Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi partir en croisière sur le Douro avec Clio
Le Nord du Portugal est cultivé et soigné comme un jardin. Mais un jardin d'un genre un peu particulier, constitué par les terrasses couvertes de vignes qui dégringolent des collines dans lesquelles le Douro se fraie un chemin. C'est par cette voie que vin et raisins descendent vers Porto et ses chais. Nous vous proposons d'emprunter le même parcours, pour découvrir depuis le fleuve les quintas aux murs chaulés, aux toits de tuile rouge-brun, et quelques-unes des villes délicieuses qui font de cette région du Portugal une des plus intéressantes pour l'amateur d'art.
Le fleuve d'or du Portugal, roi capricieux

Né en Espagne, le Douro ne traverse le Portugal que pendant les 200 derniers kilomètres sur les 897 que compte son cours. Mais ce sont les plus beaux, et les seuls accessibles à la navigation. C'est ce côté navigable qui a valu au fleuve de jouer un rôle important dans la région. Lorsque les Anglais, très présents au Portugal, lancent, au XVIIIe siècle, la mode du vin de Porto, la navigation s'organise. Elle n'est pas toujours aisée. Le Douro est, certes, large, mais son débit s'apparente, à certaines saisons, à celui d'un véritable torrent, avec des sauts qui obligent les navigateurs à de véritables prouesses dans le maniement de leurs bateaux. Afin de pouvoir franchir ces obstacles, et pour faire face aux périodes de basses-eaux, les mariniers utilisent des embarcations typiques, à fond plat et haute voile carrée, les barcos rabelos. Elles assurent le transport des raisins et aussi du vin, souvent fabriqué le long des rives du fleuve puis transporté dans d'imposantes barriques jusqu'à Porto où il vieillira dans les chais et deviendra le fameux breuvage. Aujourd'hui, modernité oblige, les rabelos se font rares, mais on peut toujours en apercevoir le long des quais de Vila Nova de Gaia, en face de Porto, là où se concentrent les caves les plus prestigieuses. Les hommes se sont aussi ingéniés à dompter le Douro. Côté portugais, les seuils du fleuve sont aujourd'hui franchis par des écluses spectaculaires, dont celle de Carrapatelo, la plus haute du monde : 35 mètres de dénivelé. Ce n'est pas le moindre attrait d'une croisière sur le fleuve que le passage de ces écluses, véritables failles aménagées dans les collines couvertes de vignes.

Porto et le Douro, mais aussi Lisbonne et Salamanque

Pour vous donner une idée un peu plus complète du Portugal, notre périple commence à Lisbonne, la reine du Tage. Alanguie le long de la mer de paille, qui scintille au soleil de myriades de vaguelettes, la capitale portugaise ne peut que séduire son visiteur. Elle se fait mystérieuse dans le vieux quartier de l'Alfama, rutilante sous la pierre blanche des monuments de Belem, chatoyante dans les harmonies de couleurs de ses azulejos. En route pour le Nord du pays, Coimbra est une étape indispensable. C'est de là que le pays rayonne intellectuellement par le biais de sa prestigieuse université. Ses murs vénérables dominent la ville depuis des siècles, et renferment, dans la somptueuse bibliothèque bâtie au XVIIIe siècle par le roi Joao V, tous les savoirs du monde. Puis voici Porto, ville où le fleuve semble avoir ouvert une tranchée profonde qu'enjambe, avec une élégance toute française, un double pont métallique construit par Gustave Eiffel. De son parapet, le regard ne se lasse pas de plonger sur l'océan de tuiles rouges qui paraît s'échapper de la tour de Clérigos pour aboutir, via la cathédrale, sur les quais colorés auxquels une récente restauration a rendu tous leurs charmes.

Enfin, la navigation peut commencer. Elle sera ponctuée d'excursions dans les environs du fleuve, pour découvrir combien les hommes de jadis ont apprécié vivre près de ses rives, et y bâtir des villes et des résidences d'un agrément certain. Guimaraes et Braga en font partie. La première a joué un rôle majeur dans l'histoire médiévale du Portugal. En témoignent encore les murs dorés du palais des ducs de Bragance, prestigieuse maison noble. La seconde, façonnée par l’Eglise, demeure la Rome portugaise. Braga est comme un anneau de verdure avec des pierres nobles au milieu. Au Bom Jesus do Monte, un spectaculaire escalier est jalonné de fontaines et de statues baroques taillées dans le granit gris local. Il célèbre, par son ascension, la maîtrise des cinq sens que l'on attend des pèlerins, dans la quête ultime de la Vertu. Solar de Mateus est peut-être la plus célèbre des nobles demeures du pays. Posée dans un parc aux charmilles ombragées, elle dresse vers le ciel la multitude de ses clochetons de pierre, harmonieux contraste avec la blancheur immaculée de ses murs. L'intérieur, tout en bois précieux et en parquets luisants, laisse une bienfaisante impression de bon goût et de repos.

De la frontière espagnole, nous gagnerons Salamanque, sans aucun doute une des plus belles villes d'Espagne. Elle est tout entière bâtie dans un calcaire rosâtre, auquel le soleil donne une teinte admirable. On ne sait ce que l'on doit admirer le plus parmi ses innombrables monuments : la noblesse de la Plaza Mayor baroque, toute entourée d'arcades, l'intérêt de sa prestigieuse université, ses deux cathédrales, romane et gothique, édifiées côte à côte au sommet de la ville ? Ou peut-être, tout simplement, l'atmosphère unique qui s'en dégage quand on arpente, le nez en l'air, ses rues et ses ruelles. Il reste ensuite à redescendre le cours du fleuve, pour rejoindre Porto, et revoir, sous une autre lumière, les doux paysages du Douro.

Les conditions du voyage
A bord de notre bateau 4 ancres, le MS Infante don Henrique, vous bénéficierez d'excellentes prestations hôtelières : cabines confortables, bars terrasses et salon panoramique, cuisine de qualité et service impeccable, le tout offert avec le sourire. Il ne vous restera plus, entre les excursions, qu'à profiter du pont Soleil ou des fauteuils confortables pour vous détendre en regardant défiler vignes et villages.
 
Partir en voyage avec Clio
CF 80 - 9 jours

Si Lisbonne et Belém rapellent l'aventure des grandes découvertes et l'ouverture du Portugal sur le monde lointain, le Douro, seul fleuve majeur du Portugal, fut longtemps le garant de la prospérité du ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter