Logo Clio
Service voyages
Service voyages


L’Inde des Britanniques et des maharadjahs

1775-1782 : Première guerre mahratte, conclue par le traité de Salbai.


1784 : Traité de Mangalore entre Tipoo Sahib, le sultan du Mysore, et la Compagnie des Indes.


1786-1795 : Lord Cornwallis succède à Warren Hastings.


1790-1792 : Guerre du Mysore, à l’issue de laquelle Tipoo doit céder une partie de ses territoires. Espérant l’aide de la France, il reprendra la lutte en 1798 mais sera tué l’année suivante.


1793 : Les pouvoirs du gouverneur général sont formellement étendus à Madras et à Bombay mais ce n’est qu’en 1833 que le gouverneur général du Bengale changera son titre contre celui de gouverneur général de l’Inde. La même année le Charter Act renouvelle pour trente-quatre ans les privilèges de la Compagnie.


1795-1806 : Gouvernement de Lord Wellesley.


1796 : Les Britanniques s’emparent des possessions hollandaises de Ceylan.


1801 : Annexion par la Compagnie du Carnatic et d’une partie de l’Oudh.


1803 : Les Anglais remportent les victoires d’Assaye et de Laswari au cours de la seconde guerre mahratte et imposent leur protectorat à l’empereur moghol Shah Alam.


1806 : Fondation de la Banque de Calcutta, suivie de celles de Bombay en 1840 et de Madras en 1847.


1806-1813 : Gouvernement de Lord Minto.


1809 : La Compagnie signe le traité d’Amritsar avec le Sikh Ranjit Singh, devenu souverain du Pendjab quatre ans plus tôt.


1813 : Suppression du monopole commercial de l’East India Company. Autorisation du prosélytisme chrétien.


1813-1823 : Gouvernement de Lord Hastings.


1814-1816 : Intervention britannique au Népal contre les Gurkhas.


1815 : Annexion par les Anglais du royaume cinghalais de Candy.


1817 : Les Britanniques établissent des relations avec le Sikkim.


1817-1818 : Troisième guerre mahratte.


1818 : Liquidation des Pindari, brigands organisés en troupes qui vivaient sur le pays.


1819 : Occupation de Singapour par les Anglais.


1819 : Conquête du Cachemire par les Sikhs qui ont également pris Multan en 1818 et s’empareront de Peshawar en 1823. Ranjit Singh s’est doté d’une armée organisée à l’occidentale et encadrée par des officiers européens comme le Français Allard ou l’Italien Ventura.


1824-1826 : Lord Amherst engage la première guerre anglo-birmane qui vise à conjurer les menaces birmanes sur l’Assam et le Bengale. Annexion de l’Arakan.


1826-1831 : Un prédicateur wahhabite, Sayyid Ahmad Barelwi, entretient la révolte à la frontière du nord-ouest.


1828-1835 : William Bentinck occupe le poste de gouverneur général.


1829 : Abolition par les Anglais de la sati, la coutume qui condamnait les veuves à mourir sur le bûcher funéraire de leur mari défunt.


1831 : Les Anglais imposent leur autorité dans l’État de Mysore en prenant le contrôle de l’administration.


1831-1837 : Les Anglais parviennent à éradiquer la société secrète et criminelle des Thugs, adorateurs de la déesse Kali, réputés pour étrangler leurs victimes.


1833 : Un nouveau Charter Act abolit les activités commerciales de la Compagnie, qui n’est plus qu’un organisme de gouvernement fonctionnant sous le contrôle de la Couronne britannique.


1834 :Ranjit Singh, le souverain du Pundjab, s’empare de Peshawar puis meurt en 1839.


1835 : L’anglais devient la langue des tribunaux. La Compagnie émet une roupie d’argent qui devient l’unité monétaire du pays.


1838 : Début de l’industrie cotonnière à Calcutta, suivie en 1853 par celle de Bombay mais cette industrie locale subira, tout comme l’artisanat traditionnel, la concurrence des produits importés d’Angleterre.


1839 : Occupation d’Aden par les Anglais.


1839-1842 : Première guerre d’Afghanistan. La retraite de Kaboul se termine en désastre pour les Anglais.


1843 : Le gouverneur général Lord Ellenborough envoie sir Charles Napier conquérir le Sindh.


1843 : Abolition de l’esclavage en Inde.


1845 : Les Danois vendent aux Anglais leur comptoir indien de Trinquebar.


1845-1846 : Première guerre contre les Sikhs conclue par le traité de Lahore, suivie en 1848-1849 d’une deuxième, qui aboutit à l’annexion du Pundjab.


1846 : Les Anglais installent leur domination sur le Cachemire.


1847-1854 : Campagne contre les Khond, une tribu primitive de l’Orissa qui pratiquait les sacrifices humains.


1848-1856 : Gouvernement de Lord Dalhousie, qui enlève en 1850 au Sikkim le pays de Darjeeling, qui constituait sa frange méridionale.


1850 : Loi favorisant les conversions au christianisme, rendues jusque-là très difficiles à cause du système des castes.


1852 : La seconde guerre birmane conduit à l’annexion de la basse Birmanie (la région du delta de l’Irawady et l’arrière-pays de Rangoon).


1853 : Ouverture de la première ligne de chemin de fer construite en Inde, entre Bombay et Thana.


1853-1854 : Création par Lord Dalhousie de la poste indienne. Il fait également construire 6 000 km de lignes télégraphiques.


1855 : Création du Public Works Department. Le gouverneur développe le réseau routier et fait aménager canaux et ports.


1855 : Le premier métier à tisser le jute est importé à Calcutta.


1856 : Annexion de l’Oudh. En prétextant l’absence d’héritiers ou la mauvaise administration des princes, l’autorité anglaise multiplie les annexions.


1856 : Loi autorisant le remariage des veuves.


1857 : Révolte des Cipayes. Le soulèvement débute à Meerut, près de Delhi, le 10 mai. L’origine de la mutinerie réside dans le fait que de nouvelles cartouches étaient enduites d’une graisse présentée comme graisse de bœuf aux hindous et comme graisse de porc aux musulmans. Delhi est occupée, le dernier descendant des grands Moghols de jadis, Bahadur Shah, est proclamé empereur. En juin la garnison de Kanpur est massacrée (quatre cents hommes avec plus de deux cents femmes et enfants) et celle de Lucknow n’est sauvée que par l’arrivée providentielle de renforts. La révolte demeure limitée à la vallée moyenne du Gange et à une partie de l’Inde centrale.


1858 : Abolition de l’East India Company. L’Inde dépend désormais directement de la couronne britannique et la reine Victoria prendra officiellement le titre d’impératrice des Indes en 1876.


1861 : Création du Conseil législatif impérial.


1861 : Débuts de l’émission du papier-monnaie, monopole du gouvernement.


1869 : Ouverture du canal de Suez. La distance de l’Angleterre à l’Inde se trouve raccourcie de 4 500 km. C’est une création française mais les Anglais, en rachetant les parts du khédive d’Égypte et en intervenant en 1881 contre l’agitation nationaliste égyptienne, se rendront rapidement maîtres d’un passage obligé essentiel sur la route des Indes.


1870 : Établissement de la liaison télégraphique entre l’Angleterre et l’Inde.


1876 : Occupation de Quetta au Baloutchistan.


1877 : La grande famine qui frappe le Dekkan fait cinq millions de victimes.


1878-1880 : Deuxième guerre d’Afghanistan.


1881 : La principauté de Mysore est restituée à sa dynastie après un demi-siècle d’administration britannique. Instruite par la mutinerie de 1857, l’Angleterre évite désormais les annexions et se contente de voir reconnue la suzeraineté de la reine sur les princes.


1883 : Le gouverneur libéral Lord Ripon soutient l’Ilbert bill, une loi supprimant les discriminations judiciaires entre Indiens et Européens.


1885 : Première session du Congrès national indien à Bombay.


1885-1886 : Troisième guerre birmane. Annexion de la Haute Birmanie (région de Mandalay).


1893 : Gandhi quitte Bombay pour le Natal où il sera avocat.


1895 : Accord anglo-russe sur les frontières du Pamir.


1897 : Les tribus dissidentes de la frontière du nord-ouest s’agitent de nouveau.


1899 : Lord Curzon est nommé vice-roi des Indes et le restera jusqu’en 1905. La même année, une grande famine due au retard de la mousson affecte le nord de l’Inde.


1901 : Création de la province frontière du Nord-Ouest dans laquelle les tribus sont chargées d’assurer la sécurité.


1904 : Expédition Younghusband à Lhassa. Le Tibet s’engage à ne pas laisser une puissance étrangère s’établir sur son territoire sans le consentement des Britanniques.


1905 : La victoire du Japon sur la Russie encourage le nationalisme indien.


1905 : La division du Bengale en deux unités administratives est mal perçue par les tenants du nationalisme indien qui se sont radicalisés sous l’influence de Bal Gangâdhar Tilak.


1905-1910 : Gouvernement de Lord Minto II.


1906 : Réunis à Calcutta, les membres du Congrès réclament une complète autonomie de l’Inde sous suzeraineté britannique.


1906 : Fondation de la Ligue musulmane à Dacca. À l’inverse des hindous, les musulmans sont favorables à la division du Bengale.


1906-1908 : Développement du terrorisme au Bengale.


1907 : Fondation de la Tata Iron and Steel Company qui va faire la fortune de Jamshedpur, à 250 km dans l’arrière-pays de Calcutta.


1910 : La politique étrangère du Bhoutan est placée sous le contrôle britannique.


1910-1916 : Gouvernement de Lord Hardings.


1911 : Transfert de la capitale de Calcutta à Delhi. La même année, le nouveau roi d’Angleterre George V vient se faire sacrer empereur des Indes à Delhi.


1913 : Rabindranath Tagore reçoit le prix Nobel de littérature.


1914 : Retour de Gandhi d’Afrique du Sud.


1914 : L’Inde produit 16 millions de tonnes de charbon.


1914-1918 : Près de 1 700 000 Indiens combattent dans les rangs britanniques, notamment en Mésopotamie, en Palestine et en Afrique orientale durant la Grande Guerre.


1916 : L’unité du parti du Congrès est rétablie lors de réunion de Lucknow qui voit se dégager une majorité favorable aux éléments les plus radicaux.


1916-1921 : Gouvernement de Lord Chelmsford.


1917 : Le secrétaire d’État Montagu envisage un acheminement progressif de l’Inde vers l’autonomie, dans le cadre de l’empire.


1918-1919 : Troisième guerre d’Afghanistan à l’issue de laquelle l’Angleterre reconnaît l’indépendance du pays.


13 avril 1919 : Le massacre d’Amritsar fait 379 morts chez les manifestants nationalistes indiens désarmés.


1919 : Avec le Government of India Act, l’Angleterre accorde une constitution fondée sur la représentation communautaire, le suffrage censitaire et une chambre des princes représentant les 500 principautés qui subsistaient dans le pays. Mais l’Angleterre conserve le pouvoir exécutif et le contrôle des finances.


1919-1920 : Développement d’importants mouvements de grève dans tout le pays.


1920 : Lors de sa réunion de Calcutta, le Congrès réclame l’indépendance et appelle au boycott des institutions mises en place par les Anglais. Gandhi lance la campagne du rouet et appelle au boycott des tissus anglais importés.


1922-1924 : Séjour en prison de Gandhi.


1926 : Le Trade Union Act introduit en Inde la liberté syndicale. Le pays comptera plus de 500 000 syndiqués en 1940.


1928 : Le parti communiste indien, fondé en 1924, rejoint la Troisième Internationale.


1929 : Le Congrès adopte la résolution de Lahore, relative à l’indépendance. Jawahral Nehru devient le président du parti.


1930 : Mohammed Iqbal avance le projet, dans la perspective de l’indépendance à venir, d’un État musulman séparé.


mars-avril 1930 : Gandhi organise la marche du sel. Il est arrêté le 4 mai.


mars 1931 : L’accord Gandhi-Irwin (qui représente le gouvernement travailliste au pouvoir depuis 1929) met fin à la campagne de désobéissance civile mais les conférences de la Table Ronde réunies à Londres aboutissent à des échecs du fait du refus des musulmans d’accepter le principe majoritaire.


1930-1931 : Premier mouvement de désobéissance civile, relayé par un second mouvement analogue en 1932-1933.


1935 : Vote du Government of India Act. Il concède une large autonomie aux assemblées locales mais n’accorde pas aux Indiens ce qui l’a été aux dominions du Canada ou d’Australie. La constitution ne fut que partiellement appliquée mais permit cependant la formation de gouvernements provinciaux. Aucune des grandes forces nationales n’était cependant satisfaite. La Ligue musulmane craignait toujours l’application du principe majoritaire. Le Congrès n’avait pas obtenu l’indépendance complète et se voyait imposer un système dans lequel les élus du peuple devaient partager la représentation avec des délégués nommés par les princes. Ceux-ci avaient enfin tout à craindre à terme d’une évolution transférant progressivement le pouvoir au peuple et ne pouvaient s’empêcher de constater que le système colonial leur laissait une très large autonomie et leur permettait de maintenir leurs privilèges.


1937 : Formation de gouvernements provinciaux issus du parti du Congrès.


1939-1940 : Avec le début de la guerre, le Congrès prend clairement position en faveur du camp des démocraties et condamne le racisme hitlérien mais il refuse que l’Inde soit entraînée dans la guerre sans son consentement. La revendication d’un gouvernement national est rejetée par les Anglais, au prétexte que cette question ne peut qu’aviver l’opposition entre musulmans et hindous et la question est renvoyée au lendemain de la guerre (comme celle du Home Rule irlandais en 1914). En octobre-novembre 1939, les ministres du Congrès qui étaient en fonctions dans les gouvernements provinciaux donnent leur démission pour protester contre le fait que les buts de guerre formulés par les Britanniques n’incluent pas la condamnation de toute forme « d’impérialisme ». La rupture entre le Congrès et les Britanniques est alors consommée mais Gandhi, fidèle à ses principes, recommande de s’opposer pacifiquement à l’effort de guerre en décourageant les volontaires de s’engager dans l’armée et les ouvriers de s’embaucher dans les fabriques de munitions.


1940 : La Ligue musulmane adopte une résolution à propos de la création du Pakistan, un État réservé aux musulmans qui, minoritaires dans l’Inde devenue indépendante, risquaient de se retrouver à la merci de la volonté de la majorité hindoue. On imagine alors la création du « Pakistan », un néologisme formé avec les initiales de Pandjab, Afghan Province (province du Nord-Ouest), Kashmir, Sindh et avec la syllabe terminale de Baloutchistan. Ce vocable désigne également « le pays des Purs » car le mot pak signifie « pur » en langue urdue. C’est Mohammed Ali Jinnah qui prend alors la direction de la Ligue musulmane et devient de ce fait le porte-parole de ses revendications, l’interlocuteur des Anglais et des dirigeants du Congrès.


mars-avril 1942 : Devant l’urgence de la situation – les Japonais atteignent alors la Birmanie et ont réussi une spectaculaire Blitzkrieg dans tout le sud-est asiatique – Sir Stafford Cripps est envoyé en Inde pour proposer au Congrès l’octroi du statut de dominion… après la guerre. Proposition rejetée par la Ligue musulmane et par le Congrès dont la figure emblématique, Gandhi, déclare alors qu’il s’agit « d’un chèque post-daté sur une banque en faillite ».


1942 : Développement du Quit India Movement. Le 9 août, tous les dirigeants du Congrès sont arrêtés. La fin de 1942 voit se développer une violente répression, qui fait près d’un millier de victimes et envoie en prison 60 000 opposants.


1943 : Grande famine du Bengale, consécutive à une grande sécheresse et à l’occupation japonaise de la Birmanie qui exportait traditionnellement vers l’Inde une partie de sa récolte de riz. Cette famine fit deux millions de victimes.


1943 : Le nationaliste Chandra Bose, en s’appuyant sur les Japonais, forme à Singapour un « gouvernement de l’Inde libre » et constitue une armée à partir des soldats indiens de l’armée anglaise faits prisonniers par les Japonais, qui combattent désormais à leurs côtés en Birmanie. La défaite nippone scelle l’échec de cette tentative et Bose meurt à Formose en 1945, à la suite d’un accident d’avion. Malgré les efforts des différentes oppositions, les Anglais purent bénéficier pleinement des ressources de l’Inde pour soutenir leur effort de guerre – 2 500 000 hommes furent mobilisés, 8 000 000 remplirent des tâches auxiliaires et 5 000 000 furent employés dans les industries de guerre.


1944 : Libéré, Gandhi ne peut trouver un terrain d’entente avec Jinnah, qui veut ajouter au Pakistan le Bengale oriental et l’Assam.


été 1945 : La victoire des travaillistes aux élections britanniques modifie la donne pour ce qui concerne l’Inde car Clément Atlee et ses amis ne sont plus disposés à faire supporter à l’Angleterre le « fardeau de l’homme blanc » cher à Kipling et des négociations sont rapidement engagées pour faire évoluer le statut du pays. Le désaccord opposant toujours le Congrès et la Ligue musulmane va cependant retarder encore pour deux ans l’indépendance du pays.


1945-1946 : Élections et émeutes intercommunautaires opposant hindouistes et musulmans. En août 1946, les affrontements de Calcutta font des milliers de victimes. L’agitation gagne ensuite le Bihar et le Bengale, en même temps que les régions du nord-ouest où elle prend de l’ampleur en février 1947.


mars 1947 : Entrée en fonction du nouveau vice-roi, Lord Mountbatten. Il annonce le 3 juin la décision britannique de permettre la sécession des provinces à majorité musulmane.


3 juillet 1947 : Le Parlement britannique vote l’Indian Independance Act, qui prévoit le transfert de la souveraineté au gouvernement indien dans la nuit du 14 au 15 août 1947.


15 août 1947 : Proclamation de l’indépendance et séparation de l’Inde et du Pakistan, marquée par de nombreux massacres et le déplacement, dans les deux sens, de près de quinze millions de personnes.

Page précédente Page suivante
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter