Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Cuzco
Le nombril du monde inca
Une ville palimpseste
Lorsque l'on se promène aujourd'hui dans le Cuzco contemporain, c'est une cité coloniale espagnole qui s'offre à nos yeux. Cathédrale, couvent Santo Domingo, église de la Compania, palais archiépiscopal, remarquables édifices richement décorés de styles baroque, rococo ou churrigueresque, chacun d'entre eux repose cependant sur les vestiges de palais ou de temples incas. Il suffit parfois d'abaisser le regard pour en voir le soubassement, magnifique appareil de pierres andésitiques parfaitement taillées et ajustées, qui révèle le plan des édifices disparus. Ce fait est encore plus flagrant lorsque l'on emprunte la calle Loreto, l'ancienne Inti Kicclo ou rue du Soleil, entièrement bordée par le mur de l'Acclahuasi, la « demeure des vierges élues », épouses du Soleil. La puissance de ces murailles, l'étendue de la ville, la multiplicité de ses palais suggère encore aujourd'hui quelle fut la puissance de l'Empire inca.


L'Empire inca
Peuplées depuis plus de vingt mille ans, les cordillères et les plateaux du Pérou virent, au VIIe siècle avant J.-C., naître le premier empire indien, celui de Tihuanaco, centré sur le lac Titicaca, mais, au XIIIe siècle, une tribu guerrière – les Quechua inka, les fils du Soleil – venue du sud, empiéta progressivement sur le plateau et s'installa dans la région de Cuzco qu'ils contrôlèrent entièrement au XIVe siècle, sous le règne d'Inca Roca. Au cours du XVe siècle, les 8e et 9e empereurs, Viracocha et Pachacuti Yupanqui bâtirent un formidable empire qui atteint son expansion maximum au début du XVIe siècle, recouvrant le Sud de la Colombie actuelle, l'Equateur, le Pérou, la Bolivie et une partie de l'Argentine et du Chili du Nord ! Un empire de plus de dix millions d'habitants, inflexiblement dirigé par l’Inca, roi divinisé.


Le nombril du monde
Si la légende attribue la fondation de Cuzco à Manco Capac, au XIIe siècle, ce fut, en fait, sous le règne de Pachacuti Yupanqui que cette petite agglomération de maisons d'adobe, située à 3 400 mètres d'altitude, prit son essor pour devenir une vaste capitale de plusieurs centaines de milliers d'habitants, cité ordonnée sur un plan orthogonal, entre les deux pôles – Hana et Hurin – représentés par la ville haute, celle des palais, et la ville basse autour du temple du Soleil. Centre du pouvoir théocratique et absolu de l'Inca, cœur du système politique et administratif très élaboré qui contrôlait la culture de la moindre parcelle de terre de l'empire, nœud central d'un réseau complexe de routes pavées, Cuzco était, sans conteste, pour les Incas, le nombril du monde...


Le mythique trésor de l'Inca
Peut-on imaginer comment quelques aventuriers analphabètes et sans scrupules, sales, dépenaillés, 168 hommes portant la bannière de Charles Quint... mais munis de 12 arquebuses et 4 canons et accompagnés de 62 chevaux, purent s'emparer d'un tel empire ? Eblouis par la richesse ostentatoire des frises d'or pur qui décoraient les parois du temple du Soleil et de son toit de chaume rehaussé de fils d'or étincelants au soleil, par le trône doré de l'Inca et la parure de bijoux qu'il portait, ainsi que par celles des hauts personnages qui l'entouraient, par la majesté de Cuzco, si grande et si belle, disait un des compagnons de Pizzare « qu’elle serait digne de s’élever en Espagne », ces hommes étaient animés d'un appétit de conquête insatiable, mais il ne seraient jamais arrivés à leurs fins si l'empire n'avait été, à ce même moment, déchiré par la lutte fratricide entre les deux demi-frères Huascar et Atahualpa. Craignant que Pizzare n’offrît le trône à Huascar, Atahualpa fit exécuter ce dernier et offrit à Pizzare une pièce remplie d’or comme prix de sa rançon. L'or fut bien rassemblé dans une pièce du palais de Cuzco et Pizzare n'eut plus qu'à... faire étrangler Atahualpa pour s'emparer de son empire, le 29 août 1533.


Capitale éphémère
Dès l'année suivante, démembrant palais et temples incas, les Espagnols commencèrent à édifier l'église de la Merced, qui allait être suivie de tant d'autres. Pizzare fit de Cuzco la capitale de sa vice-royauté, mais, dès 1535, l'abandonna pour le site côtier de Lima. Cuzco resta cependant le principal centre des hauts plateaux andins péruviens et, quand la ville fut jetée à bas par un terrible séisme en 1650, il ne fallut attendre que quatre ans pour que se dressât la nouvelle cathédrale qui inaugurait la floraison baroque qui caractérise, encore aujourd'hui, la ville.
Découvrir Cuzco avec Clio
PE 32 - 18 jours

Le Pérou, ce sont d’abord des paysages impressionnants, ceux de l’altiplano central, des sommets enneigés des Andes, des rives du lac Titicaca ou d’un littoral pacifique aux allures désertiques, ponctués ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter