Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Pourquoi voyager en Turquie de l'Ouest avec Clio
Un périple sur les routes de la moitié occidentale de l'Asie Mineure constitue, à n'en pas douter, pour l'amateur d'archéologie, d'art et d'histoire, une des perspectives les plus excitantes qui soient. Au cœur de sites sublimes, il croisera à tout instant la Grèce, Rome en majesté et Byzance et priera avec les saints moines de Cappadoce dans le chatoiement de leurs grottes peintes, plongera son regard d'une colline verdoyante jusque dans les eaux turquoise de la Méditerranée, goûtera à l'atmosphère tranquille des joyaux de l'art ottoman. Car, d'une histoire millénaire, il reste un patrimoine véritablement exceptionnel par sa richesse et sa diversité.
Une Histoire...

Ce n'est pas un seulement un cliché : la Turquie est vraiment une superposition de cultures, solidement ancrée en Asie, mais aussi tournée vers l'Occident. Si, dès le VIe millénaire, de puissantes cités voient le jour en Anatolie, c'est au IIe millénaire av. J.-C., à l'époque même où Troie prospère sur le détroit des Dardanelles, que se développe, au centre du plateau anatolien, l'empire hittite. Après son effondrement, la Phrygie, la Lydie, l'Ourartou et, surtout, les cités grecques d'Ionie forgent l'identité culturelle de la Turquie. Après les guerres médiques et la conquête d'Alexandre, les Grecs font de la côte ionienne l'un des joyaux de leur grandeur. Il n'en est de plus beau témoignage que la cité d'Ephèse, encore embellie par les Romains. Prenant le relais à la mort de l'Empire romain d'Occident, Byzance/Constantinople va glorifier le christianisme à travers l'audacieuse architecture de Sainte-Sophie, tandis que la Cappadoce voit naître plusieurs Pères de l'Eglise. C'est alors que, venus de leurs steppes lointaines, les Turcs, Seldjoukides d'abord, Ottomans ensuite, vont peu à peu grignoter l'espace byzantin. En 1453, Mehmet le Conquérant s'empare de Constantinople et la Turquie ottomane devient une des grandes puissances de son époque. Elle connaît son apogée sous le règne de Soliman le Magnifique, quand les grandes mosquées édifiées par Sinan tentent de surpasser Sainte-Sophie. Au fil des siècles, l'Empire ottoman s'affaiblit cependant, jusqu'à ce que « l'homme malade de l'Europe » ne s'effondre en 1918, pour voir naître de ses cendres la Turquie moderne.

Un patrimoine...

Ce long fil historique trouve une concrétisation depuis le centre du plateau anatolien jusqu'aux eaux de la mer Egée. Ici, l'histoire affleure sous chaque pierre, sur chaque rivage, au coin de chaque rue. Et chaque grande période de faste possède son ou ses sites emblématiques. Au centre du haut plateau qui domine l'Asie Mineure, voici Hattousa/Bogazköi, la capitale hittite. Il y a plus de 3 500 ans, s'élevait ici une ville raffinée, dont les impressionnants remparts, percés par la fameuse porte des Lions, témoignent toujours de la puissance. A quelques encablures de la Méditerranée, les ruines de Troie sont, certes, moins spectaculaires, mais elles ont gardé un caractère évocateur des combats qui sont censés s'être déroulés ici, et ont marqué tant d'étudiants élevés dans le culte d'Homère. Pour saisir l'apport essentiel de la civilisation grecque, les occasions sont légion. Ephèse est peut-être la première, avec sa grande rue rutilante de marbre sous le soleil, ouverte sur les gradins de son théâtre, et la splendide façade de la bibliothèque de Celcus. Pergame, c'est la grandeur des dynasties hellénistiques, héritières d'Alexandre. Un impressionnant théâtre, ici aussi, installé sur une colline pentue, offre un panorama grandiose sur le paysage alentour. Et puis encore Aphrodisias et son stade, peut-être le plus beau du monde antique, Milet et ses philosophe et mathématiciens, Didyme et son temple colossal... Quand un Empire romain à bout de souffle est revivifié par le christianisme en pleine expansion, Constantinople s'apprête à briller de mille feux. Constantin en fait, pour un millénaire, le phare de l'empire byzantin. A l'ombre de Sainte-Sophie se multiplient églises et couvents, petits bijoux couverts de fresques d'une fraîcheur étonnante. Loin de là, sur le plateau de Cappadoce, les moines initient dans leurs sanctuaires rupestres un art tout aussi émouvant. Cet élan, loin d'être brisé par la prise de pouvoir des Ottomans, trouve une sorte d'apogée dans Istanbul la somptueuse. Utilisant à merveille le site marin de la Corne d'Or, Sinan et ses confrères marquent la ville des flèches acérées des minarets de leurs mosquées, tandis que l'immense complexe palatial de Topkapi dérobe aux yeux indiscrets le raffinement des sultans.

Et un voyage...

Le voyage de Clio est le plus complet qui se puisse concevoir en 14 jours pour vous emmener à la découverte du Centre et de l'Ouest du pays. Sont au programme Ankara, la capitale, et les merveilles de son musée archéologique, mais aussi les grands sites des côtes méridionales et occidentales, à travers des paysages méditerranéens de toute beauté, avant de terminer par un aperçu d'Istanbul. Profitant de ce que la Turquie ne cesse d'améliorer son offre hôtelière et son infrastructure routière, nous mettons tout en œuvre pour que le confort de votre hébergement et de vos transports soit à la hauteur de la compétence de votre conférencier, qui saura vous faire aimer ce pays, aidé en cela par la gentillesse et l'accueil souriant des 80 millions de Turcs.

 
Partir en voyage avec Clio
TR 31 - 14 jours

Des côtes de l’Egée aux hautes terres de la Cappadoce, le territoire de l'actuelle Turquie a vu se succéder plusieurs grandes civilisations dont chacune a marqué de son empreinte les littoraux ensoleillés ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter