Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Quand l'islam pénétra en Inde
Depuis l'Antiquité, avant la naissance de l'islam, de petites colonies marchandes arabes s'étaient établies sur les côtes du Deccan, mais ce fut à partir de 712 que l'expansion musulmane approcha du sous-continent indien, lorsque le Sind, province ouest du Pakistan actuel, devint vassale théorique du calife de Bagdad. Deux cent cinquante ans plus tard, des Turcs au service de la dynastie samanide de Boukhara s'emparèrent de Ghazni, faisant de l'Est de l'Afghanistan le centre de leur royaume. Mahmud de Ghazni, profitant du morcellement politique de l'Inde du Nord, mena, entre 998 et 1030, dix-sept expéditions de pillage en Inde du Nord et annexa une partie du Pendjab. En 1192, après la disparition des Ghaznévides, un chef afghan, Muhammad de Ghour réussit à vaincre les seigneurs rajpoutes, conduits par Prithivîrâja, à la bataille de Tarâin. Il conquit ensuite progressivement toute l'Inde du Nord, jusqu’au golfe du Bengale. Quand Muhammad fut assassiné en 1206, les terres indiennes avaient été confiées au général Aibak.

Qutb ud Din
Etonnante destinée que celle d'Aibak, cet enfant esclave attaché aux écuries royales, qui sut gravir tous les échelons jusqu'à devenir général de l'armée ghouride et qui, à la mort de son maître, prit le titre de sultan de Delhi. Assurant sa légitimité par des mariages avec les filles des principaux princes ghourides, il fonda ainsi le premier empire musulman indien. Il établit son quartier général à Delhi qui, bien que de fondation très ancienne, n'était qu'une petite bourgade à cette époque. Il affirma rapidement son pouvoir sur toutes les régions entre Gange et Yamuna puis mata la résistance rajpoute avant de conquérir le Bihār et le Bengale. Il prit alors le nom de Qutb ud Din, « l'Axe de la Foi ». Il mourut tragiquement, empalé sur le pommeau de sa selle lorsque son cheval chuta au cours d'une partie de polo...

La naissance de l'art indo-musulman
Dès 1193, Qutb ud Din fit élever, à Delhi, Quwat-ul-Islam, la première mosquée d'Inde. Elle fut en grande partie construite avec des éléments pris sur les temples hindouistes et jaïns, et c'est ainsi que l'on admire toujours les gracieuses colonnes sculptées dans le grès doré qui soutiennent le déambulatoire du cloître attenant à la salle de prière. Ce premier édifice porte déjà la marque de la fusion de l'art et des techniques locales avec l'apport islamique, ou, plus exactement, persan, avec sa façade aux arcs en tiers-point décorés de rinceaux purement indiens et de calligraphie musulmane.

Le Qutb Minar...
Il n'y a guère de doute que, lorsque Qutb ud Din ordonna, en 1199, la construction d'un grand minaret pour commémorer ses victoires, il se soit inspiré du célèbre minaret de Jam en Afghanistan, mais en en magnifiant les formes. Avec ses 72 mètres de hauteur qui en font la plus haute tour de pierre jamais construite, sa structure cannelée de grès mordoré, ses balcons sculptés en encorbellement, ornés de stalactites, le parement de marbre blanc de son quatrième étage, le Qutb Minar reste le chef-d'œuvre absolu du style dit « Pashtoun » en référence à ses origines afghanes. A la mort de Qutb ud Din, ce fut à son gendre et successeur, Ultumish, qu'il revint de l'achever.

... et autres merveilles
Au cœur de la ville, le site s'enrichit au XIIIe siècle du tombeau d'Iltumish, dont le dôme est aujourd'hui effondré, mais dont les décorations sculptées du mihrab intègrent quantité de thèmes hindous. Un peu plus loin, la porte A’la-i-Darwaza, construite en 1311, est plus fidèle à la tradition islamique turque, malgré la présence de fleurs de lotus sculptées dans le marbre. Elle devait être flanquée d'un minaret deux fois plus haut que le Qutb minar, mais sa construction fut abandonnée et il n'en reste qu'un imposant massif de maçonnerie. En 1354, sous le règne de Firuz Shah Tughluq, la ville se déplaça plus au nord, mais le Qutb minar ne fut pas oublié et soigneusement réparé chaque fois que la foudre le frappa ou qu'il fut ébranlé par un séisme. Et, pour nous rappeler que l'histoire s'inscrit dans la durée, il suffit de voir, près du minaret, la colonne de fer portant des inscriptions en sanskrit, dressée au IVe siècle par Chandragupta Vikramaditya...
Pour visiter le Qutb Minar avec Clio
IN 32 - 18 jours

L’espace compris entre l’Himalaya et les cours d’eau qui marquent, au nord du Dekkan, les limites septentrionales du monde dravidien est demeuré, au fil des siècles, le lieu d’une prodigieuse floraison ... Découvrir ce voyage
IN 36 - 15 jours

Entre le désert de Thar, le bassin du Gange et les steppes du Punjab, le Rajasthan est la province la plus romantique de l'Inde : ses châteaux et citadelles évoquent tout un passé de féodalité, au sens ... Découvrir ce voyage
IN 57 - 20 jours

Riche de ses citadelles, de ses palais et de ses temples, Le Rajasthan constitue le cœur du pays des Rajput hindouistes, mais n'en est pas moins proche des grandes réalisations de la civilisation indo-musulmane ... Découvrir ce voyage
Nos chronologies
L'Inde
De la tradition à la modernité

Avec une population qui a dépassé le cap du milliard d’habitants et avec son espace quasi-continental (3 287 590 km2), l’Union indienne apparaît d’ores ...
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter