Logo Clio
Service voyages
Service voyages
Richard Wagner
Le maître de Bayreuth
Wagner est un mythe dans l'histoire de la musique. Son œuvre a suscité les passions les plus intenses et créé le scandale. Son génie est aujourd'hui incontesté.

Des débuts difficiles
A 11 ans, Wagner écrit ses premières tragédies. Parallèlement à ses études, il reçoit une formation en piano et en composition, avant d'être touché par la musique à l'âge de 15 ans, enthousiasmé par les partitions de Weber, de Liszt ou de Beethoven. Il épouse en 1833 Minna Planer, première chanteuse au théâtre de Magdebourg, et commence une carrière de chef d'orchestre en Allemagne. Criblé de dettes, il s'enfuit avec sa femme à Riga puis à Londres où une gigantesque tempête lui inspirera la composition d'un premier chef-d'œuvre, Le Vaisseau fantôme, en 1843. Installé à Paris, le compositeur ne connaîtra qu'incompréhension et désillusions. C'est à Dresde qu'il rencontre le succès, avec son opéra Rienzi. Son opéra Tanhaüser, composé en 1845, soulève l'enthousiasme de ses amis, Liszt et le chef d'orchestre Hans von Bülow. Pris de passion pour les évènements révolutionnaires de 1849, Wagner est mêlé à l'agitation de sa ville avant de s'exiler en Suisse.

L'œuvre d'art totale

Il mène alors une réflexion d'envergure sur l'opéra et publie plusieurs essais inspirés par Schopenhauer. Il définit son projet d' « Œuvre d'art totale", conception avant-gardiste de l'opéra qui doit réunir la musique, le chant, la poésie, le théâtre et les arts plastiques.
Il compose dans la période 1852-1854, l'Or du Rhin, la toute première partie de sa Tétralogie, grâce au soutien des Wesendonck, riches marchands de Zürich, fervents admirateurs du maître. Sa passion pour Mathilde Wesendonck le contraint cependant à rompre avec sa femme Minna en 1858 et l'amène à abandonner pour douze ans l'écriture de la Tétralogie. De cette tragédie intime naît toutefois Tristan et Isolde, hymne à l'amour transcendé par la mort.

Sous le mécénat de Louis II de Bavière

L'année 1864 constitue un véritable tournant dans la carrière de l'artiste qui reçoit une invitation de Louis II de Bavière. Le jeune monarque le prend sous sa protection et l'accueille à Munich l'hiver et à Starnberg l'été. Mais la liaison que Wagner entretient avec Cosima, épouse de Hans von Bülow, fait scandale. Wagner doit quitter Munich pour s'installer à Tribbschen, près de Lucerne. Ces années voient croître une belle amitié avec Friedrich Nietzsche, alors professeur à Bâle. La Tétralogie est quasiment terminée, reste à Wagner à réaliser un autre projet : ériger un théâtre idéal, conçu pour jouer le cycle entier.

L'apothéose d'un dieu

Grâce à la générosité de Louis II de Bavière, la première pierre du Festpielhaus est posée dans la petite ville de Bayreuth en 1872. Fruit de vingt ans de travail, la Tétralogie, L'Anneau du Nibelung, composée d'un prologue, L'Or du Rhin, et de trois chapitres, La Walkyrie, Siegfried et le Crépuscule des dieux est exécutée pour la première fois au cours de quatre soirées consécutives le 13 août 1876. C'est une révélation, une œuvre unique par ses ambitions dans l'histoire de la musique, et qui fera dire à Tchaïkovski : « Ce qui s'est passé à Bayreuth restera dans la mémoire de nos petits-enfants et de leur descendance. »

Une révolution musicale

Tout en puisant ses sources chez de nombreux musiciens antérieurs, Beethoven pour la mélodie, Berlioz pour l'élargissement de la palette sonore ou Liszt pour l'harmonie, Richard Wagner est à l'origine de réformes et d'innovations radicales dans le langage musical et la conception de l'opéra qu'il transforme en « dramaturgie sacrée ». Il bouleverse ainsi la structure traditionnelle des opéras, autour du récitatif et de l'aria, en introduisant la ligne mélodique continue et l'usage du leitmotiv. Il offre au spectateur un nouveau répertoire thématique, de vieilles légendes allemandes et scandinaves, qui expriment une nouvelle philosophie du monde.

Musicien visionnaire, résolument tourné vers le XXe siècle, il fut l’un des plus grands inventeurs de l'histoire des arts, un des précurseurs de l'atonalité, annonçant les futurs Strauss et Schönberg.
L'année Wagner avec Clio
AU 100 - 4 jours

Vienne, capitale d'Empire, est restée depuis les Habsbourg, mécènes et mélomanes, une capitale artistique qui brille par la richesse de ses musées et la beauté de son architecture baroque et moderniste. ... Découvrir ce voyage
IT 103 - 3 jours

De la brillante cour ducale des Sforza à la Scala qui demeure la référence suprême en matière d'art lyrique, Milan à toujours su attirer et protéger les artistes qui ont laissé en héritage un patrimoine ... Découvrir ce voyage
 

 
Mentions légales Conditions Générales de vente Comment s'inscrire Hôtels à Paris Vos assurances Qui sommes-nous ? Clio recrute Nous contacter