Logo Clio
Pourquoi partir en croisière sur la Baltique avec Clio ?
Cela commence insensiblement dans la seconde quinzaine de mai. Puis, au mois de juin, aux alentours du solstice d’été, la Baltique revêt des couleurs bien particulières. La lumière crée alors une atmosphère à nulle autre pareille : la nuit s’efface devant le soleil, les journées semblent sans fin. En juillet et en août, les jours raccourcissent mais la magie opère encore : les couchers de soleil enflamment le ciel et la fraîcheur n'est pas encore au rendez-vous. Tout est en place pour partir à la découverte des grandes capitales nordiques où l'Histoire s'est gravée dans la pierre des palais et des églises. Les escales des bateaux déterminent bien sûr le choix des étapes qui diffèrent selon les dates des croisières. Les quatre dates que nous vous proposons n'ont donc pas exactement le même programme et tout à fait la même durée : deux sont en 12 jours et deux sont en 13 jours. Mais toutes vous permettront de découvrir des villes et des sites culturellement parmi les plus riches des rives de la Baltique.
A la découverte des Baltiques

La mer Baltique, la mer la plus jeune de notre planète, apparue il y a seulement 10 000 à 15 000 ans lors du retrait des grands glaciers, est le réceptacle où convergent les eaux salées de l'Atlantique et les eaux douces des cours d'eau environnants. Ceinturée de fjords sauvages, de plages de sable blanc, de dunes où pousse une herbe rase et de falaises de craie blanche tombant à pic dans une mer d'un bleu profond, elle abrite une flore et une faune aussi riches que singulières. La Baltique joue, au nord de l'Europe, un rôle similaire à celui, au sud, de la Méditerranée, car elle est au cœur de l’histoire et du destin des pays qui l’entourent. Tels les Vikings et leurs drakkars majestueux aux proues relevées en cou de serpent, leurs habitants ont depuis longtemps le regard tourné vers la mer et le goût des échanges. On sait que de l’ambre déposé en abondance sur les rivages, naquit dès l'Antiquité un commerce prospère. Au Moyen Age, c’est au tour des navires de la Hanse de la parcourir, chargés de cargaisons de blé de Pologne, d'ambre des pays baltes, de harengs de Suède ou de fourrures de Russie. Interface entre les mondes germanique, scandinave, slave et finno-ougrien, sa situation et ses ressources nourrissent les convoitises des colons allemands qui, à partir du XIIe siècle, viennent s'y installer, comme les rêves d'hégémonie des puissances, en premier lieu de la Russie et de la Suède, qui n'ont cessé au cours de l'histoire de vouloir contrôler, voire annexer, ses rivages. C'est un des buts poursuivis par le tsar Pierre Le Grand lorsqu'il fonde Saint-Pétersbourg ex nihilo en 1703. Il tient à assurer à son empire « une fenêtre ouverte sur l'Europe », et son ambition le poussera toujours à faire de la Baltique une « mer russe ». Les Soviétiques ne feront pas autre chose quand ils intégreront les trois pays baltes dans l'orbite communiste.

Grâce aux explications données lors des visites et aux conférences prononcées à bord par votre accompagnateur Clio, vous mesurerez l'imbrication des destins des peuples et des Etats de la Baltique et comprendrez, par delà les déchirements et les affrontements, ce qui fait l'unité de cette région d'Europe. Au fil des escales, de Kiel à Stockholm, en privilégiant les étapes incontournables que sont Riga, Tallinn, Saint-Pétersbourg ou Helsinki, vous appréhenderez de la même manière la personnalité profonde des différents pays riverains, fruit de leur histoire et de leur culture qui donnent à chacun une forte identité, faisant de la Baltique un espace pluriel.

Des étapes incontournables...

Voici les étapes communes à toutes nos croisières, quelles que soient leurs dates.

De Kiel, vous naviguerez jusqu'aux rives de la Poméranie. Une fois franchi l'isthme de Courlande, vous atteindrez les pays baltes dont les visites de Riga (sauf pour la croisière du 30 juillet) puis de Tallinn seront les points forts. Dans la vieille ville de Riga se succèdent de belles demeures restaurées qui témoignent – à l'image de la maison des Têtes noires – de la prospérité de ses marchands.
Vous découvrirez à Tallinn, dont l'origine remonte aux chevaliers Teutoniques qui y érigèrent une forteresse, des maisons de marchands et des édifices publics qui nous racontent l'opulence de cette cité, relais majeur de la Ligue hanséatique.
Le moment sera alors venu de s'engager dans le golfe de Finlande pour gagner Saint-Pétersbourg. Après deux journées complètes de visite qui vous conduiront du musée de l'Ermitage au château de Petrodvorets élevé par le tsar au bord du golfe, vous embarquerez pour Helsinki fondée en 1550 par le roi de Suède Gustave Vasa sur une péninsule. Le centre historique de celle qu'on surnomme « la ville blanche » offre le visage d'une cité néoclassique à l'architecture épurée cernée par la mer et la nature.
Après cette incursion finlandaise, votre navire vous transportera jusqu'à Stockholm. Construite sur un chapelet de quatorze îles entourées de collines, Stockholm se développa également grâce à ses échanges commerciaux avec les cités de la Hanse dont elle fit partie. Après la visite de la ville et de son splendide centre historique, vous gagnerez le musée exposant le Vasa, le seul vaisseau du XVIIe siècle au monde à avoir été conservé. A ces visites, nos croisières de 12 jours ajouteront le palais et les jardins de Drottningholm, posés sur les rives de l'archipel de Stockholm. Le retour à Hambourg depuis Kiel vous permettra de refermer la boucle et de saluer cette mer géographiquement fermée mais historiquement tellement ouverte sur l'histoire européenne.

... et des variantes passionnantes

Tel un florilège, voici les étapes spécifiques à l'une ou l'autre de nos croisières que vous retrouverez dans leur programme.

Certaines feront escale en Pologne pour parcourir le centre historique de Gdansk et sa longue rue principale, bordée d'églises et des façades merveilleusement ornées des riches familles qui avaient, le plus souvent, fait fortune dans le commerce au temps de l'apogée de la Hanse. Toujours en Pologne, le château de Malbork, tout de briques rouges et les pieds dans la Vistule, est le témoin de la puissance atteinte au Moyen Age par le plus célèbre des ordres de chevalerie d'Europe du Nord : les chevaliers Teutoniques.
En Suède, une étape à Visby, capitale de l'île de Gotland qui fut le point pivot de la Hanse, saura vous convaincre de l'importance de la mer Baltique au cours des siècles. De petites îles moins connues, comme Christiansø ou Åland conservent encore un mode de vie traditionnel.
L'enclave russe de Kaliningrad, l'ancienne Königsberg, sera l'occasion d'évoquer la figure d'Emmanuel Kant qui y naquit, mais aussi les heures plus récentes de l'histoire européenne.
Enfin, une de nos croisières fera étape à Copenhague. Parcourue de canaux, dont Nyhavn et ses maisons colorées, la capitale danoise est réputée pour la majesté de son architecture, pour l'animation de ses rues piétonnes et pour l'art de vivre de ses habitants.
 
Partir en voyage avec Clio
CM 82 - 12 jours

Longtemps éclipsée par la popularité de la Méditerranée, la croisière en Baltique possède un charme unique. Elle est le moyen idéal pour découvrir plusieurs grandes villes de l’Europe septentrionale qui, ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter