Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Le Metropolitan Opera de New York
Le fleuron musical du Lincoln Center
Tous les directeurs d’opéras envient la richesse des spectacles proposés par le Metropolitan Opera de New York. Ces derniers séduisent un large public et ravissent, à la faveur des retransmissions télévisées et de la diffusion des vidéos, les mélomanes du monde entier. Un résultat à la mesure de la qualité d'une troupe qui a emménagé en 1966 sur la nouvelle scène de Lincoln Center, un magnifique théâtre équipé d’une machinerie et d’un système d’éclairage qui comptent parmi les plus sophistiqués du monde.

Un opéra pour tous

A la fin du XIXe siècle, l’Academy of Music, situé sur 14th street, était le seul opéra de la ville. La romancière Edith Wharton décrit bien, dans le Temps de l’innocence (1920), les règles subtiles qui régissaient alors les mœurs de la haute société new-yorkaise. Les familles les plus anciennes avaient accès aux meilleures loges, d’où l’on pouvait le mieux voir et être vu. Les nouveaux riches de l’époque, les Morgan, Aston ou Vanderbilt n’y avaient pas leur place !
En 1883, lassés de telles brimades, ces « exclus » financèrent la création d’un nouvel opéra, sur Broadway, le premier Metropolitan Opera de New York, inauguré avec une représentation de Faust.

En 1966, sous la direction de sir Rudolf Bing, le MET s’installait au Lincoln Center et ouvrait la saison avec Antoine et Cléopâtre de Samuel Barber. Placé pendant plus de vingt ans (1950-1972) sous la direction de Rudolf Bing, le Metropolitan demeura attaché aux valeurs qui prévalaient depuis son ouverture en 1883 : des réalisations solides et traditionnelles, susceptibles de rester longtemps au répertoire. Il allait ensuite évoluer vers une démarche où les metteurs en scène font jeu égal avec les interprètes, le chef et l'orchestre pour la production de spectacles qui sont à chaque fois une nouvelle découverte et qui ont été complètement repensés et retravaillés, dramatiquement et visuellement..

Le Lincoln Center : haut lieu de la culture new-yorkaise

Le Lincoln Center, à l’ouest de Central Park, fut construit dans les années soixante dans le cadre d’un plan de rénovation urbaine piloté par Robert Moses, qui entraîna la disparition d’un quartier déshérité, celui où fut tourné West Side Story. Initialement critiqué par les amateurs d’art, ce projet a su conquérir les New-Yorkais grâce à la richesse incomparable de sa programmation. Cet immense complexe, agrémenté de fontaines, de bassins et de vastes esplanades, abrite les grandes salles de concert Alice Tully et Avery Fisher, le New York State Theater et la plus somptueuse, la Metropolitan Opera House.


Au cœur de la Metropolitan Opera House

Le bâtiment, aux allures modernes, fut réalisé par l’architecte américain Wallace Harrison (1895-1981). La façade de marbre est percée de cinq hautes arcades vitrées. Dans le hall, au foyer de l’opéra paré de ses lustres de cristal, on peut admirer les deux fresques de Marc Chagall : Les Sources de la Musique et Le Triomphe de la Musique. La salle peut accueillir près de 3 800 spectateurs, sur différents niveaux. Le proscenium, lieu où les acteurs jouent, mesure 16 mètres de largeur et autant en hauteur. Le rideau principal, de soie damassée, est le plus grand au monde. Sept ascenseurs, trois scènes coulissantes, un plateau tournant de vingt mètres de diamètre sur la scène supérieure constituent autant d'équipements permettant d'alterner, d'un jour à l'autre, les programmations de différentes œuvres.

L’opéra et son audience

Le MET traverse une période faste. Il le doit à son directeur Peter Gelb, convaincu que l’art lyrique doit innover pour durer. Il a ainsi mis en œuvre depuis 2006 une politique de diffusion en direct vers plusieurs pays du monde par Internet et dans des salles de cinéma reliées par satellites. Les représentations sont notamment retransmises à La Géode. Le 11 février 2012, avec Le Crépuscule des dieux, le MET sut envoûter un public de 165 000 spectateurs !

Doté d'une salle à l'acoustique exceptionnelle et bénéficiant d'une compagnie qui compte parmi les plus admirées du monde, le Metropolitan Opera de New York programme d’éblouissantes productions, au point que la qualité de la mise en scène égale les talents des plus grandes divas et des maestros les plus célèbres. Considéré comme l'un des plus beaux opéras du monde, ce haut lieu de la culture new-yorkaise apparaît comme un lieu de passage obligé dans le quartier de l'Upper West Side.
Le Metropolitan Opera de New York avec Clio
US 100 - 6 jours

New York demeure aujourd'hui le phare de la vie intellectuelle et artistique des États-Unis. La richesse et l'éclectisme de ses musées, l'audace avant-gardiste de son architecture en perpétuelle mutation ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter