Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Grand circuit en Inde du Nord et au Népal
Kathmandou, Bénarès, Jaipur, Agra, Delhi
Du 23 janvier au 6 février 2020 avec Katia Thomas
IN 31 - 15 jours - Pour tous avec réserveCes voyages peuvent comporter de plus longues visites de ville à pied, des sites perchés imposant la montée de nombreuses marches ou de chemins pentus, de longs trajets en transports en commun et, pour certaines croisières, la circulation entre les ponts d'un bateau par des escaliers étroits et raides...
Départ garanti  Imprimer
Les points forts
  • La vallée de Kathmandou et ses villes d'art
  • La puja du matin sur les Ghats de Bénarès
  • Les sculptures des temples de Khajuraho
  • Le Taj Mahal
  • La cité d'Akbar à Fatehpur Sikri
  • Le palais des Vents de Jaipur
  • Le Qutb Minar et la mosquée d'Humayun, joyaux de l'architecture moghole à Delhi
  • Les Chronoguides Inde et Royaumes Himalayens
Parcourir l’Inde du Gange, frôler le Rajasthan, rencontrer l’hindouisme, le bouddhisme et l’islam sont peut-être la meilleure des manières de découvrir l'Inde, ce pays vaste comme un continent, et d'aborder son univers multiple et varié, aussi énigmatique que passionnant. Le Qutb Minar de Delhi, les richesses de Jaipur imprégnées des souvenirs du temps des maharajas, les splendeurs mogholes d'Agra ou de Fatehpur Sikri, les temples fabuleux de Khajuraho et la ville sainte de Bénarès sont autant de grands sites représentatifs des multiples aspects de la civilisation indienne. Ce voyage ajoute à la découverte des principaux sites de l'Inde du Nord, trois jours au Népal pour visiter les joyaux artistiques de la vallée de Kathmandou et des anciennes capitales de Patan et Bhaktapur.

%%voyageBloque%%
 
Katia Thomas
Diplômée en histoire de l'art. Spécialiste des civilisations de l'Inde et du monde himalayen





 
J 1 - Jeudi 23 janvier 2020 Paris – Kathmandou
Vol pour Kathmandou avec escale.
Nuit en vol.
 
 
J 2 - Vendredi 24 janvier 2020 Kathmandou
Arrivée dans la matinée à Kathmandou .

La ville fut fondée en 723 par Raja Gunakamadeva, mais c'est seulement en 1596, époque où le Népal était divisé en trois petits royaumes – Kathmandou, Patan et Bhaktapur – que fut construit, sur la place, le temple (mandir) de bois (kath) qui donna le nouveau nom de Kathmandou à la cité.

Après le déjeuner et un temps de repos à l'hôtel, nous gagnerons le stupa de Swayambunath , le plus ancien de la vallée et l'un des plus anciens sanctuaires bouddhiques au monde. Orné des célèbres yeux de bouddha emplis de sagesse, il présente toutes les caractéristiques classiques de l’architecture des stupas. Depuis les terrasses du sanctuaire, nous bénéficierons d’une superbe vue sur la capitale et son cadre montagneux.

Nuit à Kathmandou.
 
 
J 3 - Samedi 25 janvier 2020 Pashupatinath – Bodnath – Bhaktapur – Kathmandou
Nous découvrirons d'abord le grand complexe de Pashupatinath , foisonnant de temples et d’autels dédiés à Shiva. Souvent appelé le Bénarès du Népal, il est le sanctuaire hindou le plus important du pays et un lieu de crémation sur les bords de la Bagmati.

A proximité, Bodnath , également appelée Boudhanath, constitue l’un des principaux centres bouddhistes de la vallée. Composé d’un immense stupa qui domine l’horizon, il est entouré de nombreux monastères (gompas) tibétains.

Nous nous rendrons ensuite à Bhaktapur , située sur l'ancienne route commerciale vers le Tibet qui fut, avec Kathmandou et Patan, l'une des trois capitales du royaume. Elle a aujourd'hui le visage d'une petite ville paysanne et artisanale aux jolies rues pavées et aux hautes maisons de briques rouges dont les fenêtres en bois sont finement sculptées. Nous découvrirons sa place centrale, le Durbar Square, bordée par le vieux palais royal et par des temples aux multiples toits de tuiles. La Sun Dhoka - Porte dorée - qui donne accès à la cour principale du palais, finement décorée de bas-reliefs, est un exemple magnifique de la richesse de l’architecture traditionnelle newar.

Nuit à Kathmandou.
 
 
J 4 - Dimanche 26 janvier 2020 Dakshinkali – Patan – Kathmandou
Le matin, nous ferons une excursion au temple de Dakshinkali. Fondé par le roi Pratapa Malla vers 1660 et dédié à Kali la Terrifiante, le sanctuaire se trouve au bas d'un grand escalier dont les marches sont encombrées de marchands d'offrandes. La déesse, assistée des sept mères divines, y préside aux sacrifices.

Nous rejoindrons ensuite Patan . Cette ancienne ville royale était aussi un grand centre d'enseignement bouddhiste, comme en témoignent les nombreux monastères disséminés dans la ville. Nous découvrirons la place centrale - Durbar Square, dont on dit qu'elle a la forme d'une conque, symbole de Vishnou, où se trouve le Palais royal. Édifié au XIVe siècle, il fut ensuite modifié par les souverains successifs qui voulurent l'embellir. Il abrite dans l'une des ses ailes le musée de Patan qui expose une superbe collection d'art sacré népalais et d'objets d'art fabriqués par les artisans de la ville, réputés pour la beauté de leur production. Patan, en langue newar, ne signifie-t-il pas "capitale de la beauté" ?

Nuit à Kathmandou.
 
 
J 5 - Lundi 27 janvier 2020 Kathmandou - Bénarès
Une promenade permettra de découvrir le cœur du vieux Kathmandou. Sur la grande place centrale, Durbar Square, sont réunis les édifices les plus prestigieux, tels l'ancien Palais royal gardé par le dieu-singe Hanuman ainsi que les temples aux nombreuses divinités semblant veiller sur la cité telles Shiva, le dieu le plus vénéré du Népal, et Taleju, la déesse tutélaire de la famille royale.

Dans l'après-midi, nous prendrons un vol pour Bénarès.

Nuit à Bénarès.
 
 
J 6 - Mardi 28 janvier 2020 Bénarès
Bénarès, la plus célèbre des sept villes saintes de l’hindouisme et lieu saint dès le IIe millénaire av-J.-C., s’étire le long du fleuve sacré : le Gange. Si la cité est riche de plus de mille édifices religieux, surtout dédiés à Shiva, c'est avant tout le Gange purificateur qui attire chaque jour des milliers de pèlerins.

Tôt le matin, nous partirons en barque le long des Ghats où les foules de pèlerins, venues de toutes les régions de l'Inde, saluent le soleil levant avant leurs ablutions rituelles.

Nous parcourrons ensuite les étroites ruelles de la vieille cité et passerons notamment devant la grande mosquée d'Aurangzeb, construite sur un ancien sanctuaire hindou, dont subsistent un colossal taureau Nandi ainsi que le « puits de la connaissance » dont l'eau, objet d'une grande vénération mais dont il est interdit de boire, conduirait à un niveau de conscience supérieur. Nous admirerons également les tours recouvertes d'or du plus sacré des temples de la ville, le Vishwanath ou temple d'Or, dédié à Vishveswara - Shiva, dieu de l'Univers.

Nuit à Bénarès.
 
 
J 7 - Mercredi 29 janvier 2020 Bénarès – Khajuraho (400 km)
Le matin, nous emprunterons un train de Bénarès jusqu'à Satna. Déjeuner sous forme de panier-repas.
De là, nous poursuivrons en car notre route qui, longeant les forêts vierges du parc national de Panna, nous mènera à Khajuraho.

Nuit à Khajuraho.
 
 
J 8 - Jeudi 30 janvier 2020 Khajuraho
Le petit Etat rajpoute des Chandellas connut son apogée au XIe siècle. Avant de sombrer sous les coups des musulmans, les Chandellas ornèrent Khajuraho , leur capitale, de temples où élégance de l’architecture et la grâce des sculptures se combinent pour créer des joyaux de l’art.

La journée sera consacrée aux visites des deux principaux ensembles de temples de Khajuraho, répartis autour du village, maintenant bien modeste. Voués aux cultes brahmanistes ou jaïns, et découverts en pleine jungle en 1840 par des Anglais, puis restaurés au début du XXe siècle, ils sont devenus mondialement célèbres en raison des sculptures « érotiques » qui apparaissent par endroits dans la décoration des murs extérieurs, mais cet aspect ne doit pas cacher la presque-perfection de l’architecture, ni l’organisation et la symbolique de leur très riche iconographie. Tout l’art s’articulait alors sur les concepts religieux avec une tour-montagne abritant la matrice du temple, siège de la divinité, ou garbha-griha.

Nous commencerons par admirer les temples du groupe Ouest, dont font partie les temples de Lakshmi, Varaha, Lakshmana, Kandariya Mahadeva, où aux hiératiques représentations de la cella répondent la sensualité des visages, la triple flexion des corps et les jeux amoureux de l’extérieur. Ces temples du groupe ouest sont les plus nombreux, mais aussi les plus remarquables.

Nous poursuivrons nos visites par les temples moins renommés des groupes Est et Sud, tels les Pashvanatha, Adinath, Duladeo et Chaturbhuja, qui séduisent par leur bel équilibre et leurs scènes de vie quotidienne. La plastique indienne s’y épanouit alors que les grands mythes et la fantaisie de la cosmogonie s’animent dans les courbes d’une statuaire originale. La profusion de la sculpture touche au sublime, en un ballet où se marient humain et divin, profane et sacré.

Nuit à Khajuraho.
 
 
J 9 - Vendredi 31 janvier 2020 Orchha – Jhansi – Agra (420 km)
Nous prendrons la route vers vers Orchha, capitale de l’Etat fondé au XVIIe siècle par le Rajah Bir Singh Deo, où grande et petite histoire se tiennent la main. Akbar le Grand Moghol était préoccupé par son fils, doux rêveur dévoyé. Bir Singh Deo, roitelet local, protégea le jeune prince de l’ire paternelle. Accédant finalement au trône sous le titre de Jahangir, le nouveau souverain ne se montra pas ingrat et offrit à Bir Singh la région d’Orchha. Transformée en cité-fantôme après la mort des deux souverains amis, la belle endormie dispense toujours son envoûtement… On se plaît à errer dans le dédale de ses palais, Raj Mahal et Jahangir Mahal, au décor romantique où se découvrent, au gré des labyrinthes, de délicates peintures murales de l’école rajpoute des Bundella.

Nous nous rendrons ensuite à Jhansi pour prendre le train vers Agra.

Nuit à Agra.
 
 
J 10 - Samedi 1er février 2020 Agra
C’est maintenant l’Inde islamique jetant tous les feux de sa splendeur que nous aborderons avec l’Empire des Grands Moghols dont Agra fut la capitale aux XVIe et XVIIe siècles. Sous les règnes d'Akbar, de Jahangir et de Shah Jahan, la ville connut l'apogée de sa magnificence et se vit parée des monuments qui font aujourd'hui encore son renom.

Sikandra et son mausolée de marbres bigarrés nous replongera dans le règne fastueux d’Akbar, dont il est la dernière demeure.

De l’autre côté de la Yamuna s’élève le mausolée d’Itimad-ud-Daulah, hymne à la couleur chanté par l’éclat du marbre. L'architecture de ce mausolée annonce celle du Taj dont la construction débuta quelques années plus tard. Il fut la première structure moghole entièrement en marbre et le premier bâtiment à faire un large usage du travail du marbre en incrustation de pierres semi-précieuses, si caractéristique du Taj.

Nous visiterons ensuite le fort Rouge , impressionnante forteresse de grès rouge que l'empereur Akbar fit construire à partir de 1565, alors qu'il n'était âgé que de 23 ans. Son petit-fils Shah Jahan le transforma en palais, et c'est Aurangzeb qui ajouta sa touche finale : les remparts extérieurs. Véritable labyrinthe de palais, de cours et de pavillons, il offre une harmonieuse synthèse des arts musulman, persan et hindou...

Le Taj Mahal , édifié en 1653, est le monument funéraire de l’épouse préférée de Shah Jahan, et constitue, par la pureté absolue de ses lignes et son émouvante grandeur, l’un des sommets incontestés de l’architecture mondiale. On ne peut que saluer les architectes qui réussirent l'exploit de réaliser un édifice aussi imposant qui ait gardé des lignes d'une suprême élégance. Sa décoration également, bien que somptueuse, manifeste toujours une retenue qui lui donne tout son prix. Les inscriptions coufiques de vers du Coran, dues à Amanat de Chiraz, les incrustations de pierre noire dans le marbre blanc, les claustras de pierre dure qui font jouer une douce lumière sur les cénotaphes et les chattris de pierre précieuse sont autant de chefs-d'œuvre.

Nuit à Agra.
 
 
J 11 - Dimanche 2 février 2020 Fatehpur Sikri – Jaipur (240 km)
De bon matin, nous prendrons la route vers une étrange cité qui est un monde à elle seule. Issue de la volonté inflexible d’un homme, le tout-puissant Akbar, Fatehpur Sikri concrétise, dans la pierre, ses rêves universalistes, créant une floraison architecturale mêlant allègrement les styles musulman, hindou, bouddhique et même européen, dans un foisonnement qui rejoint parfois l’esprit baroque. La gloire de cette ville disparut en même temps que son créateur. Ses pavillons, remarquablement préservés mais déserts, sont imprégnés d’un charme romantique : le pavillon des Joyaux, le Panch Mahal, le palais de Birbal… Seule la grande mosquée reste bruissante d’une vie enracinée dans notre siècle.

Nous poursuivrons notre route vers Jaipur.

Nuit à Jaipur.
 
 
J 12 - Lundi 3 février 2020 Jaipur
Si la principauté de Jaipur naquit au XIIe siècle, la ville portant ce nom ne fut fondée qu'en 1727 par le maharaja Sawai Jai Singh, pour la substituer à Amber comme capitale.

Nous commencerons la visite au fort d’Amber , qui domine toute la plaine. Les maharajahs de Jaipur ont su habilement y conjuguer le luxe et le raffinement avec les contraintes stratégiques. Amber est en fait une véritable ville fortifiée qui recèle en son sein temples, palais, salles d’audience et pavillons où le ruissellement du stuc et le jeu des verres colorés contrastent avec les lignes strictes du grès rouge et des marbres gris ou blancs.

Nous découvrirons ensuite Jaipur, la ville rose, florissante au XVIIIe siècle sous le règne de Jai Singh II – prince philosophe et astronome de renom, mais aussi grand politique. Nous visiterons le palais princier, riche et élégant, et nous étonnerons des courbes élégantes et pures des instruments de l’observatoire édifié par Jai Singh II. Le célèbre palais des Vents se distingue par sa façade ouvragée ouverte sur le ciel.

Nuit à Jaipur.
 
 
J 13 - Mardi 4 février 2020 Jaipur – Delhi (270 km)
Le matin, nous prendrons la route pour Delhi.

Déjà citée dans le Mahabharata sous le nom d’Indraprastha, la cité qui s'élève sur les rives de la Yamuna semble avoir été fondée au Ier siècle avant notre ère par le Raja Dhilu, qui lui donna son nom. Mais ce fut après les invasions musulmanes, lorsque Qutb ud-Din la choisit comme capitale de son sultanat, que Delhi prit la place éminente qu'elle a conservé jusqu'à aujourd'hui, malgré le terrible épisode de sa destruction par Tamerlan à la fin du XIVe siècle. Capitale épisodique des Grands Moghols, Delhi reprit toute son importance sous la domination britannique, en particulier lorsque la vice-royauté transféra sa capitale de Calcutta à New-Delhi en 1912.

Les immenses richesses du Musée national nous permettront d'évoquer les grandes phases de l’évolution historique et artistique de l’Inde, et en particulier du Rajasthan.

Nuit à Delhi.
 
 
J 14 - Mercredi 5 février 2020 Delhi
Nous découvrirons d'abord le merveilleux Qutb Minar . Surnommée « l’axe du monde », cette tour de grès rouge de plus de soixante-dix mètres de hauteur – un exploit technique pour l'époque – est ornée de cannelures et encorbellements qui lui donnent un caractère exceptionnel. Édifié par Qutb ud-Din, le Qutb Minar témoigne de la rapide synthèse effectuée entre les arts musulman et indien.
A côté de sa silhouette altière, la porte d’Ala-i-Darwaza est également considérée comme un chef-d'œuvre de l'art indo-musulman. Elle ouvre sur la mosquée Quwwat-ul-Islam, la plus ancienne d'Inde et l'un des chefs-d'œuvre de l'art indo-musulman, jouant de toutes les nuances de marbres noirs et blancs, de schiste bleu, de grès rouge et jaune.

Franchissant la porte de Delhi édifiée par Shah Jahan, on pénètre dans un autre monde, celui de Old Delhi, dominé par l'imposante silhouette du fort Rouge, Lal Qila, véritable centre du pouvoir à l'époque des grands Moghols comme en témoigne la richesse du hall des audiences, le Diwan-i-Khas, tout de marbre blanc constellé de pierres précieuses.

Construit au XVIe siècle, le tombeau d’Humayun , deuxième des Grands Moghols, sera le point d’orgue de notre découverte de la somptueuse architecture moghole. Les formes employées - un bâtiment trapu entouré de jardins, éclairé par de hauts arcs d'entrée et couronné par un dôme en forme de bulbe - ont été affinés par la suite jusqu'à donner naissance au Taj Mahal.

Nous découvrirons enfin le quartier de Chandni Chowk, qui se love autour de la grande mosquée, Jama Masjid, la plus grande du sous-continent et la dernière extravagance architecturale de Shah Jahan.

Nuit à Delhi.
 
 
J 15 - Jeudi 6 février 2020 Delhi – Paris
Tôt le matin, nous prendrons un vol avec escale vers Paris.
 


Groupe de 13 à 20 voyageurs
Départ assuré
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 21 novembre 2019 3 595 €
Prix presto jusqu'au 22 novembre 2019 3 645 €
Prix à partir du 23 novembre 2019 3 695 €
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 24 novembre 2019 955 €
Prix à partir du 25 novembre 2019 995 €
Sans transport international Prix jusqu'au 24 novembre 2019 -380 €
Visa 133 €


KathmandouHimalaya 4*

BenaresRamada Varanasi 5*

KhajurahoRadisson Jass 4*

AgraCourtyard by Marriott 5*

JaipurITC RAJPUTANA HOTEL 5*

DelhiRadisson Blu Plaza 5*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
23/01/2020 - 18h35
Istanbul
23/01/2020 - 00h05
Vol Turkish Airlines TK 1828
Istanbul
24/01/2020 - 01h30
Kathmandou
24/01/2020 - 11h10
Vol Turkish Airlines TK 726
Delhi Indira Gandhi
06/02/2020 - 06h55
Istanbul
06/02/2020 - 11h30
Vol Turkish Airlines TK 717
Istanbul
06/02/2020 - 12h55
Paris Roissy CDG
06/02/2020 - 14h40
Vol Turkish Airlines TK 1825

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Kathmandou et Delhi/Paris, avec escale sur lignes régulières
  • Le vol international Kathmandou/Bénarès sur ligne régulière
  • Les taxes aériennes
  • Le trajet Bénarès-Satna en train 2e classe
  • Le trajet Jhansi-Agra en train 2e classe (Shatabdi express)
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au dîner du 14e jour
  • Les déplacements en autocar privé
  • La promenade en bateau sur le Gange le long des Ghats de Bénarès
  • Les visites mentionnées au programme
  • Un audiophone (oreillettes) pour la durée du voyage
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage pour les guides locaux et les chauffeurs ( prévoir 4 € par jour et par participant )
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 19/11/2019. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • Certains déjeuners pourront être pris sous forme de pique-nique.
  • La circulation peut être difficile sur certaines parties de l'itinéraire.
  • La visite des sites et du centre historique des villes s'effectue à pied.
 
  • Un passeport biométrique, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage
  • Un visa pour l'Inde


Informations pratiques pour l'Inde
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et l'Inde est de + 4h30 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 3h30 lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Inde.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Informations pratiques pour le Népal
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et le Népal est de + 4h45 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 3h45 lorsque la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle est la roupie népalaise (NPR).
Pour connaitre le taux de change actuel vous pouvez consulter les site www.xe.com/fr
Les paiements s'effectuent en liquide.
Les cartes bancaires internationales sont très peu acceptées en paiement.
Elles permettent des retraits d'espèces dans les distributeurs automatiques de Kathmandou.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre au Népal.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter