Clio
Des voyages dans le monde entier en compagnie de conférenciers passionnés
  Trouver votre voyage
Lettres et brochures
S'abonner aux lettres électroniques de Clio

Pour vous abonner à nos lettres électroniques, merci de nous indiquer votre adresse mél.

Votre mél


Abonnez-vous à nos
    lettres électroniques

Nous suivre
  Haut de page
  01 53 68 82 82
  S'inscrire en ligne
  Imprimer
Florence, Sienne et la Toscane
IT 33
Du 7 au 13 mai 2024    Départ assuré

Avec l'émergence du pouvoir communal, les fières cités de Toscane rivalisent dès le XIIe siècle sur les champs de bataille, mais aussi par des programmes artistiques ambitieux auxquels s'identifient les citoyens. Du palais municipal à la cathédrale, des fresques aux retables, l'émulation des Toscans au Moyen-Age amène progressivement les révolutions formelles de la Renaissance. Au début du Quattrocento, tandis qu'elle acquiert la suprématie régionale avec sa victoire sur Sien ... lire plus
Pourquoi visiter la Toscane avec Clio ?
Votre conférencier
avec Emmanuel Faure
Docteur en histoire de l'art. Enseignant aux universités de Paris VIII et de Lille III.
  7 jours
  Pour tous avec réserve
  Pour tous avec réserve
Ces voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
  20 voyageurs max.
Les points forts
  • La Toscane médiévale à Sienne , Pise et Lucques
  • Le centre historique de Florence
  • Les chefs-d'œuvre de la Galerie des Offices
  • Les fresques de Masaccio à la chapelle Brancacci
  • Un hôtel situé dans le cœur historique de Florence
  • Le Chronoguide Toscane, Ombrie et Emilie-Romagne
Votre itinéraire
  Agrandir

 
    J 1 - Mardi 7 mai 2024 Paris – Florence
Vol Paris-Florence.

Sise sur les rives de l’Arno, au pied d’une de ces collines qui font le charme de la Toscane, Florence (Unesco), avant d’être la perle de la Renaissance italienne, fut cité étrusque, romaine et lombarde… Ville libre dès 1115, elle se donna des institutions républicaines au XIIIe siècle et entra dans une période d’une insolente prospérité qui fit la fortune des grandes familles de banquiers tels que les Médicis et, lorsque se furent un peu apaisées les luttes intestines entre Guelfes et Gibelins, permit à la cité d’étendre son influence sur Sienne et Pise. Les Médicis, « régnèrent » sur Florence, malgré de multiples conflits sociaux et révoltes, jusqu’en 1737, quand s’éteignit la lignée et que la Toscane passa aux mains des Habsbourg d’Autriche.

Nous commencerons notre découverte de la ville sur la place du Duomo, dominée par l'audacieux campanile de la cathédrale Santa Maria del Fiore, auquel travaillèrent Giotto et les plus célèbres sculpteurs de l'époque (Andrea Pisano, Luca della Robbia...). Sa coupole, révolution technique majeure conçue par Filippo Brunelleschi et achevée en 1436, s'élève follement mais avec élégance dans le ciel florentin.

Juste devant la cathédrale se dresse le baptistère, bel édifice roman caractérisé par l'alternance des marbres blanc de Carrare et vert de Prato (les mosaïques du baptistère sont actuellement en cours de restauration). En 1401, le célèbre concours pour la réalisation de sa porte Nord, qui opposa Lorenzo Ghiberti et Brunelleschi, ouvrit symboliquement le siècle qui vit l’apogée de la Renaissance à Florence.

Déjeuner inclus.

Les trois portes originales du baptistère sont aujourd'hui conservées au musée de l'œuvre du Duomo, où nous admirerons aussi la très expressive Marie-Madeleine de Donatello, les tribunes des chantres de la cathédrale réalisées par Donatello et Luca della Robbia et l’émouvante Pietà Bandini, œuvre inachevée de Michel-Ange, pieusement terminée par l'un de ses élèves.

Nous gagnerons ensuite la place de la Seigneurie qui résume toute l’évolution politique de Florence. Elle est toujours dominée par l’imposant Palazzo Vecchio et sa haute tour Arnolfo, symbole de l’indépendance de la république florentine.

Dîner inclus et nuit à Florence.
 
 
    J 2 - Mercredi 8 mai 2024 Sienne
La journée sera consacrée à Sienne (Unesco).
Fondée, selon la légende, par les neveux de Romulus, Senius et Aschius, l’ancienne colonie romaine de Sena Julia se développa à l’époque lombarde pour devenir, au XIIe siècle, une grande cité commerçante. Cité libre, elle fut dès lors la grande rivale de Florence. Gibeline – c'est-à-dire partisane du pouvoir de l'empereur – elle affronta Florence à plusieurs reprises. Bien que fidèle à la tradition gothique, Sienne fut, avant Florence, l’un des foyers de la Renaissance italienne.

Nous commencerons notre découverte de Sienne par la Pinacothèque, indispensable pour comprendre le développement de l’école siennoise de peinture, des Primitifs à la Renaissance tardive.

Nous nous rendrons ensuite vers la place du Campo, célèbre pour son harmonieuse forme de coquille, où se déroule chaque année le Palio, course de chevaux d’origine médiévale. Dans le Palazzo Publico dominé par l'audacieuse Torre del Mangia, nous découvrirons les salles historiques décorées de fresques qui ont marqué l’histoire de la peinture siennoise : la raffinée Maestà de Simone Martini, l’imperturbable avancée du condottiere Guidoriccio da Fogliano ou encore les célèbres allégories illustrant les effets du bon et du mauvais gouvernement dues à Ambrogio Lorenzetti (les fresques d'Ambrogio Lorenzetti sont actuellement en restauration).

Après le déjeuner inclus nous visiterons le complexe du Duomo. La somptueuse façade romane en marbre de couleur, d’une grande finesse, fut réalisée d’après les dessins de Giovanni Pisano. L’intérieur, aux bandes de marbres noirs et blancs caractéristiques, n’est pas moins remarquable. L’exceptionnel pavement historié, composé de 56 panneaux en marqueterie de marbre, les fresques du Pinturicchio dans la Libreria Piccolomini et la monumentale chaire de Nicola Pisano comptent parmi ses chefs-d’œuvre. Nous découvrirons également le baptistère, à la voûte complètement envahie de fresques du XVe siècle et le musée de l’œuvre du Duomo qui abrite l'impressionnante Maestà de Duccio di Buoninsegna.

Dîner libre et nuit à Florence.
 
 
    J 3 - Jeudi 9 mai 2024 Florence
Le musée San Marco, ancien couvent dominicain où vécurent Savonarole et Fra Angelico, présente aujourd'hui la quasi-totalité de l'oeuvre magistrale de ce dernier artiste. La célèbre Annonciation, au dégradé de couleur si réussi, accueille les visiteurs en haut de l'escalier, tandis que la Cène, due cette fois au pinceau de Domenico Ghirlandaio, se déploie, en forme d'au-revoir, devant un jardin ravissant. Rien n'est plus émouvant que le contraste des cellules minuscules du couvent, à l'architecture simple mais au décor si raffiné.

Après le déjeuner libre, nous nous rendrons à la galerie de l'Académie où nous retrouverons notamment Michel-Ange, magnifiquement représenté par son colossal David. Sculpté à partir d'un bloc de marbre gigantesque qui avait découragé bien d'autres artistes, le David est, depuis l'antiquité, le premier nu colossal tiré d'un seul bloc de marbre et réalisé sans le moindre ajout.

Nous découvrirons ensuite Santa Maria Novella. Cette église fondée par les dominicains en 1279 porte sur sa structure gothique élancée et harmonieuse les traces de l’éclosion des nouveaux canons de la Renaissance. Leon Battista Alberti y a greffé une façade Renaissance en marqueterie de marbres polychromes. Masaccio y réalisa sa célèbre Trinité, première peinture à utiliser la perspective géométrique. Le crucifix de Ghiberti répond à celui de Giotto, tandis que dans le « cloître vert », les fresques de Paolo Uccello multiplient les effets d’optique.

Dîner libre et nuit à Florence.
 
 
    J 4 - Vendredi 10 mai 2024 Pise – Lucques
Le matin, nous partirons vers Pise (Unesco). République maritime rivale de Gênes, Pise connut une grande prospérité à partir du Xe siècle. Carthagène, Bône et Lipari furent occupées par les marins pisans au début du XIe siècle, puis ce fut le tour de la Corse et de la Sardaigne. Les monuments du Campo dei Miracoli évoquent encore cette gloire passée : le Duomo qui était, au terme de sa construction, la plus grande cathédrale d’Europe ; son baptistère mi-roman mi-gothique ; le campanile – l'illustre tour penchée qui domine l'ensemble – et le Campo Santo, cimetière des Pisans les plus illustres décoré des célèbres fresques de Buonamico Buffalmacco représentant l'enfer et le triomphe de la mort… un ensemble architectural d’une beauté et d’une originalité rares.

Nous gagnerons ensuite Lucques pour le déjeuner inclus.

Ancienne colonie romaine, Lucques devint cité libre, puis république indépendante, au XIIe siècle. Cité commerçante prospère, elle se couvrit alors de remarquables édifices et acquit un charme extraordinaire qu'elle a conservé jusqu'à nos jours. Nous y visiterons en particulier le duomo roman renfermant le tombeau d'Ilaria del Caretto, au magnifique gisant sculpté par Jacopo della Quercia au XVe siècle. Nous pourrons également admirer l'église San Frediano qui se distingue par un élégant campanile aux arcatures étagées, et sa voisine, l'église San Michele, témoin privilégié du roman pisano-lucquois le plus pur.

Dîner libre et nuit à Florence.
 
 
    J 5 - Samedi 11 mai 2024 Florence
Nous commencerons la journée au musée du Bargello, l'un des plus beaux édifices civils de la Florence médiévale. L'ancien palais du podestat abrite désormais un musée dédié à la sculpture florentine. Parmi ses chefs-d'oeuvre, il faut mentionner le David de Donatello, à la sensualité provocante, celui de Verrocchio, pensif et triomphant, ou encore le Bacchus ivre, premier chef-d’œuvre éblouissant de Michel-Ange.

Nous visiterons ensuite Santa Croce, la plus importante des églises franciscaines de Florence. Son intérieur est à la fois simple par la pureté de ses lignes et grandiose par l'espace qu'il renferme. Les tombeaux dont elle regorge en font une sorte de panthéon des gloires florentines. Alfieri et Canova, entre autres, l'ont élue comme dernière demeure. Dans le cloître attenant se trouve la chapelle des Pazzi, réalisation harmonieuse de Brunelleschi. Déjeuner libre.

L'après-midi sera consacrée à la visite de la galerie des Offices. Le bâtiment n'était destiné au départ qu'à abriter les divers « offices », c'est-à-dire les administrations de l'Etat. Mais, dès 1581, la grande loggia qui le couronnait à l'est, apparut propice, avec ses grands couloirs inondés de lumière, à l'accueil des œuvres d'art déjà nombreuses dans les collections des Médicis. On y retrace aujourd'hui toute l'évolution de la peinture italienne, depuis les primitifs et Giotto jusqu'aux grands maîtres du baroque.

Dîner libre et nuit à Florence.
 
 
    J 6 - Dimanche 12 mai 2024 Florence
Nous franchirons l’Arno par l’insolite Ponte Vecchio, construit en 1345, le seul à avoir été épargné lors de la dernière guerre. Aujourd’hui comme hier, il bruisse de l’activité commerciale des Florentins, même si les marchands de souvenirs ont de nos jours remplacé les maraîchers qui venaient jadis y proposer fruits et légumes.

Une promenade dans le quartier de l’Oltrarno nous révélera une Florence plus tranquille et plus secrète.
Nous gagnerons tout d'abord l’église Santo Spirito, au campanile élancé, où nous retrouverons le génie de Brunelleschi et un crucifix attribué à Michel-Ange.

En point d’orgue, nous visiterons l’église Santa Maria del Carmine et sa célèbre chapelle Brancacci, où les fresques de Masaccio constituent l’acte de naissance véritable de la peinture à la Renaissance. Grâce à la puissance narrative et émotionnelle de ses fresques, rendues encore plus saisissantes par les premières tentatives d’application de la perspective mathématique, l’action entre en peinture et, en s’enracinant dans le réel, semble se dérouler directement sous nos yeux (Des travaux de restauration étant en cours, la visite de la chapelle Brancacci se fera sous réserve d'ouverture).

Après le déjeuner inclus nous visiterons le palazzo Pitti, le plus imposant des palais florentins à la façade interminable, qui abrite les collections de la galerie Palatine, riches surtout en œuvres des XVIe et XVIIe siècles, dont Giorgione, Raphaël, Titien, Le Tintoret, Rubens et bien d'autres.

Dîner libre. Nuit à Florence.
 
 
    J 7 - Lundi 13 mai 2024 Florence – Paris
Le matin nous visiterons les célèbres chapelles des Médicis. Après avoir traversé la somptueuse chapelle des princes, rare témoignage du baroque à Florence, on pénètre dans la « nouvelle sacristie » réalisée par Michel-Ange et inspirée de la sacristie de l’église San Lorenzo voisine, réalisée par Brunelleschi, dont elle partage la sobre beauté. Le sens du mouvement et l'expressivité des statues allégoriques des tombeaux de Julien et de Laurent de Médicis influencèrent le cours de la Renaissance italienne.

Déjeuner libre. A proximité, le palais Médicis-Riccardi abrite une chapelle peinte par Benozzo Gozzoli, qui dressa dans le Cortège des Rois mages un portrait étonnamment vivant de la famille Médicis.

Sur le chemin de l'aéroport nous monterons à l'église San Miniato al Monte, d'où l'on peut contempler tout Florence. En guise d'au-revoir à l'art toscan, nous visiterons cette église du style roman le plus pur, avec sa façade décorée de marbres polychromes, ses mosaïques, ses fresques, la chapelle du cardinal du Portugal et celle du Crucifix...

Vol Florence-Paris.
 
  Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 02/03/2024. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
Prix et disponibilités

Voyage du 7 au 13 mai 2024 - 7 jours - 13 à 20 voyageurs

TarifsPrix (en euros)
Forfait en chambre double Prix Prestissimo jusqu'au 31 mars 2024 2 510 €
Prix Presto jusqu'au 14 avril 2024 2 530 €
Prix à partir du 15 avril 2024 2 555 €
Supplément chambre individuelle Prix Presto jusqu'au 8 mars 2024 610 €
Prix à partir du 9 mars 2024 640€
Sans transport international Nous consulter
Hébergement

VilleHôtel
FlorencePendini 3*

Transports prévisionnels

 DépartArrivéeRéférence
AllerParis Roissy CDG
07/05/2024 - 07h30
Florence Peretola
07/05/2024 - 09h15
Vol Air France AF 1066
RetourFlorence Peretola
13/05/2024 - 20h35
Paris Roissy CDG
13/05/2024 - 22h20
Vol Air France AF 1767

Prestations

  Nos prix comprennent
  • Les vols internationaux Paris/Florence et retour, avec ou sans escale sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 5 repas
  • Les transferts aéroport/hôtel et les excursions en autocar privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du circuit
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio

  Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 15 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires d'usage
Bon à savoir - Formalités

  • Les visites des centres historiques des villes s’effectuent à pied.
  Formalités

  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité
Informations pratiques

Décalage horaire
Il n'y a pas de déclage horaire entre la France et l'Italie.
Change
La monnaie de l'Italie est l'euro (EUR).
Préparer votre voyage avec Clio

  À lire sur clio.fr

Jacques Heers
Sienne la silencieuse
Jacques Heers
Florence, cité subtile
Pascal Bonafoux
Michel-Ange, l’incomparable
Elisabeth Crouzet-Pavan
L’Italie au siècle de Dante et de Giotto
Jacques Heers
Guelfes et Gibelins
Lorenzo Pericolo
Giotto le précurseur
Lorenzo Pericolo
Raphaël ou la quête de la grâce

  Bibliographie

André Vauchez.
Catherine de Sienne : Vie et passions. Cerf, 2015.
Élisabeth Crouzet-Pavan.
Enfers et paradis. L'Italie de Dante et de Giotto. Albin Michel, Paris, 2001.
Richard Turner.
La Renaissance à Florence. Flammarion, Paris, 2008. (Tout l'art)
Carlo Cresti.
Palais de Florence et de Toscane. Place des Victoires, Paris, 2013.
Catherine Donzel, Marc Walter et Sabine Arqué.
Voyages en Italie. Chêne, Paris, 2004.
Pierre Milza.
Histoire de l'Italie. Fayard, Paris, 2013.
Patrick Boucheron.
Léonard et Machiavel. Editions Verdier, Paris, 2013.
Jacques Heers.
Le clan des Médicis. Perrin, 2012.
Elisabeth Crouzet-Pavan.
Les villes vivantes : Italie XIIIe-XVe siècle. Fayard, 2009.
Yves Renouard.
Histoire de Florence. Editions Gisserot, 2005.
Guides
Guide Vert Toscane, Ombrie. Michelin, Paris, 2020. (Guides touristiques)
Jean Taverne .
Guide Evasion Toscane. Hachette Tourisme, Paris, 2017. (Guides Evasion)
Collectif.
Guide Voir Florence et la Toscane. Hachette Tourisme, Paris, 2016. (Guides Voir)
Jean-Joël Brégeon.
Culture-Guides Florence et la Toscane. Puf-Clio, Paris, 2011. (Culture Guides)
Cartes
Cartoville Florence. Gallimard Loisirs, 2022. (Cartoville)
Carte IGN de la Toscane. 1/200 000. IGN, Paris, 2015. (Tourisme étranger)