Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Randonnée au Tassili des Ajjers
Sahara, préhistoire et paysages
Les points forts
La découverte du plus grand ensemble de peintures et gravures rupestres du Sahara
Les "chars au galop volant" de Tin Itinen
Les tours de grès sculptées par le vent de Séfar
Les immensités sahariennes ont occupé, pendant plusieurs générations, les imaginaires européens, des voyages de Duveyrier à la découverte des Touareg, et des romans « méharistes » de Joseph Peyré aux mystères de l’Atlantide racontés par Pierre Benoît. Ce fut au moment où le grand désert finissait de dévoiler les secrets de sa géographie que les missions d’Henri Lhote ouvrirent des perspectives inattendues sur sa longue histoire. La découverte des fresques du Tassili révéla, en effet, un passé longtemps insoupçonné, celui d’un Sahara vert, peuplé par des « pasteurs bovidiens » contraints de l’abandonner quand, avec l’extension de la sècheresse, les vallées du Nil ou du Niger apparurent comme les dernières oasis où pouvait se réfugier la vie. Les vastes étendues vides d’aujourd’hui, sillonnées à leur périphérie par quelques groupes nomades ou ponctuées de rares oasis ont succédé aux immenses savanes verdoyantes peuplées d’une faune analogue à celle de l’actuelle Afrique orientale. Hippopotames, crocodiles, girafes, bouquetins ou gazelles y côtoyaient les bovins élevés par des peuples pasteurs et agriculteurs que certains identifient comme les ancêtres des Peuls d’Afrique occidentale. Ils nous ont laissé le précieux témoignage d’un art rupestre qu’il est possible de découvrir aujourd’hui – à Sefar, Jabbaren ou In Aouanghet – pour imaginer ce que fut, il y a plus de cinq mille ans, le quotidien de ces peuples disparus.
SAH 32Algérie, Sahara10 joursGrands voyageurs
Cette randonnée nécessite un bon entraînement à la marche et demande de fournir des efforts physiques (entre 4 et 8 heures de marche par jour).
Vos bagages seront transportés à dos d’âne.
Bivouacs à la belle étoile. Un matelas étant prévu, vous ne devez emporter qu’un sac de couchage protégeant correctement du froid (type : jusqu'à -8°).
Les pique-niques et dîners au bivouac sont préparés par vos accompagnateurs touaregs.
Passeport valable 6 mois après votre retour + visa.
Itinéraire du circuit

J 1 : Paris – Djanet

 Vol vers Djanet. Arrivée tardive. Nuit à Djanet.
 
J 2 : Djanet

 « Porte du Tassili », riche oasis et « capitale » du domaine de la tribu touarègue des kel Ajjer, Djanet porta, de 1915 à 1962, le nom de Fort-Charlet, en souvenir du capitaine Edouard Charlet qui réussit à étendre pacifiquement le domaine algérien de la France dans cette région. Le matin, nous ferons une reposante promenade, du vieux ksar au marché et au fort Charlet, et nous visiterons le petit musée de la ville. Après le déjeuner inclus, nous ferons une excursion en 4x4 en bordure des dunes de l'erg Admer et dans l’oued Teghaghart, pour y admirer la Vache qui pleure, une des plus célèbres gravures rupestres des environs de Djanet. Dîner et nuit à Djanet.
 
J 3 : Djanet – Tamrit

 Le matin, nous rejoindrons en 4x4 ou en minibus le pied du plateau du Tassili où nous rencontrerons les âniers, le guide et les Touaregs qui nous accompagneront pendant cette randonnée pédestre. Nous entreprendrons la montée vers le plateau par l’Akba Tafelalet (environ quatre heure de marche en montée progressive). Après le pique-nique, nous découvrirons le cañon de Tamrit qui recèle les premières peintures de notre randonnée et la « vallée des Cyprès » , vision étonnante de ces rares lieux où subsiste, malgré la sécheresse, une espèce endémique de cyprès. Dîner et nuit au bivouac à Tamrit.
 
J 4 : Tam-Zoumaitak – Tin-Itinen – Tin-Tarazif

 Les abris sous roche de Tam-Zoumaitak portent encore sur leurs parois des peintures bien conservées du style dit « des têtes rondes ». Nous ferons un arrêt sur le site de Tin-Itinen pour voir un char au galop volant ainsi qu’une scène représentant des femmes sur des bœufs harnachés, puis à Titerat N’Elias, emplacement d’un campement néolithique. Nous établirons notre campement à Tin-Tarazift, un des plus beaux sites du Tassili, surtout connu par la fresque des « bœufs dans l’eau », malheureusement très effacée aujourd’hui. En revanche, une fresque du style appelé des « têtes rondes » par Henri Lothe, une représentation de barque et de nombreuses représentations de mains négatives ne manqueront pas de marquer notre imagination. Bivouac près de Tin-Tarazift.
 
J 5 : Sefar

 Le matin, une marche d'environ quatre heures nous mènera vers Sefar. L’après-midi sera consacré à une première découverte de ce site. C’est un dédale d’étranges tours de grès sculptées par le vent, véritable forêt de pierre qui recèle d’immenses richesses. Toutes les périodes de l’expression artistique des hommes du Tassili s’y retrouvent. Bovidés, mouflons, antilopes et, surtout, représentations humaines ou divines s’y multiplient sur les parois. Nous nous attarderons en particulier sur les célèbres fresques du « dieu aux orantes », du « grand dieu » et devant les personnages casqués, la femme parturiente et la belle fresque des petits mouflons qui combine avec grâce toutes les ressources des nuances d’ocre. Bivouac à Sefar.
 
J 6 : Aladoumen

 Au cours de cette journée de marche d’environ 20 kilomètres (environ huit heures de marche), nous traverserons le plateau d’Aladoumen. En chemin, nous découvrirons quelques nouvelles fresques et pourrons trouver des schistes ocre identiques à ceux que les pasteurs bovidiens utilisaient pour la réalisation de leurs fresques. Nous passerons par Tin-Kani, région encore sauvage où il n’est pas impossible de rencontrer des mouflons ou des ânes sauvages. Bivouac à Aladoumen.
 
J 7 : Jabbaren

 Nous poursuivrons notre randonnée (à peu près quatre heures de marche) sur le plateau pour atteindre Jabbaren , l’un des centres d’art préhistorique les plus riches du monde. Environ cinq mille peintures témoignent de la faune, de la flore et des conditions de vie des premiers habitants de cette région du Tassili. Des représentations de bœufs polychromes y voisinent avec ce qu’Henri Lothe avait appelé « le grand dieu martien » et une fresque qui peut évoquer le rite peul du lotori. Bivouac à Jabbaren.
 
J 8 : In Aouanghet – Jabbaren

 Après le petit déjeuner au campement, départ vers le site d’in Aouanghat (environ quatre heures de marche) où nous pourrons découvrir d’exceptionnelles peintures rupestres, comme la célèbre « dame blanche », malheureusement fort dégradée aujourd’hui. Mais la visite d’in Aouanghat reste d’un intérêt iconographique exceptionnel puisqu’on y trouve des thèmes qui n’ont été relevés en aucun autre point du plateau. Il nous apparaîtra avec évidence que le Sahara connut une phase climatique beaucoup plus humide lorsque nous contemplerons les peintures représentant des hippopotames ou une scène de chasse en pirogue. Une fresque semble également symboliser les interrogations des hommes face au mystère de la vie et de la mort.
A l’Akba Edjefane, nous découvrirons une scène de chasse et de curieux personnages bi-triangulaires. Retour à Jabbaren (trois heures de marche). Bivouac à Jabbaren.
 
J 9 : Jabbaren – Djanet

 Nous franchirons le col et descendrons ensuite la falaise de l' Akba Aghoum : 5 kilomètres mais environ deux heures de marche sur un sentier escarpé. Arrivés au pied du plateau, nous retrouverons les voitures qui nous conduiront à Djanet. Déjeuner à Djanet. Temps libre. Dîner inclus avant le transfert à l’aéroport dans la nuit et vol vers Paris.
 
J 10 : Djanet – Paris

 Arrivée à Paris.
 
Selon les dates des voyages, le programme ci-dessus peut se dérouler de façon légèrement différente en fonction des contraintes techniques ou des ouvertures de sites.

Les informations prévisionnelles concernant le programme, les hôtels ou bateau, les horaires de transport et le nom de votre conférencier vous sont données ici à titre indicatif et sont valables au 24/11/2010. Les précisions définitives vous seront communiquées au moment de la confirmation du rendez-vous de départ.
 
Docteur en archéologie orientale, diplômée de l'école biblique de Jérusalem
SAH 32, Randonnée au Tassili des Ajjers
Sahara, préhistoire et paysages
Du 12 au 21 février 2011 avec Anne-Marie Doray
Places disponibles
Prix presto jusqu'au 10 décembre 2010
Prix à partir du 11/12/2010
1 810 €
1 860 €
Supplément chambre individuelle à Djanet  60 €
Visa  52 €
DjanetHôtel Ténéré moyenne
TamritBivouac
Tin TazariftBivouac
SéfarBivouac
AladoumenBivouac
JabbarenBivouac
DjanetHôtel Ténéré moyenne
Aller : VolAir AlgerieAH 1005Paris - Alger15h55 - 18h05
Aller : VolAir AlgerieAH 6292Alger - Djanet21h30 - 23h20
Retour : VolAir AlgerieAH 6233Djanet - Alger03h15 - 05h05
Retour : VolAir AlgerieAH 1002Alger - Paris07h35 - 10h05
 
Prestations incluses
Nos prix ne comprennent pas
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter