Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi voyager en Castille avec Clio
Vous êtes férus d'art et d'Histoire ? Vous aimez découvrir des régions où, à chaque étape, vous attendent des monuments et des musées prestigieux, des traditions encore vivaces et une douceur de vie farouchement préservée ? Alors, le voyage que nous vous proposons à travers les hauts-plateaux castillans comblera vos attentes. Car, sur cette terre, ingrate quelquefois, grandiose souvent, c'est toute l'Espagne qui se met en scène, en une exceptionnelle concentration de richesses culturelles.
Tierra de Castilla : châteaux et cathédrales

A de nombreuses reprises, c'est ici, sur ce socle de granit qui marque le centre géographique de la péninsule ibérique, que s'est joué le sort de l'Espagne, que ce pays s'est lentement constitué, jusqu'à devenir, sous la férule des Habsbourg puis des Bourbon, un des acteurs majeurs de l'histoire européenne. Chance incroyable : toutes les grandes périodes ont laissé des traces, autant de jalons magnifiques. Notre voyage, à défaut de pouvoir tous les présenter, n'en oublie aucun d'essentiel.

On l'ignore souvent, mais Rome a investi aussi le cœur de la péninsule. A Ségovie, la silhouette puissante et aérienne de l'aqueduc se découpe depuis deux millénaires sur l'un des ciels les plus purs d'Europe, altitude oblige. C’est là un prodigieux ouvrage, dont les blocs de granit gris de la sierra voisine prennent, au soleil couchant, des reflets d'une douce teinte mauve. A la chute de l'Empire romain, ce sont les Wisigoths qui s'imposent. Ils fondent un Etat théocratique fort qui deviendra, avec ses qualités et ses faiblesses, l'archétype des Etats nationaux modernes, couvrant le pays d'une constellation d'églises. Celle de Banos de Cerrato, datée de 661, est des plus émouvantes, par la nudité de son architecture aux arcs outrepassés, invention wisigothe qui fit florès plus tard dans l'architecture arabe.

En 711, Tarik, à la tête d'une armée arabo-berbère, bouscule les Wisigoths et installe un pouvoir intimement lié à une religion toute neuve : l'islam. Le raffinement d'Al-Andalous, au temps des Almoravides et des Almohades, est tel qu'il est adopté par les chrétiens ou les juifs. Ainsi, dans Tolède reconquise, l'art mudéjar s'impose dans les synagogues et aux portails de maints palais. La Reconquista, reprise progressive de la péninsule par les forces chrétiennes, est matérialisée par la silhouette d'Avila, corsetée dans ses murailles aux quatre-vingt-huit tours puissantes. Elles prouvent assez les luttes incessantes qui marquent le Moyen Age espagnol. C'est aussi le temps où sont érigées les merveilleuses cathédrales de Burgos ou de Tolède.

La Castille prend définitivement place dans l'Histoire européenne quand, sous l'égide de Ferdinand et Isabelle, elle devient le terreau d'où va sortir l'Espagne unifiée. Le petit-fils des Rois catholiques, Charles Quint, coiffant à 19 ans la couronne impériale, parachève le travail. Son règne prestigieux voit l'édification des grandes cathédrales de Ségovie et de Salamanque. Cette dernière ville, « l'Athènes d'Occident », attire de toute l'Europe professeurs et étudiants venus chercher sur les bancs de son université un savoir universel. Il en reste un patrimoine proprement stupéfiant, auquel la couleur rosée du calcaire local confère un charme tout particulier. Au milieu du XVIe siècle, la Castille est devenue le centre de cet empire « sur lequel le soleil ne se couche jamais ». Philippe II pâtit jusqu'à nos jours d'une fâcheuse réputation. Pourtant, c'est lui qui fait basculer le centre du pouvoir royal en érigeant le bourg de Madrid en capitale, lui encore qui profite de l'afflux des richesses du Nouveau Monde, lui enfin qui choisit de se retirer dans le somptueux palais-monastère de l'Escorial, ultime démesure d'un règne austère.

Au siècle suivant, l'Espagne vit son Siècle d'or. Greco ouvre le bal en sa ville de Tolède. Puis Vélasquez, au Prado, porte la peinture espagnole à un premier sommet, suivi par les toiles religieuses de Murillo et Zurbaran. Plus tard, alors que le sang Habsbourg s'est asséché et que les Bourbon se sont imposés, Goya, le plus espagnol sans doute de tous ces génies, fait passer sa peinture d'un académisme prudent à l'expression d'une incroyable vitalité. Les deux derniers siècles, tragiques plus souvent qu'à leur tour, ont moins marqué artistiquement la Castille ; c'est davantage dans le style de vie que se manifeste le passage d'un conservatisme puissant à une « movida » qui fait pénétrer l'Espagne dans la modernité.

Un style de vie

Clio vous invite pour quelques jours à adopter le rythme de vie des Castillans. Combien sont étonnantes les rues désertes des villes à l'heure de la sieste, quand la chaleur a fermé les persiennes et érigé les patios en îlots de fraîcheur. Le contraste n'en est que plus grand quand, vers 19 heures, chacun sort de chez soi pour profiter du premier air frais. Les terrasses se remplissent. C'est l'heure de s'attabler, sous les arcades de la Plaza Mayor de Salamanque, illusion baroque qui prend des allures féeriques sous les feux des projecteurs. Après le dîner, jusque tard dans la nuit pure, il fait bon profiter d'un cadre aussi privilégié où art, Histoire et vie contemporaine semblent en harmonie parfaite.

A côté de notre grand voyage, très complet, nous vous proposons aussi des escapades de quatre jours qui permettent de profiter de Madrid, ses musées et ses expositions, avec en plus une journée entière à Tolède.
Sans oublier notre circuit sur les pas de don Quichotte, dans les paysages vallonnés de la région de Castille-La Manche, avec les fameux moulins qui se détachent sur la ligne d'horizon. Au programme, en plus de Tolède, les très belles plazas mayores de Chinchon et d' Almagro, ou encore le délicieux palais d'Aranjuez, raffiné comme un concerto de Joaquin Rodrigo...
 
Partir en voyage avec Clio
ES 31 - 11 jours

La Castille, patrie de Cervantès, fut le berceau du Siècle d'or espagnol. Philippe II fit de Madrid, en 1562, la nouvelle capitale de son royaume d'où le génie des lettres et des arts espagnols rayonna ... Découvrir ce voyage
ES 100 - 4 jours

Capitale pendant quatre siècles d’un empire « sur lequel le soleil ne se couchait jamais », Madrid est aujourd’hui une ville particulièrement dynamique où la culture la plus traditionnelle et la plus ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Qui sommes-nous ? Nous contacter