Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Au Ier siècle avant notre ère, l’orateur et homme politique Cicéron rapportait que Syracuse « était la plus grande cité grecque et la plus belle de toutes. Sa réputation n’était nullement usurpée et elle jouissait, entre terre et mer, d’un site unique ». Cité brillante et rebelle, Syracuse a dominé la Sicile, du VIIIe siècle avant J.-C. jusqu'à l'arrivée des Arabes au IXe siècle après J.-C. De ce passé glorieux, il subsiste de nombreux témoignages, le site de Syracuse constituant probablement un des centres archéologiques les plus importants du monde. Les restes monumentaux, les objets d'art, les statues, les panoramas restituent l'image de celle qui fut une des plus grandes métropoles de l'Antiquité.


« La plus grande et la plus belle des villes grecques »

Syracuse fut fondée en 734 avant J.-C. par des colons grecs venus de Corinthe. Ils s'installèrent d'abord sur l'île d'Ortygie, la vieille ville actuelle, avant d'étendre leur cité sur le continent avec la nouvelle ville « Néapolis ». Ils la baptisèrent Syracuse, probablement en raison du terrain marécageux, en grec « Syraca ». La ville se développa ensuite rapidement grâce à une situation géographique favorable, un port abrité et de riches plaines dans l'arrière-pays, faisant d'elle l'une des colonies grecques les plus brillantes d'Occident.


La glorieuse épopée

Carthage régnait alors sur la Sicile occidentale et rêvait de dominer l'île entière. Le tyran de la cité de Gela se rendit maître de Syracuse en 485 avant J.-C. et en fit la capitale de son gouvernement. Allié à Théron, le tyran d'Agrigente, il vainquit à Hymère, en 480 avant J.-C., une grande expédition carthaginoise. A sa mort, en 478, avant J.-C., son frère Hiéron lui succéda et remporta la victoire de Cumes sur les Etrusques en 474. En homme lettré, Hiéron fut aussi protecteur des artistes et attira à sa cour des philosophes et des poètes comme Eschyle. Après un bref intermède démocratique d'une durée de soixante ans, commença une des guerres les plus sanglantes de l'Antiquité. Dans le contexte de la guerre du Péloponnèse, Athènes ne pouvait admettre une telle rivale. L'expédition de Sicile prit la mer sous le commandement d'Alcibiade en 415 avant J.-C., mais les Syracusains, avec l'aide de Sparte, résistèrent, et l'intervention aboutit finalement à un véritable désastre grec, confirmant la grandeur de Syracuse. Le théâtre de Syracuse – qui est le plus grand théâtre grec du monde, avec ses 1 500 places – en est une parfaite illustration. Il fut fréquenté par Platon, Pindare et Euripide. Le nouveau tyran Denys l'Ancien (405-367) accrut encore considérablement la puissance syracusaine en Sicile. C'est sous son règne que la cité atteignit l'apogée de sa splendeur avec environ 300 000 habitants. A sa mort, le déclin de la cité commença et il fallut attendre le règne de Hiéron II, en 226 avant J.-C., pour que la ville connût une ultime période de prospérité.


Archimède, le génie de Syracuse

Toutefois, l'indépendance de Syracuse ne survécut guère à la mort de Hiéron II. Longtemps désirée par les Romains, Syracuse fut assiégée malgré la brillante défense inventée par le mathématicien et physicien Archimède. Doué à la fois d'un sens prodigieux du calcul et d'une imagination débordante, il avait en effet mis au point des machines de guerre performantes permettant de faire fuir l'ennemi. Mais ses efforts restèrent vains devant la suprématie des Romains qui s'emparèrent de la ville en 212 et assassinèrent le savant.

La cité demeura la capitale de la province romaine de Sicile, mais elle ne retrouva jamais sa splendeur passée. Elle suscita ensuite de nombreuses convoitises à travers les siècles, mise à l'épreuve successivement par les Francs, les Vandales, les Goths et les Arabes, auxquels firent suite les Normands, les Angevins, les Aragonais, les Autrichiens et les Bourbons. Ainsi, de nombreux monuments ont gardé les marques de son prestigieux passé : des vestiges antiques grecs et romains, comme la fontaine Arétuse, les latomies, les temples et l'amphithéâtre. De la période paléochrétienne datent les catacombes, les plus grandes en importance, après celles de Rome. Cependant, le monument le plus célèbre demeure la splendide cathédrale, aménagée dans un temple grec du VIe siècle avant J.-C. Grâce à la richesse exceptionnelle de son histoire, Syracuse est aujourd'hui inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco.
Découvrir Syracuse avec Clio
IT 61 - 7 jours

Riche de sa farouche beauté, l’ancienne Trinacrie a vu se succéder, au fil de son Histoire, toutes les civilisations qui dominèrent l’espace méditerranéen. C’est à la pointe occidentale de l’île que s’installèrent ... Découvrir ce voyage
IT 62 - 12 jours

Riche d’un passé trimillénaire, la Sicile révèle au voyageur les strates successives qui ont composé une Histoire aussi brillante que conflictuelle. Ulysse et ses marins y affrontèrent Charybde et Scylla ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter