Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Grand circuit en Asie Centrale et au Ferghana
Du 5 au 19 septembre 2017 avec Vincent Torres-Hugon
AC 52 - 15 jours - Grands voyageurs
Complet  Imprimer
Les points forts
  • Les grands espaces de la vallée de Ferghana
  • Kokand et Andijan, centres culturels et économiques du Ferghana
  • 2 jours à Samarcande
  • La place du Reghistan
  • Le mausolée de Tamerlan
  • La splendide nécropole de Shah-i-zinda
  • 2 jours à Boukhara
  • La cité-joyau de Khiva
  • Le complexe religieux de Chor Bakr
  • Le Chronoguide Asie centrale
Excroissance orientale de l'Ouzbékistan, la vallée de Ferghana, la "Vallée d'Or", se déploie dans un environnement montagneux de toute beauté. Tronçon essentiel de la Route de la Soie, lieu d'échanges entre la Chine et l'Asie Centrale, elle constituera un des grands moments de ce voyage, complément idéal à l'exploration des principaux trésors des cités mythiques de Samarcande et de Boukhara. Un voyage exceptionnel, pour une visite approfondie des principaux sites d’Ouzbékistan, où les affrontements entre nomades et sédentaires n’ont pas entravé le développement de civilisations particulièrement brillantes. Outre la découverte de l’art mongol qui sut magnifier les héritages des cultures persane, turque, extrême-orientale tout en leur insufflant son génie personnel, ce circuit permet de plonger dans un tourbillon de peuples, de partager l’épopée des grands aventuriers des steppes, d’évoquer les inspirations fulgurantes d’Omar Khayyam ou d’Avicenne, de suivre les luttes d’influence entre les grandes religions, de la protohistoire à l’indépendance récente…

%%voyageBloque%%
 
M. Vincent Torres-Hugon
Diplômé en Histoire et en Anthropologie




 
J 1 - Mardi 5 septembre 2017 Paris - Tachkent
Vol pour Tachkent. Nuit en vol.
 
 
J 2 - Mercredi 6 septembre 2017 Tachkent
Après un petit déjeuner, nous partirons à la découverte de Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan, ville d’un abord agréable, à l’urbanisme moderne. Nous emprunterons la vaste perspective de l’Indépendance et passerons devant le théâtre nommé, en l'honneur du poète ouzbèque du XVe siècle, Alisher-Navoï. Nous découvrirons ensuite que l'Histoire reste présente dans cette cité qui plonge ses racines jusque dans la Préhistoire. Ce fut surtout après la conquête islamique qu’elle connut un développement important. Nous en apercevrons quelques témoins, tels la medersa Khazret Imam et le mausolée de Kaffal Chachi, souvenirs de la dynastie des Cheïbanides qui régna sur Tachkent au XVe siècle, ou la medersa Koukeldach, située à l’emplacement de l’ancien centre de la ville. Nuit à Tachkent.
 
 
J 3 - Jeudi 7 septembre 2017 Tachkent - Kokand - Richtan - Ferghana (331 km)
Traversant d'étonnants paysages de montagnes, nous atteindrons la vaste et fertile vallée de Ferghana, considérée comme le cœur de l'Ouzbekistan. Ancienne étape marchande sur la route de la soie, Kokand devint au XVIIIe siècle la capitale d'un khanat prospère, comme en témoigne le somptueux palais Khoudoyar-Khan, sa façade à tourelle et son enceinte en pierre ciselées. Visible de toute la ville grâce à son minaret, la mosquée Djami reproduit l'architecture traditionnelle des mosquées à aivans avec ses piliers en bois sculptés et ses plafonds richement décorés. Sur la route de Ferghana, nous ferons étape à Richtan pour y visiter un atelier de fabrication de sa célèbre céramique bleue. Nuit à Ferghana.
 
 
J 4 - Vendredi 8 septembre 2017 Andijan - Margiland ( 167 km)
Nous poursuivrons notre route dans la vallée de Ferghana pour atteindre Andijan, ville natale de Babur, le créateur de la lignée des Grands Moghols ayant régné plus de trois siècle sur l'Inde. Une promenade dans la ville nous permettra de découvrir son pittoresque marché et le parc Babur. Nous admirerons également la Mosquée Juma et le mausolée consacré au dernier des Timourides. A Margilan, nous visiterons une atelier de fabrique traditionnelle des soieries qui ont fait la richesse de la ville.
Retour et nuit à Ferghana.
 
 
J 5 - Samedi 9 septembre 2017 Ferghana - Tachkent - Ourgentch - Khiva (370km)
Sur la route du retour à Tachkent, nous passerons par le col de Kamtchiv pour y admirer le splendide panorama et les neiges éternelles des montagnes Ouzbèques. Dans l'après-midi, vol pour Ourgentch et trajet jusqu'à Khiva. Nuit à Khiva.
 
 
J 6 - Dimanche 10 septembre 2017 Khiva
Au cœur de l’oasis du Kharezm, à proximité d’Ourgentch, Khiva devint, au XVIIe siècle, le centre d'un khanat indépendant dont la prospérité reposait sur la richesse agricole de l'oasis et sur le commerce des esclaves. Ravagée en 1740 lors de la conquête de Nadir Shah, Khiva retrouva toute sa splendeur au XIXe siècle sous la dynastie des Koungrats. La ville intérieure, Itchan-Kala (Unesco) fait figure aujourd’hui de véritable musée de plein air. Après en avoir franchi la porte, flanquée de la forteresse de Kounia-Ark, ancienne résidence fortifiée des khans du Kharezm au XVIIe siècle, nous admirerons la medersa Moukhammed-Amin, le mausolée Seyid Alaouddine du XIVe siècle, le mausolée Pakhlavan-Makhmoud, décoré de remarquables faïences dues à Abdoula Djinn, la grande mosquée du Vendredi, avant d’atteindre le palais Tachkhaouli – « la demeure de pierre » – la medersa et, enfin, le grand bazar, le khan Alla Kouli. Nuit à Khiva.
 
 
J 7 - Lundi 11 septembre 2017 Toprak Kala - Ayaz Kala - Khiva(180 km)
Après le petit déjeuner nous partirons à la découvertes du Kharezm et des forteresses d’Ayaz-Kala et de Toprak Kala. Autrefois fertile cette région abritaient de nombreuses forteresses défendant des établissements agricoles où la viticulture était une source de profit. Retour à Khiva où la fin de journée sera libre. Dîner inclus et nuit à Khiva.
 
 
J 8 - Mardi 12 septembre 2017 Khiva - Boukhara (450 km)
Quittant Khiva, nous longerons un temps la vallée de l'Amou Daria, puis parcourrons les espaces sans fin du Kizil Koum, le désert Rouge, pour rejoindre Boukhara. Nous découvrirons, avant d'arriver à Boukhara, le site archéologique de Berakshah, vestiges d'une cité zoroastrienne, où nous évoquerons l’influence persistante de ces pratiques religieuses héritées de la Perse antique. Nuit à Boukhara.
 
 
J 9 - Mercredi 13 septembre 2017 Boukhara



La ville traditionnelle de Boukhara (Unesco) a su garder tout son charme, même si elle ne compte plus qu’une partie de ses trois cent soixante mosquées. Oasis de la vallée inférieure du Zeravchan, Boukhara fut, selon la légende, fondée par le roi-héros iranien Syavouch. La ville connut toutes les influences qui marquèrent successivement la Sogdiane puis la TransoXi’ane. Offrant refuge aux confessions persécutées par les Sassanides – chrétiens nestoriens, bouddhistes, manichéens –, elle devint un centre religieux et intellectuel très important et, après la conquête islamique, sous la dynastie des Samanides, brilla de l'éclat de poètes et savants aussi prestigieux que Roudaki, Daqiqi et, surtout, Avicenne. Le khanat de Boukhara connut un second apogée, commercial cette fois, au XVIe siècle, sous les Ouzbèques cheïbanides, et la ville vit alors s'édifier de nouveaux quartiers commerçants, bazars couverts, caravansérails, tandis que ses miniaturistes portaient leur art à des sommets inégalés en Asie centrale.
Au pied du minaret Kalian, « le grand », chef-d’œuvre édifié sur ordre d’Arslan Khan, le quartier de Poi-Kalian offre mosquées et medersa retraçant toute l’évolution architecturale, des Seldjoukides aux Cheïbanides, dans le décor, ponctué de coupoles, des anciens marchés de la soie. Nous pourrons admirer, entre autres, la mosquée Magoki-Attari dont la splendide façade de style kharakhanide remonte au XIIe siècle. Nous achèverons notre matinée par la visite de l’ensemble du Liabi-Khaouz, articulé autour du bassin qui jouxte la medersa de Koukeldach, toujours fréquenté par de nombreux habitants de la ville en quête de repos et de fraîcheur. L’après-midi, nous visiterons le mausolée de Baha Ad Din Naqsh-Band, fondateur, au XIVe siècle, d’un ordre soufi qui compta dans ses rangs le grand poète Djami et a encore, aujourd’hui, une grande audience, en particulier en Turquie. Nuit à Boukhara.

 
 
J 10 - Jeudi 14 septembre 2017 Boukhara
Nous nous rendrons d’abord au Sitorai Mokhi Khossa, ancienne résidence d’été de l’émir de Boukhara, construite à la fin du XIXe siècle selon la distribution pavillonnaire propre à l’Orient, mais profondément inspirée également de l'architecture et de la décoration des palais européens et russes. Nous reviendrons en centre-ville pour admirer le jeu d'ombre et de lumière qui anime le décor de brique raffiné du mausolée d’Ismaël Samani, fondateur de la dynastie des Samanides, qui régna au Xe siècle, l’âge d’or de Boukhara, marqué par la renaissance de la poésie et de la science d’origine persane. Nous découvrirons ensuite l’ensemble Bala Khaouz, caractérisé par un iwan supporté par vingt colonnes se reflétant dans un plan d’eau, puis nous visiterons la citadelle Ark, édifiée sur l'emplacement de la Boukhara primitive et qui fut la résidence de l’émir jusqu’en 1920. Elle abrite un petit musée d'Histoire et d'Ethnographie. Les quatre minarets de Tchor-Minor, symbole de la ville, mettront un point d’orgue à nos visites de la journée. Nuit à Boukhara.
 
 
J 11 - Vendredi 15 septembre 2017 Boukhara - Samarcande (280 km)
Non loin de la ville, nous gagnerons l’extraordinaire complexe de Chor Bakr où Abdullah Khan fit édifier au XVIe siècle, près des tombes de descendants du Prophète, une mosquée, une medersa et la khanaka où étaient hébergés les étudiants de la medersa. Nous prendrons ensuite la route, bordée des plantations de coton et de mûriers qui font la richesse de l’Ouzbékistan, vers Samarcande où nous passerons la nuit.
 
 
J 12 - Samedi 16 septembre 2017 Samarcande
Samarcande (Unesco) fut la principale ville de l’antique Sogdiane. Elle prospéra au carrefour des grandes routes commerciales venant de Chine, de Sibérie, de Perse et d’Occident, jusqu’au déferlement des hordes mongoles de Gengis Khan qui détruisirent la cité avant de la reconstruire sur les cendres de ses faubourgs. L’heure de gloire de Samarcande vint deux siècles plus tard, lorsque Tamerlan en fit la capitale de son empire.
La journée sera consacrée à la visite de la capitale de Tamerlan. Les merveilleuses medersa de la place du Reghistan, décorées de faïences éblouissantes, nous permettront de mieux cerner les influences multiples qui marquèrent l’évolution de l’architecture timouride. Après la célèbre mosquée de Bibi Khanym, c’est la gloire des Timourides que nous célébrerons devant les mausolées de Shah-i-Zinda dont la construction s'échelonna du XIe au XVe siècle. Proche du centre de la ville actuelle, à côté du petit mausolée de Roukhabad, simple et émouvant, se dresse le Gour-Emir, tombeau du grand conquérant, qui conserve les dépouilles de Tamerlan, de ses fils et d’Olough Beg. Nuit à Samarcande.
 
 
J 13 - Dimanche 17 septembre 2017 Samarcande - Shakr-i-Sabz (250 km)
De bon matin, nous parcourrons les steppes d’Asie centrale pour rejoindre la ville de Shakr-i-Sabz (Unesco), l’ancienne Kech, ville natale de Tamerlan. Ce dernier y fit édifier l’immense « palais Blanc », Ak-Saray. Si le palais, construit à la hâte comme tous les édifices commandés par l'impatient conquérant, a pratiquement disparu, les impressionnants vestiges de son portail offrent encore un décor de faïences sans pareil. La mosquée Kok-Gumbaz et le mausolée Gumbazi-Seidan, édifiés par Olough Beg et, surtout, la mosquée Khazret Imam complètent le souvenir des splendeurs de la ville. Retour à Samarcande. Nuit à Samarcande.
 
 
J 14 - Lundi 18 septembre 2017 Samarcande - Tashkent (305 km)
Le matin, sur la colline de Tali Rassad qui domine la ville actuelle, nous découvrirons l’observatoire d’Olough Beg, et nous évoquerons la personnalité du petit-fils de Tamerlan, prince poète, philosophe et astronome. Ensuite, le site d’Afrassiab nous révélera l’emplacement de l’antique Marakanda, prise par Alexandre le Grand. Les fresques d’Afrassiab, exposées dans le musée du site, décrivent la vie de la brillante cour des princes de Sogdiane. Sur le chemin de retour pour Samarcande, nous découvrirons la mosquée Khodja Akhar, dont le mihrab présente de très belles faïences.
En fin d'après-midi nous prendrons le train pour Tashkent où nous arriverons en début de soirée.
Nuit à Tashkent
 
 
J 15 - Mardi 19 septembre 2017 Tachkent - Paris
Transfert pour l'aéroport et vol pour Paris.
 


Groupe de 15 à 18 voyageurs
Complet
Forfait en chambre double
Prix prestissimo jusqu'au 14 juillet 2017
Prix presto jusqu'au 28 juillet 2017
Prix à partir du 29/07/2017
2 965 €
2 995 €
3 050 €
Supplément chambre individuelle
Prix prestissimo jusqu'au 14 juillet 2017
Prix presto jusqu'au 28 juillet 2017
Prix à partir du 29/07/2017
295 €
325 €
350 €
Visa   45 €


TashkentMeridien Tashkent Palace 5*

FerghânaAsia Fergana 4*

KhivaAsia Khiva 4*

BoukharaAsia Boukhara 4*

SamarcandeHôtel Asia 3*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
05/09/2017 - 21h30
Tashkent Yuzhniy Airport
06/09/2017 - 07h20
Vol Uzbekistan Airways HY252
Tashkent Yuzhniy Airport
19/09/2017 - 14h50
Paris Roissy CDG
19/09/2017 - 19h00
Vol Uzbekistan Airways HY251

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Tachkent et retour sur lignes régulières, avec ou sans escale
  • Le vol intérieur Tachkent/Ourgentch sur ligne régulière
  • Le trajet Samarcande - Tachkent en train à grande vitesse Afrosiyob, en première classe
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au déjeuner du 15e jour
  • Le circuit en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage (prévoir 3 € par jour et par participant)
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa



  • La visite des centres historiques des villes s'effectue à pied.
  • Si l'état général des routes est bon autour de Tashkent et tend à s'améliorer dans le reste du pays, le réseau routier demeure vétuste entre Khiva, Boukhara et Samarcande ainsi qu'au Ferghana. Pour vous épargner un long trajet par la route, nous utilisons le train à grande vitesse qui relie Samarcande à Tachkent à près de 200 kilomètres à l'heure.
  • Quelle que soit leur catégorie, les hôtels peuvent parfois souffrir d'un manque d'entretien.
  • Les distributeurs automatiques étant rares en Asie Centrale et les cartes bancaires n'étant souvent pas acceptées, nous vous conseillons de vous munir d'argent liquide (euros ou dollars) avant le départ.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour l' Ouzbékistan
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 22/06/2017. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Clio Qui sommes-nous ? Nous contacter