Logo Clio
Birmanie
A l'occasion du Festival shan de Lu Ping
Rangoon, Moulmein, Mandalay, Pagan, le lac Inlé et le Rocher d'Or
Du 8 au 24 novembre 2021 avec Anne-Marie Wirja
BI 310 - 17 jours - Accessible à tousPour tout voyageur en bonne santé capable d'effectuer sans problème des visites à pied de sites, monuments et musées et d'emprunter éventuellement les transports en commun.
Places disponibles  Imprimer
Les points forts
  • Le complexe de la pagode Shwedagon à Rangoon
  • Le Rocher d'Or
  • La découverte originale du Sud-Est du pays : les vestiges des royaumes môns, les villages des Karens, les monastères de Moulmein
  • Le lac Inlé parcouru en bateau sur toute sa longueur, ses villages lacustres et ses grands sites archéologiques 
  • Le festival de Lu Ping sur le Plateau Shan
  • Le site de Pagan 
  • Une croisière sur l'Irrawaddy
  • Le Chronoguide Birmanie
« La Birmanie, un pays qui est différent de tout ce que tu connais » proclamait Kipling en 1898… et le miracle se produit toujours. Il y chanta Moulmein et une nostalgie, une lumière et des brumes, un endroit où « le meilleur est comme le pire ». Là repose peut-être l’envoûtant secret birman. Ce circuit s'adresse aux voyageurs souhaitant découvrir ou redécouvrir d'une façon authentique et différente la Birmanie. Aux merveilles de briques et de bois de Pagan et Mandalay, nous adjoindrons d’autres lieux, aussi beaux qu’oubliés. Le Sud-est, ponctué de paysages karstiques très éclectiques : le plus grand Bouddha couché au monde, des grottes calcaires aux milliers de plaques votives, des villages karens et bien sûr Moulmein qui distille son charme suranné. Hors des circuits touristiques, nous traverserons sur toute sa longueur le Lac Inlé, lieu inégalable pour ses innombrables témoins archéologiques, son mode de vie lacustre et ses ethnies originales. Ce sera aussi le temps du festival “Lu Ping” marquant la fin du carême bouddhique. Le moment sera venu de changer les étoles des statues de Bouddha Ce festival met l’emphase sur la volonté de repousser le mal, à l’image des ballons qui se noient dans le lointain. La joie populaire s’exprime en de nombreuses processions mais aussi en “concours de montgolfières" qui parcourent le ciel de jour comme de nuit !

%%voyageBloque%%
 
Anne-Marie Wirja
Diplômée de l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)





 
J 1 - Lundi 8 novembre 2021 Paris – Rangoon
Vol pour Rangoon avec escale. Nuit en vol.
 
 
J 2 - Mardi 9 novembre 2021 Rangoon
Arrivée à Rangoon dans la matinée et transfert à l'hôtel.

En début d’après-midi, petit tour de détente en ville et au marché. La pagode Shwedagon sera là, pour prendre contact avec l’ambiance birmane et admirer à l’envi la beauté de son stupa, entre forme parfaite et or étincelant.

Nuit à Rangoon.
 
 
J 3 - Mercredi 10 novembre 2021 Rangoon – Kyaikhtiyo (192 km)
Nous prendrons la route et poserons un joli regard sur la campagne birmane. C’est ensuite en camion, puis à pied sur une courte distance, que nous accéderons au mythique Rocher d’or. Grand lieu de pèlerinage, toutes les populations y affluent pour méditer auprès de ce roc entièrement doré à la feuille d'or, qui semble tenir par miracle, grâce à un cheveu de Bouddha. Les derniers rayons du soleil s’y accrochent avant de mourir.

Nuit à Kyaikhtiyo.
 
 
J 4 - Jeudi 11 novembre 2021 Kyaikhtiyo – Zothoke – Thaton – Hpa An (131 km)
Nous effectuerons le chemin en sens inverse pour retrouver la plaine et prendrons la direction de Zothoke puis Thaton. Ces anciennes cités appartiennent au royaume môn de Dvaravati, cette « Terre de l’Or » qui s'étendait du delta de l'Irrawaddy au Cambodge. Le premier site, récemment mis en valeur, présente une longue paroi de réservoir mettant en scène lions et animaux mythiques et datant du VIe siècle. Quant à la Pagode Shwesayan de Thaton, c’est un bel exemple de stupa de style môn aux nombreuses stèles lui conférant une valeur historique.

Plus loin au Sud-est, d’imposantes formations karstiques semblent posées sur le tapis vert des rizières et Hpa An, la capitale de l’Etat Karen, s’y est étendue. Une telle configuration géologique donna naissance à des dizaines de grottes calcaires devenues au fil des siècles des sanctuaires bouddhiques. Nous visiterons celle de Kowgun où des milliers de petits bouddhas votifs ont été accrochés aux parois alors que trois anciennes statues hindoues et bouddhiques font remonter ce lieu au VIIe siècle. La pagode Kyauk Kalat est tout aussi étonnante… véritable index pointé vers le ciel, l’endroit est devenu l’emblème de Hpa An.

Nuit à Hpa An.
 
 
J 5 - Vendredi 12 novembre 2021 Hpa An et environs – Moulmein
Nous débuterons la journée aux grottes Yathei Pyanet et Sadan, autres particularités de la région.

Puis nous découvrirons le village d’Eindu, célèbre pour ses tissages karen ou Khone Thar Fong, encore bien préservé. Ce sera pour nous l’occasion d’approcher ce doux peuple, dont l’avenir reste à écrire, et d’apprécier la beauté végétale de leur habitat.

C’est en bateau privé que nous naviguerons tranquillement vers le Sud, avec un arrêt à l’extraordinaire monastère de Kadoe Kownat. Élevé voici un siècle par un commerçant local fortuné, il abrite plusieurs salles de prière aux plafonds magnifiquement peints alors que les murs sont couverts de tableaux polychromes en relief où se décryptent la vie de Bouddha et les légendes locales.

Nuit à Moulmein.
 
 
J 6 - Samedi 13 novembre 2021 Moulmein
De bon matin nous flânerons au grand marché Zaygyi installé le long des docks où s'affairent Indiens, Môns, Birmans et Karens dans une atmosphère où resurgissent des visions du passé.

Moulmein fut la capitale de la Birmanie britannique, entre 1827 et 1852, à la fin de la première Guerre anglo-birmane. Durant cette période, sa population eurasienne était nombreuse ; un quartier était même surnommé la "Petite Angleterre". Bien des églises et écoles subsistent, même si elles sont en état de décrépitude avancé. Tout comme un certain nombre de mosquées ou de temples hindous construits par les Indiens au service des Britanniques.
Dans son ambiance feuillue et tropicale se dissimulent aussi pagodes et monastères. Le Seidon Mibaya ou Yadana Bonmyint, outre sa dent de Bouddha, abrite d’admirables boiseries rouges et or dans la plus pure tradition de Mandalay.

Nous ferons une excursion à Yadanadaung où nous attend le plus grand Bouddha couché au monde (Win Sein Taw Ya), mesurant 180 mètres de long et 30 mètres de haut ! Dans ses entrailles, des fresques et des statues de taille humaine représentant les étapes de la vie de Bouddha.

Au coucher de soleil nous nous rendrons au stupa de Kyaikthanlan, dominant la baie et chère au cœur de Kipling : « Auprès de la vieille pagode de Moulmein, le regard vers la mer à l’Orient, une fille birmane s’agenouille, et je sais qu’elle pense à moi ».

Nuit à Moulmein.
 
 
J 7 - Dimanche 14 novembre 2021 Moulmein – Thaton – Pegu – Rangoon (232 km)
Pour notre retour vers Rangoon, une expérience ferroviaire nous conduira d’abord de Moulmein à Thaton … Sautant, cahotant et bringuebalant, le convoi se glisse entre rizières éclatantes et stupas innombrables alors qu’une cohorte de petits vendeurs se précipite pour vendre des mets délicieux : une façon pour nous de mieux appréhender le quotidien birman.

Ayant récupéré notre autocar, nous ferons un arrêt à Pegu, ancienne capitale du royaume des Môns au XVe siècle. La cité est notamment célèbre pour son stupa Shwemawdaw, très élégamment étiré à plus de 100 m de haut, son Bouddha couché de 54 m de long et pour le gigantisme des représentations de Kyaik Pun où quatre statues colossales regardent les orients.

Arrivée à Rangoon. Nuit à Rangoon.
 
 
J 8 - Lundi 15 novembre 2021 Rangoon – Loikaw
Le matin nous prendrons un vol pour Loikaw, capitale de l'Etat Kayah. La ville, située à une altitude de 1 200 m, compte environ 140 000 habitants, pour la plupart d'ethnie Karenni.

Après avoir parcouru une jolie route nous entrerons en territoire Kayah. Nous rencontrerons les habitants dans leurs diverses activités, une façon de deviner leur quotidien, de leurs champs de riz ou de millet à leurs maisons de végétal parfaitement tenues. Le monastère est le point de ralliement des bouddhistes et le tagundaing celui des animistes. Il s’agit de piliers sacrés – mâles ou femelles - érigés par dizaines dans les villages, au fil des années, en remerciement des bonnes récoltes.

En fin de journée, retour sur Loikaw où nous monterons au lieu le plus sacré, la pagode Taung Kwe, construite sur des collines jumelles et offrant une belle vue de la ville et de sa plaine.

Nuit à Loikaw.
 
 
J 9 - Mardi 16 novembre 2021 Loikaw – Phekhon – Sagar et Takhong (Lac Inlé)
Remontée du Lac Inlé sur toute sa longueur.

De bon matin nous atteindrons le bourg de Phekhon. De là, nous embarquerons en direction de Sagar, village isolé de fermiers Pa’o, qui fut pourtant une ancienne cité princière Shan. Contemporains des sites de Kakku, Thaung Tho, Takhong et Indaing, ces vestiges sont les témoins d’un passé prestigieux. Aujourd’hui des dizaines de stupas et temples semblent monter la garde, oubliés, à la merci des eaux du lac. A ce charme indescriptible répond celui de Takhong, juste en face, sur l’autre berge du lac.

Nous poursuivrons dans cette partie Sud du lac Inlé, longtemps restée inaccessible aux yeux inquisiteurs des étrangers, dans un cadre de toute beauté, où se déploient les paysages lacustres dominés par de douces collines. Peut-être aurons-nous la chance d’assister à un marché tournant tous les cinq jours, où se retrouvent Pa’o, Birmans et Inthas, habitants du lac.

Nous continuerons notre navigation sur ce mythique Lac Inlé. Environ 100 000 personnes y vivent, réparties entre quatre villes et de nombreux petits villages, dans des maisons de bois et de bambou tressé sur pilotis. Ils sont surtout pêcheurs et fermiers, cultivant sur jardins flottants.

Nuit sur les bords du lac Inlé.
 
 
J 10 - Mercredi 17 novembre 2021 Lac Inlé – Pindaya
Pour parfaire notre vision du Lac Inlé, nous nous rendrons sur l’extraordinaire site d’Indein où des centaines de stupas semblent monter la garde d’un tout petit village. Pourquoi une telle accumulation d’œuvres de mérite ? Les suppositions sont nombreuses et peu convaincantes, reste la rêverie…

Retour en bateau à Nyaung Shwe puis route en direction de Pindaya, entre vallées et collines de ce vieux massif primaire, le Plateau Shan, concassé et ramassé sur lui-même. La jungle a ici cédé le pas aux bosquets de bambous, élément végétal rythmant le quotidien des Shans, ou à leurs cultures variées. Les villages sont nichés au fond des combes rizicoles ou agrippés aux coteaux, alors que les éminences des stupas rappellent la prédominance du bouddhisme.

Nuit à Pindaya.
 
 
J 11 - Jeudi 18 novembre 2021 Pindaya – Taunggyi et le Festival des Ballons
Quittant la vaste dépression dans laquelle le Lac Inlé se love, nous nous élèverons vers Taunggyi, la capitale de l’Etat Shan (1 500 m d’altitude). Station de villégiature réputée du temps des Britanniques, elle demeure appréciée pour la douceur de son climat lorsque la grande plaine est soumise à la canicule estivale. Mais aujourd’hui, elle vibre de la fièvre de son festival…

Le Festival Lu Ping était à l’origine célébré exclusivement par les Pa’o, l’un des nombreux groupes ethniques de la région. Aujourd’hui tous les Shans y prennent part pour commémorer un épisode de la vie de Bouddha. La doctrine relate en effet que le Prince Siddhartha, renonçant au monde, coupa symboliquement ses cheveux. Ils furent emportés par Thagyamin au ciel Tavatimsa, le royaume des créatures célestes, afin d’y être enchâssés dans la Pagode Sulamani. Là est l’origine des ballons que l’on lâche bien haut dans le ciel pour qu’ils atteignent ce Temple des Joyaux.
La compétition, qui se déroule pendant plusieurs jours et nuits, implique diverses corporations de Taunggyi. Leur première tâche consiste à gonfler d’air chaud les ballons faits en papier d’écorces de mûrier en allumant un brasier de charbon suspendu dans une nacelle en bambou. Au fur et à mesure que la « montgolfière shan » se gonfle et tend à s’élever, des jeunes la retiennent fortement par des cordes, avant que ne vienne le moment où cette machine infernale ne s’envole gracieusement !

Au cours de cette longue journée se prolongeant dans la nuit, nous suivrons les efforts résolus de toutes les équipes, admirerons leur créativité et leur fantaisie. Nous flânerons à la fête foraine où se retrouvent de nombreuses minorités dans leurs plus beaux atours et attendrons le soir, moment magique où les plus impressionnants des ballons illuminent le ciel de leurs mille feux.

Nuit à Taunggyi.
 
 
J 12 - Vendredi 19 novembre 2021 Taunggyi – Pagan
Le matin, vol pour Pagan.
Cette première approche de Pagan a pour but de nous familiariser aux tendances religieuses de la « cité aux 10 000 pagodes » de Marco Polo.
De sa grandeur passée, le site a gardé un charme indicible car ici la vie se perpétue au rythme lent des chars à bœufs, sous les doigts d’habiles laqueurs ou encore dans les coquettes maisons en bambou tressé.

Mais le passé demeure omniprésent car l’on ne saurait oublier les temples de l'Ananda, de Htilominlo et Dhammayangyi ou encore la pagode Shwezigon qui, figures de proue du site, sont là pour témoigner de la façon dont les Birmans firent la synthèse des styles môn et pyu pour créer le leur, aérien et effilé, au XIIe siècle. Nous visiterons les monuments de façon chronologique pour mieux comprendre la mise en place des diverses écoles et l’architecture sous-jacente.

Nuit à Pagan.

 
 
J 13 - Samedi 20 novembre 2021 Pagan – Salay – Pagan (112 km)
Salay n’est qu’à une heure et demie de route de Pagan mais il s’agit d’une vertigineuse remontée du temps. Des dizaines de monastères du XIXe siècle, richement sculptés, abritent de remarquables représentations laquées du Bouddha, des doctrines sur palmes ou des peintures retraçant les vies antérieures du Maître. Quelques bonzes retirés du monde nous feront découvrir leurs trésors.

Retour à Pagan et fin de la visite du site.

Nuit à Pagan.
 
 
J 14 - Dimanche 21 novembre 2021 Pagan – Mandalay
Le matin, vol vers Mandalay.

Mandalay demeure la capitale artistique de la Birmanie. Ici l’artisanat lié au culte est prospère : marbriers et bronziers sculptent ou coulent d’imposantes statues de Bouddha tandis que les batteurs d’or modèlent le précieux métal en feuilles offertes au Maître. La pagode de Mahamuni est un exemple concret de cette tradition puisque la statue principale, objet de toutes les vénérations, ne comporte pas moins d’une tonne et demie d’or….

D’autres monuments, tels la pagode Kuthodaw et le monastère Shwenandaw, se présentent comme les témoins de l’âge d’or de la cité. Le premier est le plus grand livre de pierre du monde puisque sur 729 stèles de marbre fut gravée la doctrine bouddhique dans son entier. Quant au second, il fut pavillon royal et est un chef-d’œuvre de la sculpture sur bois à son apogée.

Nuit à Mandalay.
 
 
J 15 - Lundi 22 novembre 2021 Mandalay et les anciennes capitales royales
C’est par l’Irrawaddy et en bateau affrété que nous irons à la découverte des grands sites qui ont marqué l’histoire politique et religieuse du pays.

Ainsi, à une heure de navigation vers le Nord, se profile la pagode inachevée de Mingun. Ce petit village était destiné à devenir capitale à la fin du XVIIIe siècle. Le roi Bodawpaya voulait y faire édifier la plus grande pagode du monde, élément indispensable à sa gloire, lui qui se prenait pour un futur Bouddha... Nous verrons les vestiges inachevés de ce monument, ainsi que la gigantesque cloche de bronze qui lui était destinée.

Alors que l’animation est intense sur les berges du fleuve, nous continuerons vers Ava/Inwa qui se fait discrète ; elle présida pourtant au destin du pays pendant près de quatre siècles. C’est aujourd’hui un havre de paix et de méditation que nous parcourrons en calèche pour admirer le monastère en bois de Bagaya et un ensemble de temples originaux.

Tout près, Sagaing, l’une des anciennes capitales, demeure célèbre pour la sérénité de sa colline où se retirent les solitaires…

Retour vers Mandalay avec arrêt au Pont d’U Bein.

Nuit à Mandalay.
 
 
J 16 - Mardi 23 novembre 2021 Mandalay – Paris
L’ancienne capitale demeure aujourd’hui encore le référent de la “birmanité” qui repose pour beaucoup sur le bouddhisme, comme nous l’avons constaté au fil des jours. Ici, au XIXe siècle, lorsque l’opulence régnait, il était de bon ton d’offrir un monastère au Supérieur que l’on respectait. C’était l’époque de la mixité culturelle, aussi les modèles architecturaux furent-ils variés : bois, maçonnerie et stuc, de style birman ou anglo-birman pour ne pas dire vénitien ou français !

Nous découvrirons certains de ces chefs-d’œuvre en perdition, encore habités par des moines ou livrés à leur triste sort. Ils ont pour nom Yaw Min Gyi Oak Kyaung, Kyay Mying ou Thar Ka Win.

Transfert en cours d’après-midi vers l’aéroport. Vol de retour pour Paris avec escale.

 
 
J 17 - Mercredi 24 novembre 2021 Paris
Arrivée à Paris.
 


Groupe de 10 à 15 voyageurs
Places disponibles
Forfait entre chambre double Prix prestissimo jusqu'au 13 juin 2021 4 475 €
Prix presto jusqu'au 7 septembre 2021 4 500 €
Prix à partir du 8 septembre 2021 4 525 €
Remise supplémentaire de 3 % soit environ 134 € pour toute inscription avec transport international, entièrement soldée avant le 12/05/2021.
Supplément chambre individuelle Prix jusqu'au 30 juillet 2021 870 €
Prix jusqu'au 9 septembre 2021 895 €
Prix à partir du 10 septembre 2021 925 €
Sans transport international Nous consulter


RangoonSedona 5*

KyaikhtoTop Mountain Kyaikhto Standard

Hpa-AnHôtel Zwekabin 3*

MoulmeinHôtel Ngwe Moe 3*

LoikawKayah Resort Hotel 4*

Inle LakeSanctum Inle Resort 5*

PindayaInle Inn 2*

TaunggyiHôtel Royal Taunggyi 3*

PaganAye Yar 3*

MandalayMandalay Hill Resort 4*

DépartArrivée
Paris Roissy CDG
08/11/2021 - 10h40
Singapour Singapore Changi
08/11/2021 - 06h15
Vol Singapore Airlines SQ 335
Singapour Singapore Changi
09/11/2021 - 07h55
Rangoon Mingaladon Yangon
09/11/2021 - 09h20
Vol Singapore Airlines SQ 762
Mandalay
24/11/2021 - 16h35
Singapour Singapore Changi
24/11/2021 - 21h45
Vol Singapore Airlines SQ 5013
Singapour Singapore Changi
24/11/2021 - 00h15
Paris Roissy CDG
24/11/2021 - 07h15
Vol Singapore Airlines SQ 336

Prestations incluses
  • Les vols internationaux Paris/Rangoon et Mandalay/Paris avec escale, sur lignes régulières
  • Les vols intérieurs Rangoon/Loikaw, Heho/Pagan et Pagan/Mandalay sur lignes régulières
  • Les taxes aériennes
  • L’hébergement en chambre double
  • La pension complète du déjeuner du 2e jour au déjeuner du 16e jour
  • Le circuit en autocar privé
  • Le trajet en train de Moulmein à Thaton
  • Une croisière sur l'Irrawaddy de Mandalay à Mingun, Ava et Sagaing
  • Une remontée du Lac Inlé en bateau privé
  • Les visites mentionnées au programme
  • L'accompagnement culturel par un conférencier Clio
Nos prix ne comprennent pas
  • Les pourboires d'usage ( prévoir 5 € par jour et par participant )
  • L'assurance facultative Assistance-Rapatriement : 12 € par personne
  • L'assurance facultative multirisque Assistance-Rapatriement + Annulation-Dommage Bagages
  • Les boissons
  • Les frais de visa
Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateaux, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 14/04/2021. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.



  • En Birmanie, le réseau routier est de qualité inégale.
  • La montée jusqu'au site du Rocher d'or se fait en camion.
  • Sur le Lac Inlé, les bateaux peuvent s'avérer bruyants.
  • Le programme de ce circuit est assez dense et prévoit quelques levers matinaux.
  • Une courte marche de nuit sera nécessaire pour accéder au site du Festival des Ballons où la foule peut être assez dense et engendrer des bousculades.
  • La visite des pagodes doit impérativement se faire pieds nus, jambes et épaules couvertes. Les pantacourts ne sont acceptables que s'ils descendent sous les mollets. Les pantalons ne doivent pas être trop moulants.
  • Les repas éventuels dans les aéroports lors des escales ne sont pas inclus.
  • Actuellement, en Birmanie les communications téléphoniques locales et internationales par téléphone portable fonctionnent de manière aléatoire.
 
  • Un passeport, valable encore 6 mois après la date du retour du voyage


Informations pratiques
Décalage horaire
Le décalage horaire entre la France et la Birmanie est de + 5h30 lorsque la France est à l'heure d'hiver et de + 4h30 quand la France est à l'heure d'été.
Rappel : en France l'heure d'été commence le dernier dimanche de mars et l'heure d'hiver commence le dernier dimanche d'octobre


Change
La monnaie officielle de la Birmanie est le kyat (MMK).
Pour connaître le taux de change actuel consultez le site www.xe.com/fr
Les cartes bancaires internationales Visa et MasterCard sont acceptées dans les grands établissements et permettent de faire des retraits d'espèces mais leur utilisation entraîne en Birmanie des frais importants. Les achats et les boissons sont à régler en kyats.
Munissez-vous d'euros ou de dollars pour le change, en grosses coupures et billets neufs.


Santé
Aucune vaccination n'est obligatoire pour se rendre en Birmanie.
Pour connaître les conditions sanitaires et les précautions à prendre, vous pouvez consulter le site de l’Institut Pasteur de Lille www.pasteur-lille.fr/vaccinations-voyages/


Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter