 1408, reste célèbre pour le recours, dans son architecture, à des éléments issus de l’architecture tughluq mêlés à des éléments hindous et à une décoration fortement marquée par l’utilisation de niches. Cette mosquée, dont le nom provient d’un ancien temple hindou dédié à la déesse Atala, a servi de modèle pour la construction des autres mosquées de Jaunpur. La Grande Mosquée (Jami masjid) reprend les données de la mosquée Atala, en plus vaste, et est précédée d’un pishtaq (portail) qui rappelle les monuments timourides de Samarqand et annonce les portails monumentaux de l’architecture moghole. Quant à la petite mosquée Lal Darwaza ("à la porte rouge") elle fut construite en 1450 pour la reine Bibi Raji. C’est la plus indienne des mosquées de Jaunpur et son style sera repris, entre autre, dans les bâtiments moghols de Fatehpur Sikri. Après le déjeuner en ville, route à travers les plaines des vallées de la Gumti et de la Gogra pour rejoindre Faizabad. Cette ville qui fut peut-être la Saket des épopées, la ville où, selon le Ramâyanâ, naquit le roi Dashrath, père de Ramâ, fut surtout construite à partir de 1722 lorsque Nawab Sa'adat 'Ali Khân reçut de la Cour moghole la charge de la gérance du pays d'Aoudh, l’ancien pays de Ayodhiya, berceau du Ramayâna, conquis par des pouvoirs musulmans au cours du 13e s. Faizâbâd fut ainsi la première capitale de la dynastie des Nawabs de Aoudh. Dîner à l’hôtel et nuit à Faizabad en hôtel simple.


 
 
J 12 - Dimanche 11 février 2018 Faizabad – Sravasti – Bharaich (160 km)
Visite le matin de Faizabad et principalement le jardin et le mausolée Gulab Bari, où repose le troisième et plus prestigieux nawab de Aoudh, Shuja ud-Daulah (1753-1775), et le mausolée de Bahu Begum, son épouse. Promenade autour de la tour de l'Horloge dans le bazar, le Chowk, de cette petite ville populeuse, puis, au bord de la Gogra, visite du temple de Rama dans le Parc Guptar, là où ce héros et septième avatar de Vishnou laissa son empreinte lorsqu’il prit son envol et disparut. Après le déjeuner, départ pour Bharaich par Gonda et Shravasti. Shravasti est une ville proche de l'actuelle frontière népalaise connue dans le monde bouddhiste pour être le lieu où Bouddha passa vingt-cinq années de sa vie monacale et dans le monde jaïn pour être un des lieux où vécut Bhagwan Sambhavnath, le troisième tirthankara. Visite des ruines des monastères où Bouddha prêcha. Dîner à l’hôtel et nuit à Bharaich en hôtel simple.
 
 
J 13 - Lundi 12 février 2018 Bharaich – Lucknow (130 km)
Le matin, visite du mausolée de Sayyed Salar Mas'ud Ghâzi, un conquérant dans les armées ghaznavides au début du 11e siècle qui, par ses hauts faits militaires et les miracles qu'il fit, fut rapidement considéré comme un saint homme. Tué au combat, il fut enterré à Bharaich, petite ville du Teraï. Sa tombe devint rapidement un lieu de pèlerinage et le sultan Firûz Shâh Tughluq lui fit construire un mausolée (dargâh). Au cours des siècles, le mausolée gagna en célébrité de sorte qu'il est devenu un lieu de pèlerinage tant pour les musulmans que pour les hindous, venus du Panjâb jusqu'au Bengale ou du Népal. Visite également du mausolée de Ibrahim Shaheed (le maître de Ghazi Sayyed Salar Mas'ud) et du temple à Ramâ, Shri Ram Mandir au cours d'une promenade dans le cœur de la ville. Après le déjeuner, départ pour Lucknow, capitale de l’État d’Uttar Pradesh qui compte aujourd’hui plus de deux millions d’habitants. Dîner à l’hôtel et nuit à Lucknow.
 
 
J 14 - Mardi 13 février 2018 Lucknow
De 1775 à 1856, Lucknow (Lakhnau) fut la seconde capitale des nawab de Aoudh. Cet État de Lakhnau se distingua plus par le raffinement de la Cour et le mécénat de ses princes que par la politique. C’est cependant à Lakhnau qu’éclata la révolte des Cipayes en 1857, révolte qui se solda par la fondation du Raj, l’empire britannique des Indes. Journée consacrée à cette ville fort peu fréquentée par les touristes non-indiens, et qui pourtant réserve d'agréables découvertes. Visite le matin des quartiers britanniques. Le Collège La Martinière, toujours en activité, rappelle les grandes heures d’un aventurier français qui devint au 18e s. l’homme le plus fortuné des Indes. Militaire, négociant, propriétaire foncier, Claude Martin introduisit le « goût européen » (franco-italiénisant) dans l’architecture indo-musulmane avant que les Anglais développent le néo-gothique indien (dit indo-sarracénique). Le musée abrite une intéressante collection de statues du début de notre ère, hindoues et bouddhistes. A proximité du Jardin d’Alexandre (Sikander Bâgh), le mausolée de Shâh Najaf se veut une imitation du tombeau de ‘Ali (gendre du Prophète) et rappelle que Lucknow est un grand centre shi’ite en Inde. Suite des visites après le déjeuner. Le Palais de la Perle (Moti Mahal) se reflète joliment dans la rivière Gumti et fait face aux ruines de ce qui fut un petit bijou d’architecture, le Palais Khurshid. Au centre ville, deux mausolées élevés à Sa’adat ‘Ali Khân et à son épouse au début du 19e s. précèdent le jardin Kaisar Bâgh. Promenade dans les jardins autour de Dilkusha Kothi, un palais construit en 1800 et détruit lors de la révolte des Cipayes en 1857, puis promenade dans le bazar. Si Lucknow est aujourd’hui une ville industrielle, elle garde le souvenir de son artisanat qui trouvait place dans les nombreux palais : brocards, velours, mousselines, cuirs, argent niellé, etc. Dîner en ville et nuit à Lucknow.
 
 
J 15 - Mercredi 14 février 2018 Lucknow – Agra
Le matin, continuation de la visite de Lucknow au cœur de la cité des nawab où mosquées et mausolées se sont côtoyés. Après un passage par la Residency, l’ancien quartier européen aujourd’hui en ruines, visite du Grand Imambara, vaste ensemble architectural (au centre d’un grand jardin) dont la fonction principale est d’accueillir les fidèles pour des sessions de lecture et d’explication des textes sacrés pendant le mois de muharram et de conserver les objets de la Passion d’Husseïn, petit fils du Prophète et 3e Imam pour les shi’ites, martyrisé à Kerbala en 680. Ce bâtiment gigantesque et la mosquée Asafi voisine furent construits sur ordre du nawab Asaf ud-Daulah pour fournir du travail à des milliers de personnes affamées suite à une crue exceptionnelle du Gange et de la Gumti en 1784. Court trajet vers la porte Romaine (Rûmi Darwâza) aux influences iraniennes en direction du Petit Imambara et de ses bâtiments annexes construits au milieu du 19e s. En fin de matinée, visite (extérieure) de la Grande Mosquée, construite au 15e s. et remaniée sous le règne des nawab. Après le déjeuner, transfert à la gare centrale et trajet en train jusqu’à Agra. Arrivée à Agra en début de soirée. Transfert à l'hôtel. Dîner à l’hôtel et nuit à Agra.
 
 
J 16 - Jeudi 15 février 2018 Agra
Importante capitale moghole durant les règnes de Akbar et de Shâhjahân, Agra a été paré de nombreux monuments qui font encore aujourd’hui la célébrité de l’Inde. Le matin, visite approfondie du Tâj Mahal, parfait aboutissement du syncrétisme entre architectures irano-centre asiatique et indienne, qui s’insère dans un ensemble de jardins et de bâtiments annexes qui, trop souvent éclipsés par le Tâj Mahal même, sont aussi de grande valeur artistique. Déjeuner en ville. L’après-midi, visite du mausolée d’Itimad ud-Daulah, petit bijou dans son jardin écrin qui préfigure la décoration du Tâj Mahal, tout en étant un "pont" artistique entre la Perse et l’Inde du Nord. Dîner à l’hôtel et nuit à Agra.


 
 
J 17 - Vendredi 16 février 2018 Agra - Sikandra
Le matin, visite de la Grande Mosquée et du Fort Rouge, deux ensembles où, à la manière des Moghols, grès rose et marbre blanc sont parfaitement imbriqués. Après le déjeuner, excursion à Sikandra et visite du mausolée de l’empereur Akbar dont l’architecture à étages à l’influence bouddhiste diffère de celle de tous les autres mausolées moghols, voire musulmans. Dîner à l’hôtel et nuit à Agra.
 
 
J 18 - Samedi 17 février 2018 Agra – Fatehpur Sikri – Bharatpur (80 km)
Départ pour Fatehpur Sikri, ville fantôme qui fut conçue par Akbar pour remplacer Agra comme capitale. Véritable laboratoire urbanistique et architectural moghol, Fatehpur Sikri émerveille encore par la beauté et l’élégance de ses palais et de sa grande mosquée. Quatorze ans après sa fondation, la ville fut abandonnée par manque d’eau. Déjeuner en restaurant local. Continuation vers Bharatpur, ville qui devint capitale des Jât sous la houlette de Rajâ Surâj Mal au 18e siècle. Hindou, ce monarque a construit plusieurs de ses palais et son fort en empruntant, entre autres, des matériaux à des monuments moghols qu’il fit démanteler. Visite du Fort de Lohagarh. Dîner à l'hôtel et nuit à Bharatpur.


 
 
J 19 - Dimanche 18 février 2018 Bharatpur – Dig – Kaman – Delhi (200 km)
Départ pour Dig et visite de l’étonnant ensemble de palais construit au 18e s. comme villégiature d’été par les princes Jât Raj Badan Singh et Rajâ Surâj Mal qui aimaient venir y passer la mousson. Les bhawân (palais) s’ordonnent autour d’un beau jardin entouré par deux bassins, Rûp Sâgar dans lequel se mire le Kesav Bhawân et Gopâl Sâgar surplombé par le très beau Gopâl Bhawân flanqué de deux jolis pavillons ; urbanisme et architecture sont les héritiers directs de l’art moghol. Continuation vers Kaman et visite de la mosquée Chaurasi Khamba (« aux 84 piliers ») construite au début du 13e s. par les Ghôrides. Déjeuner en cours de route et arrivée à Delhi en fin d’après-midi. Chambres à disposition avant le dîner puis, après le dîner, transfert à l'aéroport pour le vol de retour.
 
 
J 20 - Lundi 19 février 2018 Delhi - Paris
Vol de nuit à destination de Paris. Arrivée à Paris tôt le matin.
 


Groupe de 10 à 15 voyageurs
Départ assuré
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 30 novembre 2017
Prix presto jusqu'au 15 décembre 2017
Prix à partir du 16/12/2017
4 995 €
5 050 €
5 095 €
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 30 novembre 2017
Prix presto jusqu'au 15 décembre 2017
Prix à partir du 16/12/2017
1 145 €
1 165 €
1 195 €
Sans transport international
Prix prestissimo jusqu'au 30 novembre 2017
Prix presto jusqu'au 15 décembre 2017
Prix à partir du 16/12/2017
-485 €
-370 €
-285 €
Visa   133 €


DelhiThe Claridges New Delhi 5*

PatnaGargee Grand 4*

VaranasiGrapevine 4*

JaunpurThe Grand Utsav Motel 3*

FaizabadAP House Hotel / AP Palace 2*
peu de structures touristiques à Faizabad

BharaichLeisure Resort 2*
Pas de meilleur hôtel à proximité, Choix du conférencier

LucknowVivanta by taj Gomtinagar 5*

AgraClarks Shiraz 5*

BharatpurLaxmi Vilas Palace Heritage

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
31/01/2018 - 10h30
Delhi Indira Gandhi
31/01/2018 - 23h15
Vol Air France af226
Delhi Indira Gandhi
19/02/2018 - 01h25
Paris Roissy CDG
19/02/2018 - 06h10
Vol Air France af225

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/ Delhi, aller et retour, sur vols réguliers Air France, en classe économique
  • Le vol domestique Delhi / Patna, en classe économique
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète, à l'exception du dîner du jour 4
  • Le transport en autocar privé et climatisé durant toute la durée du circuit
  • Les visites mentionnées au programme
  • Le spectacle de danse kathak le jour 14 (sera assuré à partir de 10 participants minimum)
  • L'accompagnement culturel assuré par Monsieur Gérard Rovillé
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 4 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
  • le dîner du jour 4
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 22/11/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • L'hôtellerie est en général correcte, toutefois, certains hôtels au cours du voyage sont simples.
  • Il n'y a pas d'obligation vestimentaire, mais les shorts, bermudas et débardeurs sont à éviter tant pour les hommes que pour les femmes, surtout pour la visite des temples et des monastères.
  • Pour les dames, un foulard est indispensable pour la visite des mosquées et des mausolées.
 
  • Un passeport biométrique, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour l'Inde


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Inde est de + 4h30 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 3h30 lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle de l’Inde est la roupie indienne (INR).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
Les cartes bancaires internationales Visa et Mastercard sont acceptées en paiement dans les capitales régionales et les lieux touristiques, surtout dans le sud du pays.
Elles permettent des retraits d'espèces dans tout le pays.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Inde.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter