Logo Clio
Service voyages
Service voyages


La dynastie mongole des Yuan

1260-1294 : Règne de Khoubilaï (Shizu). Il charge Liu Bingzhong de la construction à Pékin de la nouvelle capitale, Khanbalik, à 1500 km à l’est de Karakorum (près d’Urga, en Mongolie) Ce déplacement du centre du pouvoir politique est significatif de la part déterminante prise désormais par la Chine dans le nouvel espace bâti par la conquête mongole.


1260: Khoubilaï confie à un lama tibétain la direction des affaires religieuses. Son règne est placé sous le signe des faveurs accordées au bouddhisme.


1271: Les Mongols donnent à leur dynastie le nom chinois de Yuan.


1271-1295 : Voyage de Marco Polo. Il est à Pékin en 1275.


1279-1294 : Construction de la section nord du Grand Canal qui joindra, sous les Ming, la région de Pékin à celle du bas Yang-tseu-kiang (Yangzi).


1276: Hang-tcheou (Hangzhou) tombe aux mains des Mongols. La prise de Canton, en 1279, correspond à la fin des Song du sud.


1291: Arrivée en Chine de Giovanni de Montecorvino, qui sera nommé archevêque de Pékin en 1307 et y mourra en 1328. Il ne restera rien de cette première mission catholique.


1315-1330 : Voyage en Chine d’Odoric de Pordenone, un autre franciscain.


1335-1351 : Des sociétés secrètes (Lotus blanc, Nuage blanc, Turbans rouges) d’inspiration bouddhiste organisent des soulèvements contre l’autorité mongole, affaiblie par des querelles de succession (quatre souverains entre 1320 et 1329).


1342: Séjour en Chine du franciscain Jean de Marignoli envoyé par le pape Benoît XI.


1346: Séjour en Chine du voyageur tangitan Ibn Battuta.


1355: Les foyers d’insurrection anti-mongole se multiplient. Le Ho-nan, le Ho-pei, le Chan-si et le Sseu-tch'ouan échappent déjà à la domination étrangère.


1368-1644 : Dynastie des Ming fondée à Nankin par Zhu Yuanzhang, chef d’un mouvement populaire millénariste apparu dans l’Anhui et allié aux Turbans Rouges, qui prendra comme empereur le nom de Hongwu et règnera jusqu’en 1398. Il prend Pékin en 1368, défait complètement les armées mongoles en 1370, conquiert le Sichuan et le Gansu au cours des deux années suivantes, puis le Yunnan en 1382. En 1387 toute la Chine est unifiée sous l’autorité du souverain Ming, qui écarte encore davantage la menace mongole par la victoire de Buinor remportée en 1388 et voit la Corée reconnaître sa suzeraineté.

Page précédente Page suivante
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter