Logo Clio
Escapade dans le Val d'Aoste avec Cinzia Joris
Archéologie et Histoire
Du 13 au 16 septembre 2021 avec Cinzia Joris
IT 26 - 4 jours - Pour tous avec réserveCes voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
Places disponibles  Imprimer
Les points forts
  • La panthéon royal des Savoie à l'abbaye d'Hautecombe
  • Les vestiges romains d'Augusta Prætoria
  • Les fresques ottoniennes de Saint-Ours et de la Cathédrale à Aoste
  • Le fort de Bard
  • Les paysages préservés du Val d'Aoste dominés par les hauts sommets alpins
  • Le Chronoguide Ligurie - Lombardie - Piémont
Cinzia Joris, archéologue et présidente de la Société Valdôtaine de Préhistoire et d'Archéologie, vous invite à la suivre dans cette escapade et à partager sa passion pour sa terre natale qui est depuis plus de 20 ans au centre de ses travaux de recherche. Juché à l'extrémité nord-ouest de la péninsule italienne, le Val d'Aoste a toujours été un passage obligé vers les cols alpins et une terre de contact entre l'Italie et la France, ce qu’atteste encore de nos jours son bilinguisme officiel. C'est sous la conduite d'Auguste que les Romains conquirent la région – alors occupée par le peuple celte des Salasses – et fondèrent la ville d'Augusta Praetoria. Le centre historique d'Aoste et l'ensemble de son territoire en ont hérité des vestiges monumentaux, tels l'imposant théâtre romain, l'arc d'Auguste ou le pont-aqueduc de Pont d'Ael. Dans cette minuscule région montagneuse, à l'ombre des sommets les plus majestueux des Alpes, se développèrent ensuite à partir du XIe siècle de nombreux châteaux et forteresses, qui rivalisèrent en raffinement. Ces demeures nous donneront l'occasion d'évoquer le rôle clé joué dans ces contrées par la Maison de Savoie, dont vous pourrez découvrir le Panthéon à l'abbaye d'Hautecombe en guise d'introduction à votre escapade valdotaine.

%%voyageBloque%%
 
Cinzia Joris
Archéologue et Docteur en histoire.





 
J 1 - Lundi 13 septembre 2021 Paris – Aix-les-Bains – Abbaye d'Hautecombe – Aoste (185 km)
Trajet en train TGV de Paris à Aix-les-Bains. Déjeuner inclus.

Notre voyage débutera par une rencontre avec la Maison de Savoie qui, après cent ans de guerre contre la Maison de Genève – de 1234 à 1329 –, conforta sa suprématie sur toute la région. En 1416 Amédée de Savoie obtint de l'Empereur le titre de duc et deux ans plus tard hérita de la province du Piémont. A la fin du XIIIe siècle Ebal Ier de Challant, vicomte d'Aoste, avait renoncé à son titre au profit de la Maison de Savoie : depuis lors le destin des deux principautés était lié.

Nous embarquerons pour une croisière sur le lac de Bourget, ce joyau savoyard aux eaux sombres chanté par Lamartine dans les Méditations poétiques. Nous ferons escale à l'abbaye d'Hautecombe fondée au XIIe siècle par des moines cisterciens. Elle est souvent appelée le "Saint-Denis de la maison de Savoie" car plusieurs de ses comtes et de ses princes s'y firent inhumer entre le XIIe et le XVIe siècle. Pillée pendant la Révolution française puis abandonnée, elle fut reconstruite au XIXe siècle à l'initiative du roi de Piémont-Sardaigne Charles-Félix dans un style néogothique flamboyant, ou style troubadour.

Route pour Aoste où nous arriverons en début de soirée.

Dîner inclus et nuit à Aoste.
 
 
J 2 - Mardi 14 septembre 2021 Aoste
Nous commencerons notre découverte de la ville d'Aoste, chef-lieu de la Région Autonome, en visitant le site mégalithique de Saint Martin de Corléans mis au jour en 1969. Initialement conçu comme un sanctuaire en plein air destiné au culte des vivants, il devint ensuite une nécropole où furent construites des tombes monumentales.

Nous gagnerons le centre ville pour découvrir les imposantes vestiges d'Augusta Prætoria Salassorum, colonie romaine fondée par Auguste après sa victoire en 25 av. J.-C. sur les Salasses, peuple d'origine celte qui vivait alors dans le Val d'Aoste.

L'impressionnante Porta Prætoria, était l'accès principal de la ville. Elle est dotée de trois ouvertures dont la plus large était réservée aux chars et les deux autres aux piétons. Un peu plus loin se dresse l'arc d'Auguste signe éloquent de la présence de Rome et dont l'imposante sévérité est caractéristique de l’architecture de la fin de la période républicaine. Nous verrons ensuite le mystérieux cryptoportique, double système de porches couverts qui soutenait la terrasse des temples sur la place du forum et dont la fonction reste à ce jour pour partie incertaine. Nous arriverons enfin devant la colossale façade méridionale du théâtre, qui pouvait accueillir entre 3000 et 4000 spectateurs.

Sur l'esplanade de l'ancien forum romain se dresse aujourd'hui la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption, église romane du XIe siècle qui conserve un beau chœur en bois sculpté (XVe siècle) et sur son sol d'intéressantes mosaïques (XIIe-XIVe siècle). Dans la vaste nécropole qui se trouvait à l'époque antique en dehors de la ville, se dresse aujourd'hui la collégiale Saint Ours. Fondée à l'époque paléochrétienne, l'église romane reconstruite au XIe siècle conserve un délicieux cloître aux chapiteaux sculptés, œuvre d'artistes provençaux ou lombards. Ces deux églises abritent des fresques exceptionnelles du XIe siècle qui font d'Aoste l'un des plus importants centres d'art ottonien en Europe.

Déjeuner libre en cours de visite.

Dîner libre. Nuit à Aoste.
 
 
J 3 - Mercredi 15 septembre 2021 Fénis – Issogne – Bard – Gressoney-Saint-Jean – Aoste (175 km)
Au cours de cette journée, nous partirons à la découverte des châteaux et des forteresses qui ponctuent les paysages préservés du Val d'Aoste. Au Moyen-Âge, il était le passage obligé pour qui voulait franchir les cols des Alpes et le début du XIe siècle vit la construction des premiers châteaux valdôtains perchés sur des pitons dominant la vallée.

Nous nous rendrons d'abord au château de Fénis érigé au XIVe siècle par les Challant, famille des vicomtes d'Aoste. Cette austère demeure, protégée par une double enceinte de murs crénelés et de tours de guet, a tout d'une forteresse. Elle est aussi résidence seigneuriale avec sa vaste salle à manger, sa chapelle et la salle de représentation attenante.

Nous poursuivrons notre route jusqu'au château d'Issogne. A la fin du XVe siècle, Georges de Challant, le prieur de la collégiale Saint Ours, fit transformer la forteresse initiale en une demeure somptueuse. Nous admirerons sa cour décorée de fresques narrant la vie quotidienne du bas Moyen-Âge et la fontaine du grenadier, emblème de la famille Challant.

Le massif Fort de Bard a une toute autre apparence... Cette forteresse, qui au début du VIe siècle logeait une garnison, passa plus tard sous le contrôle de la maison de Savoie. En mai 1800, quatre cents soldats austro-piémontais s'y retranchèrent bloquant pendant une quinzaine de jours l'avancée de l'armée française. Après leur capitulation, en représailles, Napoléon Ier fit raser l'édifice ; il fut reconstruit dans les années 1830. Aujourd'hui, des ascenseurs panoramiques permettent d'accéder au sommet du rocher où a été installé le musée des Alpes.

Déjeuner inclus.

Nous ferons halte à Donnas où subsistent, taillés directement dans la roche sur plus de 200 mètres, des vestiges de la route romaine des Gaules construite pour relier Rome à la vallée du Rhône. Ses pavés ont conservé les traces laissées par les chars ainsi qu'une borne militaire indiquant la distance entre Donnas et Aoste, soit environ 50 km.

Nous arriverons ensuite au château de Gressoney, également appelé Château Savoie, qui s'élève au pied du Col de la Ranzola dans un lieu-dit “Belvédère”, d'où l'on a une vue panoramique sur la vallée. Résidence estivale de la reine Marguerite de Savoie, le château fut bâti à la fin du XIXe siècle en style néo-lombard. Les appartements de la reine, meublées en style éclectique, transportent le visiteur dans l'atmosphère raffinée qui était alors celle de la cour de Savoie.

Avant de regagner Aoste, nous découvrirons les Stadels, grandes maisons paysannes en troncs de mélèze équarris reposant sur des colonnes en forme de champignon qui les protègent de l'humidité et des rongeurs. Elles sont caractéristiques de l'habitant traditionnel des Walsers originaires du Haut-Valais qui, à partir du XIIIe siècle, s'installèrent dans le val d'Aoste où ils conservèrent leurs traditions et une langue spécifique : le titsch.

Dîner libre et nuit à Aoste.
 
 
J 4 - Jeudi 16 septembre 2021 Pont d'Ael – Annecy – Paris
Le matin nous parcourrons le grandiose Pont-Aqueduc de Pont d'Ael construit à l'époque romaine sur le torrent Grand-Eyvia. La partie supérieure était imperméabilisée pour l'écoulement de l'eau tandis que la partie inférieure permettait le transit des hommes et des animaux.

Nous gagnerons ensuite le petit et pittoresque château de Sarriod de la Tour. En 1420, Jean Sarriod fit bâtir autour d'un donjon carré et d'une chapelle un authentique château aux fonctions de représentation. La réalisation de l’escalier en colimaçon de la tour et des fenêtres croisées en pierre de taille, caractéristiques du XVe siècle valdôtain, lui est attribuée. La remarquable "salle des têtes" a conservé son plafond en bois d'origine, aux consoles sculptés de figures grotesques, de têtes d'hommes et d'animaux.

Déjeuner inclus.

Sur une hauteur dominant la vallée se dresse le château royal de Sarre. Bâti au début du XVIIIe siècle sur les fondations d'une maison-forte médiévale, il fut racheté au XIXe siècle par le roi d'Italie Victor-Emmanuel II qui en fit sa résidence de chasse. Ses intérieurs furent alors entièrement réaménagés et remeublés avec des pièces venant de différentes résidences royales. On peut y voir la galerie de portraits des membres de la Maison de Savoie ainsi que des tableaux et des sculptures leur ayant appartenu.

Trajet vers la gare d'Annecy dans l'après-midi. Train TGV pour Paris.
 


Groupe de 12 à 20 voyageurs
Places disponibles
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 16 mai 2021 1 340 €
Prix presto jusqu'au 11 juillet 2021 1 360 €
Prix à partir du 12 juillet 2021 1 380 €
Remise supplémentaire de 2 % soit environ 26 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 16/05/2021.
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 4 juin 2021 195 €
Prix jusqu'au 15 juillet 2021 205 €
Prix à partir du 16 juillet 2021 225 €
Sans transport international Nous consulter


AosteDuca D'Aosta Hotel 4*

Les horaires prévisionnels de votre voyage seront disponibles prochainement.

Prestations incluses
  • Les trajets Paris/Aix-les-Bains et Annecy/Paris en train TGV 2e classe
  • L’hébergement en chambre double avec petit déjeuner
  • 4 repas
  • Le circuit en autocar privé
  • La traversée du lac de Bourget vers l'Abbaye d'Hautecombe
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les pourboires
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 13/04/2021. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Les visites du centre historique d'Aoste s'effectuent à pied. L'accès aux différents châteaux et sites de la vallée ne présente pas de difficultés particulières.
 
  • Un passeport ou une carte d'identité en cours de validité


Informations pratiques
Décalage horaire
Il n'y a pas de déclage horaire entre la France et l'Italie.

Change
La monnaie de l'Italie est l'euro (EUR).

Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter