Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Jordanie et Syrie
De Pétra à Palmyre
Les points forts
Le Crac des Chevaliers
Le lever de soleil sur Palmyre
La mosquée des Omeyyades et la cité de Damas
Le sanctuaire de saint Siméon le Stylite
La vieille ville et les souks d'Alep
Le théâtre antique de Bosra
La cité antique de Jérash
Pétra, la "cité rose" nabatéenne
Séparées par les hasards de l’Histoire post-ottomane, la Jordanie et la Syrie appartiennent en fait au même espace historique et culturel et font naturellement l’objet d’une découverte commune. Ce sont les civilisations du plus ancien Orient que l’on retrouve à Ugarit ou à Ebla, alors que l’on peut suivre les traces de Moïse au mont Nébo. Hellénisée puis romanisée, la région nous offre les vestiges d’Apamée et les imposants monuments de Bosra, de Djerach ou de Palmyre, alors que Petra témoigne, dans son magnifique écrin rocheux, de la richesse qui fut celle du mystérieux royaume des Nabatéens. Byzance a laissé sa marque, ainsi que le premier christianisme, celui qui fleurit en Orient au cours des premiers siècles de notre ère, celui auquel nous renvoie, à Qalaat Seeman, le sanctuaire de Saint-Siméon-le-Stylite. Centre de gravité de l’Empire omeyyade, la Syrie voit alors l’essor de Damas – où la Grande Mosquée demeure l’un des chefs-d’œuvre fondateurs de l’architecture islamique –, mais elle est ensuite confrontée au défi lancé par les croisés latins partis à la reconquête de la Terre Sainte, une séquence historique illustrée par le château de Saône ou l’imposant crac des Chevaliers. C’est aussi avec l’Histoire la plus proche, celle de l’aventure d’un Lawrence d’Arabie, que l’on peut renouer dans les superbes paysages du Wadi Rum.
SJ 32Jordanie, Syrie14 joursPour tous avec réserve
 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter