Logo Clio
Le Japon hors des sentiers battus
A l'occasion du festival Setsubun à Kyoto et du Nouvel An dans le quartier chinois de Nagasaki
Avec Marie Camelbeeck
Du 29 janvier au 13 février 2022 avec Marie Camelbeeck
JA 33 - 16 jours - Pour tous avec réserveCes voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • Le festival Setsubun à Kyoto et le quartier chinois de Nagasaki à l'occasion du Nouvel An
  • Le village de Shirakawa-go
  • Les créations de Tadao Ando à Naoshima
  • Les paysages enneigés du parc naturel d'Akan
  • Un spectacle de théâtre Kabuki à Tokyo
  • Les quartiers historiques des anciennes maisons des Samouraïs à Kanazawa
  • De repas régionaux traditionnels
  • Le Chronoguide Japon
Le rythme des saisons et leur métamorphose occupent depuis toujours une place essentielle dans la culture japonaise, dans sa peinture comme dans sa poésie. Nous vous proposons un voyage hors des sentiers battus au moment où les Japonais fêtent le Setsubun, passage de l’hiver au printemps dans le traditionnel calendrier lunaire, et où la diaspora chinoise de l'archipel célèbre le Nouvel An. De Kyushu à Hokkaido, des sanctuaires égaillés dans la végétation luxuriante de la péninsule de Kunisaki aux étendues volcaniques et glacées du Parc national d'Akan, ce circuit vous révèlera un Japon particulièrement authentique, au patrimoine multiple et volontiers inattendu. Au fil du voyage, vous découvrirez que chaque île a sa singularité et apprécierez la proximité avec les habitants, tant au Setsubun du sanctuaire Heian-Jingu de Kyoto, où prêtres et geishas chassent les mauvais esprits de la saison révolue, qu'au joyeux et populaire festival de la neige de Sapporo.

%%voyageBloque%%
 
Marie Camelbeeck
Diplômée de l'Institut Royal d'histoire de l'art et archéologie de Bruxelles.





 
J 1 - Samedi 29 janvier 2022 Paris – Fukuoka
Vol Paris - Fukuoka avec escale.

Nuit en vol.
 
 
J 2 - Dimanche 30 janvier 2022 Fukuoka – Hakata
Arrivée à l'aéroport de Fukuoka et trajet vers Hakata où nous passerons trois nuits.

La ville de Fukuoka-Hakata est la septième ville la plus peuplée du Japon – à la moyenne d'âge particulièrement jeune – et le centre névralgique des communications de Kyushu, la plus méridionale des quatre grandes îles de l'archipel. Hakata fut aussi, au début de l'histoire de ce dernier, l'une de ses villes les plus puissantes grâce à ses connexions privilégiées avec l'Asie continentale, en particulier la Corée.

Dîner inclus. Nuit à Hakata.
 
 
J 3 - Lundi 31 janvier 2022 Péninsule de Kunisaki – Hakata
Le matin nous gagnerons la péninsule de Kunisaki où, dans un paysage empreint de mystère, se cachent une multitude de temples et de sanctuaires caractéristiques du Rokugo Manzan, culture religieuse locale associant le bouddhisme, le shintoïsme et l'ancien culte de la montagne.

Porte d'entrée de la péninsule de Kunisaki, le sanctuaire d'Usa jouit d'un prestige presque équivalent à celui d'Ise. Fondé au début du VIIIe siècle, il est le sanctuaire originel de 30000 autres dédiés au dieu guerrier Hachiman, divinité shintoïste né du syncrétisme entre traditions autochtones et coréenne. Formé de deux structures parallèles coiffées de toits à pignons reliées pour constituer à l'intérieur un bâtiment unique, il est un magnifique exemple du "style Hachiman", architecture propre aux sanctuaires dédiés à ce dieu.

Poursuivant notre périple dans la péninsule en direction de l'Est, nous arriverons au temple Fuki-ji. Son hall principal décoré de peintures fut érigé au XIIe siècle et constitue la plus ancienne structure en bois de Kyushu.

Déjeuner inclus.

Quelques kilomètres plus loin, nous découvrions le temple Maki Odo aux neuf splendides statues de l'époque Heian (Xe siècle) avant de gagner le temple du Futago-ji situé sur les pentes du mont Fugato, la montagne la plus élevée de la péninsule. De chaque côté de son entrée principale se dressent deux Nio aux grimaces menaçantes, divinités gardiennes protectrices des temples bouddhiques japonais qui empêchent démons et mauvais esprits de pénétrer dans les lieux.

Avant de quitter la péninsule, nous parcourrons du regard sa campagne verdoyante où la culture des champignons shiitake est encore pratiquée selon des méthodes ancestrales. Caractérisé par une grande biodiversité, ce paysage a été inscrit par l'ONU sur la liste des Systèmes Ingénieux du Patrimoine Agricole Mondial.

Dîner libre. Nuit à Hakata.
 
 
J 4 - Mardi 1er février 2022 Nagasaki – Hakata
Nous gagnerons Nagasaki qui fut pendant presque 250 ans le seul port d'accès du Japon vers le continent. Elle est aujourd'hui universellement connue comme la ville sur laquelle le 9 août 1945 fut larguée la seconde bombe atomique après Hiroshima.

Symboliquement, notre visite commencera par le Parc de la Paix, lieu de mémoire où les sculptures offertes par les pays étrangers entourent la statue de la paix, œuvre d'un artiste de Nagasaki.

Nous découvrirons ensuite l'histoire de la ville et des liens qu'elle entretint avec la Chine et l'Europe. Entre 1616 et 1859, le port de Déjima fut le seul port de l'archipel ouvert aux étrangers. Les marchands, d'abord portugais puis néerlandais, étaient obligés de résider dans cette petite île artificielle où ils étaient soumis à un contrôle strict. Lorsqu'en 1859 la ville de Nagasaki – comme Yokohama et Hakodate – fut dans sa totalité ouverte aux étrangers, naquirent le quartier hollandais à l'architecture coloniale caractéristique et le quartier chinois, tous deux situés à l'extérieur de Déjima. Déjeuner inclus.

Au cours de l'après-midi, nous visiterons le jardin Glover, nom du marchand qui y fit bâtir sa demeure, d'où l'on jouit d'un magnifique panorama sur le port de Nagasaki. Ce riche négociant écossais, qui s'installa au Japon en 1859 et s'enrichit grâce au commerce des armes et à sa proximité avec le gouvernement Meiji, contribua pour beaucoup à la modernisation du Japon dans la seconde moitié du XIXe siècle. La parc abrite aussi d'autres édifices provenant de l'ancien quartier des étrangers tels la résidence du fondateur de la brasserie Kirin ou un des bâtiments de la firme Mitsubishi, reconstruits pierre par pierre sur le site pour témoigner du rôle clé joué par Nagasaki dans l'essor économique du pays pendant l'ère Meiji.

Une promenade dans le quartier chinois nous permettra de profiter de l'atmosphère festive qui y règne au moment du Nouvel An, célébré non seulement en Chine mais dans l'ensemble des pays de la diaspora. De gigantesques lanternes lumineuses égayent les rues en une explosion de couleurs éclatantes.
Nous prendrons ensuite le train que nous ramènera à Hakata.

Dîner libre. Nuit à Hakata.
 
 
J 5 - Mercredi 2 février 2022 Hakata – Kurashiki – Okayama
Nous quitterons l'île de Kyushu pour gagner la ville-étape d'Okayama qui sera notre camp de base pour la découverte aussi bien de l'île de Shikoku que de la préfecture du Chugoku dans l'île d'Honshu.

Notre première étape dans la région du Chugoku sera la petite ville de Kurashiki. Son canal romantique protégé par les branches des saules servait à l'époque Edo au transport du riz et du sucre, dont la ville était l'une des principales exportatrices. De part et d'autre du canal, nous découvrirons le beau quartier historique où des entrepôts (Kura), réhabilités et transformés en musées et restaurants côtoient des maisons traditionnelles de marchands (Yashiki) préservées. Déjeuner inclus.

A l'époque Meiji, l'homme d'affaires Magosaburo Ohara, profitant de l'ouverture du Japon à l'étranger, acheta de nombreuses œuvres d'art en Europe. Celles-ci constituent le noyau originel du musée Ohara dont les collections n'ont depuis lors cessé de s'enrichir. Nous nous intéresserons principalement à la splendide collection de peintures japonaises modernes où se lit l'influence des œuvres européennes du XIXe siècle. Nous découvrirons également les œuvres d'artistes japonais contemporains qui utilisent des techniques d'inspiration occidentale pour exprimer des concepts spécifiquement japonais. Retour à Okayama.

Dîner libre. Nuit à Okayama.
 
 
J 6 - Jeudi 3 février 2022 Kyoto – Okayama
Nous consacrerons notre journée à une excursion à Kyoto pour assister au festival Setsubun au cours duquel les Japonais célèbrent le passage de l'hiver au printemps, début d'un nouveau cycle, tout en chassant les mauvais esprits de l'année passée ... au moyen de haricots !

Nous assisterons à la cérémonie du sanctuaire Heian-jingu, qui remonte au Xe siècle et est l'une des plus importantes du pays. Des prêtres et des geishas y chassent des acteurs déguisés en démons en leur jetant des haricots. Comme l'ensemble des participants, nous pourrons essayer d'en attraper car, selon la coutume, il s'agit pour chacun de manger un nombre de haricots équivalent à celui de ses années – même un de plus si l'on veut s'attirer santé et longue vie.

Déjeuner libre. Retour à Okayama.

Dîner libre. Nuit à Okayama.
 
 
J 7 - Vendredi 4 février 2022 Kotohira – Okayama
Nous commencerons aujourd'hui la découverte de l'île de Shikoku, la moins vaste des quatre îles principales de l'archipel.

La petite ville de Kotohira est connue par tous les Japonais pour le sanctuaire Kompira-san qui la domine du haut de son escalier de plus de sept cents marches. Depuis le Xe siècle, il fut aussi un grand centre de création artistique. Nous découvrirons le shoin, l'un des bâtiments les plus importants, construit au XVIIe siècle pour accueillir les visiteurs de marque qui venaient en pèlerinage. Il conserve des magnifiques témoignages de la peinture japonaise, de la période Edo à nos jours.

A l'époque Edo, la ville attirait un grand nombre de visiteurs : elle devint alors un centre de plaisir important où furent construits un quartier rouge et un théâtre en pierre et bois. Rebâti en 1835, le Grand Théâtre Konpira, aussi appelé Kanamaru-za, est aujourd'hui le plus ancien théâtre du pays. Restauré, il accueille désormais un important festival annuel. Dans cette salle de spectacle traditionnelle, dotée de systèmes ingénieux (scène tournante, trappes...), le public, comme à l'époque Edo, s'assoit toujours à même le sol.

Déjeuner inclus.

Nous gagnerons enfin le jardin Ritsurin à Takamatsu. Créé à partir du XVIIe siècle par les seigneurs locaux comme jardin de plaisance, il est aujourd'hui l'un des plus beaux jardins du Japon. On y trouve tous les éléments d'un jardin japonais traditionnel : 6 étangs, 13 collines artificielles, un pont dit "chinois" et d'autres de style japonais, une pagode, une maison de thé... et, à cette saison, une magnifique floraison de pruniers.

Dîner libre. Nuit à Okayama.
 
 
J 8 - Samedi 5 février 2022 Naoshima – Okayama
Empruntant le train puis un ferry, nous rejoindrons l'île de Naoshima, située dans la mer intérieure du Japon et qui bénéficie d'un climat particulièrement doux avec en moyenne plus de 2000 heures de soleil par an. Cette petite île est mondialement célèbre pour être entièrement consacrée à l'art contemporain.

C'est en 1992 que le millionnaire Soichiro Fukutake décida de transformer cet ancien site industriel en centre d'art. Depuis lors, le projet Benesse House ne cessa de s'étendre et de se développer au fil des années, donnant naissance à différents complexes tous consacrés à l'art contemporain.

Nous visiterons d'abord l'Art House Projet. Né en 1998, il comprend aujourd'hui sept maisons et constructions traditionnelles japonaises réhabilitées par plusieurs artistes et transformées en installations, jeux de structures et de lumières.

Déjeuner inclus.

L'architecte le plus emblématique de l'île est sans doute Tadao Ando, star du béton poli et du verre. En 2010, il créa le musée Lee Ufan pour accueillir les œuvres de cet artiste coréen installé très jeune au Japon et qui fonda le groupe d’avant-garde Mono-ha ou École des choses.

Nous visiterons ensuite le musée Chichu Art, considéré par Tadao Ando comme l'une de ses réalisations les plus personnelles et abouties. En 2004, il y réalisa, entièrement en sous-sol, une salle inondée de lumière naturelle pour accueillir trois gigantesques Nymphéas de Monet. Retour à Okayama.

Dîner libre. Nuit à Okayama.
 
 
J 9 - Dimanche 6 février 2022 Okayama – Kanazawa
Prenant la route en direction du Nord nous gagnerons la région du Chubu en longeant le lac Biwa.

La ville de Kanazawa fut la capitale du clan des Maeda durant toute la période Edo. Ses seigneurs, les plus puissants vassaux du shogun, y encouragèrent par leur fortune l'artisanat et les arts traditionnels en faisant de la ville l'un des plus grands centres artistiques du Japon.

Le déjeuner sera inclus au marché aux poissons, l'un des plus célèbres du pays.

Nous nous arrêterons devant le monument dressé en 1873 à l'emplacement du palais des Maeda avant de découvrir le quartier de Nagamachi où au XVIe siècle le daimyo – seigneur féodal – Toshi Maeda installa ses samouraïs et ses fantassins. Ce dédale de ruelles bordées de maisons ocre est l'un des rares quartiers de ce type existant encore au Japon.

Dîner libre. Nuit à Kanazawa.
 
 
J 10 - Lundi 7 février 2022 Shirakawa-go – Kanazawa (140 km)
Nous traverserons les Alpes japonaises pour gagner Shirakawa-go , un ensemble de villages ruraux perdus dans une vallée encore préservée de la modernité.

Le musée en plein air présente l'architecture typique de ces fermes traditionnelles aux toits de chaume datant de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Leur style architectural unique est appelé "gassho-zukuri" – construction aux paumes des mains jointes –, nom faisant référence à la forte pente de leur toiture conçue pour supporter le poids de la neige. Dans les étages supérieurs, on pratiquait aussi autrefois l'élevage des vers à soie.

Nous retournerons ensuite à Kanazawa.

Le déjeuner sera inclus au cœur du jardin Kenroku-en, l'un des trois plus beaux jardins japonais dont la construction par les Maeda a duré plus de deux cents ans. Son nom "Kenroku" trouve son origine dans un poème chinois décrivant le jardin des six éléments : espace, quiétude, travail humain, sacralité, cours d'eau et vues magnifiques. Le jardin Kenroku possède bien évidemment toutes ces caractéristiques. Pour protéger les grands pins, on y construit en hiver des Yukitsuri, structures en corde caractéristiques qui évitent à la neige de s'accumuler.

Dîner libre. Nuit à Kanazawa.
 
 
J 11 - Mardi 8 février 2022 Kanazawa – Tokyo
Sur la route de l'île d'Hokkaido, nous ferons étape à Tokyo où nous arriverons pour le déjeuner libre.

Dans l'après-midi nous gagnerons le théâtre Kabuki-za où nous assisterons à un spectacle de Kabuki, forme de théâtre traditionnelle qui vit le jour au Japon au début du XVIIe siècle. Alors que le théâtre Noh, propre à la classe des samouraïs, était une forme très complexe et symbolique, le théâtre Kabuki avait pour but le divertissement de la classe marchande. Ses membres se rendaient au spectacle, qui durait à l'époque toute la journée, pour se moquer de leur propre style de vie mais aussi de celui la classe dirigeante, en exagérant les histoires d'amour et de vengeance des Samouraïs. Cette forme de théâtre haute en couleur, avec des costumes splendides et des acteurs parlant d'une voix tonitruante, est toujours très appréciée. Les Japonais s'y rendent pour acclamer leurs acteurs favoris, qui se transmettent leurs noms de génération en génération.

Dîner libre. Nuit à Tokyo.
 
 
J 12 - Mercredi 9 février 2022 Tokyo – Hakodate
La nouvelle ligne de train rapide inaugurée en 2016 nous permettra de parcourir plus de 800 km en à peine quatre heures pour gagner Hakodate, la troisième ville de l'île d'Hokkaido par le nombre de ses habitants. Déjeuner inclus sous forme de panier repas dans le train.

Hakodate fut jusqu'au XVIIIe siècle un simple port de pêche. Son importance s'accrut considérablement quand en 1859 elle fut l'une des trois villes japonaises à s'ouvrir au monde extérieur et en particulier à la Russie voisine. Le fort Goryokaku, construit entre 1857 et 1864 pour surveiller le commerce avec les étrangers, surprend par son architecture en étoile "à la Vauban" – son architecte s'était en effet formé en France ! En 1868, il fut le dernier bastion des opposants à la restauration de l'Empereur Meiji et le lieu de l'ultime et sanglante bataille qui opposa les 2000 soldats fidèles au shogun et les forces impériales.

Dîner libre. Nuit à Hakodate.
 
 
J 13 - Jeudi 10 février 2022 Hakodate – Sapporo
La construction d'un port de commerce et l'ouverture de la ville d'Hakodate aux échanges internationaux eut pour corollaire la naissance du quartier leur étant dédié avec ses ambassades, ses consulats et ses églises que nous découvrirons lors d'une courte promenade.

Nous nous rendrons ensuite au musée municipal des Peuples du Nord, consacré à l'histoire et à la culture des Aïnous, peuple indigène de l'île d'Hokkaido qui fut repoussé et réprimé dès l'arrivée des Japonais au XIVe siècle. Après plusieurs siècles de marginalisation, l'association des Aïnous d'Hokkaido fut créée en 1946 pour essayer de faire revivre cette ancienne culture qui a presque complètement disparu.

Nous longerons enfin le port et les anciens entrepôts en brique rouge avant de gagner le marché aux poissons où le déjeuner sera inclus.

Dans l'après-midi, nous prendrons le train jusqu'à Sapporo. L'hiver est sans doute la plus belle des saisons pour visiter cette île septentrionale, la plus sauvage du Japon. Seul 5% de la population japonaise y habite et sa vaste superficie, en grand partie protégée par des parcs nationaux, est couverte de forêts et de plaines agricoles.

Dîner libre. Nuit à Sapporo.
 
 
J 14 - Vendredi 11 février 2022 Sapporo – Kushiro
Sapporo, la plus grande ville de l'île d'Hokkaido, accueille en février le festival de la neige. Pendant une semaine, des centaines de sculptures de neige sont installées dans le parc Odori, le "parc public du boulevard" qui marque la limite entre les parties nord et sud de la ville. Nous nous mêlerons à la population japonaise lors de ces réjouissances très joyeuses qui associent création artistique, gastronomie et culture populaire.

Déjeuner libre.

Temps libre avant de partir vers la ville de Kushiro, porte d'entrée du célèbre Parc National d'Akan.

Dîner libre. Nuit à Kushiro.
 
 
J 15 - Samedi 12 février 2022 Parc national d'Akan – Tokyo
La dernière journée de notre voyage sera consacrée à la découverte du Parc National d'Akan, aux volcans et étendues glacées. Créé en 1934, ce parc protège une vaste région basaltique parsemée de lacs et d'anciens cratères et recouverte d'épaisses forêts de pins royaume des cerfs Sika. Si la chance nous sourit, à Ito Tancho, nous pourrons admirer l'élégance du ballet nuptial des grues, symbole de l'île d'Hokkaido et du Japon...

Le lac Mashu s'est formé à l'intérieur d'une ancienne caldeira vieille de 7000 ans. Son eau étant l'une des plus pures et des plus cristallines qui soient, les Aïnous l'avaient nommé le "lac des dieux" ; aujourd'hui, dans la langue japonaise moderne, le terme "Manshu" définit une tonalité de bleu particulière.

Nous gagnerons ensuite le mont Lô, "la montagne de soufre", caractérisé par 1500 bouches éruptives et utilisé comme mine de soufre pendant l'ère Meiji.

Déjeuner inclus.

Nous terminerons notre périple par une halte au lac Kussharo, la plus grande caldeira du Japon. Malgré sa surface recouverte de neige, vous pourrez, si vous le souhaitez, profiter de l'eau naturellement chaude de son onsen en vous baignant en compagnie des cygnes qui ont coutume d'y passer l'hiver.

Trajet vers l'aéroport de Kushiro. Dîner libre.

Vol pour Tokyo. Nuit à Tokyo.
 
 
J 16 - Dimanche 13 février 2022 Tokyo – Paris
Le matin, vol direct en direction de Paris.

Arrivée à Paris dans l'après-midi.
 


Groupe de 10 à 20 voyageurs
Départ assuré
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 30 septembre 2021 6 185 €
Prix presto jusqu'au 28 novembre 2021 6 215 €
Prix à partir du 29 novembre 2021 6 245 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 185 € pour toute inscription entièrement soldée avant le 02/08/2021.
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 20 octobre 2021 465 €
Prix jusqu'au 30 novembre 2021 495 €
Prix à partir du 1er décembre 2021 525 €
Sans transportNous consulter


HakataClio Court 3*

OkayamaDaiwa Roynet Hotel Okayama Ekimae 3*

KanazawaNikko Kanazawa 4*

TokyoMitsui Garden Hotel Kyobashi 3*

HakodateDanshaku Club Hotel & Resorts 4*

SapporoMitsui Garden Hotel Sapporo West 3*

KushiroKushiro Prince Hotel 3*

TokyoRoyal Park Hotel Tokyo Haneda 4*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
29/01/2022 - 19h00
Tokyo
30/01/2022 - 14h50
Vol All Nippon Airways NH 216
Tokyo
30/01/2022 - 16h25
Fukuoka
30/01/2022 - 18h25
Vol All Nippon Airways NH 263
Tokyo
13/02/2022 - 11h40
Paris Roissy CDG
13/02/2022 - 16h25
Vol All Nippon Airways NH 215

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Fukuoka avec escale et Tokyo/Paris direct, sur lignes régulières
  • Le vol intérieur Kushiro/Tokyo, sur ligne régulière
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 11 repas
  • Le circuit en autocar privé, en train, en ferry et par les transports en commun selon les étapes
  • Les visites et le spectacle mentionnés au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du circuit
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 30/07/2021. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Les visites des centres-villes et des jardins s'effectuent à pied.
  • Les déplacements entre les différentes étapes se font pour la plupart en train. Ceux-ci sont rapides, modernes et confortables ; ces trajets seront aussi l'occasion de côtoyer les Japonais dans leurs déplacements quotidiens.
  • Pour les trajets entre Hakata à Okayama, Okayama et Tokyo, Tokyo et Kushiro, il vous faudra prévoir un sac de voyage ou une petite valise de format cabine pour transporter vos affaires nécessaires pour une ou deux nuits. Vos bagages principaux voyageront séparément lors de ces étapes, vous les retrouverez seulement le lendemain ou le surlendemain de votre arrivée à l'hôtel.
  • En janvier-février, il existe entre le sud et le nord du Japon de grands écarts de température : si celles-ci peuvent atteindre les 15/20°C à Naoshima, elles peuvent être très basses dans les régions septentrionales de l'archipel, inférieures à 0°C à Hokkaido. Prévoyez donc à la fois des vêtements de mi-saison et des habits chauds (en particulier des bottes adaptées à la marche dans la neige ainsi qu'un manteau, un anorak ou une parka chaude). Pensez également à emporter votre maillot de bain si vous souhaitez profiter de la baignade dans l'eau chaude de l'onsen du lac Kussharo.
  • Pour les repas inclus, nous avons choisi des menus typiquement japonais qui varient selon les régions. Ceux-ci comportent notamment de la viande, des nouilles et du poisson cru. Prévus à l'avance, ces menus ne peuvent être modifiés au cours du voyage. Il est donc impératif que vous nous informiez d'éventuelles allergies ou intolérances alimentaires au moment de votre inscription.
 
  • Un passeport en cours de validité


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Japon est de + 8h lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 7h lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle du Japon est le yen (JPY).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter le site www.xe.com/fr
La plupart des paiements s'effectuent en espèces.
Les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard sont acceptées en paiement par certains établissements. Elles permettent des retraits d'espèces mais seulement dans certains distributeurs de billets.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Japon.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter