Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi découvrir le Guatemala avec Clio
Le cœur de l'aire maya

De superficie exiguë (à peine 110 000 km²) mais assez densément peuplé (13 millions d'habitants, soit 127 hab/km²), le Guatemala semble vivre dans l'ombre de son gigantesque voisin mexicain dont il se démarque pourtant profondément. Il est vrai que le Guatemala appartient historiquement au même ensemble géographique et culturel que le Mexique, mais il est demeuré le cœur de l'aire maya jusqu'à la conquête espagnole. C'est en effet cette brillante civilisation, qui s'étendait du Yucatan au Honduras actuel, qui a donné sa première identité historique au pays. Fascinants Mayas qui, au premier millénaire, comptaient le temps à l'aide d'un calendrier qui dénote de remarquables connaissances en astronomie et en mathématiques, sculptaient, en l'honneur de leurs rois et de leurs dieux, des stèles au foisonnement surréaliste, et édifiaient, au cœur de la jungle, d'impressionnantes pyramides, tout en ignorant la roue ou le métal ! Au fil du temps, quand la pression des Aztèques mexicains se fit plus forte, Tikal et Copan devinrent les principaux foyers d'une culture qui subsistait encore à l'arrivée des conquistadors espagnols. Pedro de Alvarado mit plus d'un an pour venir à bout, en 1524, des dernières résistances des Indiens, qui furent bientôt réduits au servage. La colonisation apporta aussi le christianisme et l'art baroque hispanique, les deux prenant des formes originales au contact de la culture indienne traditionnelle.

Un riche patrimoine protégé par la jungle

Le caractère impénétrable de la jungle qui recouvre le Nord du pays, le Petén, explique que des centaines de sites mayas aient été préservés des atteintes des hommes. Aujourd'hui, les archéologues les exhument peu à peu et les fouillent, apportant chaque année de nouvelles connaissances sur leurs bâtisseurs. Comment décrire l'étonnement que l'on ressent lorsque l'on découvre, jaillissant bien au-dessus du couvert des grands arbres, les neuf étages de la pyramide couronnée par le temple du Grand Jaguar, au cœur de Tikal ; comment dépeindre la fascination qu'exercent les curieux reliefs entrelacés d'hiéroglyphes des stèles de Copan, juste au-delà de la frontière avec le Honduras ?

Un baroque hispanique original

L'histoire ne s'arrête pas en 1524. L'aventure coloniale des Espagnols au Guatemala a donné naissance à un monde nouveau : l'Eglise conquérante s'exprime dans un art baroque entièrement original, caractérisé par une souveraine « horreur du vide ». Il atteint une magnificence inégalée à Antigua, sans doute la plus belle ville coloniale du pays. Quasiment figée dans son aspect du XVIIIe siècle, l'ancienne capitale offre un panorama architectural exceptionnel. Les mots « exubérant » et « foisonnant » sont en-dessous de la vérité pour décrire ces églises, dont les espaces intérieurs ruissellent d'un or qui semble jaillir de tous côtés, éclaboussant les statues des saints martyrs, alignées en procession dans la profusion du décor.

Peuples et paysages

Les populations indiennes, dont les modes de vie sont adaptés à un environnement naturel souvent rude, conservent à la fois leurs racines précolombiennes et leurs traditions syncrétiques nées de la colonisation et constituent un aspect majeur de la richesse culturelle du Guatemala.

Le Guatemala offre aussi une grande diversité de milieux naturels. Clio vous emmènera dans les basses-terres du Rio Dulce, paradis tropical peuplé d'oiseaux multicolores, où les villages entretiennent une ambiance quasiment africaine.

Le monde des Indiens est aussi celui des hauts plateaux qui s'inclinent de 3 000 à 1 500 mètres, au pied de volcans altiers, aux cônes enneigés. C'est là que se love le lac Atitlan, dans un cadre d'une sombre et somptueuse beauté. Là aussi que vous découvrirez l'animation unique du grand marché de Chichicastenango, où se rassemblent chaque jeudi les Indiens descendus des montagnes. Au nord, la vaste plaine du Petén est le domaine de la forêt qui recouvre d'un tapis continu et touffu collines et vallées. Les Mayas y ont caché les villes qui témoignent encore de leur apogée, entre le VIe et le IXe siècle.

Le voyage conçu par Clio est une plongée dans un univers complexe et dépaysant, riche en émotions de toutes sortes. Il prendra sens pour vous grâce à la capacité de votre conférencier Clio de vous en communiquer la connaissance intime pour vous faire partager sa passion de ce petit pays étonnant à plus d'un titre.

Conditions du voyage

Notre découverte du Guatemala est une expérience à la fois passionnante et complexe. Elle nécessite l'appui de nos conférenciers, familiers des cultures qui se sont succédé sur cette terre d'Amérique latine aussi bien que des particularités de la vie locale. Leur présence à vos côtés, d'un bout à l'autre de votre voyage, constitue le gage d'une approche fine et complète de l'histoire et de l'art, dans une ambiance conviviale au diapason d'un folklore coloré et joyeux. Avec eux, vous toucherez à l'âme méso-américaine, dans les églises en prière, sur les marchés regorgeant de produits exotiques, au cœur des métropoles, mais aussi dans les petits villages disséminés sur la route. Et tout cela, dans un confort sans mauvaise surprise. Le territoire parcouru est relativement restreint, sillonné par un réseau routier en constante amélioration. Ainsi, la fatigue engendrée par un long périple reste raisonnable, et se trouve encore atténuée par des étapes dans des hôtels confortables, qui prennent parfois le visage d'authentiques haciendas.
 
Partir en voyage avec Clio
GUA 31 - 11 jours

Le Guatemala est sans doute l’un des pays les plus attachants du monde, qui recèle un nombre exceptionnel de richesses. C’est d’abord une contrée aux paysages fantastiques : de la véritable jungle tropicale ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter