Logo Clio
Service voyages
Service voyages


Des origines à l’établissement de la domination birmane

La Préhistoire de la Birmanie demeure mal connue mais certains sites ont livré un matériel archéologique significatif. Dans la vallée de l’Irraouaddy, des industries « anyathiennes » caractérisées par des choppers (coups-de-poing) et des bifaces correspondant au Paléolithique inférieur sont contemporains de la période interglaciaire Riss-Würm et de la glaciation de Würm. Ces vestiges furent découverts en 1937 par Allan L. Movius qui leur donna le nom vernaculaire des habitants de la Haute Birmanie (an-ya-tha). L’est du pays connaît, à la fin du Paléolithique, des industries bacsoniennes ou hoabiniennes qui tirent leurs noms de deux sites importants du nord du Vietnam. Elles correspondent au passage d’une société de chasseurs collecteurs à une société de producteurs. La fouille du site de Spirit Cave, à la frontière entre Birmanie et nord de la Thaïlande, a révélé une industrie hoabinienne associée à des restes de plantes domestiques ou semi-domestiques datées du VIIIe millénaire avant J.-C. C’est au IIIe millénaire avant J.-C. que s’établissent les premiers habitats permanents reposant sur une économie de subsistance avec culture de céréales et de fruits (sites de Kyaukpadaung, Minbu, Yenangyaung et Magwé dans la vallée de l’Irraouaddy).


Milieu du Ier millénaire avant J.-C. : Les Môn pénètrent depuis l’est en Basse Birmanie alors que les tribus tibéto-birmanes précédées par les Pyu entrent peu à peu en Birmanie par le nord. Selon les traditions môn et birmanes, la pagode Schwedagon est contemporaine de la vie du Bouddha qui aurait donné quelques-uns de ses cheveux à deux marchands môn qui s’étaient rendus auprès de lui en Inde du Nord avant d’enchâsser à leur retour ces précieuses reliques dans le stupa de Schwedagon.


IIIe siècle avant J.-C. : Des missionnaires envoyés par l’empereur indien Açoka répandent le bouddhisme dans le royaume môn de Thaton.


Début de l’ère chrétienne : Fondation des royaumes pyu de Beikthano, de Hanlin et de Srikshetra (Prome). Des routes commerciales terrestres reliant l’Inde à la Chine traversent la Haute Birmanie. Développement des voies d’échange dans la péninsule du Tenasserim ; contrôlées par les Môn, elles permettent la liaison entre les espaces maritimes du golfe du Bengale, qui relèvent de l’espace indien, et ceux du golfe du Siam à partir duquel on peut accéder aux routes conduisant vers la Chine.


Vers le début du Ve siècle : Les Pyu imposent leur domination aux Môn. La première capitale fut probablement Srikshetra sur le cours inférieur de l’Irraouaddy, la moderne Hmazwa.


VIe siècle : Les Môn originaires de l’Inde orientale ou de l’intérieur des terres de l’Asie du Sud-Est s’installent dans les plaines côtières fertiles du delta de l’Irraouaddy en Thaïlande et jusqu’à l’ouest du Cambodge. Les inscriptions qu’ils ont laissées désignent cette région sous le nom de Suvannabhumi ou « pays d’or ». Leur capitale aurait été située aux abords de Thaton, dans l’actuelle Birmanie, mais certains pensent que Suvannabhumi se trouvait dans la région actuellement thaïlandaise de Nakhon Pathom.


Début du VIIe siècle : Déclin du royaume de Srikshetra. Les Pyu se replient sur la Birmanie centrale. Émergence du pouvoir birman qui s’impose aux Pyu de Birmanie centrale qui sont dans le même temps dominés par les Môn. Les Birmans forment une population mongoloïde originaire de l’est de l’Himalaya et vont progressivement supplanter les Pyu au cœur du Myanmar (la Birmanie) appelé à devenir le centre politique et culturel principal du pays.


638 : Les Birmans créent leur propre ère qui fournit la base de leur chronologie.


800 : Incursions, en provenance du royaume Lo-lo de Nan Chao (dans le Yunnan) jusqu’à la vallée de l’Irraouaddy.


832 : Destruction du royaume pyu de Halin, dont la prospérité était liée au commerce du sel avec le Yunnan.


849 : Construction, sous le règne du roi Pyinbiya, des murailles de la forteresse de Pagan (Araimaddanapura), la dernière cité-État des Pyu. Le stupa-reliquaire de Bupéya est édifié à Pagan l’année suivante.


Vers 950 : Construction, toujours à Pagan, du stupa-reliquaire de Ngakywénadaung.


 

Page précédente Page suivante
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter