Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi les Flâneries de Pascal Bonafoux avec Clio
La chance sourit aux audacieux. C'est ainsi que déesse Fortune a semé sur le chemin de Pascal Bonafoux d'heureuses rencontres dont il a su faire le levain d'une vie consacrée à l'art. Poésie, peinture, danse, théâtre et bien sûr histoire des arts : rien n'échappe à la curiosité de cet esthète aux multiples passions. Après une thèse de doctorat sur « L'autoportrait dans la peinture occidentale », il franchit le seuil de la villa Médicis où il passera plus d'un an. De ce premier séjour romain naît un amour éternel et insatiable pour l'Italie et son génie. Ses artistes "totaux" tels Léonard de Vinci, Michel Ange ou Verdi, la beauté inépuisable de ses palais, de ses églises, le charme de ses places, de ses terrasses et de ses ruelles, ce talent propre à ses habitants de célébrer les plaisirs et le bonheur de vivre. Dés lors, il n'a cesse de sillonner la péninsule pour en explorer les richesses, des plus connues aux plus secrètes et d'y multiplier les rencontres : Balthus - qu'il fréquenta à la villa Médicis -, Antonioni, Fellini, Moravia, Calvino…
De Pascal Bonafoux…

En homme généreux, Pascal Bonafoux fait partager ses découvertes. Professeur à l'université de Paris VIII il développe auprès de ses étudiants une approche de l'histoire de l'art dont l'essence est existentielle.
Pour payer ce qu'il appelle « sa dette amoureuse », il lui faut toutefois sortir du périmètre des amphithéâtres, des salles de cours et des colloques. L'écriture en est l'un des moyens. Il couche sur le papier tout ce qu'il a compris sur Van Gogh, démontrant avec éclat combien l'artiste fut, par delà ses fulgurances, un travailleur acharné, conscient de ses effets et de ses moyens. Fort du succès de ce premier livre, il multiplie ensuite les monographies, les études et les articles : Rembrandt, Michel-Ange, Goya, Renoir, Monet l'inspirent tout à tour…
Ensuite, il imagine de grandes expositions dont il devient le commissaire, telle celle - très remarquée - consacrée àl'Autoportrait au XXe au musée du Luxembourg. Il aime y confronter les chefs d'œuvre du passé aux œuvres contemporaines des artistes qu'il admire : Bacon, Skira, Alquin, Botero, Adami, Arroyo, Zaborov. Et bien sûr le peintre Safet Zec, né en Croatie et installé à Venise, auquel le lie une indéfectible amitié. Car, pour Pascal Bonafoux, la présence réelle des œuvres est capitale : il faut toucher des yeux l'espace concret du tableau, le rayonnement des couleurs, la trace du geste dans le dessin. Il a donc bien sûr fait siens tous les grands musées, du Rijksmuseum à Capodimonte dont il aime à revisiter inlassablement les collections telles des amies installées aux quatre coins de l'Europe.

… aux Flâneries avec Pascal Bonafoux

On comprend donc que cet infatigable découvreur ait joint son enthousiasme et sa passion à celles de Clio pour y développer une fructueuse collaboration. Depuis plus de vingt ans Pascal Bonafoux entraîne ainsi les voyageurs à la découverte des villes d'art européennes et de leurs musées jusqu'à cette nouvelle ligne originale de voyages qu'il a imaginée et qui porte le beau nom de "Flâneries". Fruits de sa passion pour les arts et de ses découvertes, ces Flâneries permettent de parcourir le cœur des villes au rythme délicieux de la promenade, de musées en palais et d'ateliers en églises, pour en voir ou revoir les chefs d'œuvre. Tout en se donnant la liberté de s'écarter des chemins balisés pour accéder à des merveilles plus originales et confidentielles, au gré des inspirations.
Elles permettent aussi de prendre le temps, au fil de la promenade, de déguster une pâtisserie, un apéritif ou un café - qu'il s'appelle "ristretto" italien ou "Spritz" vénitien" - et de respirer l'atmosphère particulière à chacune des villes visitées. De converser autour de savoureux repas dans les restaurants préférés de Pascal Bonafoux, dans une atmosphère à la fois intime et conviviale, chaque voyage étant limité à quatorze participants. Les Flâneries apparaissent donc comme une alchimie subtile conjuguant - à l'image de leurconférencier - les arts aux plaisirs de la vie, qu'ils soient gastronomiques ou esthétiques.
Des hôtels de charme et situés dans les centres historiques ajoutent à l'agrément du séjour et facilitent les visites, organisées sur un rythme détendu et centrées sur un thème, un quartier, une époque ou consacrées à la visite d'un lieu majeur.

Ajoutons enfin que pour certains voyages, les Flâneries sont enrichies d'un concert ou d'un spectacle d'opéra...

 
Partir en voyage avec Clio
FLANERIES 001 - 4 jours

Rome est inépuisable. Comme sont inépuisables les flâneries qu'elle inspire à Pascal Bonafoux qui en a fait depuis longtemps son jardin. Au gré des saisons, il vous emmène à la découverte des coins cachés ... Découvrir ce voyage
FLANERIES 004 - 4 jours

Naples danse au pied d'un volcan sur la plus belle baie du monde et nous ouvre le dédale de ses ruelles pour y flâner en quête de son caractère si particulier. Gracieuse et rebelle, aristocratique et ... Découvrir ce voyage
FLANERIES 009 - 4 jours

Le nom de Turin évoque le plus souvent l’industrie automobile italienne... C’est oublier que la ville fut successivement capitale des royaumes de Savoie et du Piémont-Sardaigne puis première capitale ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter