Logo Clio
Pourquoi découvrir Turin avec Clio ?
Grise et morose, Turin ? Détrompez-vous ! La capitale du Piémont a l’art de faire mentir les idées reçues. Comme tant de ses consœurs italiennes, elle cultive un art de vivre aux terrasses de ses cafés « fin de siècle ». Elle a préservé un remarquable patrimoine baroque, ses musées regorgent de trésors, le classicisme lui a légué la majesté de ses perspectives, et elle est à la pointe de la recherche en art contemporain. Ce séjour équilibré verra, à n'en pas douter, tomber un à un vos a priori sur Turin.
Des Piémontais aux Italiens

Capitale des Alpes sur les rives du Pô naissant, Turin garde le passage qui vit passer les éléphants d’Hannibal. Colonie romaine, elle reste une cité modeste jusqu’à la Renaissance, ne dépassant pas les limites de l’ancien castrum. Tout change quand, en 1563, Emmanuel-Philibert de Savoie-Piémont en fait sa capitale, après avoir cédé Chambéry à la France. Pendant deux siècles, l’urbanisme est alors rigoureusement planifié par la turbulente dynastie. Charles-Emmanuel III veut en faire, au XVIIIe siècle, la capitale italienne du siècle des Lumières. Cent ans plus tard, c’est au Piémont qu’est scellée l’Unità Italiana. Turin en devient la première et éphémère capitale (1861-1865), avant Florence puis Rome. A la pointe du progrès au siècle dernier, la ville a su trouver les ressources pour se renouveler constamment jusqu’à nos jours.

L’art de la mise en scène

Vue depuis la colline qui porte l’imposante basilique de Superga, panthéon royal conçu par Juvarra, Turin apparaît comme une métropole des XVIIe et XVIIIe siècles, au plan ordonné et aux imposants palais. Les arcades de la via Roma sont amplifiées par la place San Carlo, meilleur exemple de cette architecture classique, sobre et majestueuse. La large rue vient buter sur le palais Madame et l’immense palais royal dans lequel est comme enchâssé le duomo. Sous le dôme parfait d’une chapelle créée par Guarini, le Saint-Suaire attend ses pèlerins. La variété des musées impressionne. On passe tour à tour de l’art égyptien aux peintures européennes de la galerie Sabauda, des Canaletto de la famille Agnelli, installés par Renzo Piano sur le toit des anciennes usines FIAT, aux collections du musée du Cinéma, sous l’impressionnante coupole de la Mole Antonelliana.
 
Partir en voyage avec Clio
IT 115 - 4 jours

Clio vous invite à découvrir les richesses artistiques de Turin. La capitale du Piémont a été très tôt associée aux destinées de la Maison de Savoie, dont la nécropole royale de la basilique de Superga ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions de vente Comment s'inscrire Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter ou nous visiter