Logo Clio
Service voyages
Service voyages
La Scala
Un théâtre mythique
La Scala de Milan est un lieu mythique, une scène tellement chargée de prestige, d'histoire et de passion qu'elle apparaît sans doute comme l'opéra le plus célèbre au monde. Si l'endroit est magnifique, la programmation somptueuse et les artistes renommés, c'est peut-être avant tout la singularité de son public qui rend ce temple de l'art lyrique absolument unique. On y trouve un concentré de ce qui caractérise le rapport exceptionnel et fusionnel qu'entretiennent les Italiens avec leur théâtre, un public d'habitués, de mélomanes avisés qui n'hésite pas à chahuter les divas ou à siffler le metteur en scène quand il n'est pas comblé ! Du reste, la saison théâtrale constitue un des événements majeurs de la vie des Milanais, prêts à affronter de longues heures d'attente et les tractations les plus mystérieuses pour avoir le privilège de découvrir les opéras, les ballets ou les récitals qui y sont donnés.

Un lieu historique au cœur de Milan
Situé dans l'un des plus beaux quartiers de la ville, à proximité de l'impressionnant Duomo, la cathédrale de Milan, et couronnant la superbe galerie XIXe siècle Vittore Emmanuelle II, le théâtre de la Scala a été construit sur le site de l'ancienne église Santa Maria della Scala dont il porte encore le nom. C'est l'architecte Giuseppe Piermarini qui conçut le projet en deux ans seulement, sur commande de l'archiduchesse Marie-Thérèse d'Autriche, désireuse de remplacer le théâtre ducal, détruit par les flammes. La façade sobre et rigoureuse, de style néoclassique, contraste fortement avec la splendeur de la salle à l'italienne richement décorée de pourpre et d'or.

L'âge d'or
Le 3 août 1778, le théâtre de la Scala est inauguré avec la représentation de l'opéra L'Europa riconosciuta d'Antonio Salieri. Commence alors l'une des plus belles périodes de l'histoire du lieu, avec la formation d'un répertoire qui concentre ce que l'on considère encore aujourd'hui comme les meilleures pages de l'opéra italien. Le premier XIXe siècle correspond en effet à une période extrêmement féconde en matière de production musicale et d'interprètes de premier plan.
La Scala s'affirme également à cette époque grâce aux liens étroits qu'elle établit avec le grand éditeur musical Giovannni Ricordi qui devient le fournisseur privilégié du théâtre à partir de 1808.
C'est dans ce contexte florissant que sont créés les chefs-d’œuvre de Gioacchino Rossini, Tancrède ou Le Barbier de Séville, ceux de Gaetano Donizetti ou encore la fameuse Norma de Vincenzo Bellini. Viennent ensuite les grands opéras de Verdi, le musicien qui a contribué à établir l'immense renommée de la Scala et a vécu, avec ce théâtre, une histoire particulièrement tumultueuse. En 1842, il compose Nabucco, représenté cinquante-sept fois en quatre ans, un triomphe pour l'auteur et un record dans les annales milanaises ! La force de cet opéra et les élans patriotiques qui l'animent ont fondé en grande partie la popularité du musicien et marqué en profondeur l'identité de la Scala.
Rendez-vous incontournable de la création musicale, la Scala accueille régulièrement les plus grands chefs d'orchestre de son temps. Arturo Toscanini en devient le directeur artistique en 1898 et joue aussi bien Puccini que Wagner dont il donne pour débuter Les Maîtres chanteurs de Nuremberg.
Suivront ensuite des noms de légende comme ceux d'Herbert von Karajan, de Claudio Abbado ou, plus récemment, de Riccardo Muti. Il en va de même pour les stars de l'art lyrique, des stars telles que Renata Tebaldi, Franco Corelli ou Maria Callas. C'est également un lieu majeur de l'art du ballet, qui a accueilli des étoiles aussi glorieuses que Rudolf Noureev ou Serge Lifar en passant par Sylvie Guillem, Patrick Dupond ou Alessandra Ferri.

Un tournant réussi
Fermé en 2001 pour rénovation, le théâtre renaît en 2004 et joue pour sa réouverture l'œuvre de Salieri, renouant symboliquement avec la splendeur de son passé. Depuis 2006, c'est un Français qui, pour la première fois, prend les rênes de l'institution, le Parisien Stéphane Lissner qui entreprend une grande réforme du théâtre et de son public en réunissant des chefs et des metteurs en scène parmi les plus audacieux, de Pierre Boulez à Daniel Barenboïm, de Patrice Chéreau à Luc Bondy.
Depuis 2001, il est possible de découvrir à la Scala les laboratoires Ansaldo, un ensemble spectaculaire de130 000 mètres carrés dédiés aux ateliers du théâtre, décors et quelque 60 000 costumes qui ont servi à 280 productions de 1911 à nos jours.
Partir en voyage avec Clio
IT 103 - 3 jours

De la brillante cour ducale des Sforza à la Scala qui demeure la référence suprême en matière d'art lyrique, Milan à toujours su attirer et protéger les artistes qui ont laissé en héritage un patrimoine ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter