Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Les fresques de Santorin
Un âge du bronze en couleur
Les pires catastrophes naturelles ont parfois du bon, en tout cas pour les archéologues et les historiens. L'éruption volcanique extrêmement violente qui ravagea l'île cycladique de Santorin au milieu du IIe millénaire av. J.-C., a préservé Akrotiri, véritable ville de l'âge du bronze, en la recouvrant d'une épaisse couche de cendre et de scories. Depuis 1967, les archéologues fouillent cette « Pompéi des Cyclades » et les résultats sont à la hauteur des efforts réalisés. Outre la révélation d'un urbanisme d'une étonnante modernité, ce sont surtout les fresques qui ornaient les murs des maisons les plus riches qui ont fait la renommée de ce site. Aujourd'hui mises à l'abri dans un musée spécialement conçu pour leur présentation, elles fascinent par leurs thèmes et leur fraîcheur.

Akrotiri

Sous plus de six mètres de sédiments volcaniques, Akrotiri dort depuis près de trois millénaires et demi. Petit à petit, le patient travail des savants exhume un ensemble très spectaculaire de maisons à 2 ou 3 étages avec leurs escaliers et les encadrements de leurs portes et fenêtres, ordonnées autour de placettes ou disposées de part et d'autre de rues au tracé étudié, soigneusement pavées et pourvues d'égouts. Magasins et ateliers occupent les rez-de-chaussée, tandis que les étages renferment les pièces d'habitation. Celles-ci, à l'instar de celles qui composent les palais crétois, ont révélé un décor peint d'une rare qualité, tant technique qu'artistique.

Des savoir faire exceptionnels

C'est à cette époque du bronze récent qu'apparaissent les premiers enduits muraux à décor figuré, faisant de cet ensemble le plus ancien connu en Europe, quelque cinquante ans avant l'apogée des palais minoens. Les peintures murales sont commencées sur un enduit humide, mais, contrairement aux fresques classiques, elles sont terminées sur un support sec, selon la technique a secco, si bien que la tenue dans le temps des diverses parties de l'image est variable. Aujourd'hui, elles nous apparaissent presque intactes, mais il faut savoir que c'est le résultat d'un travail de reconstitution de centaines de fragments : une sorte de puzzle patiemment assemblé.
Les fresques des maisons diffèrent nettement en thèmes et en styles, car divers artistes ont été à l'œuvre. Elles ont en commun une exécution soigneuse et précise dans les détails, ainsi que le spectre des couleurs utilisées. A part le blanc de l’enduit de chaux, trois couleurs ont été surtout utilisées : le jaune sous forme d'ocre ou de jarosite, le rouge foncé, également en ocre ou, éventuellement, en hématite, et, pour le bleu, du bleu égyptien pour l'essentiel. Le lapis-lazuli, bleu également, a été trouvé jusqu’à présent une seule fois dans la Grèce de l'âge du bronze, mais pas à Akrotiri. Le graphite et autres mélanges de bleu-noir très foncé, servaient au dessin des contours et aux détails. Les couleurs étaient en règle générale utilisées en surfaces unies. Les mélanges et dégradés ne se trouvent que dans peu de peintures, et là encore avec beaucoup de parcimonie. Du vert de malachite n'apparaît que par traces, et justement pas sur les images de plantes où l'on s'attendrait à le trouver. Les couleurs jouent un rôle essentiel pour la stylisation des motifs concrets. Souvent, elles ne sont pas utilisées de façon réaliste, mais simplement pour structurer l'image par contrastes entre surfaces voisines.

Des thèmes variés

Outre les motifs et cadres décoratifs, les fresques présentent avant tout des scènes et des détails de la vie quotidienne. Elles permettent une vue détaillée de l'âge du bronze en mer Egée. Penchons-nous sur quelques-unes.
Principal ornement de la maison de l'Ouest, la mieux conservée du site, La fresque du Pêcheur est remarquablement expressive. Elle représente un jeune homme tenant des poissons enfilés par les ouïes sur des ficelles. Son crâne rasé est surmonté d'une curieuse coiffe qui témoigne du caractère religieux de la scène : une offrande aux dieux. Dans la même pièce, on a retrouvé la fresque des Navires, peut-être la plus fascinante de toutes, dans son intense foisonnement. Elle montre une flotte revenant d'une expédition, mais on peut tout aussi bien y voir une fête de la mer commémorant une victoire. Les crocus suspendus en guirlande symbolisent l’esprit religieux de l’œuvre, casques, lances et lions exprimant son caractère militaire. Une autre pièce du site était décorée de deux scènes particulièrement originales, représentant toutes deux un affrontement. Lutte entre humains dans la fresque des Boxeurs, en réalité deux enfants qui s'affrontent. Ils sont des serviteurs de la divinité, comme en témoigne leur crâne partiellement rasé. Bracelets, collier, boucles d'oreille : tout concourt à indiquer leur origine, sans doute aristocratique. Sur la fresque des Antilopes, les animaux sont représentés avec un tel réalisme que l'on a pu déterminer leur race : ce sont des oryx. La bordure de lierre, au-dessus, indique que nous sommes au printemps. Sur la fresque des Singes bleus, les primates sont réalistes tandis que les rochers sont stylisés. La prêtresse se reconnaît à son costume. Elle porte une sorte de sari et, sur la tête, le serpent des femmes-prêtres de Crète. Que contient le vase qu'elle tient dans les mains ? Peut-être le pigment rouge dont elle a fardé ses lèvres et ses oreilles. D'autres scènes sont purement naturalistes. Ainsi, la fresque des Papyrus, plante sacrée, montre l'importance au IIe millénaire des relations avec l'Egypte. Santorin était une étape importante sur la route commerciale reliant le cœur des Cyclades et le pays des Pharaons. Une composition est particulièrement réussie. Emergeant de rochers gris presque stylisés, des lys, en bourgeons ou épanouis, se penchent légèrement sous l'effet de la brise, des hirondelles se font la cour en zigzagant dans le ciel, les couleurs sont douces et harmonieuses : c'est l'arrivée du printemps...
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter